NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI Xue-Mei C



DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE :

J’ai été éduquée sous l’influence de mon père qui, dans mon enfance, était strict et autoritaire. La théorie marxiste était donc profondément enracinée dans mon esprit. J’ai également été membre actif du parti communiste à l’université. Lorsque j’ai commencé ma carrière professionnelle, j’avais l’ambition de de me conformer au parti, à la fois dans l’esprit socialiste et la compétence professionnelle. N’ayant aucune attache avec la religion ou la superstition, je dédaignais donc la spiritualité. J’ai pourtant vécu des évènements incroyables, surtout vis-à-vis de mon athéisme bon teint. La maladie a peut-être commencé à cause de plusieurs refroidissements et d’hivers rudes. En plus de cela, j’étais addictive au travail. Chaque année, la toux chronique commençait systématiquement en automne, continuait en hiver, puis traînait du printemps jusqu’au début de l’été. A l’automne de cette année-là, cette affection de longue durée s’est à nouveau déclenchée. Comme les années précédentes, je me rendais quotidiennement dans une clinique locale pour qu’on m’administre une perfusion de traitement antibiotique. Je suis arrivée à la clinique vers 20 h. Le médecin m’a informée que le lot de pénicilline précédemment utilisé sur moi, venait d’être attribué à un enfant. Il me fallait donc un nouveau lot, on m’a en conséquence refait un test préalable. Le résultat sur mon poignet était « positif », une enflure rouge sur la peau de la taille d’une pièce de deux cents, étendant des genres de pseudopodes. J’ai hésité quelques minutes avant de demander au médecin : « Est-ce bon de faire une réaction de ce genre ? ». Il a réfléchi un instant puis a répondu : « C’est une fausse réaction positive due au nouveau lot qui a été utilisé sur vous. Cela devrait bien se passer car vous avez été traitée avec de la Pénicilline il y a quelques jours. ». Toutefois, afin de prévenir un choc anaphylactique, il m’a fait une injection de Phenergan. Il a de plus injecté de la Dexaméthasone dans la perfusion. Après cela, j’étais confiante et détendue. Je suis allée dans la salle de soins et je me suis allongée sur un lit. Une infirmière m’a posé une perfusion puis elle est partie s’occuper d’autres patients. Peu après j’ai subi un acouphène ressemblant au bruit d’un train.  

Tout à coup, je suis tombée dans un tunnel obscur, fonçant en avant. J’avais très peur et je me demandais : « Qu’est-ce que j’ai ? Je vais bien mais pourquoi tout a changé ? ». Je voulais m’arrêter, retourner en arrière, mais j’avançais de manière incontrôlable et je ne pouvais pas faire demi-tour. J’ai hurlé frénétiquement, pourtant j’étais muette. J’ai tenté de lutter, mais en vain. Je me percevais comme un point projeté sur une piste circulaire éternelle.

Même si mon corps gisait dans le monde physique, moi (mon âme), j’avais pénétré dans une dimension comportant une barrière « me » séparant de « mon esprit ». Je me suis nettement rendu compte que je ne rêvais pas, qu’il y avait plutôt un problème avec la perfusion. Je faisais une réaction allergique à la Pénicilline. Flottant dans ce tunnel infini, je paniquais, me sentant effrayée, vulnérable et désespérée. Je savais qu’à l’évidence mon corps gisait toujours sur le lit, mais je ne pouvais plus le réintégrer. « Est-ce que c’est la mort ? » me suis-je demandé. « Si c’est le cas, pourquoi est-ce que je suis très lucide ? ». Je n’avais pas disparu, au lieu de cela j’étais isolée du monde physique. Je n’éprouvais aucune douleur. Je flottais comme une plume, c’était très confortable. 

Pour décrire exactement ce que je ressentais dans l’autre monde, il semblait y avoir un genre de flux d’êtres me guidant. Ils me donnaient des réponses, dissipaient ma confusion, réconfortaient mon cœur désorienté. Je ne sais pas comment expliquer ce « flot d’êtres ». Ils étaient silencieux, sans forme et pourtant pleins d’attention, d’éclat, de compassion, de prévenance. Ils répondaient à toutes mes questions. J’avais l’impression d’être emportée, enveloppée par un soleil printanier. J’ai compris qu’ils se trouvaient à un niveau bien plus élevé que le mien dans le monde spirituel. Je les ai qualifiés de prophètes, leur sagesse communiquée par télépathie révélait la véritable nature de l’univers, le but de la vie, ouvrant les portes de la mort afin que j’obtienne un aperçu de l’au-delà. 

Instantanément, je me suis retrouvée ailleurs que dans le long tunnel. A la place, j’étais dans un monde lumineux, chaud et pur. J’étais totalement soulagée, plus de souffrances, remplacées par la sérénité, la béatitude éternelles. Mon esprit posait une question après l’autre au sujet de la véritable nature de l’univers, sur la vie et sur la mort. Les réponses se déployaient devant mes yeux, partout où s’aventurait ma conscience. Notre monde est constitué de particules. Lorsque les microparticules se sont accumulées, elles ont formé un monde avec des milliers de représentations collectives, c’est-à-dire des images spécifiques. Par exemple, pour de nombreuses personnes, un arbre devant une maison n’est qu’un arbre, alors qu’il s’agit d’un empilement de molécules en forme d’arbre, dérivant en un cycle infini. J’ai effectivement vu ces empilements de molécules, circulant, enveloppant ce monde des phénomènes. Tandis que mon corps physique sous perfusion gisait toujours sur le lit, ma conscience pouvait librement regarder les arbres à l’extérieur de la clinique.

Suis-je aussi des particules ? « Oui, le corps humain est constitué d’innombrables particules. Elles circulent, participent au métabolisme, s’échangent, etc. Participant toutes aux mouvements. Il en est de même pour toi (mon esprit pour être précis), tu fais partie des molécules qui se recyclent. Les groupes de molécules se déplacent donc, se recyclent, affluent quelque part, puis s’assemblent en un autre objet physique. Ainsi, ce phénomène se renouvelle sans cesse, il n’y a pas de vie, ni de mort. C’est infini, c’est l’essence du monde, qu’on appelle communément la mort mais qui est en fait le prolongement de la phase suivante de la vie. Dans ton état actuel ton esprit (âme) à l’évidence existe et pense, mais tu es séparée du monde physique, sans communication avec lui. C’est comme si une porte vitrée te séparait du monde. Tu peux tout voir du monde physique, les gens de l’autre côté ne peuvent toutefois percevoir ton existence. ». Etant dans l’impossibilité d’informer les proches de la situation, ceux-ci n’ont aucun moyen de la comprendre. Ainsi, j’ai appris que concernant la mort, étant donné que les proches ne comprennent pas ce qu’elle est véritablement, ils éprouvent du chagrin pour le défunt. Je me suis alors inquiétée, car si mes parents apprenaient ma mort, ils allaient être très malheureux. De plus, mon enfant était trop jeune pour être indépendant. Toutes ces préoccupations ont défilé dans mon esprit. 

Si on comparait notre corps à un téléviseur, notre conscience serait semblable à des programmes de télévision. Si le téléviseur est vieux et qu’il tombe en panne, est-ce que tous les signaux disparaissent ? Le corps humain est un agrégat de particules de matière qui devient un vecteur. Que ce vecteur soit constitué de matière spécifique ou sous forme d’énergie, il ne disparaît jamais. Je me trouvais alors dans une situation confuse, dans laquelle ma conscience et mon corps étaient à part mais toujours reliés. J’ai perçu la coexistence de différentes dimensions. Tandis que ma conscience se trouvait dans l’autre monde, les prophètes m’ont communiqué par télépathie la sagesse révélant la véritable nature de l’univers. Dans le même temps, j’étais dans notre dimension, percevant nettement mon environnement. En raison de la rapidité du rythme temporel, les sons étaient transmis au ralenti, avec un décalage.

Pendant que j’étais sur terre, un couple âgé est venu à la clinique pour consulter un médecin. Quand ils sont passés près de la salle de soin où je me trouvais, ils m’ont vue seule, endormie et avec une perfusion. L’un d’eux a dit : « Regarde ! Cette pauvre femme qui a un enfant à charge. ». Les gens entraient et sortaient de la clinique avec des bruits assourdis incessants. J’ai même vu à travers les murs, ainsi que des manteaux à l’intérieur d’une penderie. Soudain, mon Pager a sonné trois fois, une infirmière est venue me demander si je souhaitais répondre. L’un des appels provenait d’un musicien de l’orchestre qui voulait discuter de notre prestation, les deux autres étaient des rendez-vous. J’ai commandé à mon corps (qui me semblait un peu étranger) de hocher la tête mollement. 

Pendant mon EMI, j’ai considéré que l’argent, la sexualité et les passions ne seraient plus jamais importants pour moi. Je suis devenue voyante, je savais ce que le médecin allait dire aux patients à l’extérieur de ma chambre, alors que ceux-ci lui décrivaient leurs symptômes et avant que lui-même n’ouvre la bouche. J’ai donc pu vérifier l’exactitude de tout ce que j’avais perçu à l’avance. Mon « moi » était suspendu au-dessus de mon corps pour lui dicter (pour ainsi dire) de prendre une longue et profonde inspiration, afin que ce mouvement atteste de sa survie. Plus tard le médecin m’a indiqué qu’il n’avait pas compris pourquoi j’avais présenté une respiration de cheyne-stokes (différente de la respiration normale) alors que j’étais inconsciente. 

Lorsque le médecin est venu m’examiner, mon âme qui flottait a commandé à mon corps de cligner de l’œil pour attirer son attention. Je (mon corps) me suis agrippée à sa main car seul lui était capable de me ramener à mes parents, à mon enfant et à mes missions inachevées. Instantanément mon esprit a piqué vers le bas, m’occasionnant des vertiges. Finalement j’ai fusionné avec mon corps.

J’ai ouvert les yeux, je me suis assise et mise à vomir sans discontinuer un liquide ressemblant à une saumure sombre, remplissant une demi bassine. J’ai ensuite éprouvé la sensation que tout mon corps s’était vidé. Le médecin était étonné : « comment votre petit estomac a pu contenir autant ? ». Il devait s’agir d’une purification spirituelle. Le médecin s’était efforcé de me sauver. Quand je lui ai raconté ce que j’avais vécu au cours des quatre heures précédentes, il m’a écouté en silence, puis il a pâli. Je pense que le récit de mon expérience l’a terrifié. Il est resté à mon chevet toute la nuit. Je ne lui en veux pas du tout. Grâce à ses erreurs, j’ai eu la chance de vivre une EMI, recevant ainsi des enseignements sur la terre et l’autre monde. Ma crainte de la mort a diminué, car mon EMI a complétement changé ma vision du sens de la vie, de l’éthique dans le monde. 

 

Informations générales :

Sexe : Féminin 

Date de l’EMI : 1995

 

Éléments de l’EMI :

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ? Oui Maladie. Evènement mettant la vie en danger, pas de mort clinique.

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience ? Totalement agréable

L’expérience a comporté : une décorporation

Vous êtes-vous senti séparée de votre corps ? J'ai nettement quitté mon corps et j'existais en dehors de celui-ci.

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal ? Plus conscient(e) et lucide que d’habitude. Je suis devenue voyante, lisant dans les pensées d’autrui, je pouvais voir à travers les murs, ainsi que des objets à l’intérieur de placards.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au niveau maximum de conscience et de lucidité ? Conscience plus nette que d’habitude 

Vos pensées étaient-elles accélérées ? Incroyablement rapides

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir ? Tout semblait se passer en même temps, ou le temps s’est arrêté, ou il n’y avait pas de notion de temps. Il n’y a ni mort, ni vie, mais l’éternité : la véritable nature de l’univers.

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude ? Incroyablement plus aiguisés

Pendant l’expérience, votre vue était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ? A travers les murs je voyais mes voisins et ce qui se passait. Je voyais les gens et les véhicules aller et venir à l’extérieur, je pouvais compter les manteaux dans une penderie.

Pendant l’expérience, votre ouïe était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ? Au cours d’une EMI on entend les sons au ralenti et avec un décalage.

Avez-vous eu l'impression d'être conscient(e) d’évènements se déroulant ailleurs ? Oui et les faits ont été confirmés  

L’expérience a comporté : un tunnel

Avez-vous traversé un tunnel ? Oui

Avez-vous vu un(des) être(s) pendant votre expérience ? Non 

Avez-vous rencontré ou perçu la présence d'êtres décédés (ou encore en vie) ? Non 

L'expérience a comporté : une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti(e) entouré par une lumière intense ? Une lumière nettement ésotérique ou surnaturelle  

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ? Oui 

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde, surnaturel ? Un monde nettement ésotérique ou surnaturel. Un monde lumineux, chaud et pur. J’étais totalement soulagée, plus de souffrances, remplacées par une sérénité et une béatitude éternelle.  

L'expérience a comporté : une tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience ? Paix éternelle incroyablement sereine, bonheur.  

Avez-vous éprouvé une sensation de paix ou de bien-être ? Paix ou bien-être inimaginable

Avez-vous éprouvé un sentiment de joie ? Une joie inimaginable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni(e) avec l'Univers ? Je me sentais uni(e) au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

L'expérience a comporté : une connaissance ou un dessein spécifique

Avez-vous soudainement eu l'impression de comprendre tout ? Tout sur moi et autrui. Etrange état de séparation de la conscience et du corps, j’avais la sensation qu’ils étaient à part tout en étant reliés. J’ai également perçu l’existence de nombreuses dimensions différentes. Pendant que ma conscience se trouvait dans l’autre monde, les prophètes m’ont communiqué par télépathie la sagesse révélant la véritable nature de l’univers. Dans le même temps, ma conscience était toujours reliée et je percevais nettement l’environnement de mon corps.  

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues ? Non 

Est-ce que des scènes de l’avenir vous sont apparues ? Non 

Êtes-vous arrivé(e) à une frontière ou à un point de non-retour ? J’ai pris la décision consciente et ferme de revenir à la vie. En ce qui concerne la mort, j’ai ainsi appris qu’étant donné que les proches ne comprennent pas ce qu’est vraiment la mort, ils éprouvent du chagrin envers le défunt. Je me suis alors inquiétée car si mes parents apprenaient ma mort, ils allaient être très malheureux. De plus, mon enfant était trop jeune pour être indépendant. Toutes ces préoccupations ont défilé dans mon esprit.

 

Dieu, spiritualité et religion :

Quelle importance accordiez-vous à la religion ou la vie spirituelle avant cette expérience ? Indécise  

Quelle-était votre religion avant cette expérience ? Sans confession - Athée. Ma famille d’origine n’adhère à aucune religion.  

Vos pratiques religieuses ont-elles changé depuis cette expérience ? Oui Je n’en veux pas du tout à mon médecin. J’ai eu la chance de vivre une EMI grâce à ses erreurs, recevant ainsi des enseignements sur la terre et l’autre monde. Ma crainte de la mort a diminué, mon EMI a en effet complétement changé ma vision du sens de la vie et de l’éthique dans le monde. La quête du monde pour la célébrité, la fortune, avec une mentalité de profit à tout prix est insensée pour moi. En revanche, grâce à mon EMI, j’ai pu aider des personnes désespérées. Mon expérience me fournit l’opportunité d’apporter du réconfort aux mourants, aux personnes âgées, aux malades du cancer, aux personnes en deuil après le décès d’un proche, etc. Cela procure soutien et soulagement à ceux qui affrontent l’angoisse et la souffrance morale. Aujourd’hui, l’attention et l’amour envers autrui emplissent ma vie de joie.  

Quelle importance accordez-vous à votre vie religieuse ou spirituelle après votre expérience ? Modérément importante pour moi

Quelle-est votre religion maintenant ? Sans confession - Athée 

Est-ce que cette expérience comportait des éléments conformes à vos croyances terrestres ? Un contenu pas du tout conforme aux croyances que j’avais au moment de l’expérience. J’ai été éduquée sous l’influence de mon père qui, dans mon enfance, était strict et autoritaire. La théorie marxiste était donc profondément enracinée dans mon esprit. J’ai également été membre actif du parti communiste à l’université. Lorsque j’ai commencé ma carrière professionnelle, j’avais l’ambition de de me conformer au parti, à la fois dans l’esprit socialiste et la compétence professionnelle. N’ayant aucune attache avec la religion ou la superstition, je dédaignais donc la spiritualité. J’ai pourtant vécu des évènements incroyables, surtout vis-à-vis de mon athéisme bon teint.

Vos valeurs et croyances ont-elles changé à la suite de cette expérience ? Oui Je n’en veux pas du tout à mon médecin. Grâce à ses erreurs, j’ai eu la chance de vivre une EMI, recevant ainsi des enseignements sur la terre et l’autre monde. Ma crainte de la mort a diminué, mon EMI a en effet complétement changé ma vision du sens de la vie et de l’éthique dans le monde. La quête du monde pour la célébrité, la fortune, avec une mentalité de profit à tout prix est insensée pour moi. En revanche, grâce à mon EMI, j’ai pu aider des personnes dans le désespoir. Mon expérience m’a fourni l’opportunité d’apporter du réconfort aux mourants, aux personnes âgées, aux malades du cancer, aux personnes en deuil après le décès d’un proche, etc. Cela procure soutien et soulagement à ceux qui affrontent l’angoisse et la souffrance morale. Aujourd’hui, l’attention et l’amour envers autrui emplissent ma vie de joie.

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être ou une présence ésotérique, ou d'entendre une voix non identifiable ? J’ai entendu une voix non-identifiée Pour décrire exactement ce que je ressentais dans l’autre monde, il semblait y avoir un genre de flux d’êtres me guidant. Ils me donnaient des réponses, dissipaient ma confusion et réconfortaient mon cœur désorienté. Je ne sais pas comment expliquer ce « flot d’êtres ». Ils étaient silencieux, sans forme et pourtant pleins d’attention, d’éclat, de compassion, de prévenance. Ils répondaient à toutes mes questions. J’avais l’impression d’être emportée, enveloppée par un soleil printanier. J’ai compris qu’ils se trouvaient à un niveau bien plus élevé que le mien dans le monde spirituel. Je les ai qualifiés de prophètes, leur sagesse communiquée par télépathie révélait la véritable nature de l’univers, le but de la vie, ouvrant les portes de la mort afin que j’aie un aperçu de l’au-delà.  

Avez-vous vu des esprits religieux ou des morts ? Non

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres ayant vécu précédemment sur terre et dont le nom est mentionné par les religions (par exemple : Jésus, Mahomet, Bouddha, etc.) ? Non 

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos d'une existence avant la vie de mortel ? Non 

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information sur un lien ou une unicité dans l’univers ? Oui 

Croyiez-vous en l'existence de Dieu avant votre expérience ? Dieu n’existe probablement pas  

Pendant votre expérience, avez-vous acquis des informations sur l'existence de Dieu ? Oui 

Croyez-vous en l'existence de Dieu à la suite de cette expérience ? Existence probable de Dieu

 

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion :

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information particulière à propos de votre dessein ? Oui

Avant votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ? Importantes et significatives  

Durant l'expérience, avez-vous reçu de l'information quant au sens de la vie ? Non

Croyiez-vous en l’au-delà avant cette expérience ? Incertitude quant à l’existence de l’au-delà.  

Croyez-vous en l’au-delà à la suite de cette expérience ? Existence probable d’une vie après la vie Oui

Aviez-vous peur de la mort avant cette expérience ? Je craignais légèrement la mort

Avez-vous peur de la mort après votre expérience ? Je n’ai pas peur de la mort  

Aviez-vous peur de vivre votre vie avant cette expérience ? J’avais très peur de vivre ma vie terrestre  

Après cette expérience, aviez-vous peur de vivre ? Je n’avais pas peur de vivre ma vie terrestre  

Avant votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ? Importantes et significatives  

A la suite de votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ? Peut-être importantes et significatives

Avez-vous appris comment vivre nos vies ? Non 

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos des difficultés, défis et obstacles de la vie ? Non 

Étiez-vous compatissant(e) avant cette expérience ? Indécise 

Durant cette expérience, avez-vous appris quelque chose à propos de l'amour ? Oui 

Etiez-vous compatissant(e) après cette expérience ? Très compatissant(e) envers autrui  

Quels changements sont survenus dans votre vie à la suite de votre expérience ? De grands changements dans ma vie  

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience ? Oui J’ai abandonné de nombreuses relations personnelles superflues.  

Après l'EMI :

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots ? Non 

Avec quelle précision vous rappelez-vous de l'expérience en comparaison d'autres événements à l’époque de l'expérience ? Je me souviens plus précisément de l’expérience que d’autres évènements de ma vie à l’époque. Dans mon expérience, tout est net, inoubliable.  

A la suite de votre expérience, avez-vous acquis des capacités médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons particuliers que vous n'aviez pas avant ? Non 

Avez-vous déjà raconté cette expérience ? Oui Quand j’ai dit au médecin ce qui s’était produit au cours de mon EMI, il a pâli, il avait l’air stupéfait. 

Aviez-vous connaissance des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience ? Non 

Qu'avez-vous pensé de la réalité de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue ? L'expérience était tout à fait réelle. Elle reste inoubliable, elle a donc bien dû réellement se produire.  

Que pensez-vous de la réalité de l'expérience maintenant ? L'expérience était tout à fait réelle. Pour moi, elle reste inoubliable 20 ans plus tard, elle a donc bien dû réellement se produire.  

Est-ce que quelque chose a reproduit une partie de cette expérience à une période de votre vie ? Non