NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Diane G

SITE WEB DE DIANE : http://www.BeyondtheVeil.net 

(on y trouve des choses merveilleusement inspirantes !)

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE : 

A l’été 1971, je me trouvais avec mon mari et mes enfants dans les montagnes de la Géorgie du nord, pendant qu’il travaillait avec l’équipe de tournage du film « Délivrance ». Pendant les week-ends, une partie des acteurs, de l’équipe et leur famille faisait une sortie en raft sur la rivière pour récupérer un peu. Le tournage a eu lieu sur la partie même de la Chattahoochee River où nous avons fait du raft, sur les huit personnes de ce dimanche après-midi là, quatre, dont moi-même, avaient déjà fait ce trajet auparavant.

Mais cette fois là, la rivière était différente, basse après plusieurs jours sans pluie ; nous avons dû emprunter des voies différentes dans les nombreux rapides.

Dans le dernier ensemble de rapides, nous avons fait une erreur presque fatale. Le raft dans lequel je me trouvais s’est retourné, a passé une chute de 1,20 mètre en marche arrière et il est resté bloqué là à cause des courants de l’eau.

Le raft était piégé dans un phénomène hydraulique des eaux vives, il était maintenu contre les rochers. J’ai été éjectée et je me suis retrouvée prise entre le raft et les rochers, avec la force de la rivière qui se déversait sur ma tête et la succion du mouvement hydraulique qui m’entraînait au fond. Un des hommes dans le raft a saisi mon bras, essayant de me ramener à bord, mais le mieux qu’il a pu faire, c’est de me permettre de prendre occasionnellement une brève inspiration, avant que l’eau ne m’aspire à nouveau vers le fond. J’étais bloquée entre un rocher et une surface dure !

Très lucidement, calmement, sans paniquer aucunement, j’ai su que j’allais mourir, ce n’était plus qu’une question de manière. Etre précipitée sur les rochers serait douloureux, j’ai donc décidé que la noyade était le meilleur choix. Lorsque ma tête a émergé de l’eau à nouveau, avec ce qui me restait d’air, je lui ai dit de me lâcher et il l’a fait. J’ai senti l’eau m’attirer au fond, je me suis détendue. Je savais qu’il ne servait à rien de lutter, tandis que j’inspirais dans l’eau, tout est devenu noir. Pendant un instant…

Dans mon souvenir suivant, je me retrouve à trente mètres au dessus de la rivière, avec une vue plongeante sur le raft coincé contre les rochers en contrebas. Je vois les deux hommes dans le raft qui tentent de voir si je remonte. Je vois l’autre femme, qui avait été à bord de notre raft, en aval, accrochée à un rocher. Puis j’ai regardé mon mari et ma sœur, alors adolescente, qui avaient descendu les rapides sans incident avant nous, et qui remontaient la pente en courant afin de voir pourquoi tant de débris descendaient la rivière en flottant. Nous avions pris toutes les affaires de leur raft et les avions mises dans le nôtre au cas où ils se seraient retournés, mais ils sont descendus tellement facilement que nous avons tout simplement bondi pour descendre à notre tour.

D’en haut, j’ai vu mon mari monter sur un rocher dans la rivière. A cause du grondement de l’eau, il n’entendait pas ce que les deux hommes toujours dans le raft lui criaient. Il n’avait aucune idée de l’endroit où je me trouvais, ni de ce qui s’était produit, mais il savait que je n’étais pas là. Il a paru vouloir plonger pour essayer de me trouver et, tout à coup, je me suis retrouvée à côté de lui, essayant de l’en empêcher car il n’était pas tellement bon nageur et je savais que cela n’aurait servi à rien. Quand j’ai tendu la main vers lui, elle l’a carrément traversé. J’ai regardé ma main et j’ai pensé : « Oh mon Dieu, je suis morte ! ».

A cet instant, une connaissance totale de la réalité m’est apparue et j’ai vu la multi-dimensionnalité de l’univers. Ma conscience s’est étendue tellement loin au delà du plan physique que je n’en avais plus notion, pas plus que de mon propre moi. Je faisait tellement partie de tout cela, qu’il n’y avait pas de distinction. C’était un flash de lumière brillante, pendant un bref instant j’ai été autorisée à voir à l’intérieur et à faire l’expérience d’un amour tellement profond, puissant et envahissant que je ne peux le décrire que comme une pure béatitude (même ainsi, cela s’en rapproche à peine).

Tout à coup j’ai été balayée et je me suis retrouvée dans un tourbillon me déplaçant à grande vitesse en direction d’une belle lumière blanche à très très grande distance. En moi et autour de moi, j’ai continué à être submergée par le sentiment d’amour. Il n’y avait pas de peur, pas d’angoisse, pas de souci. J’avais même l’impression de l’avoir déjà vécu auparavant, de me souvenir que je rentrais chez moi. J’étais pleine de joie. Je ne ressentais pas de corps, pas de sensation de bornes, de limitation. Pourtant, c’était toujours moi et j’avais conscience de vivre cette expérience.

Avant longtemps, je me suis rendue compte que je n’étais pas seule. Il y avait quelqu’un que je ne peux décrire que comme un Etre de Lumière Aimant, il voyageait à mes côtés… à la vitesse de la lumière ! Nous communiquions mentalement. C’était quelqu’un que j’avais toujours connu, je l’ai su dès que j’ai détecté sa présence. Pourtant je ne peux pas vous dire maintenant de qui il s’agit. Je n’avais pas le sentiment qu’il se soit agi d’une figure religieuse familière, ni d’un proche décédé, mais plutôt d’un ami cher qui m’accompagne en permanence, où que je sois ; peut-être est-ce mon ange gardien. Cet Etre m’a indiqué télépathiquement que j’avais le choix de repartir ou non. J’ai pensé : « Non, non, non, je veux que cela continue pour toujours ! »

Soudain nous avons fait irruption dans la lumière et toute une nouvelle réalité m’a été révélée, similaire au monde physique, mais plus coloré, plus beau, plus stupéfiant, en vibrations plus élevées. J’ai vu des plantes, des arbres, des montagnes, des lacs, des animaux et des immeubles pareils à du cristal étincelant, certains très grands et décorés. J’ai vu des êtres qui se déplaçaient, des êtres de lumière, vaquant à leurs affaires quotidiennes. Ils n’ont pas de corps physiques, mais ils sont constitués un champ d’énergie distinct. Ils ne marchent pas, ils flottent. Ils vivent des vies très semblables aux nôtres, mais sans les luttes et les peines. Ils sont artistes, musiciens, danseurs, chanteurs, inventeurs, bâtisseurs, guérisseurs, créateurs de choses magiques… des choses qu’ils manifesteront au cours leur prochaine vie dans l’univers physique.

A nouveau, l’Etre de Lumière m’a dit que j’avais le choix de rester ou de partir, mais qu’il me restait encore à faire dans cette vie et que ce n’était pas tout à fait le moment pour moi de partir. J’étais encore hésitante, on m’a dit que si choisissais de repartir, on me donnerait un certain savoir que j’emporterais avec moi afin de le partager avec autrui. Après une longue discussion, j’ai convenu de repartir et je me suis soudain retrouvée devant un haut bâtiment conique ; tellement élevé qu’il semblait ne pas finir. On m’a dit qu’il s’agissait du Hall de la Connaissance. Je suis entrée dans l’immeuble et je me suis envolée en spirales ascendantes, traversant ce qui semblait être des rayonnages de livres, comme dans une bibliothèque, des millions et des millions de livres, je les ai tous traversés en volant. Lorsque j’ai atteint le sommet, j’ai fait irruption dans un kaléidoscope de couleurs et, simultanément, ma tête est sortie de l’eau. J’avais descendu la rivière sur une dizaine de mètres par rapport au raft.

J’ai immédiatement eu conscience de l’endroit où je me trouvais et je me suis agrippée au rocher le plus proche. J’ai pu me ressaisir et j’ai expectoré de grandes quantités d’eau. J’étais en état de choc mais je n’avais pas besoin de soins médicaux. J’ignore combien de temps je suis restée sous le raft, personne n’a regardé sa montre à ce moment là. Cela a pu durer 3 ou 4 minutes, peut-être dix. Le temps n’existait pas là où je suis allée.

Je ne peux pas affirmer que j’étais cliniquement morte, mais je n’ai aucun souvenir de m’être débattue sous l’eau ni d’avoir tenté de retenir mon souffle jusqu’à ce que j’atteigne la surface (j’ai nagé, fait du ski nautique, de l’apnée et du surf, j’ai eu de nombreuses alertes auparavant me faisant envisager le risque de mourir, mais aucune comme celle-ci. Ces autres fois, je me rappelle parfaitement avoir lutté pour atteindre la surface, les poumons prêts à éclater). Ce dont je me souviens bien, pendant la période durant laquelle mon corps était dans l’eau sous le raft, c’est ce dont je vous ai parlé.

(extrait de www.BeyondtheVeil.net/nde.html)

 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Non

L’expérience était-elle difficile à exprimer avec des mots ? Oui

Qu’est-ce qui dans l’expérience la rend difficile à transmettre ? J’ai pu parler de la partie hors du corps, mais ensuite, je n’ai rien à comparer à l’expérience, je n’ai tout simplement pas les mots… c’est comme essayer de décrire un coucher de soleil à un aveugle.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui

Précisez : nous faisions du raft dans les rapides. J’ai été aspirée hors du raft et j’ai été coincée entre notre raft et un torrent d’eau qui se déversait sur ma tête. Je ne pouvais plus respirer, j’ai perdu toute maîtrise des évènements.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? J’étais totalement lucide et consciente de ce qui se passait. Ma conscience était beaucoup plus développée que la normale, j’avais connaissais tout dans l’Univers ainsi que la manière dont tout fonctionne « Unifié ». J’ai su que j’étais en présence de Dieu sans Le « voir ». Je n’avais pas de crainte, seulement de l’amour tout autour de moi.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? En aucune manière ;

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Décrivez votre apparence ou forme hors de votre corps : je ne me suis pas vue. Avoir un corps ou non ne paraissait pas important.

Quelles émotions avez-vous éprouvées pendant l’expérience ? Envahie totalement par un amour inconditionnel… exultation…stupéfaction…émerveillement…révérence…liberté…grande joie…béatitude…paix…gratitude…

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Non

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Oui

Précisez : j’ai eu l’impression de traverser le tunnel à la vitesse de la lumière, mais il est vraiment difficile de dire si j’étais immobile et que les lumières filaient près de moi, ou si c’était moi qui filait le long des lumières. J’ai vu cela comme l’effet d’une transition entre des dimensions.

Avez-vous vu une lumière ? Oui

Précisez : dans l’expérience du tunnel, je semblais me diriger vers une lumière claire et éclatante qui grossissait à mesure que je m’en approchais. Malgré sa luminosité, elle n’était pas éblouissante…c’était de l’amour et de la chaleur. Elle est devenue énorme et je suis passée à travers elle vers un autre plan d’existence.

Avez-vous rencontrés ou vus d’autres êtres ? Oui

Précisez : il y avait un Etre de Lumière avec moi dans le tunnel. A ce moment là, je savais de qui il s’agissait mais maintenant je ne pourrais plus vous le dire. Quelqu’un que j’ai connu dans l’éternité… pas une figure religieuse, peut-être mon ange gardien. Nous avons eu beaucoup de communications télépathiques, mais je ne peux pas vous dire ce qui a été transmis car il ne s’agissait pas de paroles. Cet Etre m’a fait visiter l’au-delà, j’y ai vu beaucoup d’autres êtres de lumière qui vaquaient à leurs occupations. La seule communication dont je me souvienne, c’est que ce n’était pas mon heure, il me restait encore à faire dans cette vie, si je choisissais de revenir on me donnerait accès à un savoir qui m’aiderait dans ma mission.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Incertaine

Précisez : j’ai observé ce que les autres personnes faisaient alors que j’étais au dessus de la scène, mais aucun d’entre nous n’en a parlé par la suite afin de vérifier les détails (personne ne croyait que cela s’était produit).

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Oui

Précisez : après être passée à travers la lumière, je me suis retrouvée dans un environnement magnifique, semblable à une scène pastorale avec des montagnes, des lacs, de l’herbe. Le « soleil » était absent, mais la lumière émanait de chaque chose, elle était partout. J’ai vu des structures cristallines, des immeubles de toutes tailles, certains très hauts et décorés. Les couleurs étaient plus éclatantes que sur terre. Tout paraissait tout à fait normal, rien n’était étrange.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Oui

Précisez : il n’y avait ni espace ni temps… c’est très difficile à expliquer autrement. J’ai eu l’impression d’être partie depuis des jours mais il ne pouvait s’être écoulé que quelques minutes.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui

Précisez : je comprenais tout… comment nous étions venus sur terre, pourquoi, ce qui se passe quand nous mourrons, où nous allons après la mort, quel est le sens de notre voyage spirituel, que Dieu est toute chose, le commencement de l’univers physique, comment la vie a démarré, la progression de l’Esprit-Ame-Humain retournant à la Source… j’en ai oublié la majeure partie en repartant mais cela me revient au cours des années.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Incertaine

Précisez : Pas consciemment, mais dans les années qui ont suivi, j’ai prédit de nombreuses choses qui se sont réalisées, j’ai été pionnière dans le domaine du réveil des consciences. De nombreuses choses que j’ai démarrées sont devenues communes des années plus tard.

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Oui

Précisez : j’étais vraiment dans cette expérience et je ne voulais pas repartir… je n’avais ni pensées ni émotions pour les être chers que j’avais laissés derrière moi, mais l’Etre de Lumière a été convainquant en ce qui concerne l’importance pour moi de repartir. Je n’étais ni en colère ni contrariée en aucune manière, je n’en ai pas vraiment eu l’opportunité car dès que j’ai convenu de repartir, j’ai immédiatement été renvoyée.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui

Précisez : nombre de mes clients me demandent si je suis médium, mais je ne le revendique pas. Je semble tout simplement savoir des choses. J’ai canalisé par écrit des informations qui proviennent de je ne sais où. Je n’ai pas tenté de développer ni d’explorer vraiment ces dons.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui

Précisez : il est certain que mes croyances ont drastiquement changées, ainsi que je l’ai décrit plus haut, mais mon attitude globale envers la vie a changé également. J’ai fini par divorcer quelques années plus tard. La croissance personnelle et spirituelle sont devenues plus importante que de mener une vie normale. Je suis retournée à l’université et j’ai obtenu des diplômes en psychologie. Mon centre d’intérêt est devenu l’aide du prochain plutôt que de gagner plus pour moi-même. Je suis devenue très non-matérialiste. Les petits problèmes de la vie ne m’inquiètent plus, je vais avec le courant, tout simplement.

L’expérience a-t-elle affecté vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Mon EMI s’est produite il y a 30 ans, ce sont donc des changements qui sont intervenus au cours du temps. Je me suis rendu compte que je n’avais pas besoin d’une autre personne pour me sentir complète et je suis restée célibataire depuis mon divorce. Je vis aussi un célibat apaisé depuis les 15 dernière années, ayant converti mon énergie sexuelle en créativité, ce qui emploie constamment ma vie quotidienne par toutes sortes de projets. Je ne pratique aucune religion, je médite, je pratique le yoga, je randonne dans la nature. Professionnellement, pendant les 20 années suivant le diplôme, j’ai principalement travaillé comme conseillère, j’ai fait des conférences, j’ai fait des tournées dans le pays, j’ai écrit deux livres et un scénario de télévision, j’ai eu plusieurs affaires, maintenant, je travaille principalement sur internet, mais je ne pense pas en termes de carrière… c’est simplement ce que je fais. Je suis maintenant en demi-retraite, je vis dans la montagne, je fais pratiquement ce que je veux, quand je le veux. Ma vie aurait été très différente si ne n’avais pas eu une EMI.

Avez vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui

Précisez : les personnes à qui j’en ai d’abord parlé ont rejeté cela comme étant une sorte de fantasme, j’ai donc arrêté d’en parler pendant de nombreuses années. Il s’est passé 15 ans avant que je n’en reparle, à un moment et un endroit où les gens étaient plus ouvert sur le sujet. Depuis lors, j’ai raconté mon histoire à de nombreux rassemblements, j’ai écrit sur le sujet et sur ce que j’ai appris. C’est par mon site web que j’ai touché de nombreuses vies, nombre de personnes m’ont envoyé des mails pour me dire combien mon histoire a changé leur vie et ouvert leur esprit.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Toute la gamme des émotions… ressentant en moi une joie incroyable pour avoir vécu cette expérience, mais aussi une terrible tristesse parce que personne ne me croyait.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La meilleure partie a été de vivre l’expérience, la pire, d’être traitée comme une personne aliénée parce que je disais l’avoir vécue. Mais j’en suis tellement reconnaissante car elle m’a libéré de ma peur de la mort et m’a permis de vivre une vie qui n’aurait pas été possible sans cela.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? J’avais lu les Ecritures avant mon EMI, je ne peux pas dire que je les avais comprise ou que j’en avais estimé la valeur, j’ai eu une révélation à ce sujet. Je les ai lues après mon expérience et je les ai comprises complètement…plus comme au travers d’un verre teinté et pas non plus comme je les avais étudiées. En fait, les Ecritures m’ont aidé à mettre mon expérience en mots… tout y est, il suffit juste de lire à un niveau de conscience différent pour le voir. Je me suis rendu compte que de nombreuses choses sont liées à ce que les gens ont appris à l’époque de leur propre expérience de mort imminente. Les hommes en ont toujours eu, simplement nous nous exprimons plus sur le sujet aujourd’hui. Jadis, les gens pensaient que ceux qui revendiquaient avoir eu des expériences mystiques étaient des saints, aujourd’hui ils nous traitent de fous, ou bien ils essaient de le réfuter par des explications scientifiques, afin que nous ne jetions pas le doute sur ce qu’ils croient depuis longtemps en se basant d’une fausse vision du monde.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Oui

Précisez : j’ai été en mesure de revivre l’expérience du tunnel au cours de la méditation, mais ce n’est pas tout à fait la même chose et je ne suis pas allée plus loin que le tunnel, il n’y avait pas de lumière claire. J’ai aussi eu un passage en revue de la vie pendant la méditation. Je voudrais aussi mentionner autre chose qui n’est pas souvent évoqué, il s’agit des hallucinogènes. Espérant recréer l’expérience, j’ai essayé plusieurs drogues comprenant le LSD, les champignons et l’ecstasy. Ces expériences ont toutes été merveilleuses, intéressantes, intrigantes, fascinantes, mais il y a une grande différence. Oui on parvient à explorer d’autres niveaux de conscience, mais il y a souvent un sentiment de perte de contrôle et de peur qui ne se produit pas pendant une EMI. Avec les drogues, il y a un sentiment d’irréalité, alors qu’avec une EMI cela semble plus vrai que dans la vie. Avec les drogues c’est plus une expérience qui vous arrive. Avec une EMI on est l’expérience, on vit l’expérience de soi-même, de sa conscience. Les hallucinogènes ont cependant un aspect positif pour ceux qui n’ont pas eu d’EMI, ils leur donnent un aperçu des états modifiés de conscience, ainsi que la notion que nous sommes autre chose que ce qu’on nous a fait croire.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Non

Précisez : il y a autre chose mais je n’ai pas été en mesure de trouver les mots pour l’expliquer. Je pense à revenir à la peinture comme meilleur moyen de l’exprimer.