NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Theresa K

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

A mon réveil, je me suis mise à poursuivre mon cousin. Immédiatement après, j’ai entendu un long bourdonnement / bruit de sonnerie, je me suis ensuite retrouvée en train de traverser un tunnel en briques, c’était presque comme si le tunnel défilait près de moi, j’avais l’impression de ne pas bouger, que c’était les briques qui se déplaçaient autour de moi. J’avais un champ de vision en tunnel, je ne voyais donc ni au dessus, ni au dessous, ni sur les côtés, uniquement droit devant et un peu latéralement. Il y avait une lumière brillante au bout du tunnel, je voyais quelque chose avant la lumière, celle-ci était presque aveuglante. J’ai ensuite ressenti quelque chose me disant que ce n’était pas mon heure, que je devais repartir. Je me suis demandé : « Que se passe-t-il. ».

J’ai ensuite entendu mon cousin m’appeler : « Veronica, Veronica… ». J’ai repris connaissance alors qu’il venait de prononcer la moitié de mon nom. Je lui ai demandé pourquoi il m’avait mis une torche dans les yeux, il m’a regardée comme si j’étais folle, tout en continuant à me demander si j’allais bien. Il n’avait pas de torche. Il a dit que l’ambulance arrivait, que j’avais perdu connaissance pendant environ 5 minutes, il n’était pas sûr de la durée. Il avait eu suffisamment de temps pour revenir de l’autre extrémité d’un long couloir, de voir que quelque chose n’allait pas, de descendre cinq étages par l’ascenseur, d’appeler une ambulance, d’alerter le gardien et de remonter à l’étage. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Indécise. Je ne me souviens pas si je prenais des antalgiques pour les règles.

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Non

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Non

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? J’avais le sentiment d’être très lucide, j’étais moi-même, pensant comme je l’avais toujours fait, pendant l’expérience il n’y a pas eu séparation de mes pensées, ni de mes souvenirs. Dans cet état, je semblais très lucide sur ce qui se passait : moi dérivant dans un tunnel.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Cela ne ressemblait pas à un rêve, mais paraissait irréel ou différent de tout ce que j’avais vécu. J’ai contemplé des choses que je n’avais jamais vues, des briques qui se déplaçaient et une lumière brillante au bout du tunnel.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Indécise. S’il s’est effectivement produit ce que je crois, alors je n’étais pas dans mon corps, j’étais pourtant consciente. Je n’ai pas vu mon corps. Je ne pouvais pas lever les mains pour les regarder, ni baisser le regard pour voir mes orteils, ni quoi que ce soit de ce genre, c’était très rectiligne et étroit , je n’ai pas non plus vu mon corps depuis le plafond du couloir.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Un bourdonnement ou un bruit de sonnerie ininterrompu.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Oui. Il était en briques et je le traversais très rapidement. Ces briques avaient plutôt une texture de pavé, pas celle des briques qu’on utilise actuellement pour construire les maisons, je ne me souviens pas si elles avaient une couleur ou si elles étaient noires, mais je crois qu’elles avaient différentes nuances foncées. Il a fallu peu de temps pour que je voie la lumière brillante, j’ai voulu me couvrir les yeux mais je n’ai pas pu.

Avez-vous vu une lumière ? Oui. Elle était très brillante, comme si j’avais été proche du soleil, le regardant directement.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Indécise. Je ne m’en rappelle pas vraiment, mais j’ai souvenir de la présence d’autres personnes ou êtres là-bas, au bout du tunnel, elles étaient environ trois. Pendant et après l’expérience, je me suis demandé s’il s’agissait de proches décédés, il y en avait un que je ne connaissais pas, supérieur, au dessus des autres, je suis incertaine.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Non.

Pas dans cette expérience. Je me souviens par contre d’avoir été dans le ventre de ma mère et du processus pour y arriver, ainsi que de « l’être » avec lequel j’ai « communiqué » avant de décider de venir ici. Etant bébé puis petit enfant, j’ai continué à repenser à ce que j’avais entendu alors que je me trouvais dans le ventre de ma mère, cela m’a permis de ne jamais l’oublier, et les faits ont été confirmés par ma mère. Je me rappelle un grand nombre d’évènements et d’expériences de ma toute petite enfance. J’ignore si c’est lié à ce qui s’est passé lorsque j’ai perdu connaissance.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Indécise

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non. Je ne suis en fait jamais arrivée au bout du tunnel.

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Non. Pas pendant l’expérience.

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Oui. J’ai entendu ou compris la décision de mon départ, mais le mot corps n’a pas été utilisé. Je ne pensais pas à mon corps ou je n’avais pas conscience d’être en dehors de mon corps.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Non. J’ai toujours eu la sensation de savoir certaines choses, j’avais des visions avant que cela ne se produise, mais après l’expérience, j’ai demandé que cela cesse. J’ai prié pour que cela s’en aille et que je n’en aie plus.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Indécise. Cela a confirmé mes pensées sur l’au-delà ou les autres dimensions avec lesquelles nous avons des échanges. A cause de ce que je m’étais toujours demandé étant enfant (d’où je venais, pourquoi j’étais là, m’interrogeant toujours sur la manière dont j’étais venue ici, comment cela s’était vraiment passé), j’ai toujours su que ce que nous voyons ici ne constitue pas tout ce qui existe, que la religion qu’on m’a inculquée ne devait pas être prise au pied de la lettre. J’ai considéré (et c’est toujours le cas) les récits d’autres personnes pour ce qu’ils sont : d’autres récits sur l’au-delà et non pas des lois.

De quelle manière l’expérience a-t-elle affecté vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? J’aime toujours étudier la manière dont d’autres cultures expriment et racontent le monde spirituel , comment les 3 grandes religions le décrivent et le classent. Une partie de mon intérêt à devenir anthropologue, c’est de satisfaire ce désir : saisir les très nombreuses (et pourtant si semblables) relations spirituelles entre les humains et l’autre monde, elles disparaissent de plus en plus et se perdent à mesure que nos anciens partent avec leur savoir.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Indécise. Je n’ai jamais été de ceux qui aiment aller à l’église toute la journée, comme ma mère et mes tantes, cependant j’étais jeune. Je ne suis pas aussi stricte que les membres de ma famille pour suivre les Ecritures littéralement, comme une loi. Je ne me sens pas liée comme eux pour faire strictement tout ce qui est dit, ce ne sont en effet que des mots pour moi, ce qui importe plus c’est ce que je ressens, ma relation avec autrui, mon intention de jouir de la vie, de ne pas me sentir coupable si je manque un dimanche ou si je ne mets pas d’argent à la quête. Ils sont très anxieux de ces choses. Quand je considère le grand plan, l’ordre des choses, elles me paraissent très frivoles. J’ignore donc si je dois dire que cela m’a changée, j’ai en effet toujours été ainsi, cela a toutefois confirmé mes sentiments. Je prie effectivement et je crois en Dieu, je sais que le nom de Jésus est puissant, comme le sont mes pensées et mes motivations.

Avez vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Je l’ai racontée à très peu de personnes. Je n’ai généralement pas d’autre réaction que : « Humm ! ».

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Je me suis juste retrouvée là, à me demander pourquoi il fallait que je revienne. Ce que je dois faire ici. Pourquoi j’ai perdu connaissance en courant après m’être réveillée. Pourquoi, par la suite, chaque fois que je me levais immédiatement après avoir dormi et que je faisais quelque chose, je sentais alors mon cœur tellement lourd. Etant mère au foyer faisant l’école à la maison, je n’ai plus besoin de me précipiter hors de mon lit le matin pour faire des choses, il y a donc longtemps que je n’ai plus ressenti cette douleur dans la poitrine.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La meilleure partie a été de savoir que je n’étais pas folle en ce qui concerne les souvenirs de ma naissance, que la vie continue juste dans un autre monde après qu’on soit parti d’ici. La pire partie est de ne pas savoir pourquoi cela s’est produit, ainsi que les sceptiques, mais c’était très réel.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui.