NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Wan I

Description de l’expérience:

C'était en 1995 ... mes parents se disputaient constamment, depuis aussi longtemps que je puisse m'en souvenir, et cela allait mal. Je n'avais que 15 ans et je ne comprenais rien. Mon père était un professeur d'université et ma mère était une femme d'affaires. J'étais toujours là pour réconforter et écouter ma mère, mais je n'avais pas assez d'expérience ou de connaissances de la vie pour comprendre réellement ce qui se passait ou même donner de bons conseils; donc je suis tombé dans un état de dépression mineure, agissant de façon très excentrique à l'école, ayant du mal à me concentrer en classe. 

Mais je me souviens que cette année, la 3e au lycée ici en Malaisie, était celle durant laquelle on avait les examens administrés au milieu des études secondaires, les examens "PMR". J'étais entouré par les élèves les plus intelligents, qui étaient mes amis. Le système d'éducation de la Malaisie est très en retard et vraiment pas bien. Quand j'étais en 5eme, j'étais l'un des enfants intelligents de ma classe mais j'ai décidé que je ne voulais pas être seulement connu comme un gamin soit "stupide", soit «intelligent», mais comme une personne et un individu, et en conséquence, je me moquais un peu de mes notes, ou de mes études. Je voulais juste être «normal».

Cette année, avec les disputes et les problèmes à la maison, étant si jeune, j'ai commis l'erreur la plus stupide, et pris la décision la plus sotte. Pour essayer d'avoir des A à mes examens de PMR, dans l'espoir que si mes parents étaient fiers et heureux, ils cesseraient de se disputer et que les choses reviendraient à la normale et seraient paisibles à nouveau.

Ce fut la plus grande erreur de ma vie parce que parfois les enfants qui voient leurs parents se disputer ne comprennent pas les crises ou les situations entre adultes, et s'en imputent la responsabilité. En général, ce sont les sentiments de culpabilité, de tristesse et de frustration dans la vie qui provoquent les dégâts de la dépression dans laquelle nous entrons, une technique «défensive» pour nous protéger du monde extérieur ou de la réalité et qui nous fait presque retomber en enfance. Une semaine avant les examens PMR, j'avais passé une semaine entière sans sommeil, méditant seulement et tentant dur de 'mémoriser' toutes les réponses pour les examens, ce qui était une grosse erreur. Quand le jour de l'examen est arrivé, j'ai fait une dépression nerveuse, mes parents ont dû aller me chercher à l'école, et je n'ai jamais pu finir mes examens.

Au début, je voulais que mes parents m'envoient à un psychologue ou un conseiller afin que je puisse «parler» de mes problèmes avec le psychologue qui aurait alors probablement agi comme un «médiateur» entre moi et mes parents et les aurait probablement aidé à réaliser l'impact qu'ils avaient sur moi aussi. Mais mes parents m'ont emmené chez un psychiatre (je les déteste encore jusqu'à ce jour). Les psychiatres ne vous considèrent pas comme ayant un état d'âme, mais comme un ensemble d'hormones et de déséquilibres chimiques dans le cerveau et ils vous donnent des pilules à prendre qui vous font sentir «moins» humain parce que vous ne pouvez pas «sentir» certaines choses et vous êtes presque comme un robot sans émotion.

 Mais à un moment donné la médecin m'a diagnostiquée par erreur comme souffrant d'un trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) quand en fait, j'étais ce qu'ils décrivent comme «maniaco-dépressif» ou bipolaire. Elle m'a injecté quelque chose pour me tranquiliser et me calmer. Mais je ne pouvais pas me calmer et les choses ont empiré. Je me souviens avoir tant pleuré dans la voiture et puis mes nerfs ont commencé à se crisper et mes muscles ont commencé à ressentir des crampes, je pleurais tellement que ma mâchoire s'est serrée et a été tirée vers le côté gauche et que mon corps entier s'est senti engourdi à gauche en même temps que ma langue. Mes parents m'ont ramené à la maison et pendant trois mois consécutifs, j'étais presque paralysé sur mon côté gauche, pouvant à peine bouger correctement mon bras gauche ou marcher correctement. Ma langue était engourdie et ma mâchoire tirait vers la gauche; je ne pouvais pas manger, ni parler correctement. Mes parents me nourrissaient principalement de porridge, boissons isotoniques et de chocolat de temps en temps pour me donner de l'énergie.

Je pensais que je resterais à jamais dans cet état. Je ne connaissais pas la gravité que les effets secondaires de ces medicaments pouvaient avoir sur le système nerveux de mon corps. Parfois, j'oubliais littéralement de respirer et mon cœur arrêtait de battre pendant quelques secondes. Une nuit, cela a empiré alors que j'étais sur le plancher de la salle de séjour. Ma respiration se ralentissait à un point où ma poitrine pouvait à peine bouger, je pleurais horriblement car tout ce dont je pouvais me souvenir était - mes pieds avaient très froid. Mon père et ma mère étaient là dans la salle de séjour. Mon père a appelé un de nos voisins à l'aide alors que je disais, 'Je ne veux pas mourir! Je ne veux pas mourir! en criant horriblement car j'avais vraiment commencé à sentir comme si le froid commençait à se glisser lentement vers le haut de mes pieds et je ne sentais plus mes pieds. Ce sentiment de froideur rampant vers le haut de mon corps était le sentiment le plus effrayant et le plus intimidant de ma vie.

Comme ma famille était musulmane, mon père qui était à ma gauche chuchotait à mon oreille la «Shahada» qui dit: «Il n'y a qu'un seul Dieu», encore et encore, ce qui m'a fait encore plus peur parce que la« Shahada » est seulement chuchotée dans l'oreille de quelqu'un qui se trouve près de la mort. Je pleurais encore plus. Je me souviens qu'oncle Muharram, notre voisin, est arrivé pour aider, mais j'étais déjà dans un état désespéré sur le sol. Lentement, ce sentiment de froideur s'est glissé jusqu'au haut de mon corps, gagnant ma poitrine, ce qui a fait ralentir ma respiration encore plus en me donnant un sentiment d'étourdissement. Pendant que cela commençait à atteindre mon corps entier - je pouvais à peine sentir mon corps physique puisque tout était engourdi et j'avais l'impression de ne même plus être là. Ma vision a commencé à se brouiller, tournant au gris, puis lentement c'est devenu blanc, alors que je ne pouvais plus voir. J'avais tellement peur mais en dépit de cette peur, à ce moment là, je savais d'une façon quelconque que je mourais. Alors que mon champ de vision devenait  blanc, tout ce que je pouvais entendre, c'était les voix autour de moi, mais même mon ouie a commencé lentement à disparaître, alors que ce froid engourdissant commençait à gagner ma tête. 

A ce moment là, je ne pouvais plus sentir que j'avais un corps, mais de toute façon, j'étais conscient de mon environnement. Dans ces moments d'effroi, j'ai d'une certaine façon senti une présence de mon côté droit, qui me réconfortait en quelque sorte pendant ce processus, tandis que lentement, j'avais le sentiment que j'étais soulevé ou emporté. Ce qui semblait être mon corps était maintenant tout juste comme une «brume froide»; j'avais l'impression que mes mains, mes jambes n'existaient même pas. Ce sentiment de flotter vers le haut et à l'écart était similaire à un plongeon dans une piscine lorsque vous restez au fond avant de se laisser flotter vers le haut - dans de l'eau glacée si froide que votre corps tout entier s'engourdit. 

Pendant quelques secondes, je me suis vu d'en haut, gisant sur le sol, j'ai vu l'oncle Muharram à ma gauche et mon père, à ma droite, ma mère près du canapé l'air inquiète, mais je continuais à flotter vers le haut en m'éloignant. Pendant un bref instant, j'ai vu le toit de ma maison. J'ai vu la zone d'habitation où je vivais par en haut, et pendant que je m'élevais, je pouvais voir des nuages dans le ciel nocturne. Je me sentais triste de quitter mes parents et ma famille - de quitter ce monde, car je savais que je pourrais ne jamais revenir. 

Pendant que je me tournais pour faire face à la direction vers laquelle j'étais attiré, au moment où je me suis retourné - il y a eu une lumière brillante aveuglante, alors que je m'attendais à voir la lune. Mais à ce moment précis, alors que je regardais dans cette direction vers laquelle je flottais ou j'étais attiré, j'ai ressenti comme un «vide» instantané, comme si on m'aspirait vers cette lumière à une vitesse incroyable.

C'était comme un tunnel avec une lumière au bout - je me sentais comme si j'étais dans l'espace, étant happé comme dans un aspirateur vers la lumière tout au bout, pendant que je pouvais détecter des points autour de moi, comme des étoiles, alors que je me précipitais vers la lumière. La seule façon de décrire ce sentiment est de dire que c'était presque comme une moto à une vitesse vertigineuse sans votre casque, ou encore, le parachutisme avec un vent qui souffle fort contre vous - ce sentiment de vitesse énorme quand vous êtes incapable de faire quoi que ce soit, comme si vous avez aucun contrôle. 

J'avais tellement peur, parce que je pensais que je pouvais aller en enfer pour certaines des choses que j'avais faites. Je ne les ai pas «entendu» m'en parler, mais à ce moment là, j'ai réalisé que je POURRAIS y aller. Le pire, c'est que tant de pensées fusaient en même temps, parce que je pensais aussi à quel point j'étais jeune. Je n'avais jamais ressenti ce qu'était que de tomber amoureux, je ne m'étais pas encore marié, je ne verrais plus ma famille ou mes amis et il y avait tant de choses dans la vie que je n'avais jamais eu la chance de découvrir; toutes ces tristes pensées fusant en même temps me rendaient triste. 

Mais au fur et a mesure que je m'approchais de la lumière et  sentais son éclat, je me suis soudain repris et calmé. Car la lumière m'a rendu calme brusquement pendant que je m'en rapprochais. C'était une sorte de paix et de calme, que je n'avais jamais ressenti pendant ma vie entière, même jusqu'à ce jour. De loin, alors que je me rapprochais de la lumière, je pouvais presque voir des formes dans la lumière, comme des têtes, des gens tous habillés en blanc, comme si c'était une sorte de congrégation ou une foule. Plus je me rapprochais, plus j'avais envie de «rester» et ma tristesse et ma peur ont disparu. Cela donnait l'impression confortable de «la maison». 

Mon esprit a commencé à changer avec ce sentiment écrasant de paix, de confort et de calme, une sorte de bonheur que je ne n'avais jamais ressenti, alors que je me rapprochais de la lumière. Ce calme et confort ressemblaient à l'etreinte d'un amant, après avoir fait l'amour à quelqu'un de spécial. Le sentiment de sécurité qu'il donnait était presque comme le sentiment de sécurité et de confort qu'on avait lorsqu'on était enfant, embrassé et porté dans les bras de nos parents. Lorsque je suis enfin arrivé ou que j'ai heurté la lumière, pendant quelques secondes, j'ai vu un jeune homme, qui semblait avoir environ dix-sept ans ou une vingtaine d'années. Il me semblait un peu familier et m'a souri, comme s'il me «connaissais». Il a levé la main pour me faire signe de m'arrêter, et à ce moment précis, j'ai commencé à respirer.

Je me suis réveillé, avec le sentiment que j'avais retenu ma respiration sous l'eau trop longtemps. Lentement ma conscience physique m'est revenue. J'ai lentement commencé à «entendre» à nouveau, puis lentement tout était blanc, puis gris. Je pouvais commencer lentement à voir à nouveau. Les sens de mon corps ont lentement commencé à me revenir ; j'ai commencé à sentir lentement mes bras et ma poitrine, et lentement, mes jambes.

J'étais vivant! J'étais éveillé. Mon père était à côté de moi et il y avait l'oncle Muharram à ma droite. La première chose que j'ai fait, c'est d'essayer de bouger mes pieds et mes orteils. Ils se sont déplacés.

Je me suis senti soulagé d'une certaine manière, mais à certains égards, j'aimais ce sentiment paisible de la lumière et j'étais perplexe.

Mais peu à peu, après cette expérience, le côté gauche de mon corps qui était paralysé a commencé à se remettre lentement et ma condition physique a commencé à s'améliorer. Dès que je suis allé mieux, et suis redevenu «normal», j'étais encore très étourdi et confus en raison de cette expérience que j'avais vécue - car je ne savais pas quoi faire de ma vie. Mais le pire de tout, que je jamais vraiment compris, a été la présence que je sentais à ma droite, qui me consolait pendant ces moments, à certains égards - ce sentiment ne m'a jamais vraiment quitté et j'ai commencé à sentir ou ressentir les choses «autrement».

Je me souviens qu'après que j'aille mieux, nous sommes retournés à la ville natale de mon père sur la côte Est de la Malaisie près de Terengganu. Pendant que je regardais de vieux albums de photos de ma grand-mère, j'ai vu la personne qui était dans la lumière, que je n'ai pas reconnue tout d'abord. Mon grand-père était décédé un an plus tôt. Je ne pouvais pas le reconnaître, car je ne l'avais connu que de la façon dont il paraissait quand il avait autour de soixante-dix ans, mais l'image de mon grand-père quand il avait une vingtaine d'années ressemblait exactement au jeune homme que j'avais rencontré dans la lumière et qui m'avait souri. Je suppose qu'il  disait, "Arrête", parce le moment n'était pas encore venu pour moi. 

Depuis, toute ma vie a changé. J'ai commencé à poursuivre mes rêves et ambitions sans aucune crainte  à essayer de nouvelles choses, ce qui m'a mené très loin dans la vie et dans ma carrière. Mais surtout, j'ai commencé à ressentir les émotions des gens, ou à lire les gens beaucoup plus facilement, je pouvais sentir leurs douleurs, colères, frustrations, et peines, ainsi que leurs espoirs. Parfois, quand j'étais proche des gens, je pouvais voir des visions de leur passé et parfois, si je me concentrais assez, je pouvais même voir leur avenir. A certains moments, je pouvais sentir ce que les gens appellent ou qualifient d'«esprits inquiets» ou de «fantômes» sur les lieux que certaines personnes considèrent comme «hantés», même avant qu'ils ne me disent que ces lieux étaient considérés comme «hantés». 

Ironie du sort, les émotions provenant de ces «esprits agités» semblent très similaires aux émotions que je pouvais sentir des gens "vivant" quand il s'agit de voir ou de pressentir leur avenir. 

Ces «sens» spécials ont m'a aidé à comprendre les êtres humains, la vie, Dieu et la création. Plus je comprenais les êtres humains, plus je comprenais la vie et croyais qu'il y avait un Dieu, qu'il existait, et qu'il y a une vie après la mort et des anges. Aujourd'hui, j'essaie de ne pas être biaisé au plan racial ou religieux, même si je crois très dur à ma propre foi, mais je crois que se faire du bien les uns aux autres en temps qu'êtres humains est beaucoup plus important puisque c'est ce que Dieu veut. Je crois que TOUT dans la vie arrive pour une raison et qu'on m'a donné ce «don» spécial pour aider mon prochain.

Renseignements généraux:

Genre:     homme

La date à laquelle l'EMI est survenue:     1995

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ?    Non   Maladie     Effets secondaires d'un mauvais diagnostic de médicaments psychotropes prescrits par un docteur. Éléments de l'EMI:

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience?     mitigée

L'expérience incluait:    une expérience hors du corps

Vous êtes vous senti séparé de votre corps?   Oui  

J'ai clairement quitté mon corps et j'existais en dehors

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal?    Plus conscient et lucide que d’habitude   C'était presque comme si mon champ de vision était de 360 degrés, car je pouvais tout voir mais je ne pouvais pas contrôler où je me rendais, à savoir vers la lumière.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au maximum de votre conscience et lucidité?   Pendant que je me sentais comme aspiré dans un vide, voyageant vers la lumière.

Est-ce que vos pensées allaient rapidement?     Incroyablement vite

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir?     Tout semblait se passer à la fois; ou le temps s'arrêtait ou perdait toute signification     Je n'avais pas conscience de l'espace et du temps, parce que j'avais le sentiment que tout se passait trop vite.

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude?    Incroyablement plus vifs

Est-ce que votre vision était différente de ce qu’elle est en temps normal?     Incertain  

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal?  Incertain  

Avez-vous eu l'impression d'être conscient de choses se déroulant ailleurs?    Oui, et les faits ont été vérifiés    

Êtes vous passé à travers un tunnel?   Oui 

L'expérience incluait:   la présence de personnes décédées

Avez-vous rencontré ou été conscient de la présence d'êtres décédés ou encore vivants?   Oui   S'il y avait des êtres, ils n'étaient pas clairement visibles sous une forme «reconnaissable» ici sur terre.

L'expérience incluait:    un vide

L'expérience incluait:  de l’obscurité

L'expérience incluait:   une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti entouré par une lumière brillante?     Non

Avez-vous vu une lumière qui ne vous semblait pas d'origine terrestre?     Oui C'était une énorme lumière, presque comme le soleil, mais blanche et non pas chaude, mais rafraichissante et immense.

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde non terrestre?    Un endroit clairement mystique ou un domaine surnaturel

L'expérience incluait:    une tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience?     J'ai eu peur, j'ai ressenti de la douleur à l'idée de quitter mes parents, ma famille et mes amis, de ne pas pouvoir mener une vie normale et de rater beaucoup de choses en mourant jeune.

Avez-vous eu une sensation de paix ou de réconfort?      Paix ou bien-être incroyable

Avez-vous eu un sentiment de joie?     Une joie incroyable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni avec l'Univers?     Je me sentais uni(e) au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

L'expérience incluait:    de la connaissance ou un but particuliers

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre?     Tout sur l'univers    

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues?     Mon passé est apparu en un clin d'oeil,  hors de mon contrôle   

L'expérience incluait:    une connaissance de l’avenir

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues?     Des scènes pas de l’avenir du monde en général, mais de certains humains ou individus.  

L'expérience incluait:   une limite ou point de non-retour

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite?     Oui     J'avais le sentiment que si jamais j'essayais de franchir les limites, je serais coincé ici sur terre ou je mourrais physiquement.

Êtes-vous arrivé à une frontière ou à un point de non-retour?   J'ai atteint une barrière que l'on ne me permettait pas de dépasser; ou j'étais renvoyé contre ma volonté  

Dieu, Spiritualité et Religion:

Quelle était votre religion avant cette expérience?     Incertain

Est-ce que vos pratiques religieuses ont changé depuis cette expérience?    Oui, je crois que toutes les religions sont liées. Le message de l'être supérieur ou Dieu, tel que nous le connaissons, est le même: nous faire le bien sur Terre l'un à l'autre, alors nous gagnerons notre chemin du retour et la vie ici serait paisible. Le message de ce même être a toujours été le même; seuls les messagers et les interprètes ont toujours été différents. Si l'humanité s'était concentrée sur les élements de base du message il n'y aurait pas eu d'affrontements ou de différences.

Quelle est votre religion maintenant?   Modérée

Est-ce que vos valeurs et croyances ont changé à la suite de cette expérience?     Oui    Oui, je crois que toutes les religions sont liées. Le message de l'être supérieur ou Dieu, tel que nous le connaissons, est le même: nous faire le bien sur Terre l'un à l'autre, alors nous gagnerons notre chemin du retour et la vie ici serait paisible. Le message de ce même être a toujours été le même; seuls les messagers et les interprètes ont toujours été différents. Si l'humanité s'était concentrée sur les élements de base du message il n'y aurait pas eu d'affrontements ou de différences.

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être mystique ou une présence, ou d'entendre une voix non identifiable?     J'ai rencontré un être précis, ou une voix, clairement mystique  ou d'origine non terrestre

Avez-vous rencontré des êtres durant votre expérience?   Je les ai vus vraiment

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion:

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information à propos de vos objectifs de vie?    Oui    Que tout dans la vie ici sur terre arrive pour une raison, qu'il y a des quantités d'explications scientifiques pour ce que nous appelons le «surnaturel», mais la science n'a pas découvert encore pleinement l'ensemble des connaissances nécessaires pour élucider ces mystères. Il y a des pouvoirs supérieurs en jeu, qui forgent notre destin - je crois en ce que  la «physique» appelle «L'effet papillon», qui est la façon dont certaines choses ou événements au sein de nos vies sont mises en mouvement. Certaines religions appellent cela le destin ou la destinée, tandis que d'autres l'appellent Karma, mais tout est lié. Il y a même un ensemble de règles sur la façon dont les «difficultés» parsèment nos vies, chaque test nous qui nous est infligé étant normalement ciblé spécifiquement à nos propres faiblesses de comportement. Les «enjeux» de ces tests dans la vie sont normalement élevés, les enjeux étant normalement les choses que nous désirons, chérissons, le besoin ou l'amour dans la vie où nous avons à faire un «choix». Le mauvais choix et la mauvaise mentalité nous font souffrir émotionnellement intérieurement. Les bons choix nous rendent plus fort et même bien meilleur, et souvent nous «changent» en tant que personnes, ainsi que nos perceptions de la vie. Les tests exigent de la patience, de la persévérance, de l'intelligence et du courage le plus souvent pour faire ce qui est juste.

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience?    Oui     Certaines personnes ont peur de moi. Alors que de bons amis qui me connaissent et me font confiance, ainsi qu'à mes dons, viennent me voir pour des avis et conseils.

Après l'EMI

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots?     Oui, expliquer le sentiment que ça fait de ne pas ressentir un physique ou avoir un «corps» physique, mais d’être toujours alerte et conscient de votre environnement et des événements.

À la suite de votre expérience, avez-vous acquis des habiletés médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant?    Oui Chaque fois que je me promène en public, tout ce que je ressens est la colère, la tristesse, la frustration, les peurs, les espoirs, les prières, les regrets dans la vie des gens autour de moi. Je pouvais sentir ce que certaines personnes décrivent comme "énergie de l'aura", et la signature de l'énergie de l'aura de chaque être humain est unique et reliée à son cœur. Les femmes sont beaucoup plus faciles à détecter car elles sont émotionnellement plus sensibles que les hommes. Les hommes ont de nombreuses frustrations et colères tandis que les femmes ont beaucoup de peines et de peurs, et c'est pourquoi, à mon avis, les hommes et femmes ont parfois du mal à communiquer.

Mais chaque religion parle de ces énergies, de «l'aura». En malais, on dit  «Tenaga Batin", les Chinois l'appellent «Chi», tandis que les japonais parlent de «Chakra». Mais ces énergies sont très réelles et fluctuent selon l'humeur ou les expériences d'une personne dans la vie. Ainsi, ces énergies en fait racontent une «histoire» de la vie d'une personne venant de leurs cœurs. Habituellement, en période de traumatisme ou de peurs, ces énergies du corps ou de l'aura émettent une onde très forte qui, à mon avis, en quelque sorte transcendent même le temps. Par exemple, quand je parlais à mon ami Linie au téléphone, je lui ai dit de faire attention, que sa sœur cadette prendrait quelque chose de très précieux sur sa table dans sa chambre et elle serait très en colère. J'ai essayé de l'appeler le lendemain pour lui dire de ne pas être tellement en colère. Mais trois jours plus tard, elle m'a confirmé que sa soeur de onze ans a pris son téléphone portable sur sa table sans lui dire et fait quelques appels téléphoniques. Cela l'a tellement bouleversée qu'elle l'a dit à sa mère, sa mère a giflé sa sœur sur le visage deux fois. Ce que je sentais de l'avenir, en fait, était la colère de Linie et le traumatisme et la douleur de sa sœur cadette, un écho de l'avenir. Mais ces émotions qui se répercutent en quelque sorte semblent très familières dans leurs modèles, à celles des esprits de ce que nous appelons les «fantômes» qui semblent 'piégés' dans un endroit particulier.

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous?      Le sentiment de la lumière, un type de paix que je n'ai jamais ressenti auparavant dans ma vie ici sur la terre, qui m'a enlevé la peur d'affronter la mort ou de mourir - c'est juste une partie naturelle de la vie. Ce qui importe, c'est ce que nous faisons avec nos vies ici sur terre. Et bien sûr voir mon grand-père qui semblait si paisible et calme, et jeune aussi. Je crois en la partie de la religion islamique où une très vieille dame va voir le prophète Mahomet et lui demande: "Y a-t-il des personnes âgées au ciel?" Le prophète a répondu: «Je suis désolé, mais il n'y a aucune personne âgée au ciel." La vieille dame a pleuré et le prophète a répondu: «Au ciel, les vieux deviennent jeunes à nouveau".  Et la vieille dame souriait dans sa joie.

La seule façon dont je pourrais décrire comment c'était, c'est en évoquant ce sentiment de paix que nous avions quand nous étions un enfant joyeux, pris dans notre propre monde de l'imagination, sans connaître les réalités de la vie et en toute sécurité. Ce sentiment de paix quand vous atteignez la lumière, c'est comme si toutes les douleurs et les souffrances, toutes les expériences et émotions négatives ici sur terre n'avaient jamais existé, et c'est juste paisible. Voilà pourquoi je veux seulement faire le bien ici maintenant afin qu'un jour, quand mon temps sera venu, je puisse être en mesure d'y retourner, de revenir «chez moi».

Avez-vous déjà partagé cette expérience avec d'autres?     Oui Certains ont eu peur que je les «lise» comme un livre. En particulier des femmes parce qu'elles se mettent vite sur la défensive, quand pendant tout ce temps, j'avais toujours pensé  que les femmes AIMENT un homme, qui comprend vraiment, mais la vérité est qu'il vaut mieux qu'il ne comprenne pas trop. Mais quelques amis se sont tournés vers moi pour des conseils, vu que le plus souvent, les choses que je leur prédis se produisent et ont été très précises, et donc ils aimeraient en savoir plus sur leurs avenirs.

Aviez-vous quelque connaissance à propos des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience?  Non 

Qu'avez-vous pensé du réalisme de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue?     L'expérience était définitivement réelle

Que pensez-vous du degré de réalisme de l'expérience maintenant?     L'expérience était définitivement réelle

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie?     Non Désolé, quand j'étais à l'universite, j'ai essayé 'd'expérimenter' mais cela ne m'a jamais donné ce sentiment de paix que je ressentais au cours de cette expérience, cela ne l'a même jamais approché.

Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez ajouter à propos de votre expérience?     S'il y a quelqu'un d'autre là-bas qui ressent les choses de la même manière que moi et qui a eu la même expérience, s'il vous plaît, envoyez-moi un e-mail.

Y a-t-il d'autres questions que nous pourrions poser pour vous aider à communiquer votre expérience?     Il serait utile de savoir que je ne suis pas le seul à sentir des choses ou à voir parfois des choses / événements qui se passent dans la vie d'autres gens avant qu'ils se produisent.