Page d'accueil NDERF

   NDERF (7/1/02-12/31/02)   
Expérience de Mort Imminente/EMI Témoignages individuels

TÉMOIGNAGE d'EMI
Partagez votre EMI


Ces EMI, comme toutes celles que nous publions, sont présentées de manière à protéger totalement la confidentialité du témoin, s’il le demande. Nous ne pensons pas que ces modifications diminuent notre compréhension des EMI. Par contre, nous pensons vraiment que ces modifications sont nécessaires pour l’intégrité de NDERF.

EMI, expériences et commentaires : il s’agit de résumés des récits.
La version complète s’affiche en cliquant sur le nom du témoin.

196. EMI de Steven T  25/12/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « Elle était habillée de lumière, extraordinairement belle et aimante. C’était la plus belle femme que j’aie jamais vue, j’en ai les larmes aux yeux quand j’y pense. Je suis tombé amoureux au moment où je l’ai vue. J’étais en extase. Elle portait une toge ample qui émettait de la lumière. La lumière était dorée et blanche. Elle était mince, blonde, les cheveux aux épaules. Elle mesurait environ 1,70 mètre, elle avait le teint clair mais doré. Il est certain qu’elle était de sexe féminin, mais elle rayonnait la puissance et l’intelligence, tout comme l’amour et l’attention. On la sentait responsable et il émanait d’elle une forte autorité. »
Il s’est réveillé avec tant d’amour et d’intensité d’émotion envers sa femme. Steve à traduit en Anglais quelques œuvres de Voltaire qui sont très inspirantes, il les a incluses dans le récit de son EMI.

195. EMI de Mani O  23/12/02   Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « J’étais à 10 mètres de haut avec cette lumière puissante. Au lieu de la neige, je voyais la lumière devant moi avec une belle chaleur. Elle m’a fait venir en elle, tandis que j’y étais, j’ai ressenti une pause, j’étais maintenant avec la lumière du Christ et je me suis vu comme si je remontais le temps, je me suis vu dans le lit, j’ai vu le vide, et l’accident. C’était bizarre, parce que c’était comme si j’avais été dans tous les endroits en même temps. Tandis que je voyais tout, j’ai senti que la lumière me disait qu’elle allait honorer ma requête de retour. J’ai dit que j’allais repartir ; même si j’avais envie de rester, il me fallait repartir. »
Cette EMI a été provoquée par une chute d’une échelle de 10 mètres, il décrit avoir été partout à la fois, ce qui est typique d’une vision hors de notre réalité terrestre à trois dimensions. 

194. EMI de Janet S  23/12/02  Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « Tout à coup mon cœur a commencé à faire ce que je ne peux décrire que comme un « frisson ». Alors que je commençais à appeler ma fille, mon cœur s’est arrêté. J’ai soudain réalisé que TOUT s’était arrêté. Il n’y avait plus aucun son, aucun mouvement, rien du tout. J’étais debout en train d’assimiler ce fait lorsque j’ai baissé les yeux, j’ai vu mon corps sur le lit. J’ai pensé : « Oh ! Je suis morte. », comme si c’était une chose tout à fait ordinaire. Je me souviens m’être dit ensuite : « Je me demande si la pluie s’est arrêtée également. ». Je suis donc passée à travers le mur et j’ai jeté un coup d’œil dehors. La pluie ne s’était pas simplement arrêtée ; les gouttes de pluie étaient suspendues en l’air. »
Les gouttes de pluie suspendues en l’air décrivent de façon merveilleuse la différence entre le temps sur la terre et dans l’au-delà.

193. EMI d'Earl W  23/12/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter & Fred. Il commençait à faire noir. J’ai alors commencé à bouger. De plus en plus vite. De plus en plus noir, comme si j’étais dans un tunnel. Je vois un point de lumière. De plus en plus brillant. Soudain, stop. Je suis debout. En face de la personne la plus parfaite que je n’aie jamais vu. La lumière venait de lui. Il était la lumière. Je l’ai reconnu comme étant Jésus Christ. J’ai le plus merveilleux sentiment de paix. Il a dit : « Je suis désolé, tu ne peux pas rester, il y a quelque chose que tu dois faire. ».
Après un accident de voiture, il a vu Jésus.

192. EMI de Michelle B  23/12/02 Apparenté à une EMI Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Je l’ai traversée et j’ai été pris par une lame de fond. Je me suis retrouvé sous l’eau pendant un moment, tentant de remonter à la surface, je me suis senti mourir. J’ai vu une lumière très brillante apparaître. J’étais réchauffé et je me sentais bien. Ensuite une grande main s’est tendue à travers la lumière et m’a sorti de l’eau. Il s’agissait en fait de ma grande sœur. Elle m’a dit qu’elle ne parvenait pas à me retrouver, qu’elle avait fouillé l’eau de la main et tout à coup elle m’avait trouvé. Je sais que je me sentais très triste. J’ai recherché le soleil dans le ciel mais il était absent. Cela m’a troublée. »
Tout début d’une EMI d’enfant.

191. EMI de John R  08/12/02  Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Après un laps de temps de 5 minutes m’a-t-il semblé, je suis arrivé dans un endroit que je voyais mais que je ne pouvais pas sentir ou ressentir, j’éprouvais une joie et un amour écrasants se déversant sur moi comme un fleuve traversant mon corps. J’avais conscience de la présence de « ma dame en blanc » elle était arrivée et m’accueillait. Ce n’était pas une communication verbale, c’était plutôt comme si je sentais ce qu’elle souhaitait. Avant même que j’aie terminé de les penser, j’avais l’impression de connaître les réponses à mes questions, comme si je les avais toujours sues. On m’a demandé si j’aimais cet endroit et si je souhaitais rester. »
EMI d’enfant provoquée par une crise d’asthme.

190. EMI de Franck A  07/12/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « Au loin, j’ai vu une lumière blanche brillante, à mesure que je m’approchais, je me suis aperçu qu’il s’agissait d’une femme, l’énergie rayonnée était de « l’amour ». Elle était pure lumière blanche et une douce couleur d’arc en ciel émanait de son cœur. Elle m’a demandé de marcher en elle, ce que j’ai fait, j’ai ressenti l’énergie magnétique de la paix, de l’unité, de l’amour sous la plus pure forme. Je me souviens avoir pensé que je provenais de là. Elle m’a demandé d’entrer plus avant.  Je suis tombé sur un mur de livres qui s’élevait à environ 10 mètres et qui s’étendait de chaque côté aussi loin que portait la vue. Je me suis approché pour lire les couvertures, de « l’ENERGIE » s’est déversée du mur et m’a pénétré, j’ai pu la sentir couler en moi comme de l’eau jusqu’à ce qu’elle ne s’écoule plus que goutte à goutte. »
Ce récit montre l’aspect intégration de l’EMI. Franck l’a proposée il y a un an, puis à nouveau hier. Les deux ensembles de réponses sont mentionnés afin que le lecteur voie ce qui a changé ou non.

188. Expérience de Kathaleen E.   07/12/02  Apparenté à une EMI Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Comparée à tout ce que j’ai pu lire sur les EMI, mon expérience a été très brève. J’ai été englobée dans une lumière qui était de l’amour pur. Je ressentais un amour que je n’avais jamais connu auparavant et je savais que le fait d’être aimée ne venait pas d’un autre être humain. J’avais le choix et j’ai décidé de revenir à cause de mon fils qui avait 2 ans, je ne voulais PAS qu’il soit élevé par la mère de mon mari (de l’époque). Il (mon fils) partageait plus de points communs avec ma famille et je pensais que cette situation ne lui aurait pas convenu. »
Expérience similaire à une EMI, provoquée par une grossesse extra-utérine. D’après la description, il n’y a pas eu séparation nette entre la conscience et le corps.

187. EMI de Lee  07/12/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Je me souviens d’un tunnel et d’une lumière très distante. Je me rappelle avoir su que si j’allais dans la lumière, je ne pourrais plus repartir. J’ai lutté, puis je suis revenu. Je me demande parfois si c’était réel. »
Début d’EMI provoquée par une pneumonie.

186. EMI de JoAnn M  24/11/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « A un certain moment, un être est arrivé et m’a emmenée faire une visite de l’univers. La création et la façon dont les galaxies ont été créée a été instillée en moi. J’ai visité des endroits avancés au delà de ce que l’on peut comprendre, j’ai aussi pu voir des endroits qui n’en étaient qu’à leurs débuts ! J’ai reçu tant d’attention et de compassion que je ne pouvais m’intéresser à ce qui advenait de mon véhicule humain. Tandis que les urgentistes continuaient à s’occuper de moi et me préparaient pour le transfert, j’étais trop occupée à jouer sur une étoile et à rencontrer mon Créateur ! Je ne me suis jamais inquiétée de ne pas avoir de corps, la peur ne faisait pas partie de mon vocabulaire. Les choses étaient assimilées instantanément et pendant ces instants, le savoir a été totalement consommé. Ces êtres n’étaient ni masculins ni féminins. Comme il n’y avait aucun moyen de mesurer le temps, je n’ai aucune idée de la durée de tout cela. On m’a montré et dit des choses inimaginables. »
Voilà un récit stupéfiant qui va vous laisser bouche bée ! 

185. EMI de Donna W  14/11/02  Original en Anglais traduit par Jean Peter.  J’ai quitté mon corps, même à 5 ans, je savais que je n’étais plus dans mon corps. J’ai regardé autour de moi dans le bloc opératoire, j’ai vu les médecins, les infirmières, l’équipement. Tandis que je m’élevais, j’ai rencontré un être de pure lumière. Il n’avait ni bras ni jambes, pas de vêtements, il était purement fait de lumière. C’était une lumière blanche très très brillante, pourtant, la regarder ne me blessait pas les yeux. L’être de lumière m’a enveloppée, mais je n’avais pas de corps. Je n’avais pas de forme.
EMI d’un enfant de 5 ans suite à une opération du cœur. Remarquez la pure acceptation du retour ; pas de discussion, uniquement la compréhension de l’âme.

184. EMI de Mari C  11/11/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. Un voyage embrumé (court semble-t-il), j’ai été enveloppée dans un amour infini, exquis et lumineux. A présent je m’en souviens comme une âme sans âge. Pour le décrire au mieux, je me sentais dans un état de béatitude totale, une fois encore il n’y a pas de langage pour communiquer les sentiments. Il semblait y avoir une conscience collective qui m’a accueillie mais qui me communiquait en même temps la notion que j’étais seule à décider de rester ou de repartir. Je me rappelle de ces décisions non comme un jeune enfant, mais comme une personne qui a rassemblé des connaissances afin d’évaluer un choix et de décider.
Cette EMI s’est produite alors qu’elle avait 18 mois, il en reste des souvenirs très nets. C’est stupéfiant car cela donne à penser que ces souvenirs n’auraient pas pu être stockés ou traités dans le cerveau d’un enfant de 18 mois. Par conséquent, l’expérience tendrait à soutenir la thèse de souvenirs stockés dans une conscience survivant au corps.

183. EMI de Larry J  11/11/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. Je ne me rappelle quasiment rien au sujet de l’incident, sauf la sensation que j’avais quitté mon corps et que je me trouvais dans un tunnel de lumière. En grandissant, un sentiment de conscience spirituelle et de révérence envers Dieu à commencé à croître.
EMI d’un enfant de trois ans suite à une électrocution.

182. EMI de Neil H  11/11/02  Original en Anglais traduit par Jean Peter. J’étais au dessus d’eux à environ 8 mètres, je les regardais en dessous de moi, en train de me réanimer. Ensuite, j’ai été de retour dans mon corps. Je me souviens des positions des personnes et des vêtements qu’elles portaient. Je me rappelle que je voyais les choses en cinémascope avec une vision claire et nette en couleurs. Aucun tunnel, pas de lumières, mais un endroit calme d’où je contemplais tout. Toutefois, on ne pouvait pas me voir. Ensuite, j’ai vomi et j’ai été de retour dans mon corps.
EMI par noyade d’un enfant de cinq ans. Ce récit remarquable comporte de nombreux éléments typiques des EMI d’enfants. On peut y voir la frustration de passer sa vie à essayer d’intégrer l’expérience dans cette réalité.  On peut aussi voir le début de l’intégration, car  lorsque l’expérience a été proposée la seconde fois (presque un an plus tard), ses réponses ont montré une meilleure acceptation de lui-même, des réponses trouvées, de la vie sur terre.

181. EMI de Bess  11/11/02  Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Je me rappelle m’entendre dire : « Je vais mourir. » Je n’étais pas du tout bouleversée par cette pensée. Il y a eu ensuite un bref moment d’obscurité et, tout de suite après, j’ai pu me voir allongée dans ce qui, je crois, était une chambre. Cette chambre était emplie de lumière et bien qu’il se soit agi d’une lumière brillante, elle n’était pas éblouissante comme le soleil, c’était plutôt comme une lumière blanc-doré agréable passant à travers ce qui paraissait être un mur de verre. Je me sentais très aimée à ce moment là, tout à fait en paix et détendue. Même si je ne voyais personne d’autre, je savais que je n’étais pas seule. Après un court instant, j’ai entendu une douce voix masculine me dire : « Tu vas aller bien, tu ne vas pas mourir. ». »
EMI provoquée par des complications post chirurgicales.

180. EMI de Bill W  29/10/02 et 12/11/02  Original en Anglais traduit par Jean Peter. « L’herbe était tellement verte qu’elle était douloureuse à voir, cela faisait tellement de bien ! Je pouvais même en sentir le goût, cela ressemblait à de la pastèque. Marcher sur l’herbe était merveilleux, c’était une sensation incroyable. La meilleure façon pour moi de le décrire c’est : « OH MON DIEU ! SUPER !!! ». L’odorat ne siégeait pas dans le nez, c’était plutôt comme si l’odeur s’infiltrait à travers mes pommettes en dessous de l’œil, comme si je sentais par les sinus. »
Il s’agit de l’un des plus stupéfiants récits avec des descriptions très détaillées de l’indescriptible ! C’est la première fois que Bill raconte son histoire et c’est vraiment un grand honneur d’avoir son récit inédit !  Expérience SUPPLEMENTAIRE – une histoire inouïe qui lui est arrivée après qu’il ait raconté son EMI et qui va vous donner la chair de poule!

179. EMI de Jack M  29/10/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Après quelques instants j’ai perdu connaissance. Mon souvenir suivant est d’avoir visionné un genre de film de ma vie. Pas toute l’histoire de la vie, comme le voient certaines personnes, mais seulement quelques grands et heureux évènements de mes souvenirs d’enfance. J’ignore combien de temps cela a duré, mais ensuite je me suis retrouvé dans un tunnel et hors de mon corps. Je me suis rendu compte que j’avais laissé mon corps derrière moi, mais j’ai eu peur de me retourner pour regarder. Toutefois, à cet instant, comme je suis très observateur de nature, j’ai commencé à m’intéresser au tunnel lui-même. Il y avait un alignement de couleurs, non pas brillantes comme les couleurs psychédéliques mais plutôt pastel et apaisantes. Elles tournaient avec l’ensemble du tunnel, d’une certaine façon à la manière des couleurs se déplaçant dans un Kaléidoscope. »
EMI par noyade avec un rétablissement des plus incroyables ! La comparaison contrastée et de première main entre hallucinations et EMI est extraordinaire et défie toute les observations des chercheurs en médecine.

178. EMI de Larry L  29/10/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Après être resté là une minute environ, me tenant simplement là, pensant à quel point je me sentais bien, une voix qui semblait provenir de partout à la fois m’a demandé : « Veux-tu rester ou veux-tu repartir ? ». Je ne me souviens pas s’il s’agit des paroles exactes, mais c’était leur sens. Je ne suis pas sûr que ces mots aient été prononcés ou bien s’ils emplissaient tellement ma tête qu’ils semblaient avoir été exprimés. Je savais que je devais faire un choix et ce n’était pas facile de décider. J’ai deux filles qui avaient 8 ans et 12 ans à l’époque, même si je voulais rester, j’ai répondu intérieurement ou à haute voix que je devais repartir pour elles. »
 
EMI provoquée par une perte de connaissance consécutive à une agression criminelle.

177. EMI de Trisha A  29/10/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « mon grand-père m’a raccompagnée vers ce qui ressemblait à la banlieue d’une ville qui serait restée en 1945. Au bord de cette ville se trouvait la lumière blanche. Il m’a embrassée et m’a dit : « quand tu douteras, ou que tu seras triste, rappelle-toi de ce baiser, de la brise chaude et tu sauras que c’était réel. » j’ai inspiré toutes ses senteurs. J’ai même « pensé » que j’accrochais de la main une des médailles de sa veste. Mon grand-père et moi sommes allés vers la lumière, je me sentais tellement déchirée, mais accompagnée par ses paroles : « Je t’aime et je serai là quand tu seras prête, pas maintenant car il te reste tant à faire. ». »
Accouchement ayant provoqué une EMI, au cours de celle-ci, elle a fait une visite avec son grand-père, à été informée sur un avion qui s’est écrasé pendant la deuxième guerre mondiale et sur le diagnostic concernant son fils nouveau-né.

176. EMI de Bob B  29/10/02  Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Ma tête a soudain paru immense, j’entendais mon cœur battre. Le rythme était décroissant ou décrescendo. Je ne voyais plus alors qu’une lueur orange chaleureuse, elle est passée au blanc brillant alors que je me sentais partir en flottant. J’ai vu mon corps écroulé sur le bord de la chaise en dessous de moi, tandis que je commençais à être enveloppé par une lumière semblable à un soleil d’été, brillant et chaud. J’étais réchauffé. J’y étais tellement heureux. L’expérience était simplement si merveilleuse. Je ne trouve pas les mots pour exprimer ma joie. »
Il s’agit d’une expérience qui s’est produite il y a juste trois semaines, elle a été provoquée par un caillot de sang. La description de la confrontation avec la mort (sur le moment et à l’avenir) est vraiment exceptionnelle.

175. EMI de Diane G  10/13/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter.  MultiMedia  « Soudain nous avons fait irruption dans la lumière et toute une nouvelle réalité m’a été révélée, similaire au monde physique, mais plus coloré, plus beau, plus stupéfiant, en vibrations plus élevées. J’ai vu des plantes, des arbres, des montagnes, des lacs, des animaux et des immeubles pareils à du cristal étincelant, certains très grands et décorés. J’ai vu des êtres qui se déplaçaient, des êtres de lumière, vaquant à leurs affaires quotidiennes. Ils n’ont pas de corps physiques, mais ils sont constitués un champ d’énergie distinct. Ils ne marchent pas, ils flottent. Ils vivent des vies très semblables aux nôtres, mais sans les luttes et les peines. Ils sont artistes, musiciens, danseurs, chanteurs, inventeurs, bâtisseurs, guérisseurs, créateurs de choses magiques… des choses qu’ils manifesteront au cours leur prochaine vie dans l’univers physique. »
Superbe EMI de rafting ! Un must à cause de la description précise de l’EMI puis de son intégration.

174. EMI de Madeleine S  13/10/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. NOTRE PREMIERE EXPERIENCE SUEDOISE !  « Puis, je me souviens m’être retrouvée dans un endroit sombre qui semblait tournoyer autour de moi, mais après un instant, j’ai remarque que c’était moi qui était « attirée » vers l’avant à grande vitesse en direction d’une petite lumière. Je me suis arrêtée là, je me sentais plutôt triste parce que j’ai pensé que j’étais vraiment morte, j’étais peinée d’avoir perdue ma fille, de ne plus pouvoir la voir (elle avait 7 ans à l’époque). »
EMI chez le dentiste avec un message sur sa mission dans la vie.

173. EMI de Ginny S  12/10/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « j’avais l’impression qu’il y avait une présence avec moi, me calmant et m’assurant que tout irait bien. Mais je n’ai rien vu ni personne et je n’ai parlé à rien ni à personne. Seulement, je ne me sentais pas seule. C’est difficile à décrire. Je n’avais pas l’impression qu’il y avait quelque chose ou quelqu’un, simplement, je ne me sentais pas non plus isolée, subissant tout cela toute seule. »
EMI en début de stade de Sortie Hors du Corps. Bien que l’expérience soit relativement récente et toujours en cours d’intégration, il existe déjà des effets spirituellement transformateurs.

172. EMI de John L  03/10/02   Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Je voyais des gens en dessous de moi sur ce qui paraissait être un autre niveau. Je n’avais pas la sensation de flotter au dessus d’eux, c’était seulement comme si j’avais occupé un point de vue plus élevé, toutefois mes pieds reposaient sur l’air. Je voyais des milliers et des milliers de gens, sinon des millions, errant sans but. Chaque personne émettait de puissants sentiments de malheur à venir, de douleur et de peur. Une voix m’a dit « Voici ceux qui sont perdus. ». »
Mort violente et EMI infernale qui a totalement inversé le cours de sa vie.

171. EMI de Suzanne F  27/09/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Avant mon réveil, tout ce dont je me rappelle, c’est que j’étais dans un large tunnel. La lumière était très brillante. J’appelais ma mère, je ne pouvais que murmurer. Ensuite, une voix très apaisante et réconfortante a dit : « Ne parle pas, garde ton énergie. ». J’étais éveillée et effrayée. J’ai ensuite appelé ma mère à nouveau. Je me souviens qu’il était difficile pour moi de parler. »
Un caillot de sang dans les poumons a provoqué cette EMI. La caractéristique intéressante, c’est que bien qu’elle aie perçu plus tard qu’elle parlait à Dieu, quand elle a initialement tenté de trouver la logique de cette EMI, elle a décrit la silhouette comme sa mère mais avec une voix masculine.

170. EMI de Tammy L  23/09/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Soudain j’ai été enveloppée dans une lumière blanche et brillante. J’ai ressenti la perfection. Je me trouvais à une température parfaite. La lumière était brillante mais pas chaude sur ma peau, comme le soleil, elle ne faisait pas non plus mal aux yeux. J’étais très consciente de la transition de la douleur à un merveilleux bien-être. Je ressentais la paix, un grand amour, de la joie. Il semblait que toutes mes questions avaient leur réponse. Il est difficile de décrire le sentiment d’utopie complète. Je me suis ensuite rendu compte que la lumière semblait briller à travers d’un mur de carreaux de verre. J’ai entendu un rire et j’ai baissé les yeux vers un petit enfant qui me souriait. »
EMI suite à un accouchement, rencontre avec un enfant dont elle a senti qu’il va faire partie de son avenir.

169. EMI de Marie  23/09/02  Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Tandis que je me trouvais dans cet état « modifié » j’ai eu la sensation qu’on me montrait des flashs de personnes décédées et je souhaitais les aider. Je ne pouvais en atteindre aucune, parce qu’elles se trouvaient toutes dans deux cages différentes.  Je me suis ensuite éveillée, ma montre s’était arrêtée sur 8 h 56, ce qui correspond au moment auquel les tours du World Trade Center ont été frappées. »
EMI lors d’une perte de connaissance le 11 septembre, au moment même ou le World Trade Center était frappé par des terroristes.

167. EMI de Vincent T  10/09/02  Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « Je me souviens que le réveil a été comme un choc électrique de réanimation (je n’ai pourtant pas fait une attaque cardiaque et on n’a pas non plus utilisé de défibrillateur). Je me rappelle avoir vu une lumière blanche très très brillante. Je me souviens également d’avoir vu ma mère décédée plusieurs années auparavant. Elle faisait barrage , en quelque sorte, en se tenant devant une porte ou une entrée. Elle n’a rien dit, mais j’imagine que cela symbolisait que mon heure pour entrer n’avait pas sonné. Ensuite je me suis réveillé. » Il s’agit du tout début d’une EMI. 

166. EMI de Gungil   5/09/02 & 10/09/02 & 14/09/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter.NOTRE PREMIERE EXPERIENCE ASIATIQUE ! COREENNE !  « Je pense que l’expression selon laquelle les infirmières sont des anges est fausse, parce qu’à ce moment là, cette infirmière me faisait souffrir. J’ai eu l’impression que mon environnement entrait en moi (un entonnoir m’a attirée) comme dans un film. J’ai vu une lumière brillante et j’ai crié « 관세음 보살 » (Kwon Sem Bo Sal : l’un des noms de Bouddha), ensuite j’ai survécu et j’ai quitté l’hôpital. » Sa première NDE sur trois a commencé alors qu’elle avait 7ans. « je suis tombée à grande vitesse dans un tunnel noir, j’ai vu une croix rouge brillante. J’ai ouvert les yeux de surprise et pratiquement au même moment, j’ai eu l’impression que mon corps sautait. C’était très euphorisant. » Seconde experience à l’université.  « Après ma troisième EMI, j’ai commencé à faire des recherches concernant ce sujet. J’ai tout d’abord lu le « Livre des morts » tibétain, « La vie après la vie », « Life before Life », l’Upanisad, le Dhammapada, le Tao Te King etc. »
Troisième expérience à l’université.

165. EMI de Sheila B  07/09/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Mon cœur s’est arrêté alors que j’accouchais de ma fille déjà morte. J’ai vu une belle lumière ainsi que mon père qui tenait un bébé. J’ai tenté de les atteindre, je voulais les toucher tous les deux. Mon père a fait non de la tête en disant : « Pas encore, elle est belle et en sécurité. ». »
Ce récit a été soumis sur le site web ADC (Communication Après la Mort), mais il s’agit en fait d’une EMI (Expérience de Mort Imminente)

164. EMI de Kandy V  03/09/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. Tandis que j’étais sous anesthésie générale, je me suis tout simplement assise et je suis sortie de mon corps malade. Je me rappelle avoir vu, en vision périphérique, la table d’opération et le personnel médical autour de mon corps physique. Juste en face de moi il y avait un être avec un corps matériel, différent cependant du corps physique. Ses bras (j’utilise le mot au sens large) étaient ouverts dans ma direction et il m’a prise sur ses genoux. Je riais et pleurais en même temps. Je lui ai dit (nous communiquions par la pensée, ce qui paraissait tout à fait normal à ce moment là) : « J’avais presque cessé de croire en toi. », l’être a en quelque sorte étouffé un rire en disant : « Eh bien je suis là. ». 
On lui a montré les fils d’amour qui la relient à ses enfants.

163. EMI de Kathy  24/08/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « au début quand je suis entrée dans la pièce ou bien zone dans laquelle les personnes que je connaissais se trouvaient en grande discussion non verbale. Alors que mon corps se déplaçait et que j’atteignais l’extrémité de la zone, la personne ou ange de la mort a offert sa main en disant : « Prends ma main et je vais t’emmener là-bas. ». C’était audible. J’ai crié : « Non !!!! », à cet instant, j’ai su ce sur quoi mon grand-père et les autres étaient en désaccord. »
Une attaque cardiaque a eu pour conséquence que l’ange de la mort l’a escortée vers une salle de conférence.

162. EMI de Steven T 20/08/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. C’était une Honda Accord toute neuve et il ne s’agissait pas d’une décapotable ! Vous voyez pourquoi les pompiers ont amené un « sac à viande » pour le conducteur. Ils ont insisté en disant que cet accident de voiture avait sûrement causé une décapitation, que le conducteur n’avait pas pu survivre. Eh bien j’ai survécu et j’ai une très grande histoire à raconter au sujet de ce que j’ai vécu, la lumière était tellement brillante qu’elle m’a brûlé les yeux. Je suis maintenant déclaré aveugle. 
L’histoire de Steven et son livre peuvent être trouvées sur
http://www.cosmicmanuscript.com

161. Récit d’un père  20/08/02.  Original en Anglais traduit par Jean Peter. Ma femme a réalisé qu’un enfant de trois ans ne conceptualise pas la mort ni les esprits, il faisait donc allusion aux êtres qui étaient venus à lui de l’au-delà comme des « petits oiseaux » car ils étaient dans les airs comme les oiseaux qui volent. « A quoi ressemblaient les oiseaux ? » a-t-elle demandé. Brian a répondu : « Ils étaient très beaux. Ils étaient habillé en blanc, tout blanc. Il y en avait avec du vert et du blanc, mais il y en avait qu’avec du blanc. » « Ont-ils dit quelque chose ? » « Oui, » a-t-il répondu. « Ils m’ont dit que le bébé va aller bien. » « Le bébé ? » a demandé ma femme qui ne comprenait plus.
Voici une incroyable histoire au sujet d’un enfant de 3 ans.

160. EMI de Tonya Z  20/08/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « je suis revenue quelques années plus tard dans le cabinet médical où je m’étais trouvée à l’époque de l’EMI, je me suis souvenu de la disposition de la pièce, je n’y étais jamais allée auparavant, sauf lorsque j’étais inconsciente au moment de l’accident (évidemment ceci n’est confirmé que par moi-même). »
EMI d’adolescent suite à une collision voiture contre piéton. 

159. EMI de Peter R  20/08/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Sans savoir comment, je me suis ensuite retrouvé hors de mon corps, j’étais en dehors tout simplement. J’étais debout et il y avait un esprit qui m’attendait. J’ai regardé derrière moi et j’ai vu un corps gisant sur le sol. J’étais sur le point de dire à l’esprit : « Hé, il y a quelqu’un par terre… », mais cette pensée s’est exprimée comme un cri et je me suis rendu compte qu’il s’agissait de mon corps. Je me suis retourné vers l’esprit en réalisant que je venais de mourir. »
Il s’agit d’une EMI effrayante dans laquelle chaque partie négative de sa personnalité a pris forme humaine et l’a attaqué.

158. EMI aux alentours de 696 de notre ère.  14/08/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Celui qui me menait avait une contenance pleine de lumière, une vêture brillante, nous allions en silence, vers ce qui me semblait être le lever du soleil d’été.  Tandis que nous marchions, nous sommes arrivés à une profonde vallée d’une infinie longueur ; elle se trouvait sur notre gauche, un de ses flancs était excessivement terrible avec des incendies furieux, l’autre n’était pas moins intolérable à cause de violentes grêles et de neiges froides glissant et balayant toute la place. Les deux côtés étaient pleins d’âmes d’hommes qui semblaient , pour ainsi dire, être jetées d’un côté à l’autre par une violente tempête ; car lorsqu’elles ne pouvaient plus endurer la chaleur ardente, les malheureuses âmes sautaient au milieu du froid mortel ; n’y trouvant aucun repos, elle replongeaient pour être brûlées au milieu de flammes inextinguibles. Alors, puisqu’une innombrable multitude d’esprits misérables étaient ainsi tourmentée de toute part avec cet échange de malheurs, autant que j’aie pu le voir sans aucun intervalle de repos, j’ai commencé à penser que peut-être il pouvait s’agir de l’enfer, dont j’avais souvent entendu conter par les hommes les intolérables tourments. Mon guide, qui allait devant moi, a répondu à ma question en disant : « Ne pense pas ainsi, car il ne s’agit pas de l’enfer auquel tu crois. ». »
De façon intéressante, une grande partie de l’histoire est restée fidèle au schéma des EMI typiques, jusqu’au passage en revue de la vie et à l’interprétation de la description de ce que le témoin avait vu. Ainsi qu’on pouvait s’y attendre, l’influence du religieux ayant transcrit l’histoire est marquée.

157. EMI de Karen H  10/08/02.  Original en Anglais traduit par Jean Peter. « C’est à ce moment que j’ai commencé à me sentir séparée de mon corps. Au début j’avais froid mais ce n’était pas inconfortable. J’avais un peu l’impression de flotter, glissant juste un peu hors et dans mon corps. Pas de vision depuis un point de vue élevé, ni quoi que ce soit de ce genre. Mais j’entendais des conversations dans différentes pièces, toutes en même temps. Rien d’important. J’ai vu les ambulanciers dans une salle de repos qui achetaient des Crakers au fromage Lance, ils essayaient de retirer le paquet du distributeur, il semblait bloqué. J’avais l’impression de voir cela depuis le haut de l’embrasure de la porte. Puis j’ai été de retour, regardant le plafond du couloir. Je me sentais tellement paisible. J’avais le sentiment d’être heureuse et libre, comme si un poids m’avait été enlevé. »
Bien qu’en ce qui concerne l’expérience elle-même, cette EMI due à un accouchement ne comporte que la composante de sortie du corps, lorsqu’elle parle de son fils et du rêve d’ange peu après la naissance, son histoire provoque de forts sentiments d’émotion car le lecteur peut ressentir la présence de Dieu partout dans ce récit!

156. EMI de Nick P  10/08/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « Puis la chambre à commencé à devenir toute blanche, pas brillante mais seulement de couleur blanche.  Lorsque j’ai recouvré la vision, j’ai vu mon père tout en blanc, il portait ce qui semblait être une toge légère. Ma mère se trouvait à côté de lui, mes grands-parents maternels auprès d’elle. Je n’étais pas effrayé par l’endroit où je me trouvais, au lieu de cela, je désirais être là avec eux. Mon père m’a alors demandé si je lui pardonnais ses torts dans notre éducation (deux frères plus âgés et une sœur plus jeune). Je suis allé vers lui, il a alors reculé en disant que ce n’était pas mon heure et que je n’en avais pas alors terminé. »
Il s’agit d’une EMI relativement récente (1mois et demi) consécutive à un pontage cardiaque.  L’intégration de l’expérience est et continuera d’être un gros problème.

155.  Expérience d’approche de fin de vie de Myra E.  06/08/02.  Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Nous nous approchions de plus en plus de cette lumière. J’ai commencé à sentir la chaleur et la sensation d’être attirée vers cette chaleur. Il est banal de dire que je « savais «  tout simplement que si je pouvais atteindre cette lumière, tout irait bien. Il s’agissait de tout ce que nous aimons, englobé en une lumière. C’était le sentiment d’être chez soi, de famille, d’être rassuré et aimé. C’était une sensation d’appartenance que je n’ai jamais retrouvé depuis. Puis, l’ombre à côté de moi s’est arrêtée brutalement. Nous n’avions pas encore atteint le bout du chemin et la lumière, nous nous sommes arrêtés. « Pourquoi ? » ai-je demandé. « Tu dois repartir maintenant. » a dit avec douceur la silhouette obscure, « tu ne peux pas rester. ». »
Eh bien ! Il s’agit d’une expérience d’approche de la fin de vie (DBV) où la petite-fille vit avec son grand-père une expérience de la mort dépeinte exactement comme une EMI typique. Ce qui est intéressant, c’est que Myra la décrit comme un rêve, elle ne réalisera cependant pas qu’elle avait accompagné son grand-père avant qu’on ne lui dise ultérieurement que celui-ci venait de mourir.

154. EMI de Karen D  04/08/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « Ensuite j’ai senti que je me trouvais tout simplement dans l’obscurité quelque part. J’ai réellement dû me battre. Je me souviens d’un être masculin. Je me rappelle qu’il parlait ou communiquait mentalement avec moi. Il n’arrêtait pas de me dire que c’était bien de mourir, de cesser de lutter si durement, d’abandonner tout simplement. Il est resté là longtemps. Tout à coup, ce fut comme s’il avait d’une certaine façon glissé vers le haut. Je sentais qu’il était malfaisant et qu’il mettait mon esprit à l’épreuve afin de me faire commettre un suicide en abandonnant. Je me souviens d’avoir demandé à Dieu de m’aider et l’être malfaisant a disparu.  Ensuite, je me rappelle m’être retrouvé dans un endroit très lumineux. »
EMI suite à une pneumonie et une septicémie. Elle s’est querellée avec le démon et elle est allée au paradis pour parler avec Dieu!

153. EMI de Guenter W  D’Allemagne. 30/07/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Depuis Noël 1980, j’ai pu établir une relation personnelle avec l’être de lumière au travers de combats intérieurs, de visions, d’auditions, je suis maintenant en mesure de rendre mon expérience publique. En 1980/81 je ne pouvais pas mettre mon expérience par écrit en Allemand, même aujourd’hui, il n’existe pas de traduction en Allemand, car je n’ai pas encore reçu intérieurement l’approbation de l’être de lumière, qui est notre Seigneur Jésus Christ. »
Eh bien ! Voilà un récit d’EMI formidable et profond!

152. EMI de Sylvia W  30/07/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter.  Je voyais sans yeux, j’entendais sans oreilles, je communiquais sans bouche ni aucune autre partie du corps. Je connaissais toutes les choses présentes et passées. J’avais le sentiment d’être dans mon état naturel, le corps est un état temporaire non naturel. J’étais chez moi, à ma place. Là où je voulais être.
Cette EMI donne une bonne vision des conséquences ressenties en essayant d’intégrer une EMI. Elle constitue une « référence » pour le personnel médical ! Sylvia est une infirmière à la retraite devenue artiste. 

151. EMI de Corina.  30/07/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Le sentiment que j’ai éprouvé est quelque peu difficile à expliquer, mais je vais faire de mon mieux. Absolument toutes les agressions et souffrances que j’avais vécues, qu’elles aient été physiques, émotionnelles ou mentales, avaient totalement disparu, à leur place avait été implanté amour, acceptation, dévouement et sensation de bien-être intenses. Durant une seconde… J’ai compris toute chose, tellement simple, mais ensuite c’est parti… comme si nous n’étions pas censés comprendre « TOUT ». »
EMI suite à une hémorragie après une opération. Dans ce récit, certains éléments perçus sont tout à fait avérés, elle a en effet décrit si complètement au médecin les efforts de réanimation, qu’il a fui hors de la pièce aussi vite qu’il a pu !

150. EMI de Robert C.  30/07/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « J’ai vu une brillante lumière bleue environnée d’une douce lueur blanche, j’ai été projeté dans la lumière à des millions de kilomètres par heure, m’a-t-il semblé, je me suis arrêté et je me tenais( ?) sur un seuil regardant toutes les âmes qui ont été ou seront jamais, je connaissais les plus proches, une tante et quelques autres personnes du passé. On m’a dit que j’avais le choix de rester ou de repartir. Je suis resté là longtemps pour prendre la décision. »
EMI provoquée par un accident voiture - train.

149. EMI de J.R. M.  7/23/02. « Je faisais partie d’un dessein plus vaste et je ressentais les trois âmes dans l’ambulance avec moi – non seulement leur présence, mais aussi leur amour, leur cœur, leurs émotions, leurs sentiments, des impressions physiques et mentales. Je les entendais penser, je ressentais les soins prodigués par leurs mains; je les ai regardées dans les yeux une à une et j’ai vu, non seulement leur futur physique immédiat, mais aussi leur passé. J’ai également noté la présence d’animaux et d’autres âmes autour de moi, comme ce chauffeur d’autobus en colère à Seattle, cette femme qui tuait une araignée importune à Ripley, WV, cet insecte qui percutait un train à Oklahoma. Toutes ces impressions étaient ressenties en une fraction de seconde mais semblaient durer une éternité. » 
Ce témoignage fait clairement ressortir la connexion étroite qui existe entre tout ce qui vit. On note aussi une grande transformation spirituelle et l’émergence de buts nouveaux à la suite de l’EMI.

148. EMI de Sherry G.   7/22/02. « J’avais trouvé l’AMOUR! J’observais mon esprit quitter mon corps et se libérer du monde de la chair. Je pouvais me voir passer au travers d’un tunnel de lumière qui représentait la liberté – c’est difficile à décrire en termes physiques. Tout était simultané, l’amour, la liberté, la libération et l’unité de tout ce que nous sommes. J’étais tout à coup en présence de puissants esprits et de beaucoup d’amour. Ces esprits me réconfortaient et me préparaient à ce qui allait suivre. Leur amour était d’une totale sérénité. »
Ce témoignage reflète le pouvoir transformateur de l’EMI. Sherry partage les détails les plus intimes de sa vie difficile afin que les effets de son EMI, c’est-à-dire l’intégration et les triomphes, trouvent une résonance chez les autres.


147. EMI de Bonnie S.  7/22/02. « C’était la première fois en cinq ans que je ressentais de la chaleur. La lumière était vraiment resplendissante et chaleureuse, une nuance de jaune. (Je disais aux gens que si la lumière était aussi brillante, ils en seraient aveuglés.) C’était brillant, mais aussi chaleureux et apaisant. Je pouvais entendre des voix qui ne m’étaient pas familières. Au début, je ne comprenais pas. C’est devenu clair. Ce n’était pas mon heure, je voulais rester. J’étais en paix. »
L’imagerie classique d’une EMI, causée ici par une fièvre septique.  

146. EMI de Arielera.  7/7/02. « Le conjoint auquel je me réfère a été rencontré et marié, et l’est resté, dans cet état de conscience alternatif. Sur ce plan-ci, je ne connais personne comme ça. En fait, il y aura 15 ans cette année que je suis veuve et un second mariage ne fait pas partie de mes plans. Aucun souvenir de l’institution elle-même. Après être revenue de cet état, j’ai vécu le processus normal du deuil, ayant dû le laisser derrière moi. »
Cette EMI étonnante résultait d’une tentative de suicide. Arielera a bu de la paraffine liquide, a perdu conscience et s’est réveillée trois semaines plus tard. Son expérience est une vie parallèle vécue en accéléré, dans un autre lieu d’existence. Pas étonnant qu’il soit aussi difficile de relater cette histoire, puisque le contexte se situe dans une réalité alternative!    

145. EMI de David H.    7/7/02  PREMIÈRE PARTIE : « Sa lumière était d’une beauté indescriptible, Sa lumière ressemblait à celle du soleil levant. Et, comme le soleil, « Il » s’éleva dans le ciel derrière les montagnes. L’amour pénétra mon être tout entier et mon âme s’en trouva revitalisée. La planète aussi changeait sous l’effet de Sa lumière. J’ai vu des sommets de montagnes s’ouvrir béant et rejaillir comme d’immenses chutes d’eau. »  7/23/02 DEUXIÈME PARTIE : « Ici, toutes les pensées sont captées, alors il est inutile d’essayer de cacher une intention. À la place, on doit l’exprimer. Je lui ai donc demandé brutalement « qui êtes-vous? » Alors, elle a retiré une partie du voile qui couvrait sa face. Je n’ai vu que des os, un crâne. La mâchoire grande ouverte, comme disloquée, elle s’est élevée, complètement dépouillée de sa robe, et elle est redescendue vers moi pour mordre mon corps spirituel à l’épaule gauche. La douleur était si grande que c’était pire que la mort. Et, comme elle allait prendre une nouvelle bouchée dans mon corps spirituel, je me suis mis à genoux pour invoquer Dieu. »
David nous a raconté son histoire par étapes, selon sa disponibilité. Cela valait la peine d’attendre car il s’agit d’une expérience vraiment remarquable! Cette EMI est spéciale car celle-ci nous montre que les gais ne vont pas en enfer tel que certains extrémistes fondamentalistes aimeraient qu’on le croit.      

144. EMI de Vickie M.  7/3/02. « J’avais l’impression que je me regardais, là en bas, pendant un bref instant, et puis, il y eut une impression de paix et de calme réel. Je n’étais plus apeurée ni souffrante. Je me souviens que j’étais dans un endroit magnifique et vaste; des paysages renversants avec des arbres, des lacs, des cascades; tout était bleu. »
EMI remarquable due à un accident de voiture durant lequel elle a cru voir son grand-père décédé avant sa naissance.  

143. EMI de Bonnie V.  03/07/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Mourante… ou morte ?  Tout ce que je sais, c’est que je suis passée d’un froid terrible jusque dans les os, saignant dans une ambulance, à l’endroit le plus chaleureux et le plus brillant qu’on puisse imaginer. Ce n’est pas facile à décrire… la lumière ressemblait à une explosion de jaune doré accompagnée de la plus exquise des chaleurs. Il est insuffisant de dire qu’elle m’enveloppait… elle ETAIT moi, un doux soleil, une journée langoureuse, un paradis de contentement. Tout était un. C’est le plaisir le plus sublime que j’aie jamais ressenti. Je baignais dans cet endroit, au moment même où je pensais… « Je suis en train de mourir. » »
Superbe récit et merveilleuses conséquences – carrière d’infirmière et travail en maison de retraite !

142. EMI de Don A.  03/07/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « J’ai ensuite sursauté (ni par peur ni par perception d’une menace) en voyant la lumière prendre forme (comme de la fumée ou un nuage), puis arriver soudain autour et par dessus la porte dans ma direction. Elle a paru m’envelopper totalement, simultanément j’ai ressenti des fourmillements partout, des mots sont venus à moi (je ne suis pas sûr qu’ils aient été prononcés) : « Toutes les choses de la Terre passeront. ». J’ai ensuite commencé à ressentir un grand amour et une paix indescriptibles. J’avais l’impression que la lumière me soulevait. »
EMI due à une attaque cardiaque, comporte une superbe description de l’apparence de son corps non-physique.

141. EMI de Paul H.  03/07/02.  Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Je n’ai pas entendu de bruit ni de paroles et le sentiment général était la sérénité. Je n’avais pas peur, j’étais seulement emporté et j’assimilais l’expérience. J’aimerais vivre la même chose à nouveau, car c’est très particulier. Ensuite, j’ai dû tout à coup reprendre connaissance, car j’étais assis normalement dans la voiture. »
EMI d’adolescent due à une course automobile.

140. EMI de Tara.  03/07/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Je ne pouvais toujours pas entendre ni sentir, mais j’ai vu une dame qui se tenait à quelques mètres de moi. Cette dame était blanche. Elle avait une longue robe blanche transparente et de longs cheveux blancs, elle semblait briller. Je me demandais pourquoi elle ne venait pas m’aider. Elle se tenait là simplement et me souriait. »
EMI d’enfant, inconsciente suite à une chute d’une falaise de 20 mètres, elle a rencontré son ange gardien. 

139. EMI de George M.  03/07/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « Bien que la séquence de mon expérience soit brouillée, je me souviens d’avoir été sous l’eau tandis que des images et des expériences du passé passaient en un éclair devant mes yeux et mon esprit. Pendant que j’étais au fond, j’ai vu ce que j’ai alors pris pour le soleil. »
EMI d’adolescent par noyade, il évoque un début de rencontre avec la lumière.



Annuaire (Index)
Témoignages d'EMI
NDE French Archives 2007, 2nd semestre 2
NDE French Archives 2007, 2nd semestre 1
NDE French Archives 2007, 1er semestre
NDE French Archives 2006, 2nd semestre
NDE French Archives 2006, 1er semestre
NDE French Archives 2005, 2nd semestre
NDE French Archives 2005, 1er semestre
NDE French Archives 2004, 2nd semestre
NDE French Archives 2004, 1er semestre
NDE French Archives 2003
NDE French Archives 2002, 1er semestre
NDE French Archives 2002, 2nd semestre
NDE French Archives 1998 à 2001



   Near Death Experience Research Foundation   
Copyright © 1998-2016 Experience Research Foundation (NDERF) All rights reserved.