NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Susanna

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

C’était en 1971 ou 1972. J’étais très dépressive, ayant été violée par deux hommes et incapable d’en parler à qui que ce soit. Je détestais mon corps et ma vie est devenue trop pitoyable pour la continuer. Un de mes amis a volé une trousse de médecin et me l’a apportée. A l’intérieur il y avait suffisamment de Seconal pour faire dormir 30 personnes. J’ai pris cette drogue, quelques secondes plus tard, j’ai eu l’impression qu’un bloc de glace remontait dans mon corps. Il était environ minuit.

J’étais allongée sur mon lit, les jambes pendantes, c’est à ce niveau que j’ai senti ce bloc de glace au début. Il a ensuite remonté les jambes, quand il a atteint la poitrine, mon lit s’est ouvert et je suis tombée en glissant dans un tunnel. Après quelques instants, je me suis rendu compte que je voyageais dans l’espace. J’ai compris que je me déplaçais très rapidement, à cause du mouvement des étoiles.

J’ai voyagé au dessus d’une luminosité rouge orangée, j’ai pensé : « Si ce que disent les chrétiens est vrai, je vais en enfer et je devrais ressentir de la peur. » Mais l’univers était serein et il n’y avait aucune place pour la peur. Je ne me souviens pas de m’être trouvée en compagnie de qui que ce soit, d’arriver où que ce soit ou bien de parler à quiconque. Je me rappelle que mes pensées possédaient une voix.

Le lendemain soir, je me suis retrouvée plaquée contre la porte de la cuisine. J’ignore comment je suis arrivée là, mais j’avais un mal de tête incroyable. J’étais très en colère d’être de retour sur terre. Puis une voix a parlé dans ma tête, elle a dit : « Le suicide n’est plus une option pour toi. ». En tant que jeune étudiante, j’avais embrassé l’existentialisme et dévoré les écrits de Nietzsche. De lui j’avais appris que le suicide représentait toujours un choix permettant de laisser la misère derrière soi. Depuis cette époque, il y a eu des périodes où j’ai voulu mourir, mais je sais que le suicide n’est pas une option. J’apprends à choisir la vie chaque jour.