NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Madeleine S

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE : 

J’ai longuement inhalé le gaz lorsque l’infirmière a dit que je devais le faire. Un long moment s’est écoulé, puis le dentiste a augmenté le pourcentage de gaz pur. Je me souviens avoir eu des palpitations, un sentiment d’horreur, de l’angoisse, je ne pouvais ni bouger ni accommoder ma vision. Je ressentais une panique absolue, je me rappelle que je voulais que l’infirmière et le dentiste s’aperçoivent à mon regard que j’allais très mal.

Ensuite j’ai entendu un fort bruit de sonnerie dans les oreilles, comme des cloches, cela ne cessait d’augmenter. Le son a persisté, c’était affreux à entendre. J’ai pensé : mon Dieu, il faut que je me « réveille »,  parce que quelque chose de terrible va se passer…forte angoisse. Puis, je me souviens m’être retrouvée dans un endroit sombre qui semblait tournoyer autour de moi, mais après un instant, j’ai remarque que c’était moi qui était « attirée » vers l’avant à grande vitesse en direction d’une petite lumière. Je me suis arrêtée là, je me sentais plutôt triste parce que j’ai pensé que j’étais vraiment morte, j’étais peinée d’avoir perdue ma fille, de ne plus pouvoir la voir (elle avait 7 ans à l’époque).

J’ai entendu deux voix féminines différentes qui s’adressaient à moi. Je ne me rappelle pas de tout ce qu’elles ont dit mais c’était dense, la source du son se trouvait derrière moi. Je voulais me retourner mais je ne le pouvais pas. Les deux femmes ont dit : « Madeleine, le but de ta vie est, entre autres choses, d’essayer d’avoir autant de bon temps que possible, oublie les choses tristes qui se sont passées, ris, souris autant que tu le peux. Tout va bien se passer pour toi. L’humour est très important. ».

Je me souviens avoir eu tout le temps une sensation de chute au creux du ventre, cela a continué quand j’ai été aspirée hors de mon corps et que j’ai « fini » dans un coin de la pièce. De là, j’ai regardé les deux personnes qui s’occupaient de moi. En une seconde environ, je me suis retrouvée à côté de la joue droite du dentiste, je sentais sa barbe qui frottait contre ma joue gauche. C’était une expérience choquante d’être aussi près de lui sans qu’il me voie, ni qu’il ressente ma présence.

Je les ai entendus parler entre eux, disant que j’avais cessé de respirer et que le dentiste allait faire un massage cardiaque, ce qu’il a entrepris. J’ai vu que les couleurs s’étaient retirées de mon visage « là en bas sur le fauteuil » et j’ai eu très peur. Puis les cloches sont revenues dans mes oreilles et j’ai ressenti encore plus fortement dans le ventre la sensation de chute. Tout à coup, je me suis retrouvée dans le fauteuil avec le dentiste penché sur moi, le visage perlé de sueur. Je me suis mise à pleurer de façon hystérique lorsque je leur ai dit ce qui m’était arrivé. Cela ne les a pas beaucoup perturbés, ils m’ont rassurée. Il a dit qu’il avait remarqué que j’étais « partie » pendant un instant et que cela peut se produire lorsque le pourcentage de gaz pur est mauvais, il a dit qu’il avait déjà vu cela. Je suis allée voir un psychologue tout de suite après et je lui ai parlé de cette expérience. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Incertaine

Précisez : je ne me souviens que du gaz, mais à cause de ma phobie des dentistes à l’époque, il y a peut-être eu un sédatif léger, comme le Stresolid.

L’expérience était-elle difficile à exprimer avec des mots ? Non

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Incertaine

Précisez : Le dentiste a dit plus tard que j’avais totalement cessé de respirer, à cause de cela il avait ressenti la nécessité urgente de me réveiller plutôt brusquement en faisant un massage cardiaque et en me secouant.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? J’étais à la fois effrayée et choquée, mais je me sentais complètement lucide.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Non cela ne ressemblait pas à un rêve ordinaire, mais c’était incroyablement étrange et un peu irréel. J’avais l’impression d’être totalement incapable de maîtriser le cours des évènements.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Décrivez votre apparence ou forme hors de votre corps : dans un sens purement physique je me sentais petite, comme si ce n’était que ma tête qui s’était rapprochée de Stefan, le dentiste. Je ne voyais pas mon corps, cette sensation était tellement différente de toutes les autres, il est donc un peu difficile de trouver les mots justes.

Quelles émotions avez-vous éprouvées pendant l’expérience ? Panique, angoisse, peur, surprise, grand chagrin (angoisse de la séparation).

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Des cloches qui sonnaient de plus en plus fort, un bourdonnement sourd lorsque j’ai ressenti la vitesse en allant vers le petit point de lumière.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Oui

Précisez : Un endroit sombre, de l’obscurité tout autour de moi, j’ai vu ensuite qu’il s’agissait d’un genre de tunnel autour de moi.

Avez-vous vu une lumière ? Oui

Précisez : juste un petit point de lumière.

Avez-vous rencontrés ou vus d’autres êtres ? Oui

Précisez : je ne les ai pas vus, je les ai juste entendus. Il y avait deux voix féminines différentes qui me parlaient. Je n’ai pas reconnu ces voix. Elles avaient une sonorité un peu « métallique ».

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Non

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Oui

Précisez : c’était comme se trouver très profondément dans une caverne ou quelque chose de similaire, je l’ai distinctement ressenti tout le temps.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui

Précisez : j’ai reçu des informations sur ce que ma vie était censée être, entre autres choses, que l’humour était important pour moi. Je suis une personne avec de l’humour, j’ai toujours aimé l’humour et les blagues idiotes, il peut donc sembler étrange qu’elles m’aient donné une telle instruction, car j’avais déjà beaucoup d’humour dans ma vie.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Précisez : en fait, je ne m’en souviens pas.

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Non

Précisez : j’avais l’impression que ces deux « femmes » savaient que tout irait bien à l’avenir pour moi.

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Non

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui

Précisez : quelquefois des rêves se réalisent, je vois très clairement l’énergie autour des personnes et des plantes, j’entends parfois dans l’oreille gauche une voix qui me « parle ». J’ignore de qui il s’agit. Je « vois » spontanément des images autour d’une personne, elles sont liées, entre autre, à son état de santé. Je vois des esprits chez moi et chez d’autres personnes. Mon intuition est devenue très aiguë à la suite de cela.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui

Précisez : je voulais vivre différemment par souci des autres personnes, de leur vie et de leur destinée. Aider les autres est important pour moi, la chose la plus importante de toutes. J’ai le sentiment que l’âme est immortelle.

L’expérience a-t-elle affecté vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Absolument. J’ai fait des études en thérapie de régression et je vais suivre des cours de conseil spirituel ainsi qu’une formation de médium. J’ai suivi un cours de Guérison où l’on ma encouragée à étudier des sujets de la voie spirituelle.

Avez vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui

Précisez : les quelques personnes qui sont au courant n’ont jamais une seconde ri, douté de mon expérience ni ne l’ont ridiculisée d’une manière quelconque. J’ai été traitée avec gentillesse.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? J’étais déconcertée, j’ai beaucoup pleuré parce que j’éprouvais tous ces sentiments, toutes sortes de sentiments. Difficile de donner une réponse directe. Ensuite, après quelques temps, je me suis sentie bénie d’une certaine manière, comme si quelque chose d’important s’était passé, quelque chose de crucial pour moi.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La pire a été l’angoisse de croire que j’allais mourir et de ne pas pouvoir bouger. La meilleure ce sont les suites paranormales. Un profonde compréhension intérieure, une sorte de confirmation qu’il existe quelque chose d’autre.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Pas pour le moment.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui

Précisez : je me sens en sécurité maintenant, ce n’était pas le cas auparavant.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui

Merci de proposer toute vos suggestions afin d’améliorer le questionnaire de www.nderf.org : J’ai trouvé que vos questions sont vraiment bonnes telles qu’elles sont. Merci de m’avoir permis de raconter ce qui m’est arrivé à la clinique dentaire.