NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Suresh K

 

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Le 17 décembre 1972, j’ai vécu l’expérience la plus profonde de ma vie, lorsque  j’ai eu rendez-vous avec la mort et que je l’ai vue de près. J’ai été hospitalisé à cause d’un abcès au foie et j’ai subi des aspirations. La première s’est bien passée, mais pendant la deuxième, j’ai senti quelque chose de bizarre arriver. Un grand nombre de lances me transperçaient l’anus, un grand orage ou tourbillon a commencé dans mon abdomen. Chaque centre de mon corps était activé et énergisé. L’énergie vitale de chaque partie, tissu, cellule de mon corps, se combinait et tentait de partir par le sommet de ma tête. Ma respiration avait cessé, la pression artérielle était à 0/0, j’entendais toujours les médecins parler de ce qui venait de se produire. Puis, en une fraction de seconde, j’ai voyagé sur des million de kilomètres et atteint une zone de Lumière.

Le voyage s’est déroulé dans la quatrième dimension, c’est ce que l’on peut appeler une expérience hors du corps. Une entité non identifiée a alors fusionné dans la « Lumière ». Les mots me manquent pour tenter de décrire avec exactitude ce que j’ai vu ou ressenti. Mais je peux dire qu’il n’y avait aucun Dieu anthropomorphe, quoi qu’il en soit, c’était un espace de pureté sans mélange. Il y avait une Lumière intense, une vitesse ou un déplacement immense et un incroyable Amour Divin. Je n’avais pas besoin des sens pour faire l’expérience de « CELA ». « J »’étais absent et pourtant je voyais, je savais et je comprenais. Bien que je ne me sois trouvé là que quelques secondes, j’ai eu l’impression d’une éternité. Ma conception du temps et de l’espace a considérablement changé, j’ai en effet voyagé sur des distances incommensurables en un trillionième de seconde, ce qui paraissait une éternité était une sainteté éternelle condensée dans notre conception du temps. 

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Oui

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Non

Avez-vous vu une lumière ? Oui. J’ai vu une immense lumière.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Non

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Oui

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Non. Je ne voulais pas revenir. La première chose que j’ai dite quand j’ai repris connaissance, c’est : « Pourquoi m’avez vous réanimé ? ».

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ?

Oui. Plus tard j’ai réalisé que le « maître » de l’univers avait pris le contrôle de ma vie, « j »’étais réduit à une non-entité. Dans mon état d’absence, la forme cosmique inconnue manifestait et communiquait sous forme de poésie.

« Lorsque j’étais totalement dépourvu de pensées, me faisait écrire la force Divine…

Doucement elle commençait ; lentement croissant et devenant une force puissante…

Parfois les paroles s’enveloppaient de notes et d’airs, emplissant mes oreilles de chants innombrables,

Des sons muets tombaient sur moi sous forme de vers, de poésie et de chants… »

J’ai commencé à écrire en 1978.

Je désirais profondément être avec Lui, ce qui m’a conduit à Le supplier de me mener sur le bon chemin. Tout était exprimé sous forme de magnifiques poèmes. Il a créé le souhait et le désir et Lui seul a montré le chemin et fourni les réponses. Ce processus a été très long à démarrer, mais au fur et à mesure des années, il a pris de l’élan et dépassé les 56000 vers. Au long des années, un schéma a émergé, couvrant la connaissance d’une grande gamme de sujets, comme la création, l’atome, l’anatomie humaine, la pensée humaine, Atman (Moi), etc..

Le temps passé en contemplation créative est suivi d’une pause qui mène à l’écriture, celle-ci comprend les bhajans (chants de dévotion) , la poésie, les vers, avec des révélations et des messages du Seigneur en différentes langues, comme le Goudjarati, l’Hindi, le Sanskrit, l’Urdu, le Marathi, ainsi que l’Anglais.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? J’ai réalisé que j’étais seul sur ce chemin, encore inconnu de moi, il y avait ce « maître » me menant vers mon but. Mon désir intense m’avait totalement enveloppé et pas à pas, le voyage a commencé.

Un jour, « l’Appelant » m’a appelé, sous la forme du Seigneur Krishna, qui S’est présenté en 3 dimensions. La forme sans forme est apparue dans la forme et la voix muette m’a parlé. Nous avons échangé des paroles sans les exprimer, des questions ont été posées, elles ont reçu réponse. Cet événement n’était pas un incident isolé.

Peu après, Shri Rama, Sita et Hanuman sont apparus et m’ont béni. Un jour, à Delhi, j’ai eu la vision du Seigneur Shiva dans ma chambre d’hôtel et en une autre occasion, j’ai pu voir d’innombrables petits Seigneurs Krishna, sur chaque pore de mon corps. Ainsi, j’ai des visions du Seigneur Jésus, Jain Tirthankars - Shri Adinath, Shri Parshvanath, Shri Mahaveer, ainsi que du Seigneur Bouddha et d’autres. De la même manière, Narasi Mehta, Tukaram, Gnyaneshvara, Guru Nanak, Vivekanand et d’autres saints m’ont visité. Ce furent d’infinies rencontres qui se poursuivent toujours.

Cela m’a poussé à lire la Sainte Bible, le Coran Sharif et d’autres Ecritures, cela m’a fait réaliser que ma compréhension des livres saints avait changé. Je les feuilletais en sentant que le Savant m’avait déjà fait connaître ce qui se trouvait dans ces livres.

« Je plongeais dans la dualité, parfois dans la Lumière, parfois dans le Son,

                        mais partout était Sa puissance…

Rien n’était étroit, les deux possédaient la puissance du Tout-puissant…

Les deux coopéraient pour créer une Eternelle création…

Cette Lumière et ce Son sans forme, dévoilent la perpétuité,

Sous forme de paroles… »

De quelle manière l’expérience a-t-elle influencé vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? J’ai réalisé que Dieu est amour, lumière et mouvement, afin de pouvoir le recevoir en son cœur, il faut purifier ce dernier, ainsi que la pensée, en faisant mes excuses aux personnes avec qui j’étais en relation et avec lesquelles j’avais eu des différends, des disputes ou des conflits, ou à tous ceux que j’aurais pu blesser consciemment ou non.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui. Mon intérêt pour les autres choses de la vie a progressivement diminué, je passe presque tout mon temps en pensée créatrice, en lecture et écriture.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. J’ai raconté mon expérience à des milliers de personnes par l’intermédiaire de discussions, de prêches religieux, d’entretiens dans les journaux, les magazines et à la télévision.

J’ai maintenant un groupe d’amis qui organise mes prêches à grande échelle, invitant des centaines de personnes auxquelles je communique mes expériences ainsi que les écrits que je reçois de Dieu, certains ayant été mis en musique sous forme de bhajans (hymnes).

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? Il n’y a pas de pire, c’est tout simplement la meilleure expérience que j’aie vécue.

Le genre d’amour dont j’ai fait l’expérience là-bas, ne peut être exprimé par des mots.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Oui. Elle a vraiment changé ma perception de la mort. Je me suis rendu compte qu’Il est le meilleur chirurgien, Celui qui opère sans douleur ni sang, l’énergie vitale quitte le corps sans aucune souffrance, sans même une seule cicatrice. La mort ne doit par conséquent pas être redoutée, ce n’est pas la fin. En fait il s’agit d’un nouveau commencement.

« La mort n’est pas un processus…

C’est précisément un recul…

La mort n’est pas une projection du passé…

Mais un bassin de dévotion… »

« La mort est créatrice, toujours, d’un nouveau chapitre…

Elle n’efface pas, elle agit comme purificatrice…

Le jour de la naissance, la mère enveloppe dans les langes…

La mort fait de nous un nageur, plongeant dans la gemme Divine… »

« La vie est un miroir, la mort un prisme…

L’une reflète les actions et l’autre réfracte les transactions…

La vie énergise les gènes ; la mort y amène un nouvel ADN… »

« La vie n’a pas de dogme mais attend les gains…

La mort est un médecin qui gagne par les pertes…

La vie est le produit de nombreuses morts…

Et la mort le produit du prolongement d’une vie nouvelle … »

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ?

Oui