NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Donna W

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE : 

Lorsque je suis née, j’étais ce qu’on appelle un bébé bleu : en d’autres termes, j’avais un trou dans le cœur. Alors que j’avais cinq ans, presque six, j’ai subi une opération à cœur ouvert à l’hôpital pour enfants de St Paul dans le Minnesota. Je me souviens de l’expérience comme si c’était hier.

J’ai quitté mon corps, même à 5 ans, je savais que je n’étais plus dans mon corps. J’ai regardé autour de moi dans le bloc opératoire, j’ai vu les médecins, les infirmières, l’équipement. Tandis que je m’élevais, j’ai rencontré un être de pure lumière. Il n’avait ni bras ni jambes, pas de vêtements, il était purement fait de lumière. C’était une lumière blanche très très brillante, pourtant, la regarder ne me blessait pas les yeux. L’être de lumière m’a enveloppée, mais je n’avais pas de corps. Je n’avais pas de forme. C’était comme si je m’étais fondue dans cette lumière.

J’entendais des voix lointaines mais je ne comprenais pas les paroles. C’était comme écouter des personnes discuter dans une salle bondée, pas aussi fort cependant. Je n’avais pas peur. Je n’étais pas effrayée du tout, alors qu’un enfant de 5 ans conscient aurait dû l’être. J’avais seulement un savoir conscient de ce qui se passait à ce moment là. L’être est resté avec moi jusqu’à ce qu’il soit temps de repartir. On ne m’a pas laissé le choix de repartir ou de rester. L’être a dit : « Il est temps de repartir maintenant. » et il s’est éloigné de moi. Tandis que j’étais enveloppée dans sa lumière, je me sentais tellement aimée et tellement aimante. Je ne souffrais pas, je n’avais ni chagrin ni tristesse. Uniquement de l’amour et de la sérénité.

Mon souvenir suivant est de reprendre connaissance dans la salle de réveil avec des tubes sortant encore de mes flancs pour la transfusion sanguine. Néanmoins, je n’avais pas peur. Ma mère pleurait et je tenais simplement sa main. Je me sentais bien, je n’aie pas souffert, ni rien de ce genre.

Lorsque j’ai eu 16 ans, les médecins m’ont dit que je ne pourrai probablement jamais avoir d’enfant par les voies naturelles. J’en ai eu 3 et aucun ne m’a occasionné des problèmes. Deux d’entre eux semblent avoir hérité d’aptitudes paranormales. Tous les deux sont souvent passés par des évènements qui me sont arrivées quand j’avais 5  ans. L’une a maintenant 12 ans, l’autre 15. Je ne suis pas sûre pour la troisième, car elle n’a encore jamais rien dit au sujet de choses bizarres qui lui seraient arrivées. Tous mes enfants sont des filles.

Après l’opération, je savais quand une personne allait mourir. Un jour, j’ai eu des ennuis pour avoir dit que mon grand-oncle allait mourir bientôt. Il est décédé deux semaines plus tard. J’ai perdu ma meilleure amie quand j’avais 16 ans, deux semaines avant qu’elle ne meure, j’ai fait un rêve prémonitoire à ce sujet. En fait, ce que j’ai vu c’était un cercueil blanc avec des roses de couleur rose peintes tout autour. Lorsque ma grand-mère est morte (le jour de Noël), avant même que ma mère ne décroche le téléphone, j’ai exactement su ce qui allait être dit. J’avais 11 ans à l’époque. Mon grand-père est décédé en janvier 2000 et trois jours avant qu’il ne meure, je me tenais sur mon balcon et j’ai vu le mouvement de l’air. C’était en hiver et cela ressemblait à de l’air chaud s’élevant au dessus d’un trottoir en été. Je savais que c’était quelque chose de mauvais, mais je n’étais pas sûre de la signification. Trois jours plus tard, ma mère a appelé pour annoncer le décès de grand-père.

A un âge précoce, j’ai développé une aptitude à l’écriture. J’avais des ennuis avec mon instituteur en CE2 car nous étions censés pratiquer l’écriture, mais je finissais toujours par écrire autre chose et je devais recommencer. Je ne pouvais pas m’en empêcher. Je ne réalisais même pas que je le faisais, jusqu’à ce que je croie avoir terminé l’exercice. En général il s’agissait d’histoires en tous genres. Je ne sais pas du tout dessiner, mais je peins très facilement des images avec des mots quand je fais de l’écriture créative. On m’a dit que je suis particulièrement douée pour la poésie. J’écris des nouvelles mais en général, cela n’intéresse personne de les lire.

Je sens la présence d’« esprits » dans des pièces. L’air devient très lourd et c’est presque comme si je pouvais les entendre parler, essayant de me dire quelque chose. Un jour, toute cette affaire m’a énervée et j’ai crié à cette chose : « Si tu es là, alors montre-toi. ». A cet instant l’air a produit des ondes comme si quelque chose tentait de se déplacer depuis un autre endroit. J’ai rapidement regardé ailleurs et cela a cessé.

Souvent, lorsque je suis censée dormir, je me retrouve ailleurs. Malheureusement, lorsque cela se produit, j’atterris dans un endroit où on fait du mal à un ou des enfants, en général dans l’avenir. Je vois des choses horribles contre lesquelles je ne peux rien. Lorsque je voyage, je vois, j’entends, je sens tout.

Un jour, j’ai vécu l’expérience la plus horrible de ma vie. Un homme a abattu sa femme et ses enfants. Je me suis éveillée dans mon lit, paralysée par la peur. Deux jours plus tard, à environ 65 kilomètres de chez moi, un homme a tué toute sa famille et s’est suicidé. Généralement, lorsque j’ai ces expériences, je ne suis pas moi-même et pourtant je le suis. Dans le cas de l’homme et de sa famille, j’ai vécu toute l’affaire du point de vue de la mère. Je sais qu’il l’a tuée d’abord. J’ai entendu les hurlements, les supplications et les pleurs des enfants.

Quand je me trouve dans une pièce avec de nombreuses personnes, je ressens les joies, les chagrins et les peines des personnes présentes, c’est un sentiment horrible, pour ne pas dire plus. J’ai eu deux autres EMI dans ma vie, suite à la ligation des trompes et après un discogramme. Voilà, ce sont mes expériences pendant et après mon EMI. Est-ce que je peux les expliquer ? Non. Est-ce que je veux comprendre ? Oui. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Incertaine

Précisez : c’était pendant une opération

L’expérience était-elle difficile à exprimer avec des mots ? Oui

Qu’est-ce qui dans l’expérience la rend difficile à transmettre ? J’avais cinq ans et j’avais mené une vie très protégée. Je ne comprenais pas ce qui se passait.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui

Précisez : je subissais une opération à cœur ouvert.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? J’étais très consciente de ce qui se passait à ce moment là.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Non. C’était aussi réel qu’en ce moment même où je vous le raconte.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Décrivez votre apparence ou forme hors de votre corps : je savais sans l’ombre d’un doute que je n’étais plus dans mon corps. Je me suis sentie partir et je savais que j’allais quelque part sans mon corps.

Quelles émotions avez-vous éprouvées pendant l’expérience ? L’amour, un amour sans retenue. Le plus aimant des sentiments, incompréhensible pour l’humanité.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Seulement des voix lointaines, ainsi que celle de l’être qui était avec moi.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Non

Avez-vous vu une lumière ? Oui

Précisez : l’être était entièrement composé de lumière.

Avez-vous rencontrés ou vus d’autres êtres ? Oui

Précisez : l’être qui se trouvait avec moi.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Incertaine

Précisez : je n’avais que cinq ans et je n’étais pas en mesure de comprendre le concept de dimensions. C’était comme si j’avais été à l’extérieur et que je regardais à l’intérieur.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Incertaine

Précisez : c’était comme si le temps s’était arrêté. Il n’y avait pas de déplacement vers l’avant ni vers l’arrière, seulement être là, dans l’instant.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Non

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Oui

Précisez : on m’a dit de repartir.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui

Précisez : voyage, prémonitions, intuition, visions, capacité à ressentir les sentiments des personnes qui m’entourent.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Non

Précisez : j’avais cinq ans et je devais croire ce que ma mère croyait.

L’expérience a-t-elle affecté vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Actuellement, ces trucs paranormaux me font peur et me plongent dans la confusion. Je ne sais pas quoi en faire. J’ai une relation très privilégiée avec les enfants. Je ferais n’importe quoi pour aider un enfant.

Avez vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui

Précisez : pour la première fois de ma vie, j’en ai parlé avec le pasteur de mon église afin que nous puissions y travailler et trouver ce qui m’arrive.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Paix, calme. J’étais heureuse et positive. Même dans les périodes les plus tristes je n’étais pas sans espoir ni sans paix.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La meilleure partie a été d’être enveloppée dans cette existence aimante. La pire partie a été tout le reste ensuite.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Ces choses sont effrayantes et plongent dans la confusion. Maintenant je vis chaque jour avec grande difficulté. Je ne redoute pas la mort. Je crains la vie.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Non

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Oui

Précisez : la ligation des trompes. On m’a dit de repartir, qu’il restait beaucoup à faire (aucune explication de ce que « beaucoup » signifie).

Le discogramme (sous anesthésie locale seulement). On m’a dit de repartir, que la dame wolf (loup) m’attendait. J’ai découvert ici une grande prêtresse du nom de madame Wolfen Mists. Il est certain qu’elle a des leçons à m’enseigner.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui

Précisez : je ne parle pas souvent de moi-même ouvertement avec d’autres personnes et c’est le mieux que je puisse faire actuellement.