NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI Probable d' Yvonne N

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE :

Ces lignes ont été écrites quelques mois seulement après l’expérience. Elles sont postées sur mon blog. J’étais encore en convalescence suite à une importante opération du cerveau, je tentais de trouver les mots pour ce que j’avais vécu.

Alors qu’on m’emmenait dans le bloc opératoire, j’ai tapé dans la main du chirurgien en lui disant : « Vous allez être une rock star ! ». Les conversations et les bruits de l’hôpital ont disparu à mesure que je dérivais vers l’inconscience.

Puis, je me suis tout à coup retrouvée tout à fait réveillée, mais je n’étais plus à l’hôpital. J’étais dans un autre monde, la beauté qui m’environnait était inexprimable. Les couleurs étaient si éclatantes qu’elles semblaient rayonner la lumière. Alors que je commençais à intégrer ce que je voyais, je me suis rendu compte que je me trouvais sur ce qui ressemblait à une aile immense. Elle était brillante, colorée, la plus belle chose que j’aie vue. La luminosité était si intense qu’elle aurait dû m’aveugler, pourtant elle ne blessait pas du tout les yeux. Ma vue était aiguisée là-bas, je voyais nettement jusqu’au moindre détail.

L’aile était auburn, dorée, avec des bruns aussi. Je ne sais pourquoi, la couleur m’a surprise. Je ne pense pas y avoir déjà réfléchi, mais j’imagine qu’à cause de la télévision je me serais attendue à ce que les ailes des anges soient blanches ou or clair. J’étais fascinée par le matériau dont elle était constituée, elle était en effet composée de quelque chose que je n’avais jamais vu, semblable à du métal fondu, mais translucide comme une pierre précieuse et extrêmement brillante. L’aile était robuste, comme si elle était massive et non constituée de particules. Je voyais des veines de couleur ambre la parcourir, comme dans du marbre. J’ai tendu la main pour la toucher, pour sentir ce que c’était, mais je n’ai rien perçu. Je ne me souviens pas si j’ai vu ma main en le faisant.

Tout cela était surnaturel, de façon indescriptible pourtant, je me sentais comme « chez moi ». J’étais submergée par un sentiment d’amour jamais éprouvé dont, j’ignore comment, je connaissais pourtant l’existence. Je savais qu’il s’agissait de l’Amour de Dieu, mais c’était tellement plus intense que tout ce que j’aurais pu imaginer. Cet amour était apaisant, réconfortant et irrésistible, il était tout-puissant, écrasant ; il m’a « élevée » dans l’espérance et la joie. Il n’existait ni peur, ni tristesse. J’avais l’impression de pouvoir passer l’éternité à simplement intégrer la beauté, l’amour et la merveille incompréhensible tout autour de moi.

Je me rappelle avoir eu l’impression que tout ce que j’avais fait de mal dans ma vie ne s’était jamais produit. Jamais avant cet instant je ne m’étais rendu compte à quel point tous ces souvenirs avaient pesé lourdement sur moi. Aujourd’hui, quand je lis des textes sur les visions des personnages des Ecritures, mes yeux se remplissent de larmes, je sais en effet ce qu’ils ont vu et combien c’est difficile à décrire. Il y avait de la paix, de la joie, du bonheur et absolument aucune souffrance. Il était clair pour moi que je me trouvais dans une autre dimension, je savais que je n’étais plus dans mon corps sur terre.

Autour de moi il n’y avait rien, si ce n’est l’éclat glorieux de l’être qui m’étreignait. Je décelais pourtant  que beaucoup d’autres choses se trouvaient au-delà. Je me sentais parfaitement en sécurité, il n’y avait aucune crainte. Je suis certaine que c’est un ange qui me tenait. J’ai pensé à ma famille que j’avais laissée derrière moi, mais je n’étais ni bouleversée, ni désolée pour eux. Je savais qu’on allait s’occuper d’eux en mon absence, à tel point que je n’ai pensé que brièvement à eux. Je percevais un son très, très faible, comme un lointain courant d’air ou d’eau. J’ai commencé de tenter de discerner mon environnement.

J’ai remarqué que la source de l’amour était sur ma droite, au-dessus de mon épaule. La paix, la joie et le réconfort se situaient plus bas à gauche. Ces sentiments constituaient des émanations de l’amour. J’ignore ce qu’implique la localisation de ces éléments, si elle était liée à l’être qui me tenait ou à autre chose.

Mes pensées sont retournées vers le monde dont je venais. Je savais avoir achevé la vie que j’y avais menée, cela paraissait une période tellement courte. Je me suis rendu compte que ce n’était pas aussi réel que l’endroit où je me trouvais alors, que cette dimension était d’une manière ou d’une autre dissimulée à ceux qui vivaient dans le monde. Je savais que la période dans le monde était cependant nécessaire, c’est là que nous réalisons les besoins existentiels que nous éprouvons pour notre créateur. Nous avons choisi la seule véritable vie qui existe, au travers de Son esprit tout-puissant. Là-bas, la puissance et l’amour de Dieu emplissaient tout avec une vérité éternelle qui a toujours été et qui sera toujours. C’était la « gloire », c’était la « sainteté ». La séparation entre l’humanité et cet endroit était très net. Dieu avait tendu le bras jusqu’ici-bas afin d’y amener l’homme. Cela faisait partie des choses que, d’une manière ou d’une autre, je savais tout simplement.

A ce moment, j’ai senti un « picotement » dans la partie inférieure de la jambe gauche. J’ai vaguement pensé que le chirurgien devait s’occuper de quelque chose affectant cette partie de mon corps. C’est frappant car j’étais là-bas et non à l’hôpital. En y réfléchissant, je pense qu’il s’agissait d’une dimension parallèle à celle dans laquelle nous vivons. La sensation m’a incitée à regarder par-dessus mon épaule vers le bas à gauche. J’ai vu ce qui ressemblait à des silhouettes de personnes. Leur corps était sombre et je ne voyais pas leurs traits. Ces personnes n’étaient pas massives comme l’ange. Il était clair qu’elles étaient constituées de particules, majoritairement sombres, il y avait aussi quelques rares particules claires. Chaque silhouette comportait un halo lumineux intense et glorieux, semblable à l’aile. J’ai compris que, d’une façon ou d’une autre, elles faisaient partie des deux mondes. Ces silhouettes étaient nombreuses. Elles se déplaçaient et se parlaient. Même si je ne pouvais pas les entendre je voyais leurs gestes, ainsi que les mouvements de leur bouche quand elles étaient de profil.

J’ai entendu une voix déclarer : « La multitude formule une requête à ton égard. ». Cette voix est un des éléments que je trouve très difficiles à décrire. Elle était masculine, très puissante et pourtant douce et pleine d’amour. Je me rappelle avoir pensé que je pourrais demeurer là éternellement, simplement à vivre cette joie, cette beauté et cet amour. J’étais enthousiaste et dans l’expectative. Puis j’ai à nouveau regardé les silhouettes, j’étais stupéfaite et touchée que tant d’entre elles prient pour moi. J’ai entendu la voix à nouveau : « La requête est accordée. ».

L’instant suivant, j’ai pris conscience des sensations de mon corps physiques. Je ne les avais pas remarquées avant, je n’avais pas senti mon corps physique pendant l’expérience, à l’exception du « picotement » en bas de la jambe. J’ai entendu des voix féminines. Je me trouvais en salle de réveil à l’hôpital. Les couleurs avaient disparu ; les sentiments d’amour, de paix et de joie ont persisté comme un souvenir proche. J’ai lutté avec ardeur pour les conserver. J’ai refoulé mes larmes, je n’étais pas du tout sûre de vouloir rester ici-bas. J’aspirais à repartir vers ce bel endroit, avec cet amour, cette paix et cette joie. Le dilemme était grand mais après les paroles prononcées, je savais que ma place avait été déterminée.

Presque sans interruption et pendant au moins plusieurs jours, Je me suis mise à répéter sans cesse que j’étais au paradis ! Le personnel démentait : « Non ma chérie, tu es à l’hôpital, nous n’allons pas te laisser aller au paradis aujourd’hui. ». On me répétait sans cesse : « Tu vas aller mieux, tout va bien. ». J’ai entendu les infirmières discuter entre elles, alors que j’étais dans le lit avec l’impression d’être coincée entre deux mondes. Elles murmuraient des choses du genre : « Elle n’arrête pas de parler d’aller au paradis. ».

Me rendant compte que j’étais de retour dans le monde physique, j’ai instinctivement bougé les bras et les jambes pour voir si l’opération avait lésé quelque chose. Tout fonctionnait à la perfection, j’étais tellement reconnaissante. J’ai alors compris que je vivais un miracle, être saine et sauve. Les chirurgiens avaient accompli un travail miraculeux, mais je savais que Dieu lui-même m’avait rendu la vie en réponse directe aux prières dites pour moi. C’est seulement par la suite que j’ai appris combien de personnes exactement avaient été impliquées dans cet effort de prière. Il s’est avéré qu’il s’agissait effectivement d’une « multitude ». Que tant de gens aient prié pour ma vie, cela me rend humble au-delà de toute expression, cette pensée me fait toujours venir les larmes aux yeux. Je crois que ce que j’ai vu constituait un don, j’ai vu le grand contraste entre les deux mondes. Le voir si nettement a changé ma vie.

Au cours de ma convalescence j’ai regardé par la fenêtre depuis mon lit, pour la première fois j’ai vu à quel point le monde magnifique de Dieu a été totalement dévasté. J’ai ressenti une grande tristesse à cause de l’étendue des dégâts de ce monde autrefois admirable. Il ne reste plus aujourd’hui que des reliques de sa beauté originelle. J’ignore comment je le savais, mais je le savais et cela me rendait triste. Je ne sais pas pourquoi on m’a donné un aperçu de la gloire. La pensée de vivre en quelque sorte séparée de la source de vie et d’amour me parait folle.

Je suis certaine que les sceptiques auraient beaucoup à dire sur les effets secondaires de l’anesthésie, ou sur les gens qui rêvent pendant qu’on les opère, mais cela m’est égal. Je sais ce que j’ai vu. Cette expérience m’a profondément influencée. Je considère que ma vie actuelle est toute neuve. Quelque chose qui, je le crois, aurait facilement pu ne pas faire partie du plan. J’éprouve une gratitude nouvelle et intense lorsque je m’éveille chaque matin. Les choses qui me contrariaient n’ont plus d’importance. L’amour importe. Connaître et défendre la vérité importe. J’ai toujours conscience de l’autre dimension, mais d’une façon plus personnelle que lorsqu’il s’agissait de « foi ».

Ma mémoire continue à me ramener quasi-quotidiennement à cet endroit. La conscience étendue de cette autre dimension s’est ternie avec le temps, il me faut y repenser, méditer et me souvenir. Je veux ne jamais perdre cela. Je continue à considérer la vie différemment. J’ai pris conscience de tant de choses que je ne percevais pas avant mon opération. Par exemple, combien les gens sont étrangement inconscients de ce qui se passe autour d’eux, ils ne s’y intéressent pas. Il semble qu’ils soient déconnectés du monde naturel, comme s’ils étaient distraits par des choses futiles, inutiles. Je sais que ce monde approche de sa fin. Heureusement, je ne suis pas la seule à le savoir. Par bonheur, je n’ai pas peur de mourir.

Voici une anecdote intéressante, que je considère comme une quasi-confirmation de tout ce que j’ai vu. Cela s’est produit lorsqu’une amie m’a rendu visite alors que je venais de rentrer chez moi. Elle m’amené une petite statue de fée. Celle-ci comportait deux trous décoratifs dans les ailes, ils étaient exactement à l’emplacement de la tache sur l’aile de l’ange. Dans ma tête encore embrouillée, je me suis dit : « Elle me l’a achetée en souvenir de l’ange. ». Elle ne savait évidemment pas du tout que l’ange avait une tache sur l’aile. Mais dans ma tête, j’avais l’impression que tout le monde connaissait son apparence exacte. Je n’ai raconté cette histoire à mon amie que récemment. Elle n’arrivait pas à comprendre que je ne lui aie pas dit plus tôt.  Tous les matins je regarde la fée près de mon lit, où elle se trouve toujours, et je me souviens.

Voici le récit de ce que j’ai vu et vécu. J’ai médité, prié et me suis demandé pourquoi j’avais été autorisée à voir ces choses… Je l’ignore ! Je sais seulement avoir vu quelque chose que peu de personnes ont le privilège de voir. Je raconte cette histoire parce qu’elle est authentique. Mon espoir réside en ce que Dieu l’utilise pour le bienfait d’autre personnes, pour les encourager. Il existe une vie au-delà de ce que nous connaissons. A l’église on apprend que l’âme est indépendante du corps, qu’elle est éternelle. C’est une réalité plus concrète que jamais pour moi, quand mon heure sera venue de retourner à cet endroit et au-delà, j’en serai heureuse. Mais pour le moment Dieu, dans Son insondable sagesse, me laisse sur terre. Je prie chaque matin afin que Sa force m’aide à bien vivre la journée. Le récit de ce que Jésus a dit à Thomas (Jean20:29) me revient souvent à l’esprit « Parce que tu m’as vu, tu as cru ; heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru. ».

 

Informations générales : 

Sexe :         féminin 

Date de l’EMI :          3 janvier 2011 

Eléments de l’EMI : 

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ?      Oui  Lié à une opération sous anesthésie générale    Evènement mettant la vie en danger, mais pas de mort clinique

J’étais en train de subir une ablation d’une tumeur au cerveau de 4,5 cm, proche du tronc cérébral, lorsque je me suis retrouvée dans une autre dimension.

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience ?     Totalement agréable

Vous êtes-vous senti séparée de votre corps ?   Oui  Les faits ont été vérifiés. Dans mon récit, j’ai vu des gens prier, mais ils me sont apparus différents de leur aspect ici-bas.

J’ai nettement quitté mon corps et j’existais en dehors de celui-ci.

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal ?     Davantage consciente et lucide que d’habitude   Ma réponse initiale consiste à écrire!!!!!!! que j’étais intensément consciente, non seulement de la petitesse et de la relative insignifiance de la vie dans cette réalité temporelle, mais également de nombreuses choses simultanément. J’étais plus lucide que jamais. Je voyais mieux que sur terre. Je voyais des choses à des années-lumière ainsi qu’au niveau microscopique. Mais je ne l’ai pas compris sur le moment, je ne m’en suis rendu compte que plus tard. Ma vue était parfaite ; mon ouïe, ma lucidité, je les qualifierais de parfaites.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au niveau maximum de conscience et de lucidité ?     Quasiment à la fin, après avoir reçu mon orientation.

Vos pensées étaient-elles accélérées ?     Incroyablement rapides

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir ?     Tout semblait se passer en même temps, ou le temps s’est arrêté, ou il n’y avait pas de notion de temps

J’étais hors du temps.

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude ?      Incroyablement plus aiguisés

Pendant l’expérience, votre vue était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ?   Ainsi que je l’ai indiqué plus haut, ma vue était parfaite. Je voyais extrêmement loin, ainsi qu’au niveau microscopique. Depuis cette dimension, les gens que j’ai vus sur terre avaient une apparence différente.

Pendant l’expérience, votre ouïe était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ?  C’est difficile à décrire. Je n’entendais que des paroles pures, mais pas avec les oreilles. Elles étaient prononcées dans mon être.

Avez-vous eu l'impression d'être conscient d’évènements se déroulant ailleurs ?   Oui et les faits ont été confirmés.

Avez-vous traversé un tunnel ?     Non     Rien, pas de tunnel.

Avez-vous vu un(des) être(s) pendant votre expérience ?     Non

Avez-vous rencontré ou été conscient(e) de la présence d'êtres décédés (ou encore en vie) ?     Non

L'expérience a comporté :     un vide

L'expérience a comporté :     une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti(e) entouré par une lumière intense ?     Non

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ?     Oui   Seulement la lumière émise par l’être qui m’étreignait (l’ange).

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde, surnaturel ?     Un endroit inconnu, étrange.     Il n’était pas ésotérique. Il était matériel. Il était glorieusement beau mais pas éthérique. Il était réel.

L'expérience a comporté :     une tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience ?     Amour, paix, joie, repos, accomplissement, réconfort.

Avez-vous éprouvé une sensation de paix ou de bien-être ?     Paix ou bien-être incroyable

Avez-vous éprouvé un sentiment de joie ?     Une joie incroyable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni(e) avec l'Univers ?   Je me sentais uni(e) au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

L'expérience a comporté :     une connaissance ou un dessein particulier

Avez-vous soudainement eu l'impression de comprendre tout ?     Tout au sujet de l’univers     Je savais que j’allais comprendre davantage, mais j’ai alors compris que la vie sur terre avait été une brève création, très importante, mais qui ne constituait pas la véritable vie que j’allais vivre éternellement.

L'expérience a comporté :     revoir ma vie

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues ?     Non     Tout ce que j’avais fait de mal ne s’était jamais produit.

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues ?     Non

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique de délimitation ?     Non  

Dieu, spiritualité et religion : 

Quelle importance accordiez-vous à la religion ou la vie spirituelle avant cette expérience ?     Très importante pour moi

Quelle était votre religion avant cette expérience ?  Chrétienne- Protestante   J’étais une chrétienne sincère à l’époque de l’évènement, j’avais foi en Dieu pour me faire résister à cette opération.

Vos pratiques religieuses ont-elles changé depuis cette expérience ?     Oui     Voir plus haut

Quelle importance accordez-vous à votre vie religieuse ou spirituelle après votre expérience ?     Très importante pour moi

Quelle-est votre religion maintenant ?     Chrétienne- Protestante   Tout ce que je savais être vrai a été confirmé par mon expérience.

Est-ce que cette expérience comportait des éléments conformes à vos croyances terrestres ?      Un contenu totalement conforme aux croyances que j’avais au moment de l’expérience.     

Vos valeurs et croyances ont-elles changé à la suite de cette expérience ?     Oui     Pas les valeurs, mais la compréhension du monde et de la vérité de ce qui se produit ici. Je souhaite ardemment partager la vérité avec autrui.

L'expérience a comporté :     la présence d’êtres surnaturels

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être ou une présence ésotérique, ou d'entendre une voix non identifiable ?   J’ai entendu l’ange me parler.

Avez-vous vu des esprits religieux ou des morts ?     Non

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres ayant vécu précédemment sur terre et dont le nom est mentionné par les religions (par exemple : Jésus, Mahomet, Bouddha, etc.) ?     Non 

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos d'une existence avant la vie de mortel ?     Oui     Que la vie sur terre est une brève création, quelque chose que nous devons traverser pour être avec Dieu éternellement.

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information sur un lien ou une unicité dans l’univers ?     Non     Je ne le qualifierai pas « d’unicité ». Je me sentais tout à fait particulière, aimée tendrement, je savais que les autres l’étaient également. Son amour était si grand qu’il l’était immensément plus que nécessaire pour aimer chaque esprit tout comme Il m’aimait.

Croyiez-vous en l'existence de Dieu avant votre expérience ?     Dieu existe indubitablement

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information sur l'existence de Dieu ?     Oui     Ceci figure également dans mon récit. On m’a dit que la multitude formulait une requête à mon égard et qu’elle était accordée. C’est Dieu qui accordait les demandes.

Croyez-vous en l'existence de Dieu à la suite de cette expérience ?     Dieu existe indubitablement 

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion : 

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information particulière à propos de votre dessein ?  Oui   Je discerne la vérité de l’erreur, le bien du mal. J’ai souvent conscience de la présence d’entités spirituelles. Bien plus que jamais, je suis passionnée par la vérité, toucher les gens avec l’amour de Dieu et de Jésus Christ.

Avant cette expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont significatives et importantes ?     Importantes et significatives

Durant l'expérience, avez-vous reçu de l'information quant au sens de la vie ?     Oui     Je l’ai déjà fait plus haut (désolée, j’ai tout écrit dans la section récit)

Croyiez-vous à la vie après la vie avant cette expérience ?     Existence indubitable d’une vie après la vie

Croyez-vous en une vie après la vie à la suite de cette expérience ?     Existence indubitable d’une vie après la vie     Oui     Absolument et au-delà. Ce que j’étais était bien plus réel que ce que nous vivons ici-bas ! C’était la vraie vie.

Aviez-vous peur de la mort avant cette expérience ?    Je craignais légèrement la mort

Avez-vous peur de la mort après votre expérience ?    Je n’ai pas peur de la mort

Aviez-vous peur de vivre votre vie avant cette expérience ?     J’avais légèrement peur de vivre ma vie terrestre

Après cette expérience, aviez-vous peur de vivre ?     Je n’avais pas peur de vivre ma vie terrestre

A la suite de votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ?     Importantes et significatives

Avez-vous appris comment vivre nos vies ?     Oui     Ce monde et cette vie ne sont rien de plus qu’une brume. C’est important tant que nous sommes ici, bien-sûr, mais la vie et la réalité véritables sont tellement plus grandes, qu’en comparaison il ne s’agit que d’une brume.

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos des difficultés, défis et obstacles de la vie ?     Oui     Qu’elles sont tellement petites en comparaison de ce qui est réel et véritable.

Étiez-vous compatissant(e) avant cette expérience ?     Légèrement compatissante envers autrui

Durant cette expérience, avez-vous appris quelque chose à propos de l'amour ?     Oui     Voir plus haut. :o)

Etiez-vous compatissant(e) après cette expérience ?     Très compatissante envers autrui

Quels changements sont survenus dans votre vie à la suite de votre expérience ?     De grands changements dans ma vie. Il faudrait une autre option : BIEN PLUS IMPORTANTE POUR MOI !   

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience ?    J’ai perdu la proximité avec de nombreux amis qui ne me comprennent plus maintenant. Au début mon mari ne me comprenait pas mais il a persévéré, aujourd’hui nous sommes plus proches que jamais. 

Après l'EMI :

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots ?    Oui   Il m’a fallu quasiment trois années avant de pouvoir l’exprimer suffisamment bien afin de communiquer face à des personnes, de parler de mon expérience. La difficulté, c’est que mon esprit voit l’expérience comme un grand tout aux multiples facettes. Lorsque j’essaie de décrire ce que j’ai vécu, j’ai l’impression de tenter de la réduire à une pensée à la fois, en la faisant passer dans un entonnoir. Il est difficile de la raconter de façon compréhensible en ce monde. J’ai toutefois parlé à deux autres expérienceurs et nous-nous comprenons très facilement. C’est comme si nous avions à peine besoin de mots. Je pense que c’est aussi difficile à  décrire, en partie parce qu’il n’existe aucun vocabulaire pour cela. Lorsque j’écoute une personne qui tente de raconter son expérience, c’est comme si je voyais avec ses yeux exactement ce qu’elle essaie de dire. Par ailleurs, lorsque je lis des récits de visions surnaturelles dans les Ecritures, les larmes me viennent aux yeux car j’ai le sentiment de connaître l’endroit.

Avec quelle précision vous rappelez-vous de l'expérience en comparaison d'autres événements à l’époque de l'expérience ?   Je me souviens plus précisément de l’expérience que d’autres évènements de ma vie à l’époque

A la suite de votre expérience, avez-vous acquis des capacités médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant ?     Oui     Je détecte les entités spirituelles à l’œuvre dans les personnes et les endroits. J’ai parfois conscience de la présence des anges.

Une ou plusieurs parties de l'expérience sont-elles particulièrement significatives pour vous ?      Faire l’expérience de mon salut, tout ce que j’ai fait de mal n’a jamais eu lieu. Avoir aimé si tendrement.

Avez-vous déjà raconté cette expérience ?   Oui    Je l’ai racontée immédiatement et je n’ai jamais cessé.

Aviez-vous connaissance des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience ?   Indécise   Peu, voire aucune

Qu'avez-vous pensé de la réalité de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue ?     L'expérience était tout à fait réelle     J’ai immédiatement su, sans l’ombre d’un doute, que c’était réel. Rien ne pourrait me convaincre que cela ne l’était pas. On pourrait me convaincre que ma voiture n’est pas réelle, mais pas cela.

Que pensez-vous de la réalité de l'expérience maintenant ?     L'expérience était tout à fait réelle   

Est-ce que quelque chose a reproduit une partie de cette expérience à une période de votre vie ?   Non 

Souhaitez-vous ajouter autre chose à propos de votre expérience ?     Jésus était/est Dieu. Mon expérience ne le prouve pas, mais je crois qu’elle prouve l’existence de l’âme et de l’esprit immortel de l’homme. Le matérialisme est un pur non-sens, cela me fend le cœur que des gens bloquent la vérité du miracle qu’ils constituent véritablement.

Pourrions-nous poser d’autres questions afin de vous aider à partager votre expérience ?     Votre questionnaire est vraiment très complet.