NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Sharon M

Description de l’expérience :

C’était en milieu d’été 2005. J’étais assise à l’extérieur, sur les marches derrière la maison. Je discutais au téléphone avec une amie chère habitant en Oregon. Il était tard et mon ex-mari venait de rentrer du travail. Il était électricien dans l’une des usines du secteur. Il venait de passer à côté de moi alors que j’étais assise sur les marches en béton, il commençait à pleuvoir. J’ai entendu le tonnerre au loin, je lui ai donc demandé s’il était dangereux de téléphoner avec un combiné sans-fil pendant un orage. Il m’a répondu que je ne risquais rien, j’ai donc continué à discuter avec mon amie pendant qu’il rentrait dans la maison pour se changer. Environ cinq minutes plus tard, j’ai entendu un fort craquement au moment où un éclair a surgi des cieux en furie, me touchant au bras droit. J’ai senti la douleur de la brûlure tandis que l’éclair me traversait le corps, me projetant au sol, laissant des marques noires sur le béton des marches à l’endroit où j’avais posé les pieds et le postérieur.

Après m’avoir traversé, il a voyagé sous la maison et fait exploser le transformateur situé juste devant, privant d’électricité tout le voisinage pendant 4 heures. Je me souviens de l’état de choc, de m’être sentie très bizarre, très désorientée, déconnectée. Tout mon corps tremblait, j’étais en sueur, j’avais la nausée. La douleur dans le bras et la poitrine était insupportable. Après que mon esprit ait quitté mon corps, qu’il soit allé dans la maison durant la courte période avant de partir dans les nuages, ce que j’ai vu m’a beaucoup troublée car même si c’était bien ma maison, aucun des meubles ne m’appartenaient. Ils étaient d’une époque totalement différente, comme si j’avais reculé dans le passé, peut-être jusqu’aux années 1920 ou 1930. Je n’arrivais pas à croire ce qui venait de se passer.

J’étais sur le sol et j’ai senti mon esprit s’élever hors de mon corps. J’ai flotté dans la maison en regardant autour de moi. Tout paraissait tellement étrange, rien n’avait l’air normal. Tout était d’une couleur jaune brûlée, même l’air. Ensuite j’ai remarqué que les meubles dans la maison n’étaient pas les miens. J’ai immédiatement vu que les rideaux en dentelle aux fenêtres ne m’appartenaient pas non-plus. J’ai commencé à avoir peur. Il n’y avait personne à l’intérieur. Où mon mari était-il allé ? Où mes enfants étaient-ils partis ? Je n’ai trouvé personne. Le transformateur avait explosé, il n’y avait donc pas d’électricité, pourtant j’entendais ce qui ressemblait à une vieille émission radio. Je ne flottais plus. Je traversais les pièces en marchant, à la recherche de la source sonore, mais je ne l’ai pas trouvée. Cela n’a sans-doute duré que quelques minutes, mais le temps a paru s’arrêter, les mouvements semblaient fortement ralentis.

Ensuite, je me suis retrouvée totalement enveloppée dans de très beaux nuages cotonneux roses et dorés. Ils étaient tellement magnifiques ! J’étais impressionnée par tant de beauté. J’éprouvais une très profonde sensation de paix, ainsi qu’un sentiment d’amour total. C’était si grand, immense, complet et profond. J’avais l’impression que tous les pores de mon corps s’étaient ouverts, absorbant toute la paix et l’amour. Je baignais tout simplement dans cet amour magnifique et profond. Je me sentais complète, en plénitude et totalement acceptée. Je n’avais aucune idée de ce qui se passait. Je me déplaçais horizontalement au sein de ces nuages somptueux. Je n’avais pas la sensation de bouger verticalement. Je sentais une présence immense tout autour de moi. Elle était tellement aimante qu’elle déversait de l’amour sur moi et en moi. Les mots me manquent pour expliquer cet amour. Il était tellement magnifique ! Aujourd’hui encore j’en ai les larmes aux yeux.

Puis, deux hommes sont apparus de chaque côté de moi. Ils étaient jeunes, peut-être entre 20 et 30 ans. Ils avaient les cheveux blonds et les yeux bleus. Leurs vêtements semblaient faits de lin écru. Une lumière intense brillait autour d’eux ; ils semblaient illuminés, la joie paraissait se déverser de chaque cellule de leur corps. Leurs habits de lin apparaissaient très détaillés, très doux. Je voyais tous les petits détails du tissage. Pourquoi cela semblait-il important ? Je l’ignore. Mais cela ressortait très nettement. Au début, j’ai cru que ces hommes étaient des anges, mais j’ai ensuite compris de qui il s’agissait : mes deux frères cadets morts en bas-âge. Je n’avais qu’un an lorsque le premier est mort peu après la naissance. J’avais 2 ans quand ma mère a perdu l’autre à cause d’une fausse couche, la grossesse étant suffisamment avancée pour qu’elle sache que c’était un garçon. J’étais au courant, mais j’étais trop jeune pour avoir un quelconque souvenir d’eux. Mes parents n’en parlaient jamais.

Nous étions si heureux de nous voir ; c’était comme une réunion de famille. Leur sourire était magnifique, ils ressemblaient tant à papa. Je savais qu’il aurait été fier d’eux. J’étais à l’aise tandis qu’ils m’ont accompagnée depuis les nuages vers un superbe jardin situé sur la gauche d’une immense ville radieuse.

En regardant alentour, j’ai remarqué que les couleurs étaient très vives et vibrantes, l’air était doux et cristallin. J’entendais les oiseaux chanter, de l’eau couler comme si un cours d’eau se trouvait à proximité. Il y avait des arbres, des fleurs, l’herbe était fraîche et douce sous mes pieds. Une brise douce comme de la soie m’effleurait la peau. Tandis que je me trouvais dans cet endroit à couper le souffle, je sentais une immense présence partout autour de moi, déversant tout simplement Son amour sur moi. J’éprouvais une telle joie, j’étais pétrifiée, impressionnée par la beauté, l’amour tout autour de moi.

A ce moment-là, j’ai été informée que je venais de mourir et que j’entrais au paradis. C’était comme si ce savoir m’était infusé. C’était mentionné comme un simple fait, il n’y avait aucune sensation de peur ou de choc. J’avais l’impression de flotter. Je me sentais tellement bien, je n’ai donc pas lutté. Puis, alors que des gens s’assemblaient autour de moi pour me soutenir, j’ai revu ma vie, on me l’a fait voir, tout ce que j’avais fait ou dit m’a été montré. C’était comme regarder une bobine de film en noir et blanc. Il n’y avait absolument aucun sentiment ou jugement. C’est alors que j’ai appris que Dieu ne nous juge pas. On se juge soi-même, face à Lui dans toute Sa gloire et perfection, pendant qu’on regarde sa vie défiler devant soi.

Dans mon cas, Il s’est contenté de m’aimer tout au long du passage en revue de ma vie. Aucune parole n’a été prononcée, ce fut terminé en un clin d’œil. C’est après avoir revu ma vie que j’ai entendu une voix masculine dire : « Ce que tu donnes dans l’univers te reviendras. ». Tandis que je me tenais dans le jardin, j’ai à nouveau remarqué combien les couleurs des fleurs, des arbres et de l’herbe étaient belles et brillantes. Les rouges étaient plus rouges, les roses plus intenses et les jaunes plus puissants. Les couleurs étaient beaucoup plus vibrantes que toutes celles que j’avais pu voir auparavant. L’air avait un parfum suave. Il était tellement pur et transparent. L’herbe était fraîche au toucher, comme par une belle journée de printemps. Des oiseaux chantaient dans les arbres, j’ai vu une rivière, quand elle coulait sur les rochers, l’eau brillait comme des diamants au soleil. J’ai entendu de la musique, plus belle que tout ce que j’avais pu entendre avant. C’est alors que j’ai remarqué que tout produisait sa propre tonalité ou sonorité. Les arbres émettaient un son, les feuilles avaient leur bruit propre, l’herbe avait le sien, les rochers en avaient un autre, l’eau un autre encore, etc. En rassemblant tous ces sons, on obtenait la plus magnifique chorale symphonique jamais créée. Et ce qui est le plus stupéfiant, c’est qu’au paradis tout et tout le monde chantait les louanges de Dieu. Elles se déversaient tout simplement de chaque feuille, rocher, brin d’herbe, oiseau. C’était le son le plus magnifique que j’aie entendu. Je l’entends toujours aujourd’hui, après toutes ces années. C’est comme une chanson dans le vent. De temps en temps, je perçois encore cette musique paradisiaque, quand la brise souffle à travers les feuilles des arbres. Cela me ramène là-bas et je ressens à nouveau cet amour profond qui englobe tout. Cela me soigne l’âme et mon esprit s’envole. Le temps n’existe pas au paradis, je n’ai donc aucune idée de la durée de chacune des étapes de ce voyage.

D’un côté j’ai l’impression que tout s’est passé très vite, de l’autre, le temps semblait à l’arrêt. J’ai eu la sensation d’être reliée à une immense perfusion de savoir. Toutes ces connaissances m’alimentaient, je n’avais même pas les mots pour poser les bonnes questions. J’éprouvais tant de joie et d’enthousiasme. C’était un « Aaah ! » après l’autre. Tout semblait tellement simple et logique. Je me souviens de m’être exclamée avec un grand sourire : « Oh ! Alors ce n’était que ça ? c’est vraiment génial. » Dieu, tu es phénoménal ! C’est nous qui compliquons tout. J’ai vu des anges, ils m’ont parlé et indiqué un lac dans lequel ils m’ont montré des évènements à venir sur terre (qui se sont effectivement produits).

Je me souviens également d’avoir regardé l’avant de mon corps. J’ai vu que j’avais toujours un corps et que son apparence était inchangée. Je portais les mêmes vêtements et j’ai remarqué mes longs cheveux blonds me retombant sur les épaules. J’ai vu mon short en jean et mes pieds. J’ai cependant noté également que mon corps semblait bien plus léger, il donnait l’impression de « flotter ». Il n’était pas pesant comme sur terre où nous sommes attirés par la gravité. Ici tout parait lourd, mais là-bas j’avais un corps léger. Je me suis aussi aperçue que je ne me préoccupais plus de mon corps, de son apparence, de savoir si j’y étais à l’aise ou non.

Je sais que je l’ai déjà mentionné, mais je ressentais uniquement un amour immense et une acceptation totale. C’était tellement stupéfiant ! Il y avait des gens partout. Tous avaient l’air jeune, personne n’était malade. Ensuite, Jésus s’est avancé vers moi. Il était grand et tellement beau ! Il avait des cheveux noirs ondulés, très longs, jusqu’à la taille. Il avait le teint mat et ses yeux étaient d’un brun humide et chaleureux. Son sourire m’a fait fondre. Il m’a dit qu’Il m’aimait, qu’Il était resté à mes côtés chaque jour de ma vie. Il m’a appris qu’Il ne m’avait jamais quittée et qu’Il n’allait jamais le faire. Il m’a enjoint de ne pas avoir peur. Je me contentais de le regarder. Je ne pouvais pas parler, Il était si beau. Tandis qu’Il me déclarait Son amour, je restais sans voix en pensant qu’Il était vraiment mort pour moi.

Puis je suis allée vers le bord du jardin pareil à un vallon boisé. Je voyais des rayons dorés passant à travers les branches de grands chênes et pins. J’ai remarqué un tronc au sol près d’une rivière, ainsi que des petites fleurs qui pointaient ici et là. Le sol était jonché d’aiguilles et de quelques pommes de pin. Je suis allée vers le tronc et je me suis assise en écoutant l’eau danser sur les rochers. En levant les yeux, j’ai vu un homme assis à l’autre bout du tronc. L’air était frais, agréable, j’entendais le doux chant des oiseaux. Je savais que cet homme était Dieu. Il avait des cheveux bruns bouclés jusqu’aux épaules, une barbe soigneusement taillée, de magnifiques yeux bleus et un sourire jovial. Il mesurait environ 1,80 m. Il portait une robe blanche et des sandales. Nous sommes restés très longtemps assis, simplement à discuter. Son rire était merveilleux et ses yeux étincelaient d’un tel bonheur. Il est resté silencieux un moment, Il m’a regardé dans les yeux. D’une voix douce et calme il m’a posé cette question : « Que ferais-tu s’il n’y avait que toi et moi ? ».

Je l’ai regardé en demandant : « Que veux-Tu dire ? ». Il a souri, Il était tellement patient, comme un père avec un jeune enfant. Il m’a redemandé : « Que ferais-tu s’il n’y avait que toi et moi ? ». J’ai regardé mes mains posées sur mes genoux, j’ai réfléchi quelques instants, puis je l’ai regardé à nouveau en répondant : « Je ne comprends pas ce que Tu veux dire. ». Il a continué à sourire, ll m’a très patiemment expliqué : « Pas de parents, d’enfants, de mari, d’amis. Seulement toi et moi, personne d’autre. ». En regardant Son beau visage, j’ai secoué la tête en bafouillant, je me sentais intimidée, indigne tout à coup. J’ai déclaré : « Non, je Te rendrais fou au bout de dix minutes avec toutes mes questions et mon bavardage, ensuite tu ne m’apprécierais plus beaucoup, s’il n’y avait que Toi et moi. ».

Il s’est contenté de me sourire. Il était tellement patient, aimant. Si doux en fait, que mon sentiment d’indignité a commencé à disparaître. Ensuite Il s’est levé et m’a fait signe de Le suivre. Nous avons marché sur une courte distance. Puis il m’a montré la totalité de l’univers avec personne dedans. Il n’y avait pas de gens, de bâtiments, de voitures, d’animaux et d’arbres. Il n’y avait que des tourbillons gazeux aux couleurs de l’arc-en-ciel, les diamants étincelants des étoiles et des planètes qui orbitaient. C’était beau à couper le souffle, mais cela paraissait tellement vaste. Je n’avais jamais réalisé à quel point l’univers est immense. J’ai eu l’impression qu’une seconde plus tard nous étions à nouveau sur le tronc à côté de la rivière. Il m’a redemandé : « Que ferais-tu s’il n’y avait que toi et moi ? ». Les mots me manquaient pour répondre correctement à Sa question. Il attendait. Je fixais un très grand chêne face à moi. Je voyais les détails du tronc, les petits vaisseaux vitaux dans les feuilles tendres, les racines sous terre. Ce que je voyais n’était pas simplement un arbre, mais les éléments individuels qui constituaient l’ensemble de l’arbre. Je voyais à quel point chacun était important pour la vie de l’arbre, combien cet arbre comptait pour son environnement, ensuite j’ai vu comment toutes les choses sont reliées, chaque élément étant important à sa façon. J’ai examiné cela pendant un moment, je sentais que le fait de le remarquer était exactement ce que Dieu avait prévu, qu’il s’agissait d’un très grand pan du savoir que Dieu essayait de m’enseigner. Puis je Lui ai répondu.

Aujourd’hui, je n’ai aucune idée de la raison pour laquelle je Lui ai fait une telle réponse, je n’ai en effet jamais lu le Coran, je n’ai même pas vu ce livre et je ne connais rien à l’Islam. J’ai pourtant dit : « Dieu, Tes cent noms dans le Coran c’est Dieu est partout, Dieu est nulle-part et Dieu est en moi. ». Il a acquiescé : « Oui, c’est exact, c’est bien cela. Et… ». J’ai regardé l’arbre à nouveau puis j’ai tourné le regard vers Lui en disant : « Dieu, Tu as créé cet arbre, Tu es dans cet arbre, donc quand je le regarde, je Te vois. ». Il m’a regardé avec son sourire magnifique en approuvant : « Oui. Et… »

Je me suis alors mise à penser à mes parents, j’ai poursuivi : « Dieu, Tu as créé mes parents, Tu es en mes parents, donc quand je vois mes parents, je te vois. ». Il a répété : « Oui. Et… ». Il essayait d’entraîner ma réflexion plus avant. J’ai alors pensé aux personnes cruelles envers les autres dans ce monde, à celles qui m’ont fait du mal. Ce sont des gens que je n’apprécie pas vraiment, j’ai donc dit à Dieu : « Il existe des personnes que je n’aime pas vraiment parce qu’elles font du mal aux autres, mais Tu les as créées, Tu es en ces personnes, donc quand je les regarde, je Te vois. »

A nouveau Il m’a souri en approuvant : « Oui, c’est exact. Maintenant, j’ai une question pour toi. Quand tu regardes dans un miroir, que vois-tu ? »

J’ai de nouveau regardé mes mains, réfléchissant quelques instants, normalement j’aurais dû répondre par une phrase du genre : « Je me vois, pas quelqu’un d’exceptionnel, seulement moi. ». Mais ensuite j’ai regardé Ses yeux magnifiques et ces sentiments se sont évanouis à cause de l’amour profond que j’y ai vu. J’ai alors déclaré : « Dieu, Tu m’as créée, tu es en moi, donc quand je regarde dans un miroir, je Te vois. ». Il s’est exclamé : « Oui, c’est exact. » Il semblait tellement heureux, un sourire fendu d’une oreille à l’autre. Et je ressentais Sa joie et Son amour profond qui m’enveloppaient. J’étais totalement immergée dans Son amour tandis qu’Il me regardait. Pour moi, c’était tellement grand. Je percevais l’immensité de cette révélation ; je la sentais tout simplement tourbillonner dans mon cœur et dans mon esprit.

Je vois très facilement la beauté de Dieu en autrui tout autour de moi, mais il m’est beaucoup plus difficile de voir la beauté de Dieu en moi-même. Aujourd’hui encore, je dois me rappeler à moi-même que je suis particulière, que je suis belle. Chacun d’entre nous est particulier pour Dieu. Il nous a créés. Il ne fait aucune erreur, Il ne rate rien. Pour Lui nous sommes tous importants, nous sommes tous beaux. Il nous voit au travers du parfait amour. Nous sommes des êtres imparfaits qu’Il aime à la perfection. L’amour parfait fait magnifiquement briller nos âmes. Ce qu’il me fallait apprendre, c’est que la véritable beauté brille au tréfonds de l’âme. La beauté extérieure disparaît avec le temps, mais la beauté réelle provient de l’intérieur et ne disparaît jamais car elle est intrinsèque, éternelle. Il m’a fallu apprendre qu’en tant qu’être humain ma valeur ne dépend pas de ce que les autres pensent de moi, qu’ils soient satisfaits de moi ou non. J’ai aussi dû apprendre que le bonheur ne provient pas d’une source extérieure. Afin d’être véritablement heureuse, il faut qu’il vienne de l’intérieur du cœur. Pour Dieu, je suis moi, c’est tout, seulement moi. A Ses yeux, je suis un être parfait « juste moi ». Ma valeur consiste à être telle que Dieu m’a créée. Je n’ai pas à rendre heureux qui que ce soit d’autre. Ce que Dieu voulait que je sache, c’est qu’Il est toujours satisfait de moi. Ce que je dois faire, c’est être contente de moi, trouver la Joie dans ma vie. Je dois cesser de m’inquiéter de ce que les autres pensent, je dois voir Sa beauté en moi-même.

Nous avons terminé notre conversation et nous sommes levés. Nous avons commencé à marcher dans la forêt, où nous avons rencontré deux femmes vêtues de belles robes ornées, qui m’ont emmenée vers un lac serein au bout de la zone forestière. Ces deux femmes, dont je savais qu’il s’agissait d’anges, m’ont montré ce qui ressemblait à des images animées d’évènements à venir sur terre. Ce que j’ai vu concernait les évènements liés aux attaques du 11 septembre, à d’autres attaques terroristes, ainsi qu’à l’effondrement de nos institutions financières, en d’autres termes, notre monnaie n’ayant plus la valeur du papier sur lequel elle est imprimée. Elles m’ont dit qu’au fil du temps, on allait revenir au troc comme cela se pratiquait dans un passé ancien. Elles m’ont montré de nombreuses catastrophes naturelles, telles que des tremblements de terre, des éruptions volcaniques, des tornades, des tempêtes, ainsi que 6 énormes vagues recouvrant les terres.  J’en ai vu une au Japon, une en Indonésie et une au Chili.

Au Canada, j’ai vu une femme et son petit garçon dans une voiture balayée de la route par une inondation. La voiture a été submergée et ils se noyaient. Dieu a envoyé des anges sous forme de personnes pour les en sortir, mais le garçon était déjà mort. Les femmes m’ont dit qu’il allait pourtant survivre et c’est ce qui s’est produit. Par la suite cette mère a diffusé une série de vidéos spirituelles.

Elles m’ont montré le gouvernement, comment il détruit la paix dans notre monde, à quel point il est corrompu, l’obscurité qui l’entoure.  Elles m’ont fait voir différents gouvernements renversés, d’énormes émeutes dans les rues. J’ai vu un combat en particulier, au cours duquel un homme jetait quelque chose dans une vitrine, le bâtiment voisin était en feu. J’ai également entendu des coups de feu. Les femmes m’ont dévoilé des poches de lumière qui subsistaient dans de petites zones qualifiées de « lieux sûrs ». Ces refuges se trouvaient principalement dans des régions montagneuses. Elles m’ont indiqué comment repérer les nuages noirs autour des territoires pour savoir où se trouvent ces lieux surs. La dernière chose que j’ai vue, c’était un ruban argenté séparant en deux les Etats-Unis. On m’a fait savoir que ce ruban était une rivière, je suppose qu’il s’agit du Mississippi, mais on ne m’a pas fourni d’indication quant à la nature de ce ruban, si ce n’est qu’il s’agrandissait.

Aujourd’hui, pour dire la vérité, lorsque ces évènements se produisent je suis autant choquée et surprise que n’importe qui. Ils arrivent tels que les anges me les ont montrés, ce n’est que par la suite que je réalise : « Oh mon Dieu ! C’est ce qu’elles m’ont fait voir. ». Cela me paraît tellement incroyable. J’ignore pourquoi elles me les ont montrés. Que suis-je censée faire de ces informations ?  Elles ne me l’ont pas dit, je me contente donc d’attendre de voir ce qui va se passer ensuite. Quand les choses se sont produites telles qu’elles me les ont décrites, j’ai été stupéfaite et je le suis encore. Je suis désolée, je ne peux pas prévoir l’avenir. Je ne le veux vraiment pas. Mais parfois, j’ai des flashs de cette « perfusion de savoir » et il se peut que je connaisse un évènement un jour, une semaine ou un mois avant qu’il ne se produise. Je peux en rêver ou avoir une vision avant qu’il n’arrive. Alors je prie. Jusqu’à maintenant, tous les évènements à venir que les anges m’ont fait voir au cours de l’EMI se sont réalisés.

Lorsque mon expérience a pris fin, je gisais sur le sol dans mon jardin, juste à côté des marches où la foudre m’avait frappée. De l’autre côté du patio, je voyais le téléphone qui m’avait été arraché des mains, il était totalement carbonisé. J’ai également vu les marques de brûlure sur les marches aux endroits où avaient reposé mes pieds et mon postérieur. Au cours des six premiers mois suivant mon retour de l’EMI, j’ai vécu dans un état de complète béatitude / union avec Dieu. Ma foi est bien plus forte qu’avant. Je ne suis pas pratiquante, mais j’ai une relation beaucoup plus profonde avec Dieu. J’ai des visions, je vois, je sens et j’entends des esprits. Nombre de mes relations ont changé, j’ai divorcé et me suis remariée. Juste après mon EMI, j’ai vécu un éveil Kundalini spontané. Au début j’étais incapable d’aller dans les magasins, les églises ou les endroits fréquentés parce que je ressentais les ondes énergétiques des autres personnes. Les lumières intenses, la musique forte ou les couleurs sombres me rendaient malade.

Il semble que j’attire la foudre. J’ai été atteinte quatre fois au total. Deux fois par une boule de feu et deux autres fois par un éclair. J’ai été touchée par l’orage à 40, 43, 44, et 46 ans.  La première fois par une boule de feu passée par la fenêtre latérale de l’abri à travers une vitre cassée. La boule a roulé sur le plancher et m’a frappée aux mains alors que j’étais sur l’ordinateur. La deuxième fois, ce fut mon EMI avec un éclair. Le cardiologue a dit que j’avais peu de dommages au cœur par rapport au foudroiement et que j’avais de la chance d’être en vie. Il m’a informée que la foudre m’avait provoqué un bloc de branche droit. La troisième fois, c’est une autre boule de feu qui est passée par la fenêtre en façade du salon pendant que je regardais la télé. Elle est passée au-dessus du canapé et m’a touchée à l’arrière de la tête. La quatrième fois, un éclair a frappé le sol, est passé sous la maison, dans le câble du fer à friser qu’il m’a fait fondre dans la main. 

Ma vie de couple était extrêmement violente. Après mon EMI, j’ai divorcé et les foudroiements ont cessé. Je pense que Dieu essayait de m’éveiller à des vérités importantes. Je n’en suis toutefois pas vraiment certaine, je me trompe peut-être.

Juste après mon EMI, j’avais tellement d’énergie que je n’ai pas dormi pendant 11 jours. Je lisais tout ce qui me tombait sous la main. J’aimais tout et tout le monde. C’est toujours le cas, mais je suis un peu plus prudente maintenant. 10 ans se sont écoulés, je me suis donc adaptée.

Quelques observations complémentaires :

Récemment, j’ai parlé à un professeur de mystique islamique. Il s’intéressait à mon EMI, aux 100 noms de Dieu, comment j’avais appris le nom de Dieu. Comme je ne connais rien au Coran, il m’a expliqué que seuls 99 noms de Dieu y sont écrits, mais le centième nom de Dieu n’est connu que par les plus saints des saints. Il n’est jamais prononcé ou écrit. Il m’a donc demandé comment je l’avais appris. Il a fallu que ce soit Dieu qui introduise ce savoir dans mon esprit, quand je l’ai prononcé, Il a dit que c’était exact.

En repensant à ma conversation avec Dieu, j’ai le sentiment qu’il m’a enseigné une immense leçon. Il a tout créé, Il est tout. Quoi que Dieu ait voulu que je sache, à cet instant Il m’aimait. Il m’avait créée. Il était en moi. Et quand j’ai regardé dans le miroir, je L’ai vu. Je vois très facilement la beauté de Dieu en autrui tout autour de moi, mais il m’est beaucoup plus difficile de voir la beauté de Dieu en moi-même. Aujourd’hui encore, je dois me rappeler à moi-même que je suis particulière, que je suis belle. Chacun d’entre nous est particulier pour Dieu. Il nous a créés. Il ne fait aucune erreur, Il ne rate rien. Pour Lui nous sommes tous importants, nous sommes tous beaux. Il nous voit au travers du parfait amour. Il m’aime et Il vous aime, TOTALEMENT. Nous sommes des êtres imparfaits qu’Il aime à la perfection. L’amour parfait rend nos âmes magnifiquement brillantes. Ce qu’il me fallait apprendre, c’est que la véritable beauté brille au tréfonds de l’âme. La beauté extérieure disparaît avec le temps, mais la beauté réelle provient de l’intérieur et ne disparaît jamais parce qu’elle est intrinsèque, éternelle. Il m’a fallu apprendre que ma valeur en tant qu’être humain ne dépend pas de ce que les autres pensent de moi, qu’ils soient contents de moi ou non. J’ai aussi dû apprendre que le bonheur ne provient pas d’une source extérieure. Afin d’être véritablement heureuse, il faut qu’il vienne de l’intérieur du cœur. Pour Dieu, je suis moi ; c’est tout, simplement moi. A Ses yeux, je suis un être parfait « juste moi ». Ma valeur consiste à être telle que Dieu m’a créée. Ce que Dieu voulait que je sache, c’est qu’Il est toujours content de moi. Ce que je dois faire, c’est être contente de moi, trouver la Joie dans ma vie. Je dois cesser de m’inquiéter de ce que les autres pensent, je dois voir Sa beauté en moi-même.

Informations générales :

Sexe :         Féminin

Date de l’EMI :     2005

Éléments de l’EMI :

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ?     Oui    Foudroiement  mort clinique (arrêt des fonctions respiratoires ou cardiaques)

J’ai été frappée par la foudre

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience ?     Totalement agréable

L’expérience a comporté :     une décorporation

J'ai nettement quitté mon corps et j'existais en dehors de celui-ci.

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal ?    Plus conscient(e) et lucide que d’habitude   Tout était tellement augmenté

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au niveau maximum de conscience et de lucidité ?     Après avoir traversé les nuages et pénétré au paradis, tout était tellement net, vibrant. La connaissance m’a été infusée, toute la connaissance, le savoir Divin

Vos pensées étaient-elles accélérées ?     Incroyablement rapides

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir ?    Tout semblait se passer en même temps, ou le temps s’est arrêté, ou il n’y avait pas de notion de temps   D’un côté j’avais l’impression que tout allait très vite, de l’autre le temps semblait s’être arrêté.

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude ?    Incroyablement plus aiguisés

Pendant l’expérience, votre vue était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ?   J’ai vu combien les couleurs des fleurs, des arbres et de l’herbe étaient magnifiques, éclatantes. Les rouges étaient plus rouges, les roses plus intenses et les jaunes plus puissants. Les couleurs étaient beaucoup plus vibrantes que toutes celles que j’avais pu voir auparavant.

Pendant l’expérience, votre ouïe était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ?  J’ai remarqué que tout produisait sa propre tonalité ou sonorité. Les arbres émettaient un son, les feuilles avaient leur bruit propre, l’herbe avait le sien, les rochers en avaient un autre, l’eau un autre encore, etc. En prenant tous ces sons et en les rassemblant, on entendait la plus magnifique chorale symphoniques jamais créée.

Avez-vous eu l'impression d'être conscient(e) d’évènements se déroulant ailleurs ?    Oui et les faits ont été confirmés

L’expérience a comporté :          un tunnel

Avez-vous traversé un tunnel ?     Oui     Ce n’était pas un tunnel, il s’agissait de nuages roses et dorés, une immense présence m’accompagnait tandis que je les traversais.

L’expérience a comporté :     la présence de personnes décédées

Avez-vous vu un(des) être(s) pendant votre expérience ?    J’en ai effectivement vu

Avez-vous rencontré ou perçu la présence d'êtres décédés (ou encore en vie) ?     Oui     deux hommes sont apparus de chaque côté de moi. Ils étaient jeunes, peut-être entre 20 et 30 ans. Ils avaient les cheveux blonds et les yeux bleus. Leurs vêtements semblaient faits de lin écru. Une lumière intense brillait autour d’eux ; ils semblaient illuminés, la joie paraissait se déverser de chaque cellule de leur corps. Les habits de lin étaient très détaillés, très doux au toucher. Je voyais tous les petits détails du tissage. Pourquoi cela semblait-il important ? Je l’ignore, mais cela ressortait très nettement. Au début, j’ai cru que ces hommes étaient des anges, mais ensuite j’ai compris de qui il s’agissait. C’était mes deux frères cadets morts en bas-âge. Je n’avais qu’un an lorsque le premier est mort peu après la naissance. J’avais 2 ans quand ma mère a perdu l’autre à cause d’une fausse couche, la grossesse étant suffisamment avancée pour qu’elle sache que c’était un garçon. J’étais au courant, mais trop jeune pour avoir un quelconque souvenir d’eux. Mes parents n’en parlaient jamais. Nous étions si heureux de nous voir ; c’était comme une réunion de famille. Leur sourire était magnifique, ils ressemblaient tant à papa. Je savais qu’il aurait été fier d’eux. J’étais à l’aise tandis qu’ils m’ont accompagnée depuis les nuages vers un superbe jardin situé sur la gauche d’une immense ville radieuse.

L'expérience a comporté : une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti(e) entouré par une lumière intense ?     Une lumière nettement ésotérique ou surnaturelle

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ?     Oui   J’ai effectivement vu une sphère lumineuse qui m’a rappelé le soleil, mais cette magnifique lumière blanche semblait rayonner de toutes les directions. D’une manière ou d’une autre, je savais au plus profond de mon âme que cette lumière provenait du cœur de Dieu.

L'expérience a comporté :    un paysage ou une ville

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde, surnaturel ?    Un monde nettement ésotérique ou surnaturel     Tandis que je me tenais dans le jardin, j’ai à nouveau remarqué combien les couleurs des fleurs, des arbres et de l’herbe étaient belles et brillantes. Les rouges étaient plus rouges, les roses plus intenses et les jaunes plus puissants. Les couleurs étaient beaucoup plus vibrantes que toutes celles que j’avais pu voir auparavant. L’air avait un parfum suave. Il était tellement pur et transparent. L’herbe était fraîche au toucher, comme par une belle journée de printemps. Des oiseaux chantaient dans les arbres, j’ai vu une rivière dont l’eau brillait comme des diamants au soleil, tandis qu’elle coulait sur les rochers.

L'expérience a comporté :    une tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience ?    J’éprouvais une telle joie, j’étais pétrifiée, impressionnée par la beauté, l’amour tout autour de moi. Je ressentais une sérénité très profonde, un amour total.

Avez-vous éprouvé une sensation de paix ou de bien-être ?   Paix ou bien-être inimaginable

Avez-vous éprouvé un sentiment de joie ?     Une joie inimaginable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni(e) avec l'Univers ?     Je me sentais uni(e) au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

L'expérience a comporté :    une connaissance ou un dessein spécifique

Avez-vous soudainement eu l'impression de comprendre tout ?     Tout sur l'univers     J’ai commencé à avoir la sensation d’être reliée à une immense perfusion de savoir. Toutes ces connaissances m’alimentaient, je n’avais même pas les mots pour poser les bonnes questions. J’éprouvais tant de joie et d’enthousiasme. C’était un « Aaah ! » après l’autre. Et tout semblait tellement simple et logique. Je me souviens d’un moment où je me suis exclamée avec un grand sourire : « Oh ! Alors ce n’était que ça ? c’est vraiment super. » Dieu, tu es phénoménal ! C’est nous qui compliquons tout. J’ai vu des anges, ils m’ont parlé et indiqué un lac dans lequel ils m’ont montré des évènements à venir sur terre (qui ont effectivement eu lieu).

L'expérience a comporté :   revoir ma vie

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues ?     Puis, alors que des gens s’assemblaient autour de moi pour me soutenir, j’ai revu ma vie, on me l’a montrée, tout ce que j’avais fait ou dit m’a été montré. C’était comme regarder une bobine de film en noir et blanc. Il n’y avait absolument aucun sentiment ou jugement. C’est à ce moment-là que j’ai appris que Dieu ne nous juge pas. On se juge soi-même, face à Lui dans toute Sa gloire et perfection, tandis qu’on regarde sa vie défiler devant soi.

L'expérience a comporté :    une connaissance de l’avenir

Est-ce que des scènes de l’avenir vous sont apparues ?    Des scènes de l’avenir du monde     Nous avons terminé notre conversation et nous sommes levés. Nous avons commencé à marcher dans la forêt, où nous avons rencontré deux femmes vêtues de belles robes décorées, elles m’ont emmenée vers un lac serein au bout de la zone forestière. Ces deux femmes, dont je savais qu’il s’agissait d’anges, m’ont montré ce qui ressemblait à des images animées d’évènements à venir sur terre

Ce que j’ai vu, c’était des évènements provoqués par les attaques du 11 septembre et d’autres agressions terroristes contre notre pays. Ces occurrences apparaissaient sous forme de doigts ou de bandes obscures émanant d’un évènement particulier. J’ai vu des images d’horreur, beaucoup de sang, d’énormes émeutes, des gouvernements renversés, des femmes et des enfants tués parce qu’ils ne renonçaient pas à leur foi, des gens déportés, des bombes. Ce que j’ai vu à l’époque, c’est ce qui se produit MAINTENANT ! C’est terrifiant !

J’ai également vu nos institutions financières s’effondrer, en d’autres termes : « Notre monnaie ne valant plus le papier sur lequel elle est imprimée. ». J’ai vu l’utilisation de pièces en argent et en or pour acheter des biens. On m’a également dit qu’au fil du temps nous allions revenir au troc comme nous l’avons fait dans un passé ancien.

Elles m’ont montré de nombreuses catastrophes naturelles, telles que des tremblements de terre, des éruptions volcaniques, des tornades, des tempêtes, ainsi que 6 énormes vagues recouvrant les terres.  J’en ai vu une au Japon, une en Indonésie et une au Chili.

Au Canada, j’ai vu une femme et son petit garçon dans une voiture balayés de la route par une inondation. La voiture a été submergée et ils se noyaient. Dieu a envoyé des anges sous forme de personnes pour les en sortir, mais le garçon était déjà mort. Les femmes m’ont dit qu’il allait pourtant survivre et c’est ce qui s’est produit. Par la suite cette mère a diffusé une série de vidéos spirituelles.

Elles m’ont montré le gouvernement, comment il détruit la paix dans notre monde, à quel point il est corrompu, l’obscurité qui l’entoure.  Elles m’ont fait voir différents gouvernements renversés, d’énormes émeutes dans les rues. J’ai vu un combat en particulier, au cours duquel un homme jetait quelque chose dans une vitrine, le bâtiment voisin était en feu. J’ai également entendu des coups de feu. Les femmes m’ont dévoilé des poches de lumière qui subsistaient dans de petites zones qualifiées de « lieux sûrs ». Ces refuges se trouvaient principalement dans des régions montagneuses. Elles m’ont indiqué comment repérer les nuages noirs autour des territoires pour savoir où se trouvent ces lieux surs. La dernière chose que j’aie vue, c’était un ruban argenté séparant en deux les Etats-Unis. On m’a fait savoir que ce ruban était une rivière, je suppose qu’il s’agit du Mississippi, mais on ne m’a pas fourni d’indication quant à la nature de ce ruban, si ce n’est qu’il s’agrandissait.

L'expérience a comporté : une frontière

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique de délimitation ?     Oui     Au bord du jardin, entre moi et la ville, se trouvait un vieux mur de pierres. Il semblait fait de roches collectées dans les champs, empilées les unes sur les autres, des roses de couleur rose grimpaient partout sur ce mur. Même si je ne suis pas allée dans la ville, j’ai vu quelques détails au loin, en particulier un grand bâtiment avec un dôme doré.

Êtes-vous arrivée à une frontière ou à un point de non-retour ?     Non

 

Dieu, spiritualité et religion :

Quelle importance accordiez-vous à la religion ou la vie spirituelle avant cette expérience ?     Modérément importante pour moi

Quelle-était votre religion avant cette expérience ?  Chrétienne - catholique

Vos pratiques religieuses ont-elles changé depuis cette expérience ?     Oui     foi plus forte

Quelle importance accordez-vous à votre vie religieuse ou spirituelle après votre expérience ?     Très importante pour moi

Quelle-est votre religion maintenant ?     Chrétienne - Catholique 

Est-ce que cette expérience comportait des éléments conformes à vos croyances terrestres ?    Un contenu partiellement en accord, partiellement en désaccord avec les croyances que j’avais à l'époque de l’expérience.   

Vos valeurs et croyances ont-elles changé à la suite de cette expérience ?     Oui     Foi plus forte

L'expérience a comporté :   la présence d’êtres surnaturels

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être ou une présence ésotérique, ou d'entendre une voix non identifiable ?    J'ai rencontré un être précis, ou une voix, clairement ésotérique ou surnaturelle   J’ai rencontré mes deux frères morts en bas-âge, j’ai rencontré Jésus et parlé avec Lui, je me suis assise à côté de Dieu et nous avons eu une conversation, j’ai rencontré deux anges qui ont parlé avec moi en me montrant des évènements à venir qui allaient se produire sur terre.

Avez-vous vu des esprits religieux ou des morts ?     Je les ai effectivement vus

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres ayant vécu précédemment sur terre et dont le nom est mentionné par les religions (par exemple : Jésus, Mahomet, Bouddha, etc.) ?     Oui   Jésus s’est avancé vers moi. Il était grand et tellement beau ! Il avait des cheveux noirs ondulés, très longs, jusqu’à la taille. Il avait le teint mat et ses yeux étaient d’un brun humide et chaleureux. Son sourire m’a fait fondre. Il m’a dit qu’Il m’aimait, qu’Il était resté à mes côtés chaque jour de ma vie. Il m’a appris qu’Il ne m’avait jamais quittée et qu’Il n’allait jamais le faire. Il m’a enjoint de ne pas avoir peur. Je me contentais de le regarder. Je ne pouvais pas parler, Il était si beau. En pensant qu’Il était vraiment mort pour moi, j’étais sans voix, tandis qu’Il déclarait Son amour pour moi.

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos d'une existence avant la vie de mortel ?     Non   

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information sur un lien ou une unicité dans l’univers ?     Oui     Tout et tout le monde est relié à tout le reste, tous nos liens sont tissés, entremêlés, tels des fils d’or dans une tapisserie.

Croyiez-vous en l'existence de Dieu avant votre expérience ?     Existence de Dieu indubitable

Pendant votre expérience, avez-vous acquis des informations sur l'existence de Dieu ?     Oui     Certitude absolue de Son existence

Croyez-vous en l'existence de Dieu à la suite de cette expérience ?     Existence de Dieu indubitable

 

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion :

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information particulière à propos de votre dessein ?  Non

Avant cette expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont significatives et importantes ?    Probablement significatives et importantes

Durant l'expérience, avez-vous reçu de l'information quant au sens de la vie ?     Non

Croyiez-vous en l’au-delà avant cette expérience ?     Existence indubitable de l’au-delà

Croyez-vous en l’au-delà à la suite de cette expérience ?      Existence indubitable de l’au-delà     Oui     La vie continue effectivement, on prend une forme différente lorsqu’on est prêt. Il existe de nombreux niveaux, on continue de grandir comme sur terre.

Aviez-vous peur de la mort avant cette expérience ?     J’avais très peur de la mort

Avez-vous peur de la mort après votre expérience ?     Je n’ai pas peur de la mort

Aviez-vous peur de vivre votre vie avant cette expérience ?     J’avais très peur de vivre ma vie terrestre

Après cette expérience, aviez-vous peur de vivre ?     Je n’avais pas peur de vivre ma vie terrestre

Avant votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ?     Probablement importantes et significatives

A la suite de votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ?   Importantes et significatives

Avez-vous appris comment vivre nos vies ?     Non

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos des difficultés, défis et obstacles de la vie ?     Non

Étiez-vous compatissant(e) avant cette expérience ?     Très compatissant(e) envers autrui

Durant cette expérience, avez-vous appris quelque chose à propos de l'amour ?     Non

Etiez-vous compatissant(e) après cette expérience ?     Très compatissant(e) envers autrui

Quels changements sont survenus dans votre vie à la suite de votre expérience ?     De grands changements dans ma vie     Au cours des six premiers mois suivant mon retour de l’EMI, j’ai vécu dans un état de complète béatitude / union avec Dieu. Ma foi est bien plus forte qu’avant. Je ne suis pas pratiquante, mais j’ai une relation beaucoup plus profonde avec Dieu. J’ai des visions, je vois, je sens et j’entends des esprits. Nombre de mes relations ont changé, j’ai divorcé et me suis remariée. Juste après mon EMI, j’ai vécu un éveil Kundalini spontané. Au début j’étais incapable d’aller dans les magasins, les églises ou les endroits fréquentés parce que je ressentais les ondes énergétiques des autres personnes. Les lumières intenses, la musique forte ou les couleurs sombres me rendaient malade. Il semble que j’attire la foudre. J’ai été atteinte quatre fois au total. Deux fois par une boule de feu et deux autres fois par un éclair. Les lampes clignotent et les appels téléphoniques coupent. Juste après mon EMI, j’avais tellement d’énergie que je n’ai pas dormi pendant 11 jours. Je lisais tout ce qui me tombait sous la main. J’aimais tout et tout le monde. C’est toujours le cas, mais je suis un peu plus prudente maintenant. 10 ans se sont écoulés, je me suis donc adaptée.

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience ?     Oui     J’ai divorcé et je me suis remariée.

 

Après l'EMI :

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots ?    Oui   J’ai essayé d’expliquer, mais les mots ne rendent pas justice à l’expérience.

Avec quelle précision vous rappelez-vous de l'expérience en comparaison d'autres événements à l’époque de l'expérience ?     Je me souviens plus précisément de l’expérience que d’autres évènements de ma vie à l’époque  

A la suite de votre expérience, avez-vous acquis des capacités médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons particuliers que vous n'aviez pas avant ?     Oui     vision d’auras, je vois et j’entends des esprits.

Une ou plusieurs parties de l'expérience sont-elles particulièrement significatives pour vous ?      Avoir vu mes frères, Jésus et Dieu, avoir conversé avec Celui-ci.

Avez-vous déjà raconté cette expérience ?   Oui 

Aviez-vous connaissance des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience ?   Non

Qu'avez-vous pensé de la réalité de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue ?    L'expérience était tout à fait réelle     Je savais à 100 % que c’était réel.

Que pensez-vous de la réalité de l'expérience maintenant ?     L'expérience était tout à fait réelle     Je sais à 100 % que c’était réel.

Est-ce que quelque chose a reproduit une partie de cette expérience à une période de votre vie ?   Non