NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Valerie K

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

C’était en janvier ou février 1968. Je rendais visite à une amie qui habitait trois appartements plus bas. C’était un samedi après-midi tout à fait normal. Le compagnon de mon amie est venu la voir avec un de ses propres amis. Il voulait savoir si nous voulions les accompagner pour voir les courses de voitures de production. Nous avons pensé que cela pourrait être amusant, je suis donc allée à mon appartement pour prendre une veste tandis qu’ils m’attendaient. Je venais d’arriver à l’entrée, quand je me suis soudain retrouvée dans une zone couverte d’une épaisse forêt. En regardant autour de moi, je me suis rendu compte que j’étais dans la jungle, en train de suivre un petit groupe de soldats (des Américains). Les deux soldats en bout de file se sont arrêtés et retournés quand j’ai trébuché sur une liane, ils m’ont alors aidé à traverser un secteur fortement boisé. Ils n’ont pas paru surpris de me voir là (une civile), bien qu’ils aient décelé ma présence.

            Après avoir marché quelque temps avec eux, j’ai réalisé que je me trouvais au Vietnam. J’ai tranquillement discuté avec les soldats tandis que nous marchions. Je me suis ensuite rendu compte que le soldat de tête était un de mes amis très proches (c’est le seul que j’ai reconnu). Je me suis excusée auprès de mes deux compagnons de marche, puis j’ai commencé à remonter la colonne pour parler à mon ami (lui et moi étions très proches au collège et j’étais heureuse de le revoir). Alors que j’approchais de l’avant de la file, un autre soldat m’a attrapée par le bras et m’a empêché d’avancer, juste avant d’atteindre mon ami. C’est exactement à cet instant que nous avons entendu un déclic. Mon ami venait de marcher sur une mine. La puissance de l’explosion m’a projetée en arrière sur un arbre. J’ai hurlé lorsque du sang a éclaboussé mon corps.

L’instant d’après, je me suis à nouveau retrouvée dans l’entrée de mon appartement, j’ai entendu un bruit de pas précipités, c’était mon amie et les deux garçons qui m’avaient attendue, ils accouraient pour voir ce qui se passait. Ils m’ont trouvée debout dans l’entrée, les mains agrippées de part et d’autre du chambranle, des taches de sang et de terre sur les vêtements et le visage, l’épaule droite douloureusement enflée et qui devenait noire. Elle avait été disloquée lors du choc contre l’arbre. Inutile de dire que nous ne sommes pas allés voir les courses ce jour là, il a fallu du temps pour que mes amis parviennent à me calmer. J’avais déjà vécu de nombreuses expériences de cette sorte, ce n’est pas cela qui m’a bouleversée, c’était plutôt le fait d’avoir vu ce qui était arrivé à mon ami proche.

            Bien qu’elle ait été remise en place, le problème à l’épaule a persisté jusqu’à aujourd’hui. Les médecins ne comprennent pas ce qui se passe ! C’était une journée normale, je n’étais pas stressée, je n’avais aucune sorte de maladie. J’étais tout à fait éveillée lorsque cela s’est produit. Je ne prenais ni traitement ni drogue quelconque, je ne tentais pas de vivre cette sorte d’expérience. Je croyais que mes expériences étaient des genres de Sorties Hors du Corps, toutefois, ainsi que je l’ai entendu dire, je pense que mes expériences sont plutôt des Projections Astrales. Elles se produisent souvent. Parfois accompagnées de traces matérielles, parfois non. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Non

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Non

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Non

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? J’étais tout à fait éveillée.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Non

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Non

Quelles émotions avez-vous éprouvées pendant l’expérience ? Tout d’abord curiosité de savoir où je me trouvais, puis joie de voir la présence de mon ami.

Ensuite choc et horreur en le voyant marcher sur la mine ainsi que les effets.

Plus tard chagrin de l’avoir perdu.

Enfin, deux semaines plus tard, peur après avoir reçu une lettre de ma mère confirmant ce que j’avais vu, jusqu’au jour et l’heure de l’événement. Je ne veux plus jamais revivre quelque chose d’aussi horrible.

Plus tard, après le deuil, réconciliation avec les évènements qui ont toujours fait partie de ma vie.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Oui. Tous mes sens étaient intacts. J’ai entendu les pas assourdis des soldats, le bruissement des feuilles dans les arbres, les croassements des oiseaux, j’ai senti la boue moisie de la jungle, j’ai ressenti l’humidité sur ma peau.

DESCRIPTION DES LIEUX : avez-vous reconnu des lieux familiers ou des lieux relevant d’enseignements religieux connus ou bien avez-vous visité des lieux peuplés de créatures incroyables ou surprenantes ? Oui. J’étais dans la jungle du Vietnam. Je n’y ai vu aucune créature, seulement les soldats avec qui je marchais, j’ai toutefois entendu des oiseaux.

Avez-vous vu une lumière ? Non. Pas comme la grande lumière dont certains parlent dans les récits d’EMI. La seule lumière là-bas, c’était des taches lumineuses ici et là, quand les rayons avaient trouvé un chemin depuis la cime des arbres.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Non. Juste les soldats.

Avez-vous tenté des expériences pendant que vous étiez hors du corps ou dans un autre état modifié ? Il n’y avait aucun moyen pour que qui que ce soit ait pu connaître cet événement avant qu’il ne se produise. Comme je l’ai indiqué, il a été confirmé deux semaines plus tard par un courrier, lorsque ma mère m’a écrit pour m’en parler.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Oui. Voir N° 12

Avez-vous remarqué la manière dont vos 5 sens fonctionnaient, si oui, en quoi étaient-ils différents ? Mes sens étaient normaux, pareils à tous les jours. Voir N° 8.

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Oui. Pas vraiment l’avenir, j’étais simplement là au moment et à l’endroit exact où cela s’est produit.

De quelle manière l’expérience a-t-elle influencé vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Comme je l’ai indiqué, cela m’est arrivé de nombreuses fois depuis l’âge de trois ans. L’expérience ne sort de l’ordinaire qu’en raison de la perte d’un ami cher et des circonstances, ainsi qu’à cause des manifestations physiques présentes après l’événement.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Non

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Je suis très prudente en ce qui concerne les personnes à qui je raconte ces expériences. Je le tente avec celles qui sont moins extraordinaires pour tâter le terrain avant de raconter les expériences plus fortes, comme celle-ci. Peu de personnes les connaissent. En ce qui concerne les gens à qui je l’ai raconté, je ne suis même pas certaine que tous me croient.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Voir N° 7

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La meilleure partie a été de voir mon ami une dernière fois, la pire a été de le perdre.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? J’étais au courant de la guerre au Vietnam comme n’importe qui d’autre à l’époque, mais je n’y réfléchissais pas plus que cela. Je n’étais impliquée dans aucun mouvement anti-guerre, je ne m’en préoccupais pas non plus au point de suivre ses derniers déroulements. J’ignore pourquoi j’ai été projetée au Vietnam, si ce n’est, peut-être, pour voir mon ami une dernière fois.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Oui. J’ai en fait vécu de nombreux évènements avant et depuis celui-ci.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui. Bien que mon expérience puisse être quelque peu inhabituelle, ce genre d’événement a toujours été normal pour moi. Je ne les maîtrise en aucune façon, ils se produisent à leur gré, parfois lorsque je suis éveillée, parfois lorsque je dors, quelquefois lorsque je suis seule, quelquefois lorsque je suis accompagnée. Je sais seulement que lorsque c’est important, j’y vais !

Je n’ai jamais le souvenir d’avoir quitté mon corps ni de le réintégrer, bien qu’en de rares occasions j’aie conscience de flotter au dessus de mon corps.

Merci de proposer toute vos suggestions afin d’améliorer le questionnaire : Vous pourriez poser davantage de questions au sujet des manifestations physiques présentes après l’épisode.