NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Vincent T

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE : 

Eh bien cela a été une expérience très simple. Je suis soudain tombé malade alors que j’étais en vacances à Disney World pendant le nouvel an 2000. Ma femme et moi sommes sortis pour dîner, quelques heures après le repas, j’ai commencé à ressentir des douleurs abdominales intenses. Bien sûr, étant un homme Italien, j’ai refusé d’aller à l’hôpital. Vers 4 heures du matin, la douleur est ainsi devenue si forte que j’ai dit à ma femme d’appeler la réception. Comme Disney dispose de sa propre équipe médicale, on m’a envoyé des ambulanciers dans la chambre. Les deux infirmiers, retraités de New York, ont dit que je devais aller à l’hôpital.

Apparemment, pendant le trajet vers l’hôpital local, mes signes vitaux ont vraiment dérapé. Je me souviens que l’ambulancier a demandé par radio, au lieu d’aller à l’hôpital local, de se dérouter vers le centre régional pour traumatisés à Orlando. Ma pression artérielle avait chuté à 60/40. A l’arrivée, je me rappelle avoir demandé quelque chose contre cette douleur intense, l’équipe médicale a refusé. Les médecins ont dit qu’ils ne pouvaient pas me donner de traitement avant d’avoir trouvé l’origine du problème. Ils ont dû utiliser un CT scanner, etc.

C’est à peu près la dernière chose dont je me souvienne. Je ne crois pas qu’on m’ait administré d’antidouleur. Je me rappelle avoir dit à ma femme qu’elle avait été une bonne épouse, comme si je savais que j’allais partir. J’ignorais à ce moment là que l’hôpital avait envoyé l’aumônier pour qu’il reste avec ma femme dans ma chambre. J’ai aussi appris plus tard que les médecins ont dit à ma femme qu’ils avaient fait tout ce qu’ils pouvaient et que la suite dépendait de moi. Je pense donc qu’à un moment, j’ai perdu connaissance.

Je me souviens que le réveil a été comme un choc électrique de réanimation (je n’ai pourtant pas fait une attaque cardiaque et on n’a pas non plus utilisé de défibrillateur). Je me rappelle avoir vu une lumière blanche très très brillante. Je me souviens également d’avoir vu ma mère décédée plusieurs années auparavant. Elle faisait barrage , en quelque sorte, en se tenant devant une porte ou une entrée. Elle n’a rien dit, mais j’imagine que cela symbolisait que mon heure pour entrer n’avait pas sonné. Ensuite je me suis réveillé.

Sans que je sache pourquoi, j’ai été déçu à l’époque de ne pas être autorisé à entrer, à rester dans l’endroit, quel qu’il soit, où j’étais allé. Il paraissait si paisible. Aujourd’hui, je n’ai plus peur de mourir grâce à ce que j’ai vécu. C’est à peu près tout. Aujourd’hui encore, les médecins débattent pour savoir si j’ai eu un infection par staphylocoques, un choc toxique ou un choc anaphylactique. Quoi qu’il en soit, j’ai complètement récupéré. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Non

L’expérience était-elle difficile à exprimer avec des mots ? Oui

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Je pense que j’étais inconscient.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Non

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Incertain

Quelles émotions avez-vous éprouvées pendant l’expérience ? Calme, absence de souffrance, paix

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Non

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Oui

Précisez : cela ressemblait à un tunnel sombre, avec au bout une grande lumière brillante et blanche. La lumière était tellement brillante qu’il était douloureux de la regarder. La lumière semblait m’attirer vers elle.

Avez-vous vu une lumière ? Oui

Avez-vous rencontrés ou vus d’autres êtres ? Oui

Précisez : ma mère se tenant dans une porte ou une entrée. Rien n’a été dit, c’était comme si elle m’avait fait faire demi-tour et m’avait renvoyé. C’est alors que j’ai repris connaissance.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Oui

Précisez : c’était comme si le temps, ni rien d’autre, n’avait d’importance.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui

Précisez : je suis plus détendu et je n’ai plus peur de la mort.

L’expérience a-t-elle affecté vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Pas très fortement.

Avez vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui

Précisez : à ma femme et à plusieurs membres de ma famille. Ils n’ont pas semblé être influencés dans un sens ou dans l’autre.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Un genre de déception

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? Ne pas avoir été autorisé à rester à l’endroit où j’étais allé, quel qu’il soit.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui