NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Tricia B

Description de l’expérience :

Je considère le moment de ma mort comme le plus grand cadeau de toute ma vie. Même si aux Urgences, en m’entendant hurler à plein poumons dans une panique sans borne, personne n’aurait pu se douter que vingt-quatre heures plus tard j’allais être emplie de l’émerveillement et de de la sérénité de l’au-delà. J’ai subi une collision frontale en allant courir les 10 K d’Austin. J’ai eu plusieurs fractures au dos et j’ai subi de graves lésions internes. A l’époque je n’avais pas d’assurance santé, j’ai dû attendre 17 heures avant qu’un chirurgien s’occupe de moi. On ne m’a administré ni analgésique, ni quoi que ce soit pour diminuer la douleur.

 Pendant l’opération, je suis sortie de mon corps et j’ai vécu une EMI complète. Au début de l’expérience de mort imminente personne, sauf peut-être un athée acharné, n’aurait pu être davantage surpris que moi. Les premiers instants hors du corps ont été enthousiasmants, électrisants. Mon esprit a esquissé quelques pas de gigue en réalisant que l’existence se poursuit au-delà du physique. Je me sentais comme une enfant, heureuse de voir ce qui allait se passer ensuite, contente que mon corps spirituel conserve l’essence de ce que je suis. J’étais toutefois légèrement inquiète quant au sort du corps physique gisant sur la table. Une longue incision sanguinolente me barrait le dos, en contraste avec la musique apaisante qui passait à la radio. L’opération apparaissait plus violente et sanglante que je ne l’avais imaginée, encore plus avec une vue à 360 degrés. Sans ciller et sans le truchement des yeux, je voyais simultanément les médecins et l’ensemble de la salle. Dans le bloc se trouvaient les chirurgiens, les infirmières, les techniciens, les anesthésistes, ainsi que d’autres personnes. J’étais extraordinairement joyeuse, stupéfaite que tout ne meure pas avec le corps.

Après m’être réjouie quelques instants, j’ai remarqué les deux des êtres les plus intelligents que j’aie vus de toute ma vie. Ils étaient très grands, environ deux mètres cinquante, androgynes, les cheveux jusqu’aux épaules, plutôt constitués de lumière que de formes massives. Je les qualifie d’anges faute d’autre terme. Ces anges faisaient partie d’une réalité complémentaire, absolument pas d’un rêve.

 J’ai fait des milliers de rêves, mais ce moment est plus réel que n’importe quel instant éveillé de ma vie. Les gens veulent toujours en savoir plus sur l’apparence de ces anges. Ils me demandent s’ils avaient des ailes, s’ils portaient des vêtements, combien, comment j’ai su qu’il s’agissait d’anges. J’ignore si ces deux êtres étaient des anges au sens biblique, traditionnel du terme. Je sais seulement que je les ai immédiatement identifiés comme des êtres extraordinairement intelligents, dont la présence me procurait une sérénité indescriptible. Ma propre conscience de cette nouvelle dimension semblait beaucoup plus limitée que la leur.

Dans la salle d’opération, la plupart des éléments perçus hors du corps l’ont été par impressions immédiates, à la manière d’un enfant discernant si un adulte est digne de confiance ou non. Les anges l’étaient, ils étaient là pour m’aider et me réconforter. Je n’ai donc pas remis leur autorité en question. Ils m’envoyaient des ondes lumineuses qui me transmettaient des messages sous forme de pensées et de sentiments complets, pas de paroles individuelles. La lumière émise par les yeux des anges, reçue dans mon corps spirituel, me permettait d’accéder à l’information plus vite que par la plus rapides des bandes passantes, en mégaoctets ou même en téraoctets. Les anges étaient non seulement capables d’interagir avec mon corps spirituel, mais aussi avec les deux neurochirurgiens, ainsi qu’à travers eux. Les chirurgiens ne se rendaient très probablement pas compte de cette interaction. Je me rendais compte que ma conscience, ma compréhension du monde, ma capacité à ressentir la joie augmentaient exponentiellement d’instant en instant. Juste avant que le moniteur ne bipe, signalant un arrêt du cœur, les anges ont ralenti leur communication. Ils m’ont regardée intensément et m’ont dit à haute et forte voix : « Regarde ceci ! ». Cette même lumière qu’il émettaient dans mon corps physique, ils l’ont fait passer dans le dos des médecins, leurs mains et mon corps physique. Ce dernier a instantanément été modifié, guérissant à un point que les médecins n’auraient peut-être pas pu obtenir. J’ai su qu’à l’avenir j’allais remarcher, que les fragments d’os allaient être extraits de ma colonne vertébrale, que j’allais recouvrer la santé et courir à nouveau.

Les anges se sont retournés vers moi, me laissant assimiler cet instant. Tandis que les anges continuaient à s’occuper de mon corps, j’ai observé que les chirurgiens constituaient des conducteurs pour leur énergie, que celle-ci formait une part essentielle de ma guérison. Peut-être que l’égo des médecins souffrirait d’entendre cela, ou peut-être seraient-ils heureux d’apprendre que des anges œuvrent par leur biais. Je savais seulement qu’il fallait que je me rappelle cet instant avec netteté. Les anges souhaitaient que je sois consciente qu’à l’avenir ils pourraient travailler à travers moi. Pendant qu’ils continuaient à s’occuper de moi, mon corps physique rayonnait énergie et lumière. Après quelques instants, la machine a signalé que le cœur s’était arrêté. Je n’avais plus envie d’observer mon corps physique car il était techniquement mort. J’ai donc traversé rapidement les murs de l’hôpital.

Je me suis arrêtée uniquement parce que j’ai aperçu mon beau-père en train de s’acheter une confiserie au distributeur. Il a fait le tour de l’hôpital, regagnant la salle d’attente avec une barre chocolat-arachide. Après avoir rencontré mon beau-père, j’ai ressenti une unicité avec toutes les personnes que j’avais connues.

A la suite de ce sentiment d’unicité et de compréhension envers mes connaissances, j’ai passé quelques moments dans mon enfance avec grand-père Clyde. A l’époque c’était le seul de mes proches qui soit décédé. Ce grand-père, un paysan pauvre, m’avait gâtée de son mieux. J’ai sauté à l’arrière de son pick-up Chevrolet bleu et il nous a lentement conduits vers la lumière. Mes pieds trainaient sur le sol parmi les herbes et trèfles brillants, plus verts et intensément lumineux que n’importe quelle prairie vue sur terre. Grand-père était plus jeune et en meilleure santé que lorsque je l’avais connu. Il a sorti la tête par la fenêtre pour me demander si je voulais continuer. J’ai acquiescé d’un hochement. Le pick-up a décollé en direction de la lumière. A un moment donné, je n’ai plus été dans le véhicule et mon grand-père n’était plus là.

J’étais très proche d’un amour… je ne trouve pas les mots. J’ai tellement essayé de mettre cette expérience par écrit, mais je m’effondre et suis incapable d’écrire. L’amour me manque. La lumière me manque. Une grande part de moi-même ne voulait absolument pas quitter la sécurité de cet endroit.

Là-bas, je n’éprouvais aucun stress, je ressentais plus d’amour que j’aurais pu en imaginer. J’avais plus de joie, de bonheur que lors des jours les plus lumineux offerts ici-bas. Je ne voulais pas retourner dans mon corps. Si une âme peut sourire, alors la mienne le faisait. J’étais bien, sans souci. J’avais une foi totale et absolue en cette expérience. En pénétrant plus profondément dans la lumière, j’ai perçu les prières de ma mère, de mon père, de mes grand-mères et de certaines de mes tantes. J’ai particulièrement distingué la prière d’une grand-tante ayant perdu sa fille dans un accident de voiture. Je l’ai très nettement entendue prier Dieu que ma mère n’endure pas la même souffrance qu’elle lors du deuil de sa fille. Cela m’a touchée, j’ai presque voulu revenir à cause de sa douce prière…

Une des leçons les plus importantes qui m’aient été transmises par la lumière, c’est que l’amour est tout ce qui importe. Même si cela semble un slogan hippie, ou une paraphrase des Beatles, ce message a pénétré très profondément en moi. Toute interaction n’a de sens que si elle est liée à l’amour d’une manière ou d’une autre. Une prière n’a pas de sens sans amour. Un sermon n’a pas de sens sans amour. Une religion n’a pas de sens sans amour. Les prières de mes proches me donnaient l’impression que le vent ralentissant ma progression vers la lumière. Même si leur amour m’était doux, me rappelant ma vie sur terre, leurs prières n’ont pas fait cesser mon désir d’avancer plus profondément dans la lumière. J’ai toujours été une âme aventureuse et cette aventure était la plus grande de toutes. Lorsque je suis retournée à mon corps, j’ai eu l’impression qu’un vent obscur m’avait engloutie. Je continuais à me sentir unie à tout.

Si je devais résumer, la principale leçon de mon EMI c’est que Dieu, ou la lumière, est une force aimante qui ne veut pas que les gens blessent autrui, elle souhaite que nous ressentions la joie et le bonheur dans nos vies. L’amour et la bonté sont les plus grands dons que nous puissions accorder aux autres. Nous faisons tous partie de la lumière, mais nous oublions comment aimer à cause de la peur. Nous oublions comment traverser ce monde en tant que lumière. Etant enfants, nous sommes tous plus proches de Dieu car pour nous, l’amour arrive plus naturellement. Nous sommes capables d’être émerveillés par les animaux, un oiseau dans le ciel, les yeux de nos parents. Nous sommes amoureux du monde et il est amoureux de nous. Etant enfants nous respirions plus facilement, nous vivions des moments plus vastes, plus intenses.

 

Informations générales :

Sexe :            Féminin

Date de l’EMI : Avril 1994

Éléments de l’EMI :

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ? Oui Accident Mort clinique liée à une opération (arrêt de la fonction respiratoire ou cardiaque) Je suis morte sur la table d’opération, au cours d’une intervention au dos consécutive à un accident de voiture. J’avais subi plusieurs lésions internes et je suis morte d’hémorragie sur la table lors de l’incision. D’en haut, j’ai pu voir une grande quantité de sang sur la table.

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience ? Totalement agréable

L’expérience a comporté : une décorporation

Vous êtes-vous senti séparée de votre corps ? Oui J’ai vu des anges/êtres supérieurs qui ont aidé à me soigner lors de l’opération. Mon EMI est passée sur la chaine A&E's Bio car je fais partie des quelques expérienceurs présentant un cas vérifiable de sortie du corps. J’ai vu mon père s’acheter une barre chocolat/arachide au distributeur. J'ai nettement quitté mon corps et j'existais en dehors de celui-ci. 

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal ? Plus conscient(e) et lucide que d’habitude Avant l’accident je n’avais pas le don de télépathie ou de voir dans la vie d’autrui, j’étais bloquée dans le temps linéaire et je ne pouvais pas voler.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au niveau maximum de conscience et de lucidité ? Je me sentais plus vivante que jamais. J’avais l’intuition des pensées et de l’essence de toutes les personnes que j’avais connues. Je recevais par télépathie des informations en provenance d’êtres supérieurs que je qualifie d’anges. Je voyais le passé et l’avenir. Je percevais les prières comme du vent. La partie la plus étonnantes de mon voyage c’est l’approche de la lumière. Dieu/l’éclat divin recelait davantage d’amour et d’acceptation que tout ce que j’ai pu vivre auparavant.

Vos pensées étaient-elles accélérées ? Incroyablement rapides

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir ? Tout semblait se passer en même temps, ou le temps s’est arrêté, ou il n’y avait pas de notion de temps

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude ? Incroyablement plus aiguisés  

Pendant l’expérience, votre vue était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ? Depuis le haut de la salle, je voyais à 360 degrés. J’ai pu traverser les murs, voir une ville entière et plus loin encore.

Pendant l’expérience, votre ouïe était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ? Ma sensibilité aux sons s’est largement accrue.  

Avez-vous eu l'impression d'être conscient(e) d’évènements se déroulant ailleurs ? Oui et les faits ont été confirmés  

L’expérience a comporté : un tunnel

Avez-vous traversé un tunnel ? Oui 

L’expérience a comporté : la présence de personnes décédées

Avez-vous vu un(des) être(s) pendant votre expérience ? J’en ai effectivement vu

Avez-vous rencontré ou perçu la présence d'êtres décédés (ou encore en vie) ? Oui Grand-père… à l’époque, c’était la seule personne que j’eusse connue avant son décès.

L'expérience a comporté : une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti(e) entouré par une lumière intense ? Une lumière nettement ésotérique ou surnaturelle  

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ? Oui 

L'expérience a comporté : un paysage ou une ville

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde, surnaturel ? Un monde nettement ésotérique ou surnaturel L’herbe était beaucoup plus verte et belle. La lumière constituait une force aimante. 

L'expérience a comporté : une tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience ? Enthousiasme, bonheur, amour, joie, curiosité, surprise....  

Avez-vous éprouvé une sensation de paix ou de bien-être ? Paix ou bien-être inimaginable  

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni(e) avec l'Univers ? Je me sentais uni(e) au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

L'expérience a comporté : une connaissance ou un dessein spécifique  

Avez-vous soudainement eu l'impression de comprendre tout ? Tout sur moi et autrui J’ai compris mon dessein et autrui d’une façon bien plus profonde.  

L'expérience a comporté : revoir ma vie  

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues ? Mon passé a défilé devant moi, hors de mon contrôle Le passage en revue de ma vie a été compatissant et m’a montré que je devais m’ouvrir davantage.

L'expérience a comporté : une connaissance de l’avenir  

Est-ce que des scènes de l’avenir vous sont apparues ? Des scènes de mon avenir personnel J’ai vu le campus où j’enseigne actuellement. Je n’y étais pas à l’époque de l’accident.

L'expérience a comporté : une frontière

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique de délimitation ? Non 

Êtes-vous arrivée à une frontière ou à un point de non-retour ? J'ai atteint une barrière que l'on ne m’a pas permis de dépasser ; ou j'ai été renvoyé(e) contre ma volonté.

 

Dieu, spiritualité et religion :

Quelle importance accordiez-vous à la religion ou la vie spirituelle avant cette expérience ? Pas importante pour moi  

Quelle-était votre religion avant cette expérience ? J’ai été éduquée dans une famille chrétienne évangéliste, mais je n’ai pas adhéré à cette religion. A l’époque de l’accident j’étais étudiante et agnostique.

Vos pratiques religieuses ont-elles changé depuis cette expérience ? Oui Je pratique la méditation et je suis attirée vers des guides spirituels qui enseignent que mettre l’amour en pratique est primordial sur terre.  

Quelle importance accordez-vous à votre vie religieuse ou spirituelle après votre expérience ? Très importante pour moi

Quelle-est votre religion maintenant ? Autre ou plusieurs Je recherche la spiritualité et considère l’amour comme la réponse à la plupart des problèmes. Quotidiennement je médite, prie et me relie à mes guides.  

Est-ce que cette expérience comportait des éléments conformes à vos croyances terrestres ? Un contenu pas du tout conforme aux croyances que j’avais au moment de l’expérience. Même si j’ai reçu une éducation chrétienne et qu’on m’a dit : « Dieu est amour », j’ai vu plus de condamnation que d’amour en ceux qui m’entouraient. La lumière a véritablement constitué la force la plus aimante de toute ma vie. A l’époque de l’accident, j’étais agnostique, dépourvue d’intérêt pour la spiritualité ou la religion.  

Vos valeurs et croyances ont-elles changé à la suite de cette expérience ? Oui Je suis passée de l’appât du gain au désir d’aider autrui à bien vivre.

L'expérience a comporté : la présence d’êtres surnaturels

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être ou une présence ésotérique, ou d'entendre une voix non identifiable ? J'ai rencontré un être précis, ou une voix, clairement ésotérique ou surnaturelle On m’a dit de retourner sur terre et de travailler comme enseignante. Je voulais m’orienter vers la rédaction puis vers une école juridique. J’ai tenté de discuter avec la lumière, mais j’ai été renvoyée immédiatement.

 Avez-vous vu des esprits religieux ou des morts ? Je les ai effectivement vus  

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres ayant vécu précédemment sur terre et dont le nom est mentionné par les religions (par exemple : Jésus, Mahomet, Bouddha, etc.) ? Non 

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos d'une existence avant la vie de mortel ? Indécise Mon âme/esprit semblait intemporel, mais je n’ai pas reçu d’informations précises.  

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information sur un lien ou une unicité dans l’univers ? Oui Je ressentais une unicité avec tous les gens que j’avais connus. J’ai vu combien étaient aimantes et merveilleuses certaines personnes avec lesquelles j’avais travaillé, mais je n’avais pas pris le temps de faire connaissance. Cet instant m’a appris à m’ouvrir davantage à mon entourage.  

Croyiez-vous en l'existence de Dieu avant votre expérience ? Existence probable de Dieu  

Pendant votre expérience, avez-vous acquis des informations sur l'existence de Dieu ? Oui la lumière/lumière divine constitue la force la plus aimante que j’ai rencontrée. Aucun amour sur terre n’est comparable à celui éprouvé auprès de la lumière. L’existence de Dieu est indubitable.  

Croyez-vous en l'existence de Dieu à la suite de cette expérience ? Existence de Dieu indubitable

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion :

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information particulière à propos de votre dessein ? Oui On m’a sans équivoque ordonné de revenir et d’enseigner. Sous une forme ou sous une autre, j’ai enseigné l’Anglais pendant près de 20 années. Récemment, on m’a dit que ma mission était terminée, que je n’étais plus obligée d’enseigner, ce qui m’a légèrement inquiétée. J’ai toutefois décidé d’écrire un livre et de poursuivre dans l’enseignement. Je souhaiterais m’impliquer davantage dans des groupes de guérison.

 Avant cette expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont significatives et importantes ? Ni importantes, ni significatives  

Durant l'expérience, avez-vous reçu de l'information quant au sens de la vie ? Oui En bref, j’ai vu que la peur est comme une ombre autour des personnes. J’ai vu que nous sommes censés faire rayonner nos lumières dans le monde et rappeler aux autres de ne pas vivre dans la peur. Le lien à la nature est important. Aimer et apprécier la vie, comme nous le faisions étant enfants, est également important.

 Croyiez-vous en l’au-delà avant cette expérience ? Incertitude quant à l’existence de l’au-delà.  

Croyez-vous en l’au-delà à la suite de cette expérience ? Existence indubitable de l’au-delà

Aviez-vous peur de la mort avant cette expérience ? J’avais très peur de la mort  

Avez-vous peur de la mort après votre expérience ? Je n’ai pas peur de la mort  

Aviez-vous peur de vivre votre vie avant cette expérience ? J’avais très peur de vivre ma vie terrestre  

Après cette expérience, aviez-vous peur de vivre ? Je n’avais pas peur de vivre ma vie terrestre  

Avant votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ? Ni importantes, ni significatives  

A la suite de votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ? Importantes et significatives  

Avez-vous appris comment vivre nos vies ? Oui Je suis très active sur un blog concernant différentes questions liées, vous pouvez consulter mon site web. https://triciabarkernde.com/

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos des difficultés, défis et obstacles de la vie ? Oui Le mal que nous-nous faisons, c’est triste mais instantanément pardonné. Si nous faisons du mal aux autres, au stade de l’unicité nous devons le vivre depuis leur perspective.

Étiez-vous compatissant(e) avant cette expérience ? Légèrement compatissant(e) envers autrui 

Durant cette expérience, avez-vous appris quelque chose à propos de l'amour ? Oui J’ai très nettement entendu ces mots : « L’amour est tout ce qui importe. ». Il m’est apparu que lorsque nous poursuivons notre voyage au-delà de l’expérience terrestre, nous n’emmenons avec nous que les moments d’amour.

Etiez-vous compatissant(e) après cette expérience ? Très compatissant(e) envers autrui  

Quels changements sont survenus dans votre vie à la suite de votre expérience ? De grands changements dans ma vie Avant l’EMI j’étais timide. Maintenant, j’aime enseigner, parler en classe. J’aime nouer des relations avec les autres. D’introvertie je suis devenue extravertie. Je suis plus optimiste, plus intuitive, davantage liée à autrui.  

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience ? Oui Mes amitiés sont plus profondes, généralement avec des personnes spirituelles. Je me sens même plus distante de ma mère et de sa famille étendue.

 

Après l'EMI :

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots ? Oui Il m’a fallu 20 années pour entamer le récit par écrit de l’expérience. Ainsi que la lumière me l’avait ordonné, j’ai employé mon temps à enseigner. Il y a quelques années seulement, j’ai été orientée vers l’écriture.

Avec quelle précision vous rappelez-vous de l'expérience en comparaison d'autres événements à l’époque de l'expérience ? Je me souviens plus précisément de l’expérience que d’autres évènements de ma vie à l’époque. Le souvenir de mon expérience de mort imminente, des anges, de l’unicité et du message de Dieu, ne s’affaiblit pas. J’avais craint que ce soit le cas, mais en y réfléchissant, ce moment semble plus net que la période à l’hôpital avant l’opération.

A la suite de votre expérience, avez-vous acquis des capacités médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons particuliers que vous n'aviez pas avant ? Oui J’ai eu de nombreuses prémonitions après l’accident. C’était écrasant, j’ai donc supplié que ce soit seulement sous forme de rêves. Je communique avec des proches décédés, en particulier avec mon père mort il y a quelques années. Parfois je peux entrer en contact avec les proches d’autrui.

Avez-vous déjà raconté cette expérience ? Oui L’Eglise de ma mère n’était pas ouverte aux récits d’EMI, elle n’a donc pas aimé mon histoire car je n’ai pas vu Jésus, mais seulement une lumière aimante. J’ai raconté l’EMI à de nombreux amis qui en ont été inspirés. Je l’ai racontée à presque toutes mes classes, les réactions ont été largement positives. De nombreuses personnes ayant perdu des proches en ont été réconfortées. J’ai raconté mon histoire sur les chaines A&E's Bio et National Geographic. La Docteure Jan Holden utilise mon histoire dans nombre de ses conférences.  

Aviez-vous connaissance des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience ? Indécise Je suis certaine d’en avoir entendu parler, mais je n’avais lu aucun livre de Raymond Moody ou de Dannion Brinkley. Après l’expérience, je les ai lus avec un grand intérêt.

Qu'avez-vous pensé de la réalité de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue ? L'expérience était tout à fait réelle J’ai immédiatement demandé à la chirurgienne combien de temps avait duré ma mort. En parler la mettait mal à l’aise, mais elle a admis qu’on avait pensé m’avoir perdue pendant environ « deux minutes ». Dès ma sortie des Soins Intensifs, j’ai demandé une feuille de papier afin d’écrire des détails au sujet des anges.  

Que pensez-vous de la réalité de l'expérience maintenant ? L'expérience était tout à fait réelle J’ai vu cette réalité plus une réalité supplémentaire. J’ai vu que les anges œuvraient au travers des humains. J’aurais aimé que la chirurgienne veuille bien confirmer des détails. Je connaissais la chanson qui passait à la radio de divertissement, ainsi que la disposition des gens autour de mon corps. Ces instants étaient plus nets que n’importe quel rêve ou réalité.

Est-ce que quelque chose a reproduit une partie de cette expérience à une période de votre vie ? Oui Au cours de l’EMI j’ai vu l’université pour laquelle j’enseigne actuellement. Je n’avais pas situé cette vue plongeante sur la rivière, jusqu’à ce que je sois embauchée et qu’elle m’apparaisse du 4ème au 6ème étage. 

Souhaitez-vous ajouter autre chose à propos de votre expérience ? Site web de Tricia : https://triciabarkernde.com/