Page d’Accueil – NDERF

   L’âme sœur - Introduction   
par Jody et le Dr Jeff, NDERF

Témoignages d’EMI
Partagez votre EMI

 

Nous ne pensions pas aborder un jour la notion d’âme sœur. Nous en avions entendu parler, certes, mais nous ne pensions pas être nous-mêmes des âmes sœurs. Or, ayant reconnu ce fait, nous étions curieux de voir si notre relation pouvait se comparer à celle d’autres couples. Fait étonnant, il y a peu de choses sur Internet. Nous avons donc commencé à demander aux gens ce qu’ils pensaient des âmes sœurs; les réponses étaient assez variées. Ces réponses reflétaient la croyance populaire qui veut que l’âme sœur soit en quelque sorte l’autre moitié d’une relation idéale. Naturellement, c’est une interprétation fort subjective qui ne fournit guère de piste. Nous aimerions donc vous proposer une interprétation différente… et vous démontrer aussi comment nous sommes TOUS concernés.

Le dictionnaire Webster soumet une définition boiteuse de l’âme sœur : une personne pouvant temporairement convenir à une autre. C’est faire abstraction de la passion, du fantasme ou du sens particulier qu’on accorde volontiers aux relations d’âmes sœurs. On obtient une meilleure signification lorsqu’on attribue au terme « âme sœur » le sens de « compagnon spirituel ». Nous verrons plus loin pourquoi nous en sommes venus à cette conclusion.

Ce qui suit présente une analyse de l’âme sœur basée sur des concepts historiques de karma, de dharma et de flammes jumelles. Par la suite, nous démontrons comment les vérités de base de l’expérience de mort imminente (EMI) ont facilité une autre compréhension de l’âme sœur.

La notion populaire d’âmes sœurs karmiques concerne les partenaires qui ont mutuellement des problèmes à résoudre. Ce sont généralement des relations profondes qui comportent des leçons charnières pour chacun des partenaires. Très souvent, ces relations sont marquées par le chaos et la dissension. On dit que les expériences karmiques se terminent lorsque les leçons ont été apprises et qu’il n’y a plus d’animosité ou de colère envers l’autre personne. La clé est le pardon. Le karma est résolu lorsque vous aimez l’autre personne inconditionnellement en dépit de ses lacunes.

On attribue à L’Àme sœur dharmique un rôle d’entraide. Ce sont ces gens avec qui vous démarrez une affaire ou qui vous accompagnent sur votre chemin. On les reconnaît de par une attirance quasi instantanée; c’est comme si vous les connaissiez depuis toujours. Vous trouvez que ça « click », pourtant il se peut que vous ne sachiez rien d’eux.

Puis, il y a ces âmes sœurs dont vous entendez tellement parler, les flammes jumelles. La notion de flamme jumelle fait partie de notre patrimoine socioculturel « d’amour idéal ». C’est Platon qui a le premier introduit la théorie des âmes sœurs/flammes jumelles parce qu’il croyait que l’âme devait se diviser en deux moitiés, mâle et femelle, pour s’incarner sur terre. Platon disait que la terre était remplie de ce genre de dualités telles que le noir et le blanc, le bien et le mal, le mâle et la femelle. Il pensait que chaque âme née sur terre avait dû se diviser en deux avant la naissance pour faire partie de l’expérience terrestre.

Une grande part de notre nouvelle perception de l’âme sœur s’appuie sur nos recherches sur l’EMI, et ceci révolutionne les concepts traditionnels de l’âme sœur. Depuis plusieurs années, nous invitons les survivants d’une mort imminente à partager leur expérience et leur sagesse sur notre site de recherche www.nderf.org. Comprise dans un contexte de karma, de dharma et de flammes jumelles, la notion d’âme sœur ne peut pas être exclusivement réservée à la relation amoureuse. Nous faisons face maintenant à des concepts basés plutôt sur l’amour et l’apprentissage impliquant des groupes d’âmes qui voyagent ensembles dans le temps. En complément d’introduction, nous avons inclus une sélection d’extraits représentatifs de ce que l’ensemble des survivants d’EMI nous révèle.

Les survivants d’une mort imminente sont des personnes ayant vécu une expérience particulière reliée à une situation où leur vie se trouvait menacée. L’EMI est relativement commune. Un sondage Gallup de 1993 estimait qu’il y avait entre 12 et 15 millions d’Américains qui avaient personnellement vécu une EMI. Parmi les gens qui font face à un danger de mort, approximativement 10% à 33% vivent une EMI. Les survivants ont des expériences remarquablement similaires, quel que soit le système de croyance auquel ils adhéraient préalablement. 

Virtuellement, tous les survivants interviewés ressentaient que leur expérience était réelle, significative, évidente. Lorsqu’on leur demandait si leur EMI ressemblait à un rêve, presque tous répondaient « non ». On a abondamment parlé de l’EMI dans la littérature médicale. La capacité des survivants de voir et d’entendre ce qui se passe autour d’eux, même lorsque les fonctions cardiaque et respiratoire ont cessé, a été étudiée et reconnue. Il existe plusieurs témoignages d’aveugles ayant pu voir durant leur EMI. Généralement, les survivants retirent de leur EMI un certain degré de croissance spirituelle, dont la plus répandue est probablement l’absence totale de peur vis-à-vis de la mort. Les sceptiques n’ont pas pu trouver de cause biologique ou psychologique plausible apte à provoquer une EMI. L’échec des sceptiques justifie la grande variété d’explications alternatives que généralement on rejette.  

Ce que les survivants nous communiquent, en termes d’information et de compréhension, se situe au-delà de la dimension terrestre et fait appel à des vérités spirituelles. Depuis quelques années, nous invitons les survivants d’une mort imminente à partager sur notre site web leur expérience et la sagesse acquise. Leur sagesse collective révèle immanquablement les mêmes vérités universelles. Selon le point de vue des survivants, nous pouvons beaucoup apprendre sur les âmes sœurs et leurs buts terrestres.

La plupart des perceptions intérieures qu’expriment les survivants portent sur les relations, l’amour et la croissance spirituelle, et amour et croissance spirituelle sont des termes qu’ils utilisent indifféremment pour parler de leur expérience. Plusieurs survivants ont fait une révision de leur vie dont ils retirent une compréhension totalement différente des relations. Souvent on donne le choix aux survivants de quitter la terre ou d’y retourner. Il y a davantage de survivants qui choisissent de revenir à cause d’une connexion aux membres de leur famille (en particulier aux enfants) qu’à cause d’un conjoint ou d’une liaison amoureuse. De plus, on constate un plus grand nombre de rencontres avec des membres décédés de la famille qu’avec des conjoints décédés. Il y a aussi beaucoup rapports où l’on dit avoir rencontré des inconnus qu’on trouve tout de suite très familiers.

Ces données relationnelles confirmeraient l’hypothèse du groupe d’âmes composé d’êtres qui nous sont très proches à la fois pendant l’incarnation et en dehors de notre temps terrestre. C’est avec les êtres de notre groupe d’âmes que nous choisissons de voyager à travers le temps tandis que nous apprenons d’importantes leçons spirituelles. Selon les données fournies par l’EMI, il semble que certains liens issus du groupe d’âmes sont si puissants qu’ils transcendent les relations terrestres. De plus, les groupes d’âmes semblent plus faciles à identifier et à comprendre durant la période d’existence pré ou post incarnation. Conséquemment, les liens de groupe d’âmes pourraient être considérés comme les liens qu’on identifie à l’âme sœur sur terre. Ainsi, le terme « âme sœur » prend une tournure qui va au-delà du partenariat amoureux. Les âmes sœurs peuvent très bien faire partie de notre famille ou de nos relations amoureuses et leurs contributions à notre croissance spirituelle sont importantes.

Nous avons remarqué un pattern, à savoir que l’identification d’un partenaire de notre groupe d’âmes n’est pas toujours aisée. Si quelqu’un vit des problèmes relationnels, tel que le non engagement ou le manque de confiance, causés par une mauvaise relation antérieure, il pourrait être bloqué au point de ne pas reconnaître un partenaire de son groupe. En conséquence, pour que les partenaires se rencontrent, il faut un élément de synchronisation ou de planification. Pour qu’une relation d’âmes sœurs s’établisse, il faut aussi un minimum d’ouverture émotionnelle. Les deux personnes devraient avoir atteint un niveau de d’évolution spirituelle suffisant de sorte qu’ils puissent comprendre et accepter la nature particulière de ce type de relation. Il peut arriver que l’un des partenaires reconnaisse la relation d’âme sœur avant l’autre. C’est la reconnaissance mutuelle du type relation « âmes sœurs » qui produit un lien intense.

Nous avons remarqué que lorsque deux personnes fonctionnent dans un  climat d’harmonie et d’amour, une synchronisation peut s’établir. Cette synchronisation résulte d’une combinaison de deux énergies plus grandes que la somme des deux, par exemple : 1 + 1 = 4, tel que cela se produit lorsque deux individus d’un même groupe d’âmes se rencontrent. L’union amoureuse entre deux partenaires de groupe pourrait être sur terre l’expression ultime d’une co-création basée sur l’amour.

Les leçons inhérentes aux relations servent notre croissance spirituelle. Souvent, croissance spirituelle et amour sont synonymes. Les compte-rendus d’EMI témoignent d’un amour stupéfiant et d’une interconnexion avec toutes formes de vie. Le mot le plus utilisé par les survivants pour décrire l’autre côté est « amour ». En conclusion, la définition de l’âme sœur serait « une relation d’amour basée sur la croissance spirituelle. »

Or, nous aimerions comprendre davantage la nature de ces relations et en outrepasser les barrières. Vos commentaires et vos témoignages sont donc les bienvenus. Veuillez nous les envoyer par courriel. Votre opinion compte car ce un travail est constamment en devenir. Nous avons un site web à cet effet, www.smrf.org, qui offre des informations additionnelles sur les âmes sœurs, et un formulaire électronique où soumettre votre relation d’âmes sœurs. 

Postez par courriel à : Jody, NDERF

 

Témoignages d’EMI 

RELATIONS – changements/leçons/groupes d’âmes

Je me sens proche de ma famille comme jamais… Je ne vois plus mon rôle de conjoint/père comme une charge obligatoire, mais plutôt comme une relation de soutien. Mes enfants doivent être éduqués et aimés… pas simplement « élevés correctement ». G.D.

Je suis mariée depuis bientôt 20 ans et j’ai beaucoup changé durant les 18 dernières années. Mon conjoint dit tout le temps que je ne suis pas la personne qu’il a mariée. Il n’arrive pas à comprendre mon système « de pensée et de croyance ». Je n’aime pas dire ce qui suit, et cette pensée me terrifie, mais je crois que ça va se terminer par un divorce d’ici cinq ans (je le ressens, c’est tout). Star

J’ai également quitté mon conjoint, ayant réalisé que je n’avais pas à supporter ce qu’il me faisait vivre! Barbara

 En réalité, la voix me dit que le but de ma vie était de vivre au maximum… et de reconnaître QUI JE SUIS. Maintenant, souvenez-vous qu’on était en 1970… l’idée d’un Dieu présent en chacun n’était pas un concept qui me préoccupait ni qu’on m’avait enseigné. Mais je n’oublierai JAMAIS cette phrase. La voix me dit : « Sheri, pour connaître Dieu, connais-toi toi-même. » Sheri

L’expérience a servi à m’éviter une mort prématurée. Le message disait que ma fille avait besoin de moi pour son éducation car elle avait un destin exceptionnel. Kiki

 Quelques instants plus tard, je commençai à distinguer mon beau-père et mon plus jeune frère. Ils étaient morts l’année précédente à deux semaines d’intervalle. Ils se rapprochèrent de moi; ils avaient l’air de flotter plutôt que de marcher. J’étais un peu surprise de les voir. Je me demandais ce qu’ils faisaient là. Ils ne disaient rien. Mon beau-père tendit sa main droite vers moi et, au moment où j’allais le toucher, une voix me dit sur un ton impératif : « Si tu le touches, tu vas certainement mourir, souviens-toi de ton fils, il a besoin de toi. Tu dois retourner pour lui. » Sandra

 Je pense que faire face à cette douleur était le motif qui pesait le plus lourd dans ma décision de ne pas revenir. D’un autre côté, je voulais rester avec ma copine pour voir comment nous allions nous en tirer, même si je savais que nous allions nous séparer avec le temps. Car je crois que j’avais une réelle perception du futur, à mon grand étonnement d’ailleurs. Mais, je voulais vivre ce premier amour de ma vie, c’était comme un film dont je n’aurais vu que l’introduction. U.D.

 J’ai vu ma grand-mère mourir alors que j’avais 3 ou 4 ans – je la connaissais! J’ai vu deux êtres, l’un à ma droite et l’autre à ma gauche juste avant que je décide de revenir. Le mieux c’était d’être avec « eux », bien que je ne sois pas certaine de ce que représente ce « eux ». La lumière était le meilleur [aspect de l’expérience], toutefois, je n’oublierai jamais cet amour et cette compréhension totale. Diane

 Plus ou moins trois esprits… Ils me semblaient familiers, mais je ne connais pas leurs noms. NN

 Je suis beaucoup plus calme avec mon conjoint et mes enfants. Je « vois » à quel point la vie est précieuse maintenant. Les choses de base que je dois faire pour aider les autres et réaliser ma vie. J’ai l’impression que je dois passer le reste de ma vie au service des autres. Carol

 Je connaissais tous ceux qui étaient là. Ce sont des personnalités tout comme nous. Ils étaient comme ma famille – nous restons tous unis bien que je sois de retour ici actuellement. Je savais que mon « père/mentor/dieu/protecteur/principe de guidance » était là, mais non pas en tant qu’individu comme nous tous ici. « CELA » imprégnait tout. Tout de tout mais pourtant à part, comme un observateur. Il n’y a pas eu de message profond ni de discussion. C’était tout amour, toute joie et tout bonheur à un niveau qu’il est difficile de communiquer en termes humains. Patti

 Je suis allé vers l’arbre où était mon grand-père, assis sur un gros rocher. Il est mort quand j’avais 3 ou 4 ans. Même si j’avais 17 ans à l’époque [de l’EMI] et de bonne taille, j’étais assis sur les genoux de mon grand-père. C’était vraiment agréable d’être là avec lui. Toute la douleur et tout le reste avaient disparu, sauf nous. Il me dit que je devais retourner à ma vie car il y avait des choses que je devais faire. Je lui ai dit que je ne voulais pas retourner; il m’a répondu qu’il m’aimait et qu’il me fallait retourner. Mike

 Puis, la porte s’ouvrit; mon deuxième conjoint et mon fils aîné, tous deux décédés, sortirent. Je n’avais pas peur, je réalisais où j’étais mais je ne craignais rien. Je ne m’étais jamais sentie aussi à l’aise et sereine. Mon conjoint et mon fils me dirent que mon heure n’était pas venue. Je ne me suis jamais sentie autant aimée, en paix et sauve. Lynda

 L’émotion m’a simplement envahi. Le sentiment lors de la rencontre avec mon père décédé est la chose la plus merveilleuse jamais ressentie. J’ai pu connaître l’amour de mon père, c’était quelque chose que j’avais dénié depuis l’âge de trois ans. Mon amour de la vie n’a jamais été aussi fort que maintenant. Je vois les gens d’une façon totalement différente maintenant. J’éprouve une compassion que je ne me connaissais pas. DEAN

 (…) les esprits qui étaient avec moi. Nous cheminons les uns avec les autres depuis toujours, parfois ensembles dans le physique, parfois non. Paragon

 Ils représentaient l’essence des gens. Je ne les connaissais pas consciemment, mais je les reconnaissais; un groupe d’âmes dont je faisais partie. Ils me connaissaient totalement, m’acceptaient totalement et m’aimaient d’un amour que je pouvais à peine supporter parce que c’était trop puissant. Cette expérience est arrivée en 1967, mais en 1995, après la mort de mon chien bien-aimé, j’ai eu un flash une fois à propos de l’essence des gens durant la dernière partie de mon expérience. Ils étaient alignés de la même façon en forme de « V », sauf que mon petit chien était sur le sol à droite du groupe. Il souriait et j’ai été fortement impressionnée par la pensée qu’ils allaient en prendre soin jusqu’à ce que je les rejoigne. Jean

 Cela avait changé ma vie. Mes relations changeaient au gré de mon propre changement. Les gens répondaient à l’amour! En apprenant à en donner, j’en recevais en retour. Je me suis débarrassée de mes relations négatives et j’en ai trouvé d’autres qui conviennent mieux à mes nouvelles attitudes et à mon style de vie. Josi


ÉVOLUTION SPIRITUELLE  – amour/interconnexion/leçons/immortalité/préexistence

Je sais qu’il y a un Dieu… Je crois cela de tout mon cœur maintenant, ce n’était pas le cas avant. Je pense c’est parce que maintenant je vois les choses d’une façon moins linéaire, plus circonspecte en soi … toute ma philosophie de vie a changé depuis mon EMI. GD

 Avant l’expérience, je m’étais convaincu que Dieu devait passer par les arguments philosophiques et logiques. Depuis l’expérience, je sais que Dieu fait partie d’une conviction qui transcende même ma conviction que deux plus deux égale quatre. J’ai aussi été agréablement surpris de découvrir que Dieu est un Être d’Amour et de Compassion – un aspect auquel je n’avais accordé aucune importance préalablement. Jeffrey

 Après l’EMI, j’avais l’impression de me réincarner. Chaque âme a un certain âge et nous avons certaines choses à apprendre dans cette vie. Lorsque nous n’apprenons pas nos leçons, nous revenons pour une autre vie et nous essayons de les compléter. La religion constitue aussi une échelle d’évaluation pour la maturité de l’âme. Chaque religion figure en quelque sorte un niveau scolaire. On ne m’a pas indiqué laquelle représentait la maternelle ou le secondaire. Je suis aussi revenue avec une grande tristesse par rapport au manque de compassion dans le monde. Je suis encore affectée par cela. Jennie

 Confirmation de la réincarnation et d’incarnations contractuelles (nous choisissons nos vies). NN

 Je suis revenue avec la connaissance que la vie ici, dans la chair, est une grande école. Nous sommes ici pour apprendre… à chaque seconde de vie. On ne m’a pas dit ça verbalement. (…) Cela m’a été transmis de façon non verbale, j’ai su cela pendant que je descendais le tunnel vers mon corps. J’ai effectivement appris cela depuis qu’on m’a ramenée ici et j’ai l’intention d’utiliser ma vie à bon escient. Je vais apprendre tout ce que je peux et pratiquer l’amour inconditionnel et la patience envers les autres et moi-même. Je connais une nouvelle façon de vouloir vivre. Jill

 Je m’étais toujours considéré comme agnostique, mais j’ai rapidement découvert ma croyance en Dieu, en l’Univers, en la Vie et en la spiritualité. Chris

 Mon système de croyance a complètement changé en ce qui concerne la religion. Star

 L’amour est la réponse. Il y a un Créateur, et la description biblique de Dieu n’a rien à voir avec le Créateur. Brian

 J’ai cessé d’aller à l’église. Je crois que la plupart des choses que l’église enseigne sont inexactes et même, en certains cas, fausses. Je ne crois pas au portrait d’un Dieu colérique qui punit. Sandra

 Ma pratique religieuse avait cessé à l’âge de 14 ans et je n’ai ressenti aucune envie d’y retourner; par contre j’ai gagné en appréciation vis-à-vis de la spiritualité inhérente à toute vie. Paul

 Je ne suis plus du tout « religieuse » mais je suis très spirituelle. Barbara 

 Je pense qu’un des éléments importants de la vie consiste à faire de son mieux pour être bon; ceci pourrait avoir un lien avec le fait d’avoir été « choisie » et d’avoir pu voir ce monde de béatitude et d’unité. Je pense que la façon dont on se conduit dans la vie compte. Je ne veux pas dire que si l’on est mauvais ou qu’on fait des mauvais choix, on sera exclu de la lumière et du tunnel, car c’est moins cet aspect négatif qui importe que le « plus » réel, la récompense pour la bonté. Diane  

 Je sais que les enfants héritent des péchés de leurs parents. Que l’enfer est ici, sur terre. Et, nous devons répandre la parole de Dieu à savoir qu’il ne nous a pas abandonnés. Il est là pour nous. Bien, Jésus est… (...) Dieu est un petit peu plus strict que Jésus. Kiki

 J’en suis venue à voir les ailes comme les ailes d’Horus et j’éprouve de l’affection à leur endroit. Je ressens beaucoup d’amour pour ces ailes. C’était l’univers entier qui communiquait avec moi. Tout, chaque quark, neutron, atome, esprit et entité partout et en tout temps sont UN. Le Tout fait partie de tout. Rien ni personne n’est séparé. Patti

 Lorsque nous mourons, nous n’allons pas TOUS au même endroit. Selon l’intelligence et l’âge de l’âme, l’on vous met avec celles qui ont les mêmes intérêts et le même âge. Lilith

 J’ai abandonné un style de vie basé sur la drogue et l’alcool qui durait depuis 30 ans. J’ai laissé tomber les gens qui y étaient associés parce que je ne voulais plus ou n’avais plus besoin de cette vie-là. Dieu m’a donné une seconde chance de vivre. J’ai l’impression que Dieu répondait à sa façon à quelques-unes de mes peurs, cette nuit-là. Maintenant, je n’ai pas peur de mourir, mais plus important encore, je n’ai pas peur de vivre, finalement. Dieu est de retour dans ma vie et maintenant j’en suis reconnaissante. Lynda

 En me retournant, je fus inondée de lumière. J’étais entourée d’amour inconditionnel et d’acceptation totale. Je savais que j’étais finalement entière. Je n’avais jamais éprouvé autant de sécurité et de sérénité avant. Soudainement, je possédais toute la connaissance. Tout ce que j’avais entendu ou su était balayé. Je savais que le Christ n’était pas mort sur une croix et qu’il n’y a ni péché ni mal. Je savais que j’existais depuis le début de la création, que j’existerais toujours et que toute conscience est en devenir. Je savais que j’avais vécu plusieurs fois dans la réalité physique; j’ai regardé ces manifestations, observé chacune d’elles. J’ai expérimenté ce que nous entendons par libre arbitre; nous choisissons tout. Il n’y a pas d’absolus. J’ai observé chaque pensée que j’avais choisie s’évanouir naturellement, ainsi que chaque personne que j’avais touchée. Patsy

 Durant ma mort, j’ai perçu le « plan global » avec un mental capable de tout comprendre. Je suis beaucoup plus compréhensive vis-à-vis des interprétations erronées car je sais à quel point l’esprit humain peut être limitatif. La spiritualité se situe au-delà de notre entendement. L’amour inconditionnel de Dieu, immérité, dépasse notre entendement. Notre concept du salut tente de définir l’indéfinissable. Le concept tout entier, tel que nous le débattons, n’effleure même pas la réalité de Dieu. Quelle que soit la profondeur de la joie, de la paix, du bonheur, de la satisfaction et de l’amour que nous expérimentons dans notre vie, ce ne sera toujours qu’un reflet de l’après-vie. Kirsten

 J’étais tout à coup « branchée » sur Dieu, et l’expression n’est pas exagérée. Je SAVAIS, au niveau le plus profond, que je n’avais jamais été réellement connectée à Dieu avant cela. J’avais été fervente dans ma croyance et ma spiritualité, je priais tous les jours et ainsi de suite, mais je n’était pas totalement connectée. L’instant d’un éclair aveuglant, et je l’étais. Son amour était si extraordinaire, tellement stupéfiant, que je ne pouvais exprimer autre chose qu’une profonde gratitude pour ce moment qu’on me permettait de vivre. Ma vie religieuse a changé, mais pas dans le sens habituel. J’avais depuis longtemps cessé d’être liée à une quelconque dénomination, et j’étais en quête d’enseignements spirituels à un niveau plus universel. Josi

 AMOUR, synonyme de croissance spirituelle

 L’être de lumière me montra que les seules choses qui importaient vraiment dans la vie étaient l’amour que nous ressentions, les gestes d’amour que nous posions, les mots d’amour que nous prononcions et les pensées aimantes que nous entretenions. Tout ce qui avait été fait, dit, accompli ou même pensé sans amour était annulé. Lana

 J’ai expérimenté l’Amour … son essence … sa beauté … son existence … sa connaissance … sa puissance … sa générosité … son humour … les leçons, si on peut appeler ça ainsi, étaient interconnectées. Ils étaient sept … mais un.  « Je sais que tu mourrais pour moi … vivrais-tu pour moi? » Voilà les seuls mots que j’ai entendus pendant ce moment d’éternité, dans un autre endroit … et j’ai dis OUI! … je me suis réveillée instantanément dans mon corps, étendue dans mon lit et regardant une étoile … ou était-ce une lumière? Je suis plus certaine que nous sommes aimés, que tous s’aiment les uns les autres, et que je ne fais aucun choix toute seule. Amari

 Un sentiment d’Amour stupéfiant. Amour multiplié par 10 000. NN

 C’était un amour SI pur; je ressentais cela comme un long orgasme, et je suppliais la LUMIÈRE de me laisser entrer. Une voix sortit de la Lumière en disant : « Ton heure n’est pas venue ». Il n’existe aucun mot dans aucune langue pour décrire l’amour inconditionnel et la compréhension, la chaleur, la Connaissance et la façon dont cela vous rend différent de ceux qui ne l’ont pas vécu. Lilith

 Je ressentais que j’étais aimé, et il y avait une formidable impression de chaleur lorsque j’étais dans le champ de cette lumière. Nous sommes tous humains et nous devons tous nous aimer les uns les autres. Mike

 Une impression stupéfiante d’amour et de joie absolus. La « connaissance » instantanée. Une totale conscience du lieu où je me trouvais, du corps de « l’esprit ». La beauté indescriptible de la lumière et l’amour dont je me sentais enveloppé au moment où j’étais dans cette lumière. Paragon

 J’ai su que désormais ma vie serait basée sur l’amour, que la Vie consiste à apprendre à nous aimer inconditionnellement les uns les autres, à apprendre le pardon, la compréhension et à abandonner la compétition pour la richesse matérielle. Je n’avais jamais éprouvé d’AMOUR avant cela, en termes d’amour Divin, et cela m’a définitivement changée pour toujours. Ma vie a pris un virage à 180 degrés. Je suis tellement reconnaissante d’être en vie! Nous sommes faits (créés) d’énergie, c’est-à-dire de lumière, c’est-à-dire d’amour. Nous sommes conséquemment faits d’énergie d’amour, et jusqu’à ce que nous apprenions cela, nous ne pouvons pas être heureux ou nous accomplir dans la vie physique. Josi