NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Stanley P

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

J’étais en cours de cinéma à l’université. Nous étudiions un documentaire sur un hôpital, étant extrêmement sensible à l’époque, je me suis évanoui lorsqu’il y a eu un gros plan sur une petite plaie sanguinolente.

Lors de cette perte de connaissance, je n’ai pas vécu d’expérience hors du corps dans le sens où j’aurais plané au-dessus de la scène. Je pense que je suis d’abord allé dans un endroit que la plupart des gens décriraient comme le « paradis », j’y ai senti la présence d’une puissance divine. Je n’ai pas vu de personnage religieux particulier, comme le Christ ou le Bouddha, etc. même si j’ai une éducation chrétienne. Ensuite je suis allé au commencement, je veux dire par là un endroit précédant l’existence de l’univers. C’est difficile à décrire car il n’y a rien de physique. Il y règne une sensation écrasante de sérénité, où toutes les âmes qui existent sont dans un océan d’âmes, où les limites entre chaque âme ne sont pas définies, tout à fait comme les vagues sur la mer, elles sont individuelles et font pourtant partie d’un tout plus vaste. J’y suis resté plus qu’une éternité, une sorte de durée intemporelle, car le temps n’existait pas encore.

Ensuite « Dieu » (qui paraissait être à part ou à un niveau plus élevé que les mers d’âmes) a créé l’univers physique. Une par une, les âmes ont été entraînées dans l’univers physique mais cette participation semblait volontaire. Ce fut une expérience très intéressante car j’ai tout observé depuis le commencement, la formation des étoiles et c. Mais tandis que l’univers physique évoluait, que mon âme était entraînée dans l’univers, j’ai eu la sensation de ne me concentrer que sur la terre, j’ai cependant vu et vécu cela à un micro-niveau, obtenant une connaissance simultanée, totale de chaque élément terrestre, particulièrement des êtres vivants, y compris le plus petit microbe dans le sol ou dans les océans. Maintenant, il m’est difficile de me souvenir du sentiment éprouvé en étant simultanément conscient de chaque être vivant. Accompagnant toute l’histoire de la terre, j’ai observé et vécu mon petit rôle en son sein, j’ai donc vu ma propre vie et mort. Après ma mort, durant l’expérience, mon âme a flotté dans l’espace au-dessus de la terre, même si j’étais à nouveau une âme, il semble que j’avais la forme de mon corps nu. Comme précédemment au cours de l’expérience, mon âme avait la qualité divine d’omniscience et, en conséquence je le crois, celle d’omniprésence. Toutefois, alors que je flottais dans l’espace j’ai lentement pris conscience que je tenais quelque chose dans la main. Au début j’ai tenté de l’ignorer, mais j’ai finalement découvert que je ne pouvais pas ouvrir la main pour voir ce que c’était. A ce moment-là, j’ai été informé par « Dieu » que j’étais toujours lié au monde physique et que je devais repartir. Mon âme est retombée dans un tunnel obscur si ce n’est une légère pluie de photons isolés, cinglants comme du sable emporté par le vent. Pour une âme, c’était très comparable à une voie d’accouchement. J’ai lutté violemment pour éviter de revenir dans le monde physique, mais je n’ai pu l’empêcher.

J’ai lentement repris connaissance, une des filles de ma classe me caressait les cheveux et tout le monde  était accroupi autour de moi. Avant d’ouvrir les yeux, j’ai senti que je tenais quelque chose. J’ai ouvert les yeux et j’ai vu les vieilles poutres en bois de l’ancienne salle de classe, la première chose que j’ai dite, ce fut quelque chose du genre : « Comment ça peut encore être là après tout ce temps ? ». J’ai ouvert la main et j’ai découvert un trousseau de clés. J’ai demandé à qui elles appartenaient, un camarade Indien a répondu qu’elles étaient à lui, puis il les a prises. L’enseignant m’a emmené dans son bureau et m’a demandé si j’avais pris de la drogue. Cela m’a amusé, mais je n’étais absolument pas consommateur de drogue. Il a voulu m’envoyer à l’infirmerie mais je suis rentré chez moi et j’ai dormi longtemps. Plus tard j’ai parlé à mon ami Indien, sans au début décrire ce qui s’était passé lors de l’évanouissement. Je lui ai demandé pourquoi il m’avait mis ses clés dans la main, il a répondu que dans sa région en Inde, la coutume veut que lorsqu’une personne perd connaissance, on lui mette un objet en cuivre dans la main afin de maintenir l’âme dans le corps. Par ailleurs, comme je l’ai mentionné plus haut, lorsque j’ai parlé à un ancien combattant qui suivait le cours, il m’a dit qu’il avait vraiment cru que j’étais mort. La fille qui m’avait caressé les cheveux m’a dit que je suis resté inconscient environ une minute seulement. C’est ce qui m’a stupéfait, comment avais-je pu vivre de multiples éternités en temps-réel durant une période aussi courte ? 

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire avec des mots ? Oui. La plupart des facettes de cette expérience sont trop sublimes pour les décrire correctement. De plus, au cours de l’évènement j’ai fait l’expérience de l’omniscience, je ne l’ai bien-sûr pas conservée à la fin de l’expérience. Par ailleurs l’étendue du temps est difficile à décrire pleinement car celui-ci paraissait comporter de multiples éternités.

Au moment de l’expérience une situation mettait-elle votre vie en danger ? Indécis. Comme indiqué plus haut, je me suis simplement évanoui. Cela se passait lors d’un cours à l’université. Toutefois, l’un des autres étudiants était un vétéran juste revenu du Viêt-Nam, il m’a dit plus tard qu’au travers de son expérience des combats, il avait appris à faire la différence entre une personne inconsciente et un mort, il m’a affirmé  que quand il m’avait vu évanoui, il avait vraiment cru que j’étais mort.

A quel moment de l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ? Probablement lors du moment suivant ma mort, pendant que je flottais au-dessus de la terre. J’étais alors absolument omniscient. Par ailleurs, faire l’expérience d’être une âme avant la formation de l’univers physique était sublimement serein.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience à votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours ? Plus conscient et lucide que d’habitude.

Si votre niveau d’état de conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience était différent de votre état de conscience et de lucidité de tous les jours, veuillez préciser : Probablement lors du moment suivant ma mort, pendant que je flottais au-dessus de la terre. J’étais alors absolument omniscient. Par ailleurs, faire l’expérience d’être une âme avant la formation de l’univers physique était sublimement serein.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de la vue de tous les jours (pour tous les aspects tels que clarté, champ de vision, couleurs, luminosité, degré profond de perception de la massivité/transparence des objets, etc.) ? Non

Votre ouïe différait-elle de manière quelconque de l’audition normale (pour tous les aspects tels que clarté, capacité à identifier la source sonore, hauteur, force, etc.) ? Non

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ? Joie, sérénité et bonheur écrasants. Profonde tristesse de devoir revenir sur terre.

Etes-vous passé(e) dans un espace clos ou avez-vous traversé un tunnel ? Oui. En revenant dans mon corps, j’ai traversé un tunnel sombre, j’ai eu la sensation d’être bombardé, dardé par un fin rayonnement de photons. Ce fut une expérience douloureuse.

Avez-vous vu une lumière ? Non. Je ne me rappelle pas avoir vu de lumière intense comme d’autres l’ont décrit.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. Je me sentais en présence de Dieu, bien que je n’en aie constaté aucune manifestation physique. Je n’ai pas vu Jésus ni aucun autre personnage religieux. J’ai peut-être rencontré des membres de ma famille ou des personnes que je connais, mais je n’en suis plus certain maintenant. L’une des caractéristiques de cette expérience semble être la restriction de ce dont j’ai pu me souvenir par la suite.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Oui. Au cours de mon expérience d’observation de l’évolution de l’univers physique, j’ai vu la terre depuis le commencement jusqu’à la fin, y compris ma propre vie. J’ai vu chaque chose, chaque évènement dans les moindres détails, mais ensuite je n’ai pu me souvenir d’aucun évènement à venir. Ce que j’ai principalement appris, c’est à ne pas craindre la mort car ce qui vient ensuite est bien mieux que la vie.

Pendant votre expérience, avez-vous observé ou entendu quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui ait pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou remarquables ? Oui. J’étais au temps précédant la formation de l’univers physique. C’était parfait, joyeux et serein.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps ? Oui. Bien que j’aie vu chaque menu évènement qui se soit jamais produit sur terre, l’impression générale était une accélération du temps. La terre tournait vite avec l’effet étincelant de tous les éclairs, incendies, explosions de bombes, etc.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. Au début, alors que j’étais au stade « paradisiaque » de l’expérience, j’ai appris que Dieu constitue le pardon total, absolu et inconditionnel pour tous. C’est peut-être ardu à comprendre pour nous, car il est difficile d’imaginer qu’on pardonne à quelqu’un comme Hitler, pourtant c’est ce dont j’ai fait l’expérience. C’est tout à fait semblable au slogan « Tout ce qui arrive à Las Vegas reste à Las Vegas ! » : ce qui arrive sur terre est totalement pardonné dans l’au-delà. Ce que nous faisons ici n’a d’autre importance que pour nous-mêmes. Cela reste toujours difficile à comprendre pour moi, pourtant il nous faut toujours être bons volontairement. Sur terre, ce que nous sommes capables de connaître est très limité. En revenant à la vie après l’expérience, j’ai perdu la majeure partie de ce que je savais au cours de cette dernière.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous eu connaissance d’évènements à venir ? Oui. Je n’ai pas pu retenir ce savoir après l’expérience.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Non

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Je l’ai racontée à mon ami Indien quelques semaines plus tard. Il a paru accepter l’expérience sans réticence ni questionnement, comme si c’était normal.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Indécis. Je ne me souviens pas en avoir entendu parler, mais je n’en suis pas sûr.

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu (quelques jours ou semaines) : L’expérience était tout à fait réelle. Malgré sa nature extraordinaire et surnaturelle, j’étais certain que mon vécu était réel. Elle comportait une qualité très différente des rêves normaux. C’était super détaillé et concret. Durant les premiers jours j’avais peur, je n’avais en effet pas souhaité revenir au monde physique et je me suis rendu compte que seules les clés m’avaient maintenu rattaché à ce monde.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ? Le temps précédant l’univers physique était absolument sublime. Cela semble ennuyeux quand on le décrit parce qu’absolument rien ne se produisait, mais c’était magnifique. Le fait que tout le mal du monde soit pardonné reste toujours difficile à comprendre pour moi, mais je l’accepte.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience : L’expérience était probablement réelle. A mesure que le temps passe, la netteté de l’expérience s’efface un peu. Par ailleurs, au cours des dernières années j’ai pris connaissance d’études sur les moyens artificiels permettant de générer une expérience similaire, ce qui m’a amené à occasionnellement douter de la réalité de mon expérience. J’imagine que je dis un peu des bêtises en ce moment.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Non

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. Je ne crois plus en une religion particulière, mais je reste impliqué à ma façon. En me basant sur mon expérience, je crois que toutes les religions terrestres sont le fruit de l’humanité et non pas fidèles à la nature de quoi que ce soit relevant du véritable royaume spirituel. Cela est mis en évidence par tout le mal, la violence, la haine, la colère et le fanatisme liés à nos religions.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances en ont-ils reproduit une partie ? Non

Souhaiteriez-vous ajouter autre chose au sujet de l’expérience ? Il est impossible de totalement décrire l’expérience car notre monde est limité. C’est comme essayer de comprendre un monde en trois dimensions depuis un monde en deux dimensions.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui