Page d’accueil – NDERF

   NDERF (1/1/02-6/30/02)   
Expérience de Mort Imminente/EMI Témoignages individuels

Témoignages d’EMI
Partagez votre EMI


Ces EMI, comme toutes celles que nous publions, sont présentées de manière à protéger totalement la confidentialité du témoin, s’il le demande. Nous ne pensons pas que ces modifications diminuent notre compréhension des EMI. Par contre, nous pensons vraiment que ces modifications sont nécessaires pour l’intégrité de NDERF

EMI, expériences et commentaires : il s’agit de résumés des récits.
La version complète s’affiche en cliquant sur le nom du témoin.

138. Relation d’Ame Sœur de Melanie 20/06/02.  Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « J’ai une expérience à partager : premièrement, j’ai appris à me lier aux groupes d’alliances d’âmes et à  les respecter ; j’ai le souvenir d’avant ma naissance, je me rappelle avoir fait partie d’un « cercle d’âmes » tellement interconnectées et jumelées entre elles que nous ne paraissions pas beaucoup penser par notre propre conscience »
Il s’agit peut-être d’un très court récit, mais il évoque les groupes d’alliances d’âmes (l’un des résultats surprenants de nos recherches sur les EMI), ainsi que la découverte de son âme sœur.

137. EMI d’Arthur S 20/06/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « Je flottais à l’extérieur de ma voiture, me regardant, effondré sur les deux sièges avant. Ce qui me fait penser que j’ai été mort pendant une courte période, c’est que tout était inversé, comme sur un négatif. Tout ce qui aurait dû être noir, était blanc et tout ce qui aurait dû être blanc était noir. Je me retrouvais là, suspendu en l’air, me voyant mort. »
Bien qu’Arthur considère son expérience comme une Sortie Hors du Corps, il était inconscient et se décrit lui-même comme « mort » pendant l’expérience. Il y a eu séparation de la conscience et du corps et l’expérience était lucide. 

136. EMI de Billy D  20/06/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « A un certain moment de l’opération, je me suis réveillé. Toutefois, alors que je pouvais entendre, j’étais incapable d’ouvrir les yeux ou de bouger. En fait je me sentais tout à fait différent, un peu comme une balle. Il faisait noir et c’était vide. Les seuls sens que je percevais étaient les sons et la sensation d’être une petite balle enveloppant mon intellect. J’étais très conscient et j’entendais parler les médecins et les infirmières. » 
Il s’agit d’une expérience lucide du vide, avec séparation de la conscience et du corps, elle s’est produite pendant l’état de choc lié à une opération. Cette expérience tombe dans la catégorie des EMI, elle est donc incluse dans celles-ci.

135.  EMI de Andrew C.  6/15/02.   « L’expérience spirituelle s’est produite au moment où j’étais dans les airs. Je me souviens avoir vu des séquences de ma vie jusqu’au moment où j’ai aperçu une lumière brillante dont j’ai suivi la trajectoire. On me demanda alors quel symbole religieux devait prendre la forme qui m’apparaîtrait. Parmi les options, c’est mon image de Jésus-Christ en robe bleue qui est apparue. »  
Adolescent, Andrew a pu choisir parmi plusieurs entités celle dont il obtiendrait une vérité spirituelle. Quinze minutes après une sortie hors du corps, Andrew avait rapportée celle-ci à www.oberf.org, puis, la visite du site le menant à www.nderf.org, il décida de partager les messages d’amour, de considération et de compassion envers la fraternité humaine, qu’il avait reçus durant son EMI.

134.   EMI de Mary Ann F.  6/15/02. « Je me suis demandé : suis-je morte? J’avais vraiment peur. Ensuite, je me suis retrouvée en train de monter rapidement dans un tunnel sombre. J’avais vraiment peur mais je pouvais voir une petite lumière à l’autre bout du tunnel. Je fus bientôt dans cette magnifique lumière. La sœur d’une amie, Kathleen, m’accueillit. Elle portait du blanc et était toute lumineuse. Elle me rassura. Je lui demandai si je pouvais parler à Dieu. Alors, Dieu descendit d’un ciel plus haut, comme dans un élévateur, et s’assit en face de moi. Dieu ressemblait à Jésus avec sa robe toute blanche et il était grand, quelque six pieds et demi. Je savais que je ne pouvais pas me voir. » Mary Ann a expérimenté une mort imminente fondamentale et des répercussions marquantes!
Mary Ann est une adorable citoyenne new-yorkaise! Je la vois comme une grande matriarche – quoi qu’il arriva, elle passa à travers cette difficile période de sa vie. Elle a d’abord élevé les enfants de ses parents pour ensuite élever sa propre famille de treize anfants. Maintenant elle s’occupe aussi de ses petits-enfants. Ce fut un véritable honneur pour moi que de l’interviewer et de l’aider à partager son expérience. – Jody 


133.  EMI de Leah.  6/15/02.   « J’ai appris que Dieu existe, qu’il est un Dieu très aimant, qu’il est immense et réconfortant. Son amour est si puissant! J’ai reçu, à l’époque, des révélations sur les mystères de la vie. Je me souviens avoir pensé : oh, maintenant je sais! Mais j’ai oublié ce que j’ai appris. Je suppose que Dieu ne veut pas que nous sachions certaines choses.. »
EMI et conversation avec Dieu à la suite d’une mort causée par une appendicite.  


132.  RAS de John et Mary Alice.  « Nous sommes ensembles depuis plus de 24 ans, en amour plus que jamais, avec l’éternité devant nous. Deux autres points d’intérêt. À peu près une semaine avant cette nuit glaciale de mars, j’ai fait un rêve qui m’a tiré d’un sommeil profond. Un rêve comme je n’en avais jamais eu avant, ni depuis. C’était bref, sans dialogue. J’étais assis à un café-terrasse; il était tard, la nuit peut-être, et il y avait un brouillard épais dans l’air. Deux silhouettes marchaient vers moi. J’ai baissé la tête vers le journal mais j’ai ressenti la présence de l’une des personnes qui s’assoyait à ma table. J’ai levé la tête et j’ai vu Mary Alice. C’était comme si ce rêve était un présage, un signe avant-coureur des événements à venir. »

Il est toujours inspirant de lire des témoignages imprégnés de tant d’amour et du vague souvenir de l’âme sœur. 

131.    EMI d'Erin K.  6/8/02. « Il a pris ma main, et je pouvais sentir chacun de ses doigts. Sa voix était claire et normale tandis que celles des autres restaient embrouillées. Il était vêtu de blanc, mais je ne sais pas s’il portait un costume, une robe ou autre chose. « N’aie pas peur », me dit-il. (Tout d’abord, je n’avais pas peur et puis, je me sentais très calme en sa présence.) Il me dit certaines choses à ne pas répéter (je ne le ferai jamais), et il ajouta qu'un jour nous serions ensembles. » 
EMI à la naissance d’un enfant. Le plus intéressant par rapport à cette expérience, c’est que l’être de l’EMI est un homme qu’elle a rencontré ultérieurement dans sa vie, et que celui-ci a complètement oublié le rôle qu’il a joué pendant l’EMI !

130.   EMI d'Arthur B's.  6/8/02. « La lumière me dit alors : Que fais-tu? Je lui répondis : Je suis en train de mourir. La lumière ajouta: Es-tu prêt à mourir? Je répliquai : NON, il y a certaines choses que je dois faire. La lumière répondit : Très bien alors, retournes et faits ces choses. Lorsque tu auras terminé, reviens me voir. » 
Une expérience causée par une crise d’apnée durant le sommeil en réaction à un traitement contre le cancer. Des répercussions significatives!

129.  EMI de Kris K.  6/8/02. « C’est alors que j’ai vu mon corps sur la table - je flottais au-dessus. Je pouvais décrire l’équipement et les conversations des infirmières et du médecin. Je n’avais pas peur. Je ressentais un détachement presque clinique. J’ai pensé, hum! je dois être en train de mourir … puis, je me suis rappelé mon nouveau-né et j’ai prié : Je vous en prie, permettez que je reste, j’ai un nouveau-né. »
Voici est une EMI évidente (perception véridique) avec un but précis, soit, de s’occuper de son enfant.


128. 
EMI de Jean S's. (6/4/02).   "Je suis resté à demi éveillé à la suite d’un infarctus survenu aux soins intensifs. J’ai fait une plongée vertigineuse dans un tunnel, vu des  gens immobiles et d'anciens confrères morts depuis de longues années, me faisant signe de les suivre. J’ai vu aussi mes parents, morts en 1979, me faisant signe de les suivre. J’ai vu également ma belle-mère me faisant signe de ne pas suivre ceux qui me faisaient ces signes. La chute libre se poursuivait de plus en plus vite et de plus en plus profondément vers une lumière blanc bleuâtre qui m'attirait."
CÉLÉBRATION!
C’est notre première EMI en langue étrangère! Il est intéressant de noter aussi qu’il s’agit d’un événement relativement récent (il y a trois mois). Étant donné que l’intégration de l’expérience peut s’échelonner pendant sept ans, il pourrait y avoir des suivis.  

127. EMI de Vern D 25/05/02.  Original en Anglais traduit par Jean Peter. « C’était tellement réel que je n’avais aucune raison de penser que ce que j’avais vécu n’avais pas eu lieu « physiquement », j’ai entrepris de raconter mon histoire à l’une des infirmières. Elle m’a informé que j’avais été retrouvé « juste après 5 heures » et que je gisais là où j’étais tombé. Elle a dit que je n’aurais pas pu marcher dans la chambre etc., car personne ne peut bouger avec le type de blessure que j’avais subi. Elle a également dit que j’avais été retrouvé en état d’hypothermie et que j’étais « mort deux fois », une fois dans l’ambulance et une autre fois dans le bloc opératoire. »
Cette EMI est due à une perte de connaissance suite à un choc. Ce qui est stupéfiant, c’est qu’il ne lui soit pas venu à l’idée que ce n’était pas réel, jusqu’à ce qu’après l’incident les infirmières lui disent qu’il n’avait pas bougé de l’endroit où il était initialement tombé.

126. EMI de Lindsey J  25/05/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « Les infirmières étaient en train d’essayer de me remettre au lit lorsque j’ai perdu connaissance.  Mon souvenir suivant est une clarté, très similaire à celle qu’on voit lorsqu’on se trouve dans les nuages, mon vieil ami Stuart se trouvait là. Stuart est mort du cancer il y a environ 24 ans, à l’âge de 21 ans. Il avait conservé son ancienne apparence, la version saine de lui-même qui était bien dodue, pas la personne émaciée, maigre qu’il était devenu pendant sa maladie. Il avait les tempes grisonnantes, c’est exactement ainsi qu’il aurait dû être s’il avait vécu. Je lui ai dit : « Tu as les cheveux gris maintenant. ». »
Des complications post-chirurgicales ont provoqué cette EMI, durant celle-ci, elle a rencontré un vieil ami, décédé de nombreuses années auparavant.

125. EMI de Tawnie M 19/05/02.  Original en Anglais traduit par Jean Peter. «  j’avais la sensation d’être aimée pour ce que je suis, estimée et comprise, j’avais un sentiment de certitude plus fort dans mes pensées, par exemple : savoir avec certitude que j’étais morte. Cela m’a donné une force qui est venue de l’amour et de la paix qui m’entouraient, la force de l’amour. Je pense que certains aspects de ce que je suis et du sens de ma vie m’ont été communiqués, mais je ne peux m’en rappeler. Avant d’avoir mon EMI, j’ai été agressée sans interruption de l’âge de 1 an ½ jusqu’à  ce que mon EMI se produise. Lorsqu’on m’agressait, je me dissociais, maintenant les souvenirs des agressions sont tous refoulés, je ne peux donc m’en rappeler. L’EMI a été l’une des meilleures expériences de ma courte vie de l’époque. » 
Il s’agit d’une EMI d’enfant par noyade où le « bouche-à-bouche » a été un don comportant des significations sur de nombreux plans.
 

124.  EMI de Bob A.  (5/14/02)  « Je me revois, debout, en train de regarder autour de moi et constater que tout est de couleur verte. Vert pâle, vert foncé, toutes sortes de dégradés de vert. L’église était verte, la rivière Mississipi était verte. Je pensais m’être fracassé la tête. J’ai posé mes deux mains sur ma tête pour la tenir et je me suis allongé sur le dos. Pendant que mon corps tombait sur le sol, des images de ma vie défilèrent dans ma tête. C’était comme un train de marchandises rempli de connaissances se déplaçant à la vitesse de la lumière. Chaque wagon représentait des expériences de ma vie (bonnes et mauvaises). »
L’EMI de Bob est certes digne d’intérêt, mais les répercussions sont carrément stupéfiantes!

C’est l’un des cas les plus surprenants que j’aie rencontré. Je souhaite exprimer ma profonde gratitude à Bob pour son partage. Quelque peu gêné par une dyslexie qui l’empêchait de remplir notre questionnaire électronique, il s’est excusé à maintes reprises, mais il nous a quand même envoyé un courriel nous disant qu’il voulait absolument témoigner. Je ne peux exprimer à quel point je me sentais humble en présence de quelqu’un d’aussi unique et spirituel. Ce fut un honneur pour moi de l’interviewer et de l’aider à partager son expérience avec d’autres.
– Jody

123. EMI de Nancy P  14/05/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. Ensuite, la femme qui m’avait parlé le plus, a déclaré : « Ce n’est pas encore ton heure, tu dois repartir. » Puis elle a dit : « Pense à cela… souviens-toi. », sur le moment c’était clair, je lui ai demandé : « Je suis morte, n’est-ce pas ? ». « Oui, mais ce n’est pas ton heure, tu dois repartir…tu es notre intermédiaire. ». Je ne voulais pas…j’ai commencé à discuter.  Toutefois, j’ai pensé à ma mère, à quel point elle ne se pardonnerait jamais si je ne survivais pas.
Ce récit contient quelques perceptions justes et avérées après l’EMI.

122. EMI de Mandy 14/05/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « On devait m’enlever les calculs biliaires par laser, quand on m’a gonflé le ventre, on m’a injecté trop d’air, provoquant une pression trop importante sur l’aorte. Ils m’ont perdu pendant une minute et 25 secondes. Cette minute et 25 secondes a été plus magnifique que ma vie entière, ce fut la plus incroyable des expériences que j’aie jamais eues. »
Quel merveilleux accueil de parents et quelle remarquable description quand elle levé les yeux vers le ciel et a vu le Père, le Fils et le Saint Esprit.

121. EMI d’Ed H  08/05/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « le véhicule a tourné 3 ou 4 fois en l’air, atterrissant  sur les roues. Tout était si bien, tellement paisible, pas sombre, une température agréable, j’ai ouvert les yeux sur la lumière la plus brillante que j’aie jamais vu. Je me trouvais près d’une ouverture formant comme un portail dans la lumière et une voix douce m’a dit : « Ce n’est pas ton heure, tu as encore quelque chose à faire. ». » EMI provoquée par un accident de voiture.

120. EMI de Michael C  03/05/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Je me souviens d’un tunnel illuminé et d’êtres humanoïdes au bout du tunnel. Ils m’ont « indiqué » que je pouvais venir avec eux. Je ne voulais pas y aller. Je suis donc revenu. »
Il s’agit d’une expérience d’enfant pré-Moody, provoquée par une maladie grave. Bien que sa famille ait plaisanté au sujet des extra-terrestres et des hallucinations, l’histoire se poursuit cependant comme une EMI.

119. EMI de William Si.  4/29/02-5/4/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter « En passant à travers cette zone, qui semblait comme infinie, mais qui en fait ne l’était pas, j’ai pu sentir les esprits qui se trouvaient dans les ténèbres, j’ai compris pourquoi ils ne regardaient pas dans la lumière : principalement à cause de l’endoctrinement religieux auquel ils avaient adhéré sur terre, ils pensaient ne pas être dignes de regarder dans la lumière à cause des actes qu’ils avaient faits durant l’existence humaine. » 
Description de sa troisième EMI à la lumière des deux premières et de ce qu’il a lu. C’est un point de vue merveilleux, extrêmement concret de la part d’un membre d’IANDS à Salt Lake City. Avec une lettre complémentaire comportant des questions supplémentaires de NDERF, plus un autre dialogue par mail avec un lecteur. Quel éclairage spirituel !

118. EMI Yolanthe v M  29/04/02 et 07/02/04.  Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Je m’appelle Yolanthe v M, mon esprit m’a donné et transmis tant de savoir. Lorsque j’ai quitté mon corps en 1988 (un cheval m’est passé sur la tête) je me trouvais simplement dans la lumière, allant vers le haut. J’ai laissé mon cerveau, mon corps là en bas, ne ressentant aucune douleur. La pensée de chaque individu est bien pérenne. »
Deux années d’intégration en font une expérience intéressante. 
La première expérience est en bleu roi, la seconde contribution est en bleu marine.

117. EMI de Emma Louise S.  4/22/02. Original en Anglais traduit par Nelly. Elle rapporta une expérience des plus remarquables survenue pendant le laps de temps où elle avait été déclarée « morte ». Elle avait alors l’impression qu’elle descendait lentement le cours d’une rivière. Elle entendait une belle musique. Elle éprouvait un niveau de paix et de joie qu’elle n’avait jamais ressentis auparavant. Elle se croyait au paradis et admettait qu’elle était morte. Pendant que tout ceci arrivait, il lui vint des pensées conflictuelles –je dois rentrer, mes enfants ont besoin de moi, contre, je ne peux pas quitter ce bien-être et cette beauté-. Cette lutte intérieure continua un certain temps. Puis, elle se réveilla et retrouva sa santé, eut une vie pleine et satisfaisante, vit tous ses enfants grandir et rencontrer le  succès dans leur propre existence.
A rare 1884 NDE (horse and buggy days), as related by first hand account of son and by granddaughter.

116. Expérience de Victor Z  EXPERIENCE NON OCCIDENTALE EN RUSSIE (en FRANÇAIS et en RUSSE)  21/04/02.  J’ai alors eu le sentiment de voler dans un genre de tunnel obscur. Je n’ai pas été surpris, dans la mesure où j’en avais déjà entendu parler dans les émissions américaines et lu des articles dans les journaux locaux, au lieu de cela, dans un sens je m’y attendais. J’ai atteint une vitesse énorme. Une telle vélocité ne se rencontre pas dans la vie. Ma vitesse a augmenté progressivement mais très rapidement. Peu après, une lumière est apparue quelque part au loin, elle a vite grandi en se rapprochant. 
Il s’agit d’un échange culturel étonnant avec plusieurs expériences au cours du temps, un voyage spirituel. Dans un pays au gouvernement effondré, Victor a trouvé la Bible (l’esprit) et aussi l’équilibre et le sens de sa vie.

115. Expérience de Prana  EXPERIENCE NON-OCCIDENTALE EN INDE  19/04/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Après avoir atteint un certain niveau, je me suis arrêtée et je suis restée immobile pendant quelques temps. Je voulais appeler mon mari et le lui dire. Mais je ne pouvais rien faire. Mais ensuite, je suis lentement redescendue de la même manière, avec un sursaut je suis rentrée dans mon corps. Rapidement, j’ai pu bouger et j’ai bondi. Le seul effet secondaire est d’avoir développé une claustrophobie. » Expérience spontanée de sortie hors du corps déclenchée par la fièvre liée à une fausse couche. 

114. EMI de S.K. W  19/04/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « A cette époque, j’étais musicien de Rock et je ne savais ni lire ni écrire le solfège. Quelques mois plus tard, complètement guéri, je me suis assis au piano un soir et je me suis « endormi ». Lorsque je me suis réveillé dix heures plus tard, j’avais face à moi une symphonie achevée. Depuis lors, je suis devenu compositeur classique, chef d’orchestre accompli et je me retrouve dans le rôle de « guide spirituel » pour de nombreuses personnes. J’ai le sentiment d’être une âme différente incarnée dans le même corps. »
Ce témoin présente l’un des effets secondaire d’EMI parmi les plus remarquables : écriture d’une symphonie complète alors qu’il ne savait ni lire ni écrire le solfège avant cette EMI! 

113. EMI Leanne V  19/04/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Je me trouvais dans un espace noir. Il y avais de nombreuses autres personnes autour de moi, de chaque côté, au dessus et en dessous. L’espace obscur dans lequel je me trouvais était quasiment « dense », comme empli de mercure liquide et je flottais dans ce mercure.  Il y avait une « ouverture » illuminée au dessus de moi, la lumière de l’extérieur inondait le vaste espace dans lequel je me trouvais. Je luttais pour atteindre l’ouverture, mais je savais que je pouvais pas déjà y arriver. J’étais consciente que je devais rester et aider les gens qui au dessous poussaient ces cris. »
EMI provoquée par une encéphalite virale, elle a passé un mois à l’hôpital. Depuis l’EMI, changement stupéfiant de régime et de pratique religieuse. 

112. EMI de Bruce H  19/04/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Je me rappelle m’être retrouvé dans un endroit très obscur… noir comme de la poix. Je ne ressentais pas de peur ni autre chose, j’étais simplement stupéfait par la profondeur de l’obscurité à cet endroit. J’ai ensuite senti la présence d’autres êtres. Je n’ai jamais vu leurs visages, j’ignore comment, j’ai cependant su que ma grand-mère et ma tante étaient là, ainsi que d’autres pour lesquels je n’avais pas cette sensation. Ils étaient derrière moi et ne cessaient de me dire de venir avec eux. »
Endroit obscur, confortable, pas de tunnel, a cependant senti et entendu des membres de sa famille. 

111. EMI de Ann  19/04/02  "Ceci constitue un addendum à la contribution du 16/04/02. Je suis revenue de mon expérience avec un message très clair : « LE SUICIDE N’EST PAS UN CHOIX QUE NOUS POUVONS FAIRE ». Ce n’est jamais une option ; je pense que personne ayant été là-bas ne prendrait le risque de ne pas pouvoir revenir ! »
Ann, si vous lisez ceci, nous n’avons pas reçu la première contribution du 16/04/02. Pourriez-vous la soumettre à nouveau, nous serions ravis de partager avec tous plus d’informations sur votre message et votre histoire. 19/04/02 

110.  EMI de Shibani  EXPERIENCE NON-OCCIDENTALE, D’UNE BOUDDHISTE, EN INDE 17/04/02  Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Pendant le temps où j’ai regardé mon propre corps, je me rappelle distinctement du sentiment de joie de ne pas être celle qui était blessée, complètement désorientée par rapport à mon corps, je ne l’ai pas reconnu, je m’identifiais à la personne qui regardait l’autre corps gisant sur le sol. Je ne ressentais aucune douleur, ou sensation, sinon le bonheur de ne pas être blessée. »

109.  EMI de Janet B  13/04/02  Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « Ensuite je me suis retrouvée seule, au loin il y avait une bulle géante rouge, vous connaissez ce film : « Danger planétaire » (The Blob) ? Cela y ressemblait et c’était bien cela, je pouvais le « voir et l’expliquer » parce que j’étais emplie de Jésus-vie éternelle. Mais cette bulle dont je savais qu’il s’agissait de toute la « création » rejetée entièrement, vagabondant simplement, elle se composait de toute chose, entremêlée jusqu’à la perte d’identité, le tout rassemblé en un globe, errant simplement sans but, à la recherche de nourriture pour continuer, mais elle n’allait nulle part, parce qu’elle était majoritairement constituée de ce « sentiment » de non vie, elle n’avait pas de « substance » pour pouvoir exister, sa non vie était sa pire horreur… je me retrouvais là, pleine de vraie vie éternelle (Jésus, pas « Jésus Christ » ni une quelconque « religion », simplement « Jésus ») et la bulle a essayé de s’approcher de moi  mais n’a pas pu, pas même un peu… »
Bien que la mort soit survenue par empoisonnement, cette expérience présente de nombreux parallèles avec les enseignements de « l’Aigle » des chamans mexicains. Le livre de Carlos Castaneda, « Le don de l’aigle », évoque un Aigle symbolique qui avale des formes de vie afin de se sustenter. Le chaman s’entraîne à tromper le destin de l’aigle en apprenant la façon de naviguer dans le monde de l’inconnu. Je trouve également ce récit intéressant parce que cette expérience et les enseignements du chaman semblent tous les deux défier les mots et par conséquent, il est facile de voir à quel point une tentative d’intégrer les vérités des deux mondes prendrait beaucoup de temps et, ce faisant, provoquerait nombre de traumatismes internes.

108.  EMI d'Analisa D  06/04/02  Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « Tout ce dont je me souviens, c’est que j’étais dans la chambre d’hôpital et que tout à coup, j’ai été environnée par cette lumière brillante d’un blanc - jaunâtre, presque dorée. Elle brillait encore plus dans le lointain, je voyais cette lumière comme superposée au paysage de l’autre côté de la fenêtre. Soudain, j’ai été attirée vers cette lumière sans que je sache comment, c’était le sentiment de paix et d’amour le plus indescriptible que j’aie jamais éprouvé. C’était de l’extase à l’état pur. »
Comparaison et mise en contraste stupéfiants d’une EMI paradisiaque puis d’une expérience infernale apparentée à une EMI.

107.  EMI de Tom P  06/04/02  Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Lorsque mon cœur s’est arrêté, je me suis rendu compte que je passais à un état d’apesanteur et que je m’éloignais, en fait je décollais du brancard dans la salle des urgences. Il y avait beaucoup de blancheur et un sentiment de paix. J’ai alors réfléchi à cette élévation sans aucune sensation de pression à l’arrière du corps. Ensuite, je me suis réveillé tandis qu’on s’occupait de moi après la défibrillation. Je me sens, tout à fait comme par le passé, sans peur de la mort »
EMI en phase initiale, sortie hors du corps.

106.  EMI de Kara  21/03/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « On peut le décrire comme un vol à travers l’espace et revivre certains évènements non résolus de sa vie »  EMI liée à un accouchement. Ce qui est tellement remarquable dans cette expérience, c’est le passage en revue de la vie où elle s’est débarrassé de la culpabilité consécutive à un accident de voiture, lorsqu’elle s’est rendu compte qu’elle n’en était pas responsable

105.  EMI de VV  « Tous ces points représentaient des événements de ma vie et l’homme barbu me dit que ce n’était pas si pire que ça et égalisa le compte avec de meilleurs actions. (…) Voyant l’envers de la tapisserie, j’ai demandé pourquoi il y avait des fils qui pendaient – ça semblait négligé – et il me répondit que c’était parce que ce n’était pas encore fini. » Elle a perdu son histoire et n’a pas réalisé que celle-ci avait été postée sur le web.  12/08/02: Elle renvoie son témoignage. Pour ceux que les souvenirs et l’intégration de l’EMI intéressent, en voici un bon exemple. EMI intéressante comportant des gens familiers dans une salle d’attente. Un enfant à naître? Puissante analogie avec la « Tapisserie de la Vie ».

104.  EMI de JM  21/03/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « J’étais totalement détendue, je ressentais un amour total, je voyais l’ombre de personnes de chaque côté de moi, elles me connaissaient mais moi non. Cependant elles étaient de la famille. J’ai entendu la plus belle des musiques, je me déplaçais dans un tunnel vers une lumière que je savais être Dieu. »
EMI d’une enfant lors d’une noyade.

103.  EMI de Daniel E  14/03/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Il semblait s’agir d’une progression naturelle ; il y a eu un passage en revue automatique de toute ma vie, le moindre événement vécu au complet avec les émotions (mais vu objectivement), se déroulait devant et autour tel un film panoramique. De la naissance à la mort, de manière linéaire, contemplé sans tristesse ni remord »
Une expérience tellement profonde qu’il a fallu 7 longues années pour seulement commencer à l’intégrer!

102.  EMI de Gail T   11/03/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « Lorsque j’ai quitté mon corps, j’avais encore des pensées et des émotions. Par conséquent, l’âme, mon âme a effectivement quitté le corps en un paquet d’énergie (pensée/émotion). Je ne peux pas vous dire à quelle distance ni à quelle vitesse voyage l’âme. Je suis certaine que j’ai traversé une dimension, hors du physique, vers quelque chose d’autre où les expériences sont pensée/énergie. Chaque lumière que j’ai vue était une autre âme. Je flottais dans une rivière d’âmes. »
Cette EMI a déclenché des recherches majeures sur les âmes. Elle comporte une description fascinante de l’enfer. Par ailleurs il s’agit de l’un des quelques témoins ayant souhaité retourner sur terre !

101.  EMI de Maria G   08/03/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Le Christ m’a demandé si j’étais prête à mourir, j’ai répondu : « Oui. ». Il a rétorqué : « Tu dois repartir à cause de ton fils Christopher. » »
Changement de vie majeur concernant la relation avec son fils.

100.  EMI de Fredna D  08/03/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Au début j’ai paniqué, essayant de sortir, puis tout à coup la paix et le calme sont simplement descendus sur moi, je me souviens d’avoir eu envie de rire et soudain ce fut comme si je me trouvais en haut du pont, regardant à travers la route. Je pouvais voir mon corps roulant dans l’eau, je ne pouvais pas me voir moi-même au dessus de la route. C’était vraiment comme si je m’étais regardée moi-même dans l’eau avec mes yeux. Je me souviens de m’être dit : « Eh bien voilà ! » »  Profonds effets sur elle après un épisode de quasi noyade.

99.  EMI de Joy C   28/02/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Nous devons ralentir votre cœur. ». Je me suis sentie flotter un peu plus haut. C’était comme si je tournoyais dans les airs pendant quelques secondes. Puis j’ai littéralement SENTI mon cœur recommencer à battre. Je ne me souviens pas avoir vu une lumière, mais je me rappelle bien m’être sentie totalement sans poids et hors de mon corps. C’était une expérience très inhabituelle, pour ne pas dire plus. A l’hôpital, j’ai commencé à me sentir mieux alors que mes pulsations ralentissaient. Je me souviens avoir pensé à quel point j’avais été proche de quitter ce monde. Toutes mes perspectives ont changé. » 
Bien que cela soit relativement récent (pas même un mois) et qu’elle n’ait eu qu’un début d’EMI, elle vit des conséquences prononcées en tentant d’intégrer son EMI dans sa vie.

98.  COMMUNICATION APRES LA MORT DE SHERRY H  2/02/02 Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Il a levé les yeux et m’a vue, son expression exprimait l’étonnement à l’état pur. La chose la plus intéressante concernant cette expérience, c’est que je pouvais ressentir ses émotions comme s’il s’agissait des miennes. Il est venu vers moi et moi vers lui… Il m’a soulevée et m’a fait valser autour de lui en disant : « Je t’aime, je t’aime, je t’aime. ». »
Série de Communications Après la Mort par visitation en rêve pour plusieurs membres de la famille. Cela illustre la gamme des liens entre les membres de la famille dans ce monde et dans l’autre. Ce récit apparaît également dans le site sur la Communication Après la Mort sur www.adcrf.org.

97.  EMI de Bill V  10/02/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Quand les filaments d’électricité m’ont atteint, j’ai eu instantanément la sensation de tout connaître, d’avoir vécu toute la création. Pas de paradis comme l’affirme la doctrine chrétienne ou les autres religions, pas d’enfer, simplement la pureté de l’univers dans son ensemble. »
EMI liée à un accident de voiture. Eclairage intéressant et éléments de connaissance particuliers.

96.  EMI de Kathleen B  10/02/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Je voulais juste rester suspendue là éternellement. Les émotions dans lesquelles je baignais ne ressemblaient à rien de ce que j’ai vécu sur terre. C’était comme si l’amour avait été multiplié de nombreuses fois, paisible et sécurisant. »
EMI liée à un accouchement. Rencontre avec un être vêtu à la mode du 19ème siècle. Peut-être la grand-mère maternelle de son père.

95.  EMI de William S  03/02/02.  Original en Anglais traduit par Jean Peter. « il y avait entre eux une lumière brillante et je me suis soudain rendu compte de l’endroit où je me trouvais, je me suis souvenu de ces émissions où les gens disaient de ne pas aller vers la lumière, ce que je n’étais pas sur le point de faire, mais je ne savais pas quoi faire »
La connaissance des EMI avant l’expérience a influencé les choix durant celle-ci. Représentation de réincarnation.

94.  EMI de John  03/02/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « La première chose que j’ai remarquée c’est que, je ne sais comment, je voyais les événement se dérouler devant moi depuis l’intérieur du haut du mur de la salle de jeux vidéo. J’ai vu un garçon plus grand et plus âgé séparer de moi le gars qui m’avait donné des coups de pieds dans le côté de la tête. »
EMI liée à une bagarre à 13 ans.

93.  EMI de Larry  20/01/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. Ensuite je me retrouve là à regarder une boule orange et jaune. Cela fait peur. J’ignore où je peux bien être, mais c’est beau. Tout à coup, c’est comme la vision d’un tunnel, je regarde dedans. Une petite lumière rose se transforme en bleu verdâtre. C’est à ce moment que ma vie défile. Ensuite je suis là à regarder cette boule orange et jaune si douce, chaude, je regarde dans un tunnel. Tout est tranquille, un calme mortel, mais c’est paisible. J’ignore où je me trouve mais je sais que ce n’est pas sur terre, je le sais ! Soudain il y a une voix. Elle n’était ni masculine ni féminine, elle n’était pas gentille ou douce. Vous avez déjà entendu des imitateurs, ils ne peuvent pas imiter cette voix, car il n’existe qu’une seule voix ainsi. Quand on l’entend, on la CONNAIT. Je ne peux pas la décrire. Elle n’était pas forte, elle n’était pas méchante, elle n’était pas douce. C’était une voix ! Je ne peux pas l’expliquer. Je ne pouvais pas tourner la tête, tandis qu’elle me parlait. Je ne me souviens pas de ce qu’elle disait. Je me rappelle par contre qu’elle m’a dit : « Tu dois repartir. Nous ne sommes pas prêts pour toi. »  
EMI issue d’une excellente interview par Loni Parrott du groupe Friends of IANDS (FOI) à Iowa City dans l’Iowa (Contacter Loni pour plus de renseignements). Effets secondaires remarquables de l’EMI.

92.  EMI d'Anne  12/01/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « J’ai appris qu’un simple sourire, un mot gentil ou bien reconnaître une personne peut changer le cours de sa vie. Il m’a été accordé le don d’intuition, de vision et le savoir spirituel de ce dont est constitué l’univers. » EMI d’une infirmière liée à une opération et un choc sceptique.

91.  EMI de Chae  12/01/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « Tout le monde me faisait sentir tellement chez moi et je voulais tant aller avec eux. J’en étais impatiente, je ne me préoccupais plus de ma vie derrière moi, car je savais que tout le monde serait d’accord avec ma décision de rester avec ces êtres agréables. »
EMI pendant une opération à 18 ans au cours d’une grossesse.

90.  EMI de Traci  12/01/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter. « je savais que si j’avais eu besoin de quoi que ce soit, concept, forme, communication, j’aurais pu la vivre, mais ce n’était pas nécessaire. »
Enseignements intéressants sur une EMI avec vide, à l’âge de 16 ans.

89 EMI de Debra  04/01/02. Original en Anglais traduit par Jean Peter.  « Je ne ressentais ni désir ni besoin de retourner vers eux, même s’ils étaient paniqués et qu’ils avaient peur pour moi. Je savais seulement que tout irait bien et qu’eux aussi iraient bien. Il y avait une grande sensation de paix et de soulagement, comme si tous les soucis et les responsabilités n’existaient pas ou étaient insignifiants. Je savais que j’étais avec Dieu et je ne voulais pas retourner à mon corps et à ma famille terrestres. »
EMI liée à une hémorragie interne.
 

Annuaire (Index)
Témoignages d'EMI
NDE French Archives 2007, 2nd semestre 2
NDE French Archives 2007, 2nd semestre 1
NDE French Archives 2007, 1er semestre
NDE French Archives 2006, 2nd semestre
NDE French Archives 2006, 1er semestre
NDE French Archives 2005, 2nd semestre
NDE French Archives 2005, 1er semestre
NDE French Archives 2004, 2nd semestre
NDE French Archives 2004, 1er semestre
NDE French Archives 2003
NDE French Archives 2002, 1er semestre
NDE French Archives 2002, 2nd semestre
NDE French Archives 1998 à 2001



   Near Death Experience Research Foundation   
Copyright © 1998-2016 Experience Research Foundation (NDERF) All rights reserved.