NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Peter R

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE : 

Les expériences négatives (3) se sont produites au milieu de 1987, sur une période de 3 mois.

N°1 : J’ai eu une vie difficile et j’ai fatigué mon cœur à tel point qu’il a fini par lâcher. J’ai éprouvé de la difficulté à respirer et je me suis allongé sur le sol de mon appartement. J’ai ensuite ressenti une douleur incroyable, comme je n’en avais jamais subie auparavant. Elle était tellement sévère que j’ai tenté de saisir un couteau pour me suicider afin d’échapper à la souffrance. J’avais l’impression qu’on me serrait un bandeau d’acier autour de la poitrine, tellement fort que j’étais écrasé. J’ai pensé à descendre les escaliers en rampant pour aller chez une jeune femme qui habitait là, afin de chercher de l’aide, mais je SAVAIS que je n’y arriverais pas, que si par extraordinaire j’y parvenais quand même, je mourrais devant elle. J’ai considéré l’effet que ma mort affreuse allait avoir sur elle (elle avait 21 ans) et j’ai pensé qu’il valait mieux rester où je me trouvais et laisser la nature faire son œuvre (je m’étais mouillé, mon nez et mes yeux coulaient). J’ai ensuite ressenti un curieux détachement vis à vis de ce qui se passait et j’ai perdu TOUTE sensation dans mon corps physique. Mon ouie a CESSE D’ETRE, je ne pouvais plus bouger ni accommoder ma vision, mais je continuais à voir.

Sans savoir comment, je me suis ensuite retrouvé hors de mon corps, j’étais en dehors tout simplement. J’étais debout et il y avait un esprit qui m’attendait. J’ai regardé derrière moi et j’ai vu un corps gisant sur le sol. J’étais sur le point de dire à l’esprit : « Hé, il y a quelqu’un par terre… », mais cette pensée s’est exprimée comme un cri et je me suis rendu compte qu’il s’agissait de mon corps. Je me suis retourné vers l’esprit en réalisant que je venais de mourir.

L’esprit a dit (en pensée) « Tu es mort par ta propre faute, car tu n’as pas pris soin de toi. Ceci est considéré comme une forme de suicide et il existe une peine qui doit être acquittée. ». Un écran est apparu, loin devant moi, dépeignant les aspects négatifs de mon caractère sous des FORMES HUMAINES. Elles se sont animées et ont commencé à m’attaquer. J’ai reçu des coups de pied et de poing. J’ai senti la douleur de chaque impact. Bizarrement, je ne ressentais aucun besoin de me défendre ni de combattre mes assaillants. Ils sont ensuite repartis en arrière comme si on rembobinait une cassette, ils sont retournés sur l’écran tels qu’ils étaient avant de s’animer.

L’esprit m’a ensuite communiqué : « TU N’AS LE DROIT DE FAIRE DU MAL NI A TOI-MEME NI A QUICONQUE, CAR TOI ET TOUS LES AUTRES, VOUS ETES LA PROPRIETE PERSONNELLE DE DIEU. ». Tout cela a eu lieu dans un vide noir. Rien ne s’y trouvait. Tous les aspects négatifs de ma nature étaient très fortement amplifiés en comparaison de ce qu’ils sont ici dans le royaume physique. Il n’y avait/a AUCUNE ECHAPPATOIRE A MOI-MEME. J’ai été ensuite, sans savoir comment, réinséré dans mon corps, et j’ai progressivement commencé à me reprendre. Je ne me suis pas rendu compte avant de nombreuses années que l’on m’avait donné une autre chance de continuer, car j’avais placé le bien-être d’une jeune femme avant le mien, alors même que j’étais en train de mourir. 

N°2 : Mon cœur et mes poumons ont lâché à nouveau, je suis quasiment repassé par les réactions physiques de la première expérience. Je savais que j’allais à nouveau dans ce vide noir et j’ai prié ; je n’ai pas demandé pitié ni quoi que ce soit de ce genre, tout ce que j’avais à dire c’est que je n’étais pas TOTALEMENT RESPONSABLE de l’état mental et émotionnel dans lequel je me trouvais. Cela a suffit pour que le processus de la mort soit inversé. 

N°3 : Défaillance cœur/poumon à nouveau. Je suis allé dans le vide noir. J’étais dans un enfer de ma propre fabrication. J’étais émotionnellement et mentalement ( ?) « damné ». Je n’avais d’autre choix que de me confronter à moi-même, je savais que j’étais condamné à rester là où je me trouvais jusqu’à ce que je le fasse, que je fasse un effort pour corriger ma pensée et ma façon de vivre. Chacune des expériences se situait hors du temps, lorsque 2 secondes s’écoulent ici, cela correspond à une éternité là bas. J’espère m’être expliqué raisonnablement bien. Je ne peux pas prouver ce que j’ai vécu car cela reste toujours subjectif pour celui qui le vit. Même si je pouvais prouver toutes les maladies à l’aide du dossier médical, cela ne prouverait toujours pas les expériences hors du corps elles-mêmes. Je sais que cela sera une aide pour certains. Nous allons tous quelque part après avoir quitté le physique. 

Je souhaite à tous le meilleur. Ce site est très fortement apprécié. Peter Russel. N’hésitez pas à indiquer à tous mon adresse mail. peterrussell264@msn.com 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Incertain

Précisez : j’utilisais des amphétamines.

L’expérience était-elle difficile à exprimer avec des mots ? Non

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui

Précisez : défaillance cœur/poumon

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Proche de la perception humaine, mais plus aiguë.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Non

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Incertain

Décrivez votre apparence ou forme hors de votre corps : à un moment j’étais dans mon corps, le suivant j’en étais sorti. Je n’ai ressenti aucune transition en entrant ou en sortant.

Quelles émotions avez-vous éprouvées pendant l’expérience ? Intense tristesse et peur

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Non

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Non

Avez-vous vu une lumière ? Non

Avez-vous rencontrés ou vus d’autres êtres ? Oui

Précisez : cet Esprit qui a été envoyé pour m’aider et ces aspects animés de mon caractère, bien que je pense qu’il ne se soit agit que de moi, me retournant contre moi-même afin de m’enseigner une leçon.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Incertain

Précisez : je connaissais l’effet que ma mort aurait produit sur la jeune femme à l’étage au dessous, presque comme si j’avais vécu son état mental et émotionnel avant et après ma mort.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Oui

Précisez : ce vide de néant noir.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Oui

Précisez : le temps comme toujours (dans le royaume spirituel) était un présent éternel.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui

Précisez : je connaissais, sans qu’on me l’aie dit, ce qui est important dans la vie (s’aimer soi-même, car cela montre jusqu’à quel point on peut aimer les autres).

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Non

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Non

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Incertain

Précisez : je ne doute pas que les capacités dont je disposais ne se soient accrues suite à l’expérience.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui

Précisez : l’Esprit voulait seulement savoir à quel point je m’aimais moi-même, car cela joue un rôle majeur dans la qualité de mon amour pour les autres.

L’expérience a-t-elle affecté vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Je condamne moins les gens. Je considère mon emploi d’abord comme un service au public, puis en second en tant que moyen de réalisation de mes objectifs personnels (pas aussi facile qu’il n’y paraît !!).

Avez vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui

Précisez : incrédulité et pitié. Souvent moquerie de la part de personnes s’autoproclamant spirituelles/chrétiennes.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Tristesse et choc.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La pire : j’ai appris qu’il existe une réalité NEGATIVE alternative.

La meilleure : j’ai appris qu’on nous ACCORDE VRAIMENT DE MULTIPLES CHANCES DE NOUS AIDER NOUS-MEME lorsque nous avons un énorme problème à affronter.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Si je pouvais le prouver d’une manière quelconque, je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour y parvenir.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui

Précisez : j’ai appris que nous sommes censés être responsables de nous-même, ainsi que les uns des autres, car ce que nous faisons pour nous-même et les uns pour les autres est VRAIMENT RESSENTI PAR LE CREATEUR.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui

Merci de proposer toute vos suggestions afin d’améliorer le questionnaire de www.nderf.org : aucune. J’espère sincèrement avoir été de quelque utilité pour quelqu’un (en fait, je sais que c’est le cas, car de nombreuses personnes ont trop honte d’admettre qu’elles ont/ont eu un disfonctionnement, que leur EMI a été négative). En réalité, ce sont ces personnes qui ont la responsabilité de dire à d’autres ce qui pourrait leur arriver s’ils persistent dans un comportement destructeur. Elles sont en fait des PHARES indiquant le chemin vers la vérité.