NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Veronica W

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Je vais raconter mon expérience de mort imminente en restant aussi brève que possible. Au cours de l’été 1995 à CT, j’étais seule chez moi en train de jardiner, j’ai accidentellement mis la main sur un essaim de frelons ou guêpes noires. Etant allergique, j’ai subi un choc anaphylactique mais avant que la réaction ne soit totale, j’ai eu suffisamment de temps pour appeler les urgences. Une fois dans l’ambulance, j’ai entendu les urgentistes discuter de la gravité de mon état, les derniers mots dont je me souvienne sont : « On n’a pas de pouls ; elle est en arrêt. Si on lui administre autre chose, ça va la tuer. ». Quelqu’un d’autre a ensuite argumenté sur ce qu’il convenait de faire. Puis j’ai perdu connaissance. Je suis directement allée dans un endroit illuminé. Ce fut tranquille et immédiat, ni tunnel, ni sensation de déplacement. J’ai perçu l’endroit où j’étais comme semblable, en un sens, aux abords du paradis mais pas totalement à l’intérieur. Il y avait un être d’amour principal et de nombreux autres êtres d’amour possédant une véritable personnalité ou âme. Je ne voyais pas grand’ chose à part la lumière et de vagues contours, en quelque sorte. Il n’y avait pas autre chose que de l’amour, de la bonté, de la vérité et tout ce qui à trait à l’amour, sans AUCUNE PLACE pour la peur, le mal, ni quoi que ce soit d’autre que cet amour. C’était encore plus magnifique que mes meilleurs espoirs ou expériences sur terre. C’était au-delà de la perfection, de l’amour tel que nous le connaissons sous notre forme humaine. Aucun mot ne peut le décrire. J’étais tellement heureuse d’être là-bas. On m’a montré une « photo » en gros plan du visage de ma fille, on m’a dit qu’elle allait avoir besoin de moi. J’avais 55 ans à l’époque, ma fille suivait sa première année d’université. Le principal être céleste d’amour (que j’appelle Dieu et qui m’apparaissait masculin d’une certaine façon) m’a directement transmis de pensée à pensée un message selon lequel je pouvais rester ou repartir.

Mon sentiment était que cela satisferait Dieu si je retournais sur terre. Je l’aimais tellement que le simple fait de savoir cela me poussait à vouloir Le satisfaire. Il m’a prévenue que cela n’allait pas être facile pour moi de revenir sur terre, Il m’a accordé l’opportunité de « réfléchir » puis, à la seconde où j’ai décidé de repartir, je me suis réveillée dans un lit d’hôpital. Les insectes avaient formé de nombreuses grappes sur mon corps, j’étais sous oxygène avec des traitements respiratoires, des perfusions, des tubulures etc.. Il y avait de nombreux médecins autour de moi. Ils étaient stupéfaits que j’aie repris connaissance avec un corps dans un tel état.

Quelques mois plus tard j’ai subi un divorce affreux. Je pense que mon avocat ainsi que le juge ont été corrompus (ou influencés d’une manière ou d’une autre) par mon ex-mari afin de régler ce divorce de façon injuste. Ma belle maison a été saisie et je me suis retrouvée avec des dettes alors que mon ex-mari gardait les millions. J’ai dû prendre un travail d’enseignante dans une école dangereuse parce que j’avais la cinquantaine et que je ne justifiais d’aucune expérience récente dans l’enseignement, de plus nous étions en milieu d’année scolaire. Des expériences terribles se sont succédées, compromettant ma santé et ma condition physique.

Je me suis finalement remariée cinq années plus tard. Puis ma fille a effectivement eu besoin de moi. Elle était mariée et sa vie était en danger, une grossesse à risque l’a obligée à s’aliter en permanence, avec des hémorragies fréquentes, etc. Sa fille est née un mois en avance, mais elle était en bonne santé et superbe. A cinq ans, elle est maintenant considérée comme précoce pour son âge. Les chances de survie de cette enfant étaient de un sur un million. Ma fille et ma petite-fille avaient vraiment besoin de moi, je me suis en effet occupée de la mère durant toute la grossesse. En de nombreuses occasions moins dramatiques, ma fille a effectivement aussi nécessité mon aide.

Avec ces temps difficiles, ma fille ayant besoin de moi et l’expérience de mort imminente présente, indescriptible, ma vie a ainsi changé. Maintenant je vois encore plus clairement les injustices de ce monde, les erreurs commises dans mes décisions (et que je continue à commettre), je vois que ces mauvais choix ne sont pas à la mesure de l’amour que j’ai connu de la part de mon Père Céleste. Je vois comment nos attitudes de cœur doivent être conformes aux Siennes, comment il nous faut rechercher une relation avec Lui, s’efforçant de ne faire qu’un avec Lui ou en Lui.

Je ne peux exprimer en mots terrestres toutes les impressions que j’ai perçues. Toutefois, l’expérience m’a poussée à poursuivre ma croissance spirituelle, mon œuvre ici sur terre, pour plaire à Dieu et devenir encore davantage comme Lui. J’ai aussi le sentiment de vouloir encourager autrui sur ce chemin afin de se conformer à Dieu, à son amour TOTAL et PARFAIT. Dieu me manque, ainsi que le goût du paradis, mais je sais que je suis ici pour une bonne raison. Je suis triste de ne pas avoir encore atteint le niveau d’un être vraiment hautement évolué, aimant, mais je sens que Dieu sait que je L’aime et que je m’y efforce.

Il y a tant d’autres choses que les mots ne peuvent exprimer, j’ai malgré tout raconté mon expérience afin de la décrire au mieux avec de simples paroles humaines. Je souhaite lire de nombreux récits d’expériences de mort imminente ou de morts cliniques. Il semble que chacune soit adaptée à la personne qui la vit, pourtant il existe des éléments communs. J’aimerais aussi que tous les autres puissent connaître mon expérience sainte et positive de mort imminente, ou bien en avoir connaissance et croire.

N’hésitez pas à me poser des questions ou à me contacter.

Veronica W. 

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire avec des mots ? Oui. Il n’existe pas de vocabulaire humain, d’expérience, d’émotion, de sentiment spirituel ici sur terre pour communiquer mon expérience de mort imminente. Cela peut être frustrant car je voudrais la partager davantage.

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui. Choc anaphylactique suite à une réaction allergique à de multiples piqûres de guêpes noires.

A quel moment de l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ? Quand on m’a dit que je pouvais rester dans ce que je percevais comme le paradis, ou bien repartir. J’ai réalisé ou je me suis rendu compte que je n’étais pas dans un endroit terrestre. J’ai également compris qu’il s’agissait, en un sens, d’une décision très importante. Mais quand j’ai senti que Dieu m’aimait et pour tout… ce fut probablement le moment le plus émotionnellement intense, beau à fendre le cœur.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience à votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours ? Plus consciente et lucide que d’habitude.

Si votre niveau d’état de conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience était différent de votre état de conscience et de lucidité de tous les jours, veuillez préciser : Quand on m’a dit que je pouvais rester dans ce que je percevais comme le paradis, ou bien repartir. J’ai réalisé ou je me suis rendu compte que je n’étais pas dans un endroit terrestre. J’ai également compris qu’il s’agissait, en un sens, d’une décision très importante. Mais quand j’ai senti que Dieu m’aimait et pour tout… ce fut probablement le moment le plus émotionnellement intense, beau à fendre le cœur.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours (pour tous les aspects tels que clarté, champ de vision, couleurs, luminosité, degré profond de perception de la massivité/transparence des objets, etc.) ? Oui. La luminosité était telle qu’elle aveuglait ma vision humaine, mais elle était également douce, elle faisait partie de l’amour de Dieu. Dieu et les autres êtres spirituels apparaissaient sous la forme d’un genre de contour translucide blanc ou lumineux, mais je n’ai perçu aucun détail visuel. Tout était centré sur l’amour, l’information et sous forme spirituelle. La vision nette a eu lieu quand on m’a montré le gros plan du visage de ma fille, comme un genre de photo ou de vidéo très, très grande. Je n’étais pratiquement pas intéressée par la visualisation, ou je n’en éprouvais pas le besoin, cela paraissait naturel. C’est tellement difficile à expliquer.

Votre ouïe différait-elle de manière quelconque de votre audition normale (pour tous les aspects tels que clarté, capacité à identifier la source sonore, hauteur, force, etc.) ? Oui. Des messages ont été communiqués, entre Dieu, les autres êtres saints et moi-même, par télépathie ou une méthode similaire. J’avais le sentiment que personne sur terre n’avais conscience de ce qui se passait là-bas, au paradis ou presque, ou bien juste à côté. J’ignore où cela se trouvait, c’était presque comme une salle d’attente qui aurait fait partie du paradis mais juste en dehors de l’ensemble.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Indécise

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ? J’en pleure encore. Les sentiments d’amour et de gratitude envers Dieu étaient et sont écrasants, beaux d’une façon sublime au-delà de toute mesure. Je ne ressentais AUCUNE peur, ce qui est étrange parce que je suis souvent inquiète sur terre. Je me sentais en sécurité, reconnue, aimée, comprise. On se préoccupait de moi d’une manière jamais vécue sur terre. J’étais euphorique et pourtant calme. Je voulais rester immergée dans l’amour de Dieu afin de rester là-bas. Il a fallu qu’on me rappelle ceux que j’aime tant sur terre, l’amour au paradis est en effet tellement attirant.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Non

Avez-vous vu une lumière ? Oui. J’étais immergée dans une lumière qui était également Dieu, de l’amour et une perfection aimante de tout et chaque chose là-bas. La lumière était « aveuglante » mais douce pour mon moi humain. Elle n’était ni désagréable ni effrayante.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. Il y avait un être supérieur d’amour principal que j’ai assimilé à Dieu. Avec Dieu il y avait un certain nombre d’autres êtres aimants, je ne sais pas combien. J’ai eu le sentiment qu’il s’agissait de ses aides ou compagnons évolués spirituellement. J’ignore tout simplement le rôle exact des autres.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non. Ce fut plutôt la prédiction que si je choisissais de revenir sur terre, j’allais avoir des temps difficiles, Dieu voulait que je le sache avant de prendre ma décision. J’ai effectivement appris que l’amour, dans son état parfait à travers Dieu, constitue ce qui importe. J’ai appris que nous sommes toujours en mesure d’évoluer, de servir Dieu et autrui pour toujours. Nous avons le choix d’apprendre au sujet de cet amour, ainsi que sur la manière de faire partie de celui-ci et de Dieu, si nous le voulons ainsi. J’ai eu l’impression que les membres de notre famille sont particulièrement importants pour notre croissance et notre voyage spirituel. Tous les êtres semblent être importants, même la nature et nos précieux animaux, ainsi que d’autres êtres d’autres royaumes. C’est une impression qui s’est pratiquement infiltrée en moi, en mon âme. Et aussi, sous notre forme humaine nous sommes tellement hors course et primitifs d’une certaine manière, mais toujours aimés. Dieu veut que tout fasse partie de Lui et de Son amour parfait. Le déroulement de la phase télépathique principale m’a paru courte, j’absorbais rapidement ces autres vérités du fait de mon immersion là-bas, par osmose en quelque sorte.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Non. Si ce n’est que ma fille a effectivement eu besoin de moi pour lui sauver la vie (au sens propre), ainsi que celle de son bébé. Alors que j’étais avec Dieu, Il m’avait informé que ma fille allait avoir besoin de moi.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou remarquables ? Oui. Comme décrit plus haut. Il y avait là-bas une lumière brillante, douce pourtant, presque de la brume également. La beauté et le parfait amour étaient en Dieu. La vision du visage de ma fille m’a également parue magnifique, mais je n’ai pas vu d’endroit ni de scène remarquable.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps ? Oui. Ce n’était pas comme le temps d’une horloge sur terre. Nous étions tellement dans l’amour et le présent de mon expérience. J’ai pensé à ma fille « là-bas » sur terre et j’ai été avertie de ce qui allait se passer si j’y retournais dans « l’avenir ». Pourtant, là-bas au paradis, ou un peu dedans, ou bien juste à côté, il semblait y avoir le passé, le présent et l’avenir simultanément pour Dieu, c’était logique quand j’étais là-bas. Je ne peux l’expliquer davantage.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. Dieu est d’une perfection manifeste, d’une plénitude écrasante, d’un amour hautement évolué, pourtant c’est un être avec une âme et une identité. Mon sentiment était que nous sommes tous sur le chemin de cet amour et de Dieu. Le but principal c’est l’amour, ainsi que se rendre compte de sa source qui est Dieu. Ce qui peut exister est tellement magnifique et juste. Autrui, tous les autres, comptent, même la nature et ses précieux animaux. Notre dessein, notre but c’est Dieu et son amour parfait, apprendre continuellement et servir Dieu, l’amour et autrui, s’aimer soi-même, croître spirituellement, disposer pourtant du libre arbitre de ne pas s’aligner sur Dieu, quelle que soit la question. Nous devons comprendre l’amour de Dieu, en comprendre l’opposé, à quel point celui-ci est destructeur, mauvais, puis tendre vers Dieu afin d’avoir une belle existence totalement aimante.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Oui. C’est une question difficile. Je pourrais quasiment dire que j’avais un orteil sur le seuil du paradis. Je sais que j’étais avec Dieu et d’autres êtres spirituels d’amour, que j’ai communiqué avec eux et eux avec moi. J’ai acquis du savoir et mon cœur éclatait d’amour pour Dieu et ses voies.

Avez-vous eu connaissance d’évènements à venir ? Oui. Que j’allais subir des temps difficiles, que ma fille allait avoir besoin de moi, que j’avais d’autres tâches à accomplir pour Dieu, autrui et moi-même. On ne m’en a pas révélé les détails.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui. J’ai toujours eu des dons de voyance, mais je pense qu’ils ont augmentés. Par exemple, quand le téléphone sonnait, je savais la plupart du temps de qui il s’agissait, si l’appelant m’était connu. J’ai un sentiment renforcé de ce qui est bon ou mauvais.

En tenant la photo d’une personne, je sentais des choses à son sujet. Je sais que Dieu nous connaît et nous aime, même dans les périodes difficiles. Je reçois souvent des signes particuliers de Dieu.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Cela fait onze ans. Certaines personnes ont été incroyablement influencées et encouragées, d’autres incertaines et d’autres sceptiques. Majoritairement des réactions positives, certaines connaissances avaient des récits similaires au mien. Je suis toujours heureuse de partager mon expérience. Généralement je  pleure d’amour par rapport à cet évènement et à Dieu, je suis frustrée parce qu’aucun mot ou évènement humain ne peut décrire mon séjour au paradis ou près de celui-ci, avec Dieu et Son amour parfait.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. J’avais entendu dire que ma tante (qui était athée) avait subi une mort clinique. Elle était très en colère d’être revenue sur terre parce qu’elle avait tant aimé son séjour là-bas. J’étais jeune et je ne me rappelle pas des détails, j’ignore si ma tante a fini par croire en Dieu. Par contre elle semblait toujours aider les autres.

J’ai également lu par curiosité des ouvrages de Moody. Bien que toute ma famille étendue ait été athée (sauf peut-être mon oncle), j’ai toujours aimé Dieu et cru en Lui. Je ne pense pas avoir été influencée en lisant ces livres, ni en entendant un récit de seconde main au sujet de ma tante. Je m’attendais vraiment au tunnel, j’en avais peur parce que je n’aime ni les tunnels, ni la vitesse. Je n’ai pas vécu cela, Dieu le savait donc aussi. Je ne m’attendais pas à ce que des êtres autres que Dieu m’Accueillent et, si cela avait été le cas, ils auraient dû avoir des ailes. Je n’ai alors perçu aucune aile. Toute l’expérience m’a surprise, stupéfaite. Je m’attendais aussi à revoir ma vie, ce qui ne fut pas le cas. C’est de plus une chose que je n’aurais pas pu inventer en raison de sa nature céleste et de l’expérience, aucune ne peut lui être comparée, elle était unique pour moi.

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu (quelques jours ou semaines) : L’expérience était tout à fait réelle. Durant l’expérience je savais qu’elle était réelle, je l’ai su immédiatement après, je le sais maintenant et je le saurai toujours. J’étais tellement hors du cadre des expériences humaines, c’était si incroyablement précieux pour moi ; un don pour m’inciter à aller vers Dieu et Son amour. Je demeure toujours un humain partiellement imparfait, mais je m’efforce d’approcher de Dieu, de ce paradis merveilleux. Mon âme et mon esprit savaient et savent nécessiter de preuve, même si les prédictions de Dieu se sont réalisées.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ? Oui. Je vais encore pleurer. Le genre d’amour qui émane de Dieu et qui est partout, se situe au-delà de mon plus haut souhait de béatitude et de perfection, c’est un type d’amour que les humains ne comprennent pas et qu’ils n’ont pas réalisé. Dieu, l’amour, la croissance de la spiritualité, servir dans l’amour, unir dans l’amour sont les buts, en essence l’aboutissement ou la réponse. La réponse à toute chose c’est que ce que j’ai appris est empli de sens.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience : L’expérience était tout à fait réelle. Nos vies ici ne sont qu’une approximation pathétique de ce qu’on peut accomplir à travers Dieu et de son amour. Notre amour est tellement immature ou, pour l’exprimer autrement, vu à travers un verre teinté. Dans la lumière de Dieu, avec et dans l’amour de Dieu, c’est… la réponse. La béatitude complète.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. Je tente de distinguer davantage le péché du pécheur, c’est difficile en tant que simple humain, mais j’essaie vraiment. Je communique plus avec Dieu, je regarde vers Lui, je demande orientation et pardon quand j’échoue encore et encore. Je ne crains pas la mort. J’ai peur de souffrir, mais même pour cela, je sais que la fin, le but sont merveilleux. J’aime Dieu et autrui d’un amour nouveau, j’essaie de me pardonner mes propres péchés.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. Je crois qu’il n’est probablement pas nécessaire de pratiquer une religion particulière. La religion c’est la manière par laquelle on peut atteindre notre Dieu d’amour. Fondamentalement je suis chrétienne, mais je respecte toutes les autres religions.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances en ont-ils reproduit une partie ? Non. Si ce n’est les pensées et les souvenirs de ce qui s’est produit, le fait de raconter l’expérience la ravive encore.

Souhaiteriez-vous ajouter autre chose au sujet de l’expérience ? Je suis déçue quand j’entends des médecins et des scientifiques tenter de discréditer les éléments les plus importants que les humains devraient connaître. Il existe un Dieu parfait qui n’irradie, ne promeut que l’amour et la vérité dans l’amour. Tous les efforts vains, l’ego, l’avidité, les guerres, le mal, ne font que nous blesser ; Dieu veut tellement mieux pour nous. Le péché en moi-même m’apparaît davantage, il peut être frustrant quand je ne parviens pas à le vaincre. La fin est magnifique ; sachez-le si vous le choisissez ainsi.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui. Toutes les questions devraient comporter une zone pour des explications, des clarifications, etc. En effet les réponses ne tombent pas toujours dans un domaine humain bien défini. C’est une simple suggestion. Merci de m’avoir donné l’opportunité de raconter ma plus précieuse expérience avec Dieu, avec l’amour.

Y a-t-il d’autres questions que nous pourrions poser afin de vous aider à exprimer votre expérience ? Je ne sais pas comment suffisamment bien exprimer l’expérience. J’apprécierais de recevoir des suggestions. Je vais me mettre à lire les récits d’autres personnes.