EMI de Leah

Retour à :

EMIs individuelles
Page d’accueil – NDERF

TÉMOIGNAGE :

Ma vie allait plutôt mal. À l’époque, j’avais demandé à Dieu que, s’il existait vraiment, il me le prouve. La semaine suivante, j’ai fait une crise d’appendicite et je suis « morte ». J’étais tout à coup comme dans une chambre noire. J’ai commencé à appeler Jésus à la rescousse! Je savais que j’étais morte et je pensais aller en enfer.

Maintenant, je me souviens avoir défié Dieu de me prouver son existence. Quoi qu’il en soit, je n’ai pas vu son visage, mais il m’a dit que mon heure n’était pas venue et que je devais retourner. Je voulais vraiment rester là. Mais on m’a dit encore une fois de retourner. J’avais un bébé qui avait besoin de moi, et de plus, je n’avais pas fini mon temps. Je persistais à rester là, quand soudain, j’ai constaté que j’étais de retour dans mon corps.

Vous voyez, Dieu a répondu et m’a montré qu’il écoutait, qu’il était présent pour moi. Je ne lui ai pas demandé de me le prouver une autre fois. Il nous aime tellement – croyez-moi, je l’ai ressenti. J’espère que ce sondage est réel et que mon expérience vous intéressera vraiment. Je veux que les gens sachent la vérité à propos du ciel et de l’enfer.

Des médicaments ou des substances ont-ils pu affecter l’expérience? Non.

            Précision : À l’époque, j’étais allergique au latex et je l’avais mentionné au chirurgien. Mais comme il n’a pas écouté, alors, quand je suis « morte », on m’a administré du Benadryl et de l’adrénaline.

Ce type d’expérience était-il difficile à décrire avec des mots? Indécise.

             Qu’est-ce qui rendait la communication si difficile à décrire avec des mots? Je me souviens de mon expérience, je la connais, mais la seule chose que je peux traduire en mots, c’est l’amour global que j’ai ressenti.  

Au moment de l’expérience, y avait-il un événement menaçant votre vie? Oui. 

             Décrivez : Une crise d’appendicite.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience? J’étais cliniquement morte.

D’une manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve? Non, c’était réel.  

Avez-vous vécu une séparation entre votre conscience éveillée et votre corps physique? Oui.

           Décrivez votre apparence ou forme hors de votre corps : Je savais que j’étais morte de par la façon dont je me sentais et de par ce que je voyais. Je n’étais pas dans mon corps.  

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l’expérience? Peur totale parce que je croyais que j’allais en enfer. Après cela, amour global et confiance. Dieu prendrait soin de moi. Je n’avais plus aucun doute désormais. Je ne peux vous décrire le sentiment de réconfort et d’amour que j’ai ressenti, il n’y a pas de mots pour le dire en langage humain.   

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels? J’ai seulement entendu la voix de Dieu.

Êtes-vous passé dans ou à travers un tunnel ou une enceinte? Oui.

            Décrivez : Comme je le disais, cela a démarré dans une pièce étroite, puis, les lumières ont commencé à apparaître de chaque côté de moi – c’était comme si les murs bougeaient. Si vous y touchiez, vous étiez effleuré par des parois mouvantes - une sorte de spirale - alors, cela ressemblait effectivement à un tunnel; le plancher montait.

Avez-vous vu une lumière? Oui.

            Décrivez : De chaque côté de moi, c’était comme des lumières de rue et complètement en haut il y avait cette lumière où Dieu était. C’était comme si le soleil cachait sa face. 

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres? Non.

Avez-vous passé en revue les événements de votre vie? Oui.

           Décrivez : J’ai appris que Dieu existe, qu’il est un Dieu très aimant, qu’il est immense et réconfortant. Son amour est si puissant! J’ai reçu, à l’époque, des révélations sur les mystères de la vie. Je me souviens avoir pensé : oh, maintenant je sais! Mais j’ai oublié ce que j’ai appris. Je suppose que Dieu ne veut pas que nous sachions certaines choses. Maintenant je ressens que c’est la raison pour laquelle la foi est si importante – Dieu peut ainsi évaluer notre degré de confiance en lui.

Avez-vous observé ou entendu quoi que ce soit, concernant des gens ou des événements, qui ait pu être vérifié par la suite? Oui.

           Décrivez : J’ai demandé à des infirmières et  à d’autres membres du personnel présents durant ma chirurgie, et ceux-ci m’ont confirmé que j’étais « morte ». Ils avaient cru ne pas pouvoir me sauver parce qu’on avait mis beaucoup de temps à trouver mon pouls et à me ranimer.

Avez-vous vu ou visité des dimensions, endroits ou plans de grande beauté ou particuliers? Non.

Avez-vous vécu une altération du temps et de l’espace? Oui.

            Décrivez : Il n’y avait pas de temps.

Avez-vous l’impression d’avoir eu accès à une connaissance particulière, reliée à un ordre ou à un but universel? Oui.

            Décrivez : Dieu m’a offert un cadeau particulier au moment où je questionnais ma foi : j’étais très spéciale pour lui et vous l’êtes aussi. Nous avons tous une raison d’être ici, même si nous ne savons pas de quoi il s’agit.

Avez-vous atteint une sorte de frontière ou de limite matérielle?

            Décrivez : Après avoir monté, j’ai rencontré une limite hors de mon contrôle; je ne pouvais pas avancer ni aller de côté. Dieu me voulait là où j’étais pour l’écouter.

 À la suite de l’expérience, votre attitude et vos croyances ont-elles changé? Oui.

            Décrivez : Je n’ai pas de doute quant au fait que ma vie a un but.   

Comment cette expérience a-t-elle affecté vos relations? Votre vie quotidienne? Votre pratique religieuse? Votre choix de carrière? Je veux aider les gens à travers une carrière choisie. J’ai aussi développé une relation avec Dieu, je parle beaucoup à Dieu maintenant.  

Aviez-vous partagé cette expérience avec d’autres personnes? Oui.

            Décrivez : Il y a des gens qui acceptent, d’autres non.

Quelles émotions avez-vous ressenties à la suite de cette expérience? Du bonheur.

Décrivez le meilleur et le pire aspect de cette expérience? C’est la foi que j’ai développée.

Votre vie a-t-elle changé conséquemment à cette expérience? Oui.

            Décrivez : Je sais combien je suis aimée et combien il est important de toujours inclure Dieu dans notre vie. 

Après cette expérience, y a-t-il eu d’autres événements, une médication ou des substances qui ont reproduit une partie de l’expérience? Non.

Les questions demandées et vos réponses permettent-elles de rendre compte de votre expérience avec exactitude, clarté et précision? Indécis. 

            Précisez : Je l’espère. Mais si ça ne vous est pas arrivé, vous ne pouvez pas réaliser pas à quel point il est difficile de décrire des impressions pour lesquelles il n’existe aucun mot. J’espère avoir réussi à vous faire comprendre quand même.