NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Shelby M

Description de l'expérience:

J'étais par terre face au plancher du salon après avoir eu une de mes nombreuses crises de grand mal et mon copain m'a ramassée et m'a posée sur le canapé pendant que mon grand-père appelait l'ambulance. Mon grand-père savait que la crise n'était pas comme les autres parce que je ne réagissais pas, ni ne reprenais conscience, comme je le faisais normalement. Je me souviens avant l'arrivée de l'ambulance, avoir perdu et repris conscience. Je me souviens que mon copain et mon grand-père criaient: "Elle ne respire pas. Shelby, respire!" Quand ils criaient mon nom, cela me ramenait à eux et loin de ce que j'appelle le lieu sombre. C'était comme une pièce de couleur, pas noire, plutot brunâtre sans son ni lumière. Pas de murs ni de plancher et il y faisait froid. Je me souviens que les ambulanciers m'ont portée sur une civière, descendant les marches de la véranda et me poussant à l'arrière de l'ambulance. La prochaine chose dont je me souviens, c'est que j'étais aux urgences.

Il y avait ce sentiment d'urgence tout autour et dans l'air. Tout le monde courait et s'afférait sur moi et tous étaient vraiment concernés. Je les regardais tous du coin de la pièce. Pas du lit sur lequel mon corps était allongé. Ensuite, je suis passée du fait de suivre la scène du coin de la pièce, au fait de la regarder juste par-dessus de la tête de chaque personne. Je les ai regardés me piquer avec des aiguilles et faire des tests. Il devait y avoir environ douze personnes qui s'afféraient sur moi en même temps. Je me souviens les avoir tous entendus parler depuis mon lit, mais en voyant tout d'en haut. Le médecin à ce moment-là (qui est maintenant mon cardiologue) disait: “Elle n'a que 16 ans et on ne la laissera pas mourir maintenant! Allez les gars, on y va! Donnez- moi ... "- et il disait à tout le monde ce qu'il voulait ou ce dont il avait besoin.

Ensuite, je suis passée du fait d'être juste au-dessus de toutes les têtes en train d'observer la scène, pour me trouver de retour contre le plafond. Le sentiment d'urgence a grandi pendant que j'étais contre le plafond. Je me souviens avoir vu et entendu très clairement, mon docteur me disant: «Allez, vous devez vous battre. Shelby, vous devez vous battre. Je ne vais pas vous laisser mourir, battez-vous!" En même temps, il disait que quelqu'un me faisait une coupure dans mon bras droit et y insérait ce qui ressemblait à un tube ou un fil qui était relié à une boîte brune au pied du lit. À ce moment-là, lorsqu'il a prononcé mon nom, je suis passée du haut du plafond juste au-dessus de mon corps, regardant vers le haut. Pas dans mon corps sur le lit, mais planant juste au-dessus. Puis, j'étais dans cet endroit sombre pendant une seconde puis dans mon corps.

Je me suis réveillée dans l'unité de soins intensifs deux jours plus tard et la première chose que j'ai remarquée était que des tubes me sortaient de partout et que mes deux bras étaient attachés. J'ai crié, "'HEY!" à travers un masque d'air parce que je ne pouvais pas bouger. Une infirmière est venue tout de suite, m'a calmée, m'a dit que j'étais à l'hôpital et a expliqué ce qui était branché dans mes deux bras et pourquoi ils les avaient attachés. (C'était au cas où j'aurais une autre crise, pour que je ne les retire pas. L'un d'eux était un stimulateur cardiaque temporaire et me maintenait en vie à l'époque.) J'ai sombré dans le sommeil à nouveau après avoir été réveillée pendant quelques heures. Ma mère était là avec moi tout le temps. Le lendemain matin, le médecin a estimé que j'étais suffisamment stable pour subir la chirurgie dont j'avais besoin pour implanter le stimulateur cardiaque dont j'avais besoin. (C'était il y a plus de vingt ans et les stimulateurs cardiaques étaient un gadget encore assez nouveau). Je me souviens avoir été préparée pour la chirurgie et ensuite roulée dans la salle d'opération. Ils ont branché les médicaments pour m'endormir, et j'ai perdu conscience.

La prochaine chose dont je me souviens, c'est d'avoir «sauté» hors de mon corps et de m'être retrouvée debout à la porte de la salle d'opération. J'ai regardé en arrière pendant qu'ils s'afféraient sur moi pendant une seconde, puis j'ai commencé à marcher dans le couloir de l'hôpital. Je me souviens être passée près du poste de l'infirmière, puis au poste d'admission des malades, avant de franchir la porte de l'hôpital. (Je n'ai pas réellement ouvert la porte, c'était comme si j'étais à l'hôpital une seconde, puis à l'extérieur l'instant suivant.) La minute où j'étais hors de l'hôpital, c'était comme si quelque chose m'avait soulevée et j'ai pris mon envol. J'ai regardé la rue et les voitures dans la rue, puis j'ai pris de l'altitude et j'ai commencé à prendre une direction. La raison pour laquelle j'utilise le mot direction est que c'était comme si j'étais attirée et que je ne faisais pas cela de mon propre chef. J'ai continué à aller plus haut et dans cette direction, j'ai volé au-dessus d'une prairie remplie de fleurs, puis de pins et de montagnes. Pendant que je volais et voyais ces beaux paysages, j'entendais une musique douce; c'est si difficile à expliquer. Ce n'est pas comme ce que vous entendez à la radio ou durant un concert, mais c'était de la musique. Il y avait cette petite lumière au loin, et la lumière devenait de plus en plus grande au fur et à mesure que je volais vers elle. Je suis allée de plus en plus haut jusqu'à ce que je sois au-dessus de ce que je croyais être des nuages, de couleur blanche et cela ressemblait à des nuages pendant une journée ensoleillée, puis je me suis arrêtée.

J'ai commencé à ressentir la présence «d'autres» autour de moi qui m'accueillaient en m'appelant par mon nom. Je leur ai demandé qui ils étaient et ils m'ont dit leur nom. J'avais un lien avec eux d'une façon ou d'une autre, mais je ne pouvais pas comprendre comment ils me connaissaient parce qu'ils n'avaient pas l'air familiers, même s'ils me donnaient le sentiment de l'être. La communication ne se faisait pas comme lorsqu'on parle à des gens normalement, c'était plus comme si nous nous parlions mentalement. Le sentiment d'immense amour pur émanant d'eux et de cet endroit était tellement intense que cela me met encore au bord des larmes au moment où j'écris ceci. Juste au moment où je renouais (pour ainsi dire) avec eux, j'ai remarqué qu'ils ont commencé à s'éloigner de moi alors que je voulais être près d'eux à cause de l'intense sentiment d'amour, mais je ne pouvais pas aller plus en avant. C'était comme si j'étais plantée à cet endroit et qu'ayant été attirée, ou m'étant envolée, dans cette direction, on m'avait arrêtée. Alors cette «voix» a dit d'un ton fort et ferme: «Non, pas encore, vous devez repartir en arrière». Et à ce moment-là, j'ai été flanquée dans mon corps. 

Je me suis réveillée un jour après que mon stimulateur cardiaque a été mis en place. J'ai dit à la première infirmière que j'ai vu ce qui m'était arrivé. J'en ai parlé à mon docteur un peu plus tard quand il est venu me vérifier. Après que le médecin soit parti, ma mère et une autre infirmière m'ont dit que pendant la chirurgie, mon cœur s'était arrêté à nouveau et qu'ils avaient déclaré un code bleu. On m'a dit qu'ils se sont afférés sur moi pendant plus de quinze minutes jusqu'à ce qu'ils m'aient assez stablilisée pour terminer la chirurgie. J'ai parlé à ma mère des personnes qui étaient là et qui m'avaient accueillie. Elle a dit que certains des noms que j'évoquais étaient ceux de parents décédés ou d'amis de la famille qui étaient morts avant ma naissance et que deux d'entre eux dataient d'avant sa naissance, que ma grand-mère lui en avait parlé.

Renseignements généraux:

Genre:     Femme

La date à laquelle la NDE est survenue:     Janvier 1977

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie?    Oui   Crise cardiaque. Mon cœur a cessé de battre. J'ai une condition médicale appelée bloc cardiaque de troisième degré. Je suis née avec ça, mais cela n'a été découvert que jusqu'à ce pépin à l'âge de seize ans. À l'âge de quatre ans, on m'a trouvé ce que le docteur appelait un rythme cardiaque lent et un fort murmure cardiaque. À l'âge de cinq ans, j'ai commencé à souffrir de crises de grand mal, on m'a fait toute une serie de tests et mise sur Phenobarbital pour épilepsie (ce qui avait été leur diagnostique). Les crises ont continué à s'aggraver et sont devenues plus fréquentes et à l'âge de dix ans, je prenais du Phenobarbital trois fois par jour et du Dilantin deux fois par jour. À l'âge de quinze ans et demi, les crises étaient difficiles à contrôler et mes parents étudiaient la possibilité de me faire poursuivre ma scolarité à la maison parce que j'avais des crises à l'école au moins quatre fois par semaine. À l'âge de seize ans, j'ai eu une crise et je me suis réveillée dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital avec un stimulateur cardiaque temporaire inséré dans mon bras droit, des tubes qui me sortaient de partout et des attaches douces. Ils essayaient toujours de me stabiliser avant d'insérer le stimulateur cardiaque permanent. Au cours de la crise qui m'a fait attérir à l'hôpital, j'avais souffert de fibrillation auriculaire, puis mon cœur s'était arrêté. On m'a fait de la défibrillation à plusieurs reprises et la seule chose que mon coeur faisait, c'était une nouvelle crise de fibrillation auriculaire, avant de s'arrêter. Ils ont fini par me faire une piqure d'adrénaline directement dans le cœur, puis ont placé le stimulateur temporaire dans mon bras. Donc, pour résumer, mon cardiologue a dit que ce qui se passait, c'est que pendant les crises de grand mal, mon rythme cardiaque était si faible que mon cerveau souffrait d'un grave manque d'air. Et pendant la derniere crise, mon cœur avait cessé de battre correctement et s'était arrêté tout de go. Je peux fournir un dossier médical, y compris la bande de l'électrocardiographe lorsque j'étais morte et qu'elle était plate.

Éléments de l'EMI:

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience?     Positive 

Y at-il des médicaments ou des médicaments qui auraient pu influer sur l'expérience?   Non    

L'expérience a été onirique de quelque manière?   NON, c’était réel.

L'expérience incluait:    une expérience hors du corps

Vous êtes vous senti séparé de votre corps?   Oui  

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au maximum de votre conscience et vivacité?   Je me souviens de tout très clairement; cest quelque chose que je n’oublierai jamais. 

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir?     Tout semblait se passer à la fois; ou le temps s'arrêtait ou perdait toute signification. Quand cela se passait, c’était comme si cela se passait très rapidement, alors qu’en fait, cela s’est déroulé sur plusieurs jours.      

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal?  Une sorte de musique.

Avez-vous eu l'impression d'être conscient de choses se déroulant ailleurs?   Les noms des personnes qui m'ont accueillie dans ce lieu. Ma mère m'a dit plus tard qu'il s'agissait de parents ou d'amis de la famille qui étaient décédés avant ma naissance et que deux d'entre eux étaient morts avant que ma mère ne soit née. Ma grand-mère lui en avait parlé.

Êtes-vous passée à travers un tunnel?   Indécis(e)  Ce n'était pas vraiment comme un tunnel, mais plus comme une brume épaisse et blanche.

L'expérience incluait:   la présence de personnes décédées

Avez-vous rencontré ou été conscient de la présence d'êtres décédés ou encore vivants?   Oui   Ils m'ont accueillie et ils m'étaient familiers, mais je n'ai pas reconnu leurs visages.

L'expérience incluait:    un vide

L'expérience incluait:  de l’obscurité

L'expérience incluait:   une lumière surnaturelle

Avez-vous vu une lumière qui ne vous semblait pas d'origine terrestre?     Oui  La lumière était minuscule au début, puis s’est amplifiée à mesure que je me rapprochais.

L'expérience incluait:   un paysage ou une ville surnaturels

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde non terrestre?    Un endroit clairement mystique ou un domaine surnaturel

L'expérience incluait:    une tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience?     J'étais curieuse et calme en même temps, et l'endroit où je me trouvais, juste avant mon retour dans mon corps, me donnait le sentiment d'être «chez moi».

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre?     Tout sur l'univers.     La voix qui a dit d'un ton fort et ferme "Non, pas encore, vous devez repartir en arrière". J'ai eu le sentiment que je suis censée être ici. C'était des années avant la naissance de mes quatre beaux enfants. Maintenant, je connais au moins une partie de la raison pour laquelle je devais revenir.

L'expérience incluait:   une limite ou point de non-retour

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite?    Oui Je suis arrivée jusqu'à un point dans mon vol / le fait d'être attirée dans une direction et puis cela s'est arrêté. C'était l'endroit où j'ai rencontré / j'ai refait la connaissance des «autres» et je ne pouvais pas dépasser ce point.

Êtes-vous arrivé à une frontière ou à un point de non-retour?   J'ai atteint une barrière que l'on ne me permettait pas de dépasser; où j'étais renvoyée contre ma volonté. La voix était ferme et n’a fait planer aucun doute quant à cette décision.    

Dieu, Spiritualité et Religion:

Quelle était votre religion avant cette expérience?   Aucune, je crois en Dieu.

Quelle est votre religion maintenant?   Aucune, je crois en Dieu. 

Est-ce que vos valeurs et croyances ont changé à la suite de cette expérience?     Oui    Je n’ai plus peur de la mort.

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion:

Les changements dans votre vie depuis votre EMI sont:     Augmentation

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience?   En raison de mes capacités clairvoyantes et clairaudiques, je travaille actuellement comme psychique professionnel et j'aime vraiment aider les autres dans cette capacité.

Après l'EMI: 

Avez-vous changé d'emploi à cause de cette expérience?     Emploi ou études.

Avez-vous noté un changement physique à cause de votre expérience?     Séquelles physiques. 

Avez-vous vécu des expériences médiumniques attribuables à cette expérience?     Sensibilité élargie, capacités psychiques et de guérison accrues. 

Avez-vous noté un changement dans vos sentiments à cause de cette expérience?     Sentiments vis à vis de la famille, des amis et de la société.

Avez-vous noté un changement quant à la peur de la mort à cause de cette expérience?     Sentiments sur la mort

Avez-vous vécu un changement dans vos objectifs de vie à cause de cette expérience?     Sentiments sur le but de la vie.

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots?     Oui     Definitions.

À la suite de votre expérience, avez-vous acquis des habiletés médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant?    Oui   J'ai toujours été intuitive, mais après mon retour dans mon corps, je suis devenue très clairvoyante - clairaudiente au point que je peux voir et entendre des événements à venir parfois des années à l'avance. 

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous?      La meilleure partie était le sentiment d'amour pur. Le pire était de revenir dans mon corps - ça faisait mal. 

Avez-vous déjà partagé cette expérience avec d'autres?     Oui Résultat mitigé; certains ont été intéressés, d'autres ont dit que j'avais rêvé ou que cela ne s'était jamais produit, d'autres ont trouvé cela fascinant.

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie?     Non