EMI d'Erin K.

Page d’accueil – NDERF
Témoignages d’EMI (300+)
Partagez votre expérience de mort imminente (EMI)

TÉMOIGNAGE :

Deux semaines après la naissance de mon deuxième enfant, j’avais toujours des hémorragies (caillots de sang énormes). Un jour, en arrivant de l’école, mon conjoint (maintenant ex) me trouva en état de choc et me conduisit à l’urgence la plus près (quelque chose comme Black Hills (?) à Olympia, WA). Ma peau était grise et moite, l’hémorragie ne cessait pas, j’étais littéralement glacée.

Peu après mon arrivée à l’urgence, je ne pouvais voir que des images floues du personnel et de mon conjoint. Je pouvais les entendre parler, mais le discours était embrouillé (comme la voix des adultes dans les animations de Charlie Brown). Je pouvais à peine sentir la main de mon conjoint tenir la mienne. Puis, une silhouette se clarifia dans le brouillard. « Il » n’était pas apparu tout d’un coup - il était là depuis le début - mais il était devenu tout simplement clair tandis que les autres restaient flous. Il a pris ma main, et je pouvais sentir chacun de ses doigts. Sa voix était claire et normale tandis que celles des autres restaient embrouillées. Il était vêtu de blanc, mais je ne sais pas s’il portait un costume, une robe ou autre chose. « N’aie pas peur », me dit-il. (Tout d’abord, je n’avais pas peur et puis, je me sentais très calme en sa présence.) Il me dit certaines choses à ne pas répéter (je ne le ferai jamais), et il ajouta qu'un jour nous serions ensembles. Je fus transférée à une autre urgence (St. Peter’s Hospital, à Lacey, WA) où l’on retira un résidu de placenta qui n’avait pas été expulsé à la naissance de ma fille.

Pendant les 11 années qui suivirent, j’ai été persuadée que, si l’expérience était réelle, cet homme était un ange ou une personne que je ne reverrais qu’après ma vie.

J’ai divorcé et déménagé plusieurs fois avec mes enfants. Nous avons abouti là où nous sommes maintenant, l’été dernier (2001). J’avais visité la région souvent, quelques jours à la fois, et nous sommes déménagés ici juste avant le début de nos classes. J’ai vu l’homme de cette expérience deux ans après avoir emménagé ici. Il ne semble pas me reconnaître, mais c’est définitivement lui. Même aspect, même attitude. Il n’avait pas vieilli et, même si cela avait été le cas, je l’aurais reconnu. Une partie de ce qu’il m’a dit en 1990 a commencé à se confirmer immédiatement après l’expérience. Pour moi, c’est terriblement FRUSTRANT qu’il ne me reconnaisse pas (ou ne le montre pas, s’il se souvient) car il était sensé se rappeler.

Des médicaments ou des substances ont-ils pu affecter l’expérience? Indécis
           
Précisez: Je ne crois pas qu’on m’ait donné quelque chose avant que tout soit terminé.

Ce type d’expérience était-il difficile à décrire avec des mots? Oui.

Qu’est-ce qui rendait la communication si difficile? Le niveau de réalité.

Au moment de l’expérience, y avait-il un événement menaçant votre vie? Oui.

           Décrivez : Hémorragie, choc, baisse extrême de la température du corps.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience? Difficile à dire. Je ne pouvais pas percevoir les détails de ce qui se passait autour de moi, mais l’homme lui-même était clair comme du cristal et je pouvais même entendre sa respiration.

            D’une manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve? Non. J’ai déjà eu des hallucinations causées par de la fièvre ou par des expériences de drogue lorsque j’étais jeune, et le niveau de réalité peut se décrire comme suit : la vie de tous les jours a un aspect plus réel que le rêve ou l’hallucination, mais cette expérience me paraissait plus réelle que la vie de tous les jours. 

Avez-vous vécu une séparation entre votre conscience éveillée et votre corps physique? Non.

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l’expérience? Un état de calme, d’émerveillement, d’amour accru.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels? Non.

Êtes-vous passé dans ou à travers un tunnel ou une enceinte? Non.

Avez-vous vu une lumière? Oui.

            Décrivez : En quelque sorte. L’homme paraissait beaucoup plus brillant que qui que ce soit d’autre, comme si c’était lui-même qui brillait, non pas comme si une lumière l’avait éclairé de l’extérieur.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres? Oui.

Où étaient-ils? Les connaissiez-vous? Que vous a-t-on communiqué? Décrivez : Voir plus haut.

Avez-vous passé en revue les événements de votre vie? Non.

Avez-vous observé ou entendu quoi que ce soit, concernant des gens ou des événements, qui ait pu être vérifié par la suite? Non.

Avez-vous vu ou visité des dimensions, endroits ou plans de grande beauté ou particuliers? Non.

Avez-vous vécu une altération du temps et de l’espace? Indécis.

            Décrivez : J’étais en état de choc. J’avais en quelque sorte l’impression pendant un moment que cet homme et moi étions les seules personnes existant dans un petit espace, comme si la réalité ne comportait que lui et moi scellés dans une poche d’air (?).              

Avez-vous l’impression d’avoir eu accès à une connaissance particulière, reliée à un ordre ou à un but universel? Indécis.

            Décrivez : L’homme me révéla des choses qui se sont réalisées ou qui ont eu une signification.

Avez-vous atteint une sorte de frontière ou de limite matérielle? Non.

Avez-vous été conscient d’événements futurs? Oui.

            Décrivez : Plusieurs.

Étiez-vous impliqué ou conscient d’une décision concernant votre retour à votre corps? Non.

Avez-vous reçu des dons psychiques, paranormaux ou autres que vous n’aviez pas avant l’expérience? Indécis.

            Décrivez : J’avais déjà noté un phénomène, moins fréquent avant l’expérience, mais qui a dramatiquement augmenté depuis : lorsque j’entends parler d’une disparition ou d’un meurtre, j’obtiens immédiatement une image mentale de l’événement, et lorsque plus tard j’apprends ce qui s’est produit (ce n’est pas toujours le cas), je constate que mon image était exacte.

À la suite de l’expérience, votre attitude et vos croyances ont-elles changé? Oui.

            Décrivez : Pas immédiatement, mais plutôt après mon arrivée ici, et après avoir constaté que cet homme était bien réel. Plusieurs choses se sont  clarifiées. La personne que j’étais il y a un an est très différente de celle que j’étais avant l’expérience, et la personne que je suis maintenant est très différente de celle d’il y a un an. Tant de choses m’amusent maintenant.    

Comment cette expérience a-t-elle affecté vos relations? Votre vie quotidienne? Votre pratique religieuse? Votre choix de carrière? Je n’ai rien dit de tout ça à mon ex-conjoint parce que j’ai appris durant l’expérience que je ne serais pas avec lui pour très longtemps. La femme battue sans estime de soi est devenue une femme de 40 ans, étudiante en médecine vétérinaire, et vivant dans un endroit où elle ne connaissait personne. J’avais l’habitude de détourner mon regard des gens et de regarder par terre quand je marchais. Maintenant, je suis heureuse et je regarde autour de moi quand je marche. Je peux me lier plus facilement aux gens, plus particulièrement aux animaux.

Aviez-vous partagé cette expérience avec d’autres personnes? Oui.

            Décrivez : J’ai partagé avec mes sœurs, mon père et un professeur, mais pas avant d’avoir rencontré l’homme en question. Ce n’était pas parce que j’avais oublié, je pense plutôt que j’avais oublié à quel point c’était réel. Mon professeur ne semblait pas savoir comment réagir. Mes sœurs pensaient que c’était intéressant, mais je les soupçonne de croire que j’hallucinais. Mon père, qui est diplômé en psychologie, me suggéra d’essayer de comprendre si quelque chose dans ma psyché ne faisait pas en sorte que je tentais de rattacher le visage d’un homme d’ici à celui de l’expérience. Si je ne trouvais pas, alors, je pourrais probablement considérer que l’expérience était réelle et que l’homme, même s’il me reconnaissait, ne savait peut-être pas comment se comporter.

Quelles émotions avez-vous ressenties à la suite de cette expérience? De la tristesse pendant un certain temps, parce que je voulais être avec cet homme, où qu’il soit.

Décrivez le meilleur et le pire aspect de cette expérience? Le pire c’est d’avoir pensé pendant 11 ans que je ne reverrais cet homme qu’après ma vie; par contre, le rencontrer ici et ne pas pouvoir entrer en relation avec lui de la manière espérée – c’est dérangeant. Le meilleur, c’est la personne que je suis devenue! 

Aimeriez-vous ajouter un autre commentaire relativement à cette expérience? Pour une raison quelconque, j’ai développé des allergies après l’expérience (plus particulièrement aux fruits).

Votre vie a-t-elle changé conséquemment à cette expérience? Oui.

            Décrivez : Même si je ne recherche pas la mort comme tel, je n’en ai plus peur. Je comprends les cycles de la vie. Je me sens poussée à aider les gens et à soulager la souffrance en général.

Après cette expérience, y a-t-il eu d’autres événements, une médication ou des substances qui ont reproduit une partie de l’expérience? Oui.

            Décrivez : J’ai l’ai revécue plusieurs fois dans mes rêves pour clarifier ce qui a été dit, quand je suis dans le doute. 

Les questions demandées et vos réponses permettent-elles de rendre compte de votre expérience avec exactitude, clarté et précision? Non.

            Précisez : Au plan de la précision, oui, mais pas au plan de la compréhension. C’était plus réel que la vie. Il n’y a pas moyen de traduire cela en mots.

Avez-vous des suggestions pour améliorer notre questionnaire www.nderf.org? Non, mais vous pourriez faciliter les contacts entre les personnes qui ont expérimenté ce genre de choses. Je me sens isolée du fait que je ne peux pas en parler avec qui que ce soit. Dans l’espace « Votre expérience incluait-elle… » vous pourriez ajouter « LA PRÉSENCE D’AUTRES PERSONNES » à LA PRÉSENCE D’ÊTRE(S) NON TERRESTRE(S) et LA PRÉSENCE DE PERSONNES DÉCÉDÉES.