NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de John L

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE : 

Après que j’aie été poignardé, ma sœur m’a emmené en voiture à l’hôpital qui se trouve à un peu plus d’un kilomètre et demi de l’endroit où c’est arrivé. Elle n’a pas cessé de me hurler de ne pas mourir, je toussais du sang, mais j’essayais de rester calme. Je sentais mon corps qui commençait à se mettre hors service, mes bras et mes jambes paraissaient très engourdis. Tandis que l’énergie quittait mon corps, j’ai levé les yeux pour voir les feux qui marquent l’entrée des urgences de l’hôpital. Ils semblaient tellement éloignés. Je me souviens avoir dit à ma sœur : « Je ne vais pas mourir, mais tu ferais bien de te dépêcher, Connie. ». Je me suis penché en avant et j’ai appuyé la tête sur mon bras ; l’index et le majeur de la main droite insérés dans la plaie. La chaleur du sang sur la peau glacée me faisait du bien, je me suis demandé : « Alors ça y est ? ». Les hurlements de ma sœur ont été les derniers sons dont j’ai eu conscience.

J’ai fermé les yeux et je me suis préparé à ce qui allait venir, quoi que ce soit. Ma croyance m’enseignait qu’il y aurait une lumière brillante et la paix. J’imagine que c’est ce que j’attendais. Au lieu de cela, je semblais me focaliser sur les petites lumières que l’on voit lorsqu’on ferme les yeux très fort. Au début elles se déplaçaient vraiment vite dans tous les sens, mais elles ont ensuite commencé à ralentir et à se raréfier de plus en plus, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’une.

Tandis que ce petit point de lumière unique rebondissait dans mon champ de vision, il laissait une traînée qui paraissait se construire d’elle-même et créer des motifs géométriques ou semblables à un réseau. Dans mon esprit, ces formes étaient en deux dimensions, j’ai tendu la main pour voir si je pouvais les toucher. Derrière ce que je voyais, une lumière brun jaunâtre a grandi, elle avait un sentiment par elle-même. Elle semblait me faire signe et elle était très apaisante. A ce moment là, je n’avais pas peur.

J’ai senti que je me déplaçais au travers des motifs laissés par la lumière, comme si je marchais dans une maison/pièce infestée de toiles d’araignée, mais je n’ai pas eu de sensation de contact. L’impression de mouvement s’est accrue jusqu’à ce que je me déplace à une vitesse incroyable ! Cela me rappelle les images d’astronautes à l’entraînement dans une grande centrifugeuse. Toutefois, je me déplaçais à travers quelque chose. Je ne peux pas dire s’il s’agissait d’un tunnel, d’un tube ou d’un grand espace ouvert, mais je me DEPLACAIS tout simplement !

J’entendais des voix qui me disaient : « Souviens-toi », « Tu dois leur faire savoir. » et « On te montre. ». Il semblait y avoir de nombreuses voix provenant de sources différentes, mais le message fondamental était d’être attentif à ce que j’allais voir et j’étais censé m’en souvenir : « N’OUBLIE PAS ! ». J’ai commencé à penser à ma vie, je me suis demandé si cela allait se passer ainsi que mes tantes me le disaient : que nos vies allaient défiler et que nous serions jugés en conséquence. Mais alors que je pensais cela, j’ai VU toutes les choses que j’avais faites au cours de toute ma vie, exactement comme les évènements s’étaient déroulés, mais plus vite, me montrant le bien, le mal et le laid. Toutes les chose dont j’étais fier et chaque petite souillure secrète que je cachais à tout le monde. C’était pourtant là, seulement cette fois je ressentais le remord, la peur et la honte pour mes erreurs. Je comprenais très nettement que nous avons tous des choses négatives dans notre passé, mais j’ai aussi réalisé que nous devons rendre compte de tout ce que nous faisons.

 Je voyais des gens en dessous de moi sur ce qui paraissait être un autre niveau. Je n’avais pas la sensation de flotter au dessus d’eux, c’était seulement comme si j’avais occupé un point de vue plus élevé, toutefois mes pieds reposaient sur l’air. Je voyais des milliers et des milliers de gens, sinon des millions, errant sans but. Chaque personne émettait de puissants sentiments de malheur à venir, de douleur et de peur. Une voix m’a dit « Voici ceux qui sont perdus. », puis une idée lue dans mes pensées : « C’EST réel. ». J’ai commencé à avoir peur. Ma peur semblait pourtant faible comparée à ce que je ressentais en provenance de ces gens. « Qu’est-ce qui m’attend ? », me suis-je demandé.

Je sentais croître mon niveau d’intoxication « plus saoul qu’on puisse l’imaginer jamais ! ». Je ne maîtrisais plus rien. Je voulais quelque chose, quelqu’un à qui me raccrocher. J’ai entendu des rires et des gloussements qui paraissaient presque enfantins. Mais ils comportaient une dimension de séduction, comme si on voulait me le faire prendre pour quelque chose d’autre. Mais l’ivresse gommait mes inhibitions. J’ai senti qu’une forme s’approchait de moi, elle n’était ni masculine ni féminine, ni jeune ni vieille, ni vivante ni morte. Chaque fois qu’elle riait, j’avais l’impression qu’elle se moquait de moi.

Cela me rendait furieux, mais dans le même temps, j’étais submergé par un fort désir de relations sexuelles avec cet être. A nouveau la forme a rit. « Espèce de salope ! », elle s’est approchée. J’ai commencé à la caresser et à l’embrasser. Je me sentais encore plus saoul, encore plus hors de contrôle. Ma pensée me disait que TOUT cela était mauvais. Tout ce qu’on m’avait enseigné comme étant bien et juste n’avait maintenant plus de sens. Quand je baissais les yeux sur cet être, j’avais VRAIMENT PEUR !!!! Mon puissant désir sexuel prenait le contrôle, alors que je sentais que tout était mauvais concernant cette « personne ». Mauvais âge (elle paraissait très jeune – enfantine), mauvais sexe (je suis hétérosexuel) et mauvaise moralité (elle distillait le mal). Elle a semblé sentir mon appréhension.

Tandis qu’elle s’allongeait et s’est mise à écarter les jambes, elle a commencé à se transformer en une femme, différente de toutes celles que j’avais vues ! Très séduisante et belle. Elle m’a attiré vers le bas avec une force énorme et m’a embrassé fougueusement sur la nuque et les épaules. A nouveau elle riait ! Cette fois c’était TRES délibéré. J’ai senti la douleur qui commençait à me tordre la poitrine. J’ai baissé les yeux. Il y avait du sang partout ! L’être a commencé à se baigner dedans ! J’ai senti quelque chose qui m’attrapait. « Sors de là ! », « Qu’est-ce que tu fais là ? ». J’étais environné par des gens qui me traînaient et me tiraient. « Pourquoi es-tu là ? », j’ai baissé les yeux, la femme avait disparu. A sa place se trouvait une petite fille assise qui me souriait. J’avais le sentiment d’avoir vraiment un problème ; que j’avais fait quelque chose de mal. Etais-je mauvais ? Le sang continuait à couler. J’ai fiévreusement cherché de l’aide autour de moi, il n’y en avait pas. Les gens ont commencé à me chasser en me poussant et en me criant : « Rappelle-toi de le leur dire. ». 

« Il est conscient ! » furent les paroles que j’ai entendues ensuite. « Comment vous appelez-vous ? », « Quel est votre numéro de sécurité sociale ? », « Comment avez-vous été poignardé ? », « Connaissez-vous la personne qui vous a poignardé ? ». Les questions semblaient ne pas cesser mais, j’étais vivant ! C’est ainsi que ma nouvelle vie a commencé. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Incertain

Précisez : alcool

L’expérience était-elle difficile à exprimer avec des mots ? Non

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui

Précisez : j’ai été poignardé à la partie supérieure gauche de la poitrine, le poumon a été perforé et l’artère pulmonaire sectionnée.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Très lucide !

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Seulement par la manière dont les choses semblaient se métamorphoser ou changer.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Incertain

Décrivez votre apparence ou forme hors de votre corps : je ne me suis pas vu de l’extérieur, mais je n’avais pas l’impression d’être encore dans mon corps.

Quelles émotions avez-vous éprouvées pendant l’expérience ? Paix, puis PEUR énorme !

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Pas avec mes oreilles. Je ressentais de nombreux bruits. C’était plutôt télépathique.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Incertain

Précisez : je me suis déplacé à travers quelque chose, cependant cela ne semblait pas être un tunnel.

Avez-vous vu une lumière ? Oui

Précisez : brun – jaunâtre

Avez-vous rencontrés ou vus d’autres êtres ? Oui

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Oui

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Oui

Précisez : ce n’était pas beau.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Incertain

Précisez : je me suis toujours demandé combien de temps j’étais parti. A partir du moment où j’ai perdu connaissance aux urgences, cela n’a pas pu durer plus de quelques minutes, pourtant cela a semblé durer longtemps. Des heures ?

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui

Précisez : la vie biologique n’est PAS la seule conscience. L’au-delà existe et nous devrons rendre compte de tout ce que nous avons fait pendant notre temps ici. Le Paradis, ou peu importe comment on choisit de l’appeler, existe bien et il est réel. C’est la même chose pour l’ENFER (ou peu importe comment on choisit de l’appeler).

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Non

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Incertain

Précisez : on m’a dit : « Souviens-toi. ». A l’époque j’en ignorais la raison. Cela a pu constituer la décision de me renvoyer.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui

Précisez : je suis devenu TRES sensible aux personnes qui se sentent « perdues ». On me demande souvent maintenant de parler avec des jeunes à propos des décisions qu’ils prennent, ainsi qu’au sujet de l’au-delà. Beaucoup déclarent que je dis des choses que je n’aurais pas dû connaître à leur sujet. Je ne faisais pas cela auparavant.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui

Précisez : depuis lors j’ai fait une cure de désintoxication à l’alcool (4 ans de sobriété) et j’ai suivi les cours nécessaires à l’obtention d’une maîtrise dans l’enseignement.

L’expérience a-t-elle affecté vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? J’apprécie ma vie à sa juste valeur. J’ai fini par profiter des bienfaits que Dieu m’a accordés. Mon monde d’égoïsme et d’excès a cédé la place à la joie d’être le mari d’une femme magnifique, le père de deux enfants splendides, et un fidèle serviteur de Dieu, le Seigneur Tout-puissant. J’ai le sentiment que je suis finalement devenu responsable et que je suis en mesure de rendre des comptes.

Avez vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui

Précisez : je suis très soutenu. Je n’ai pas encore rencontré quelqu’un qui m’aie dit que je suis « en pleine forme. ».

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Remord, adoration, paix.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La meilleure : me libérer de mes addictions, devenir un bon mari et un bon père.

La pire : toutes les conséquences physiques : capacité respiratoire réduite, prise de poids.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Il est étrange que j’aie dû mourir afin d’apprendre à vivre. J’imagine que je n’étais pas attentif la première fois.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui

Précisez : Je suis plus motivé et assuré pour mon avenir ainsi que celui de ma famille.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui

Précisez : je ne vois rien qui n’ait été abordé.