NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Sharon L

Description de l’expérience:

Je n'ai jamais été la même depuis mon EMI quand j'ai vu mon corps dans la rue. Ma vie s'est déroulée devant moi comme dans une vidéo. Je voyais mon corps disparaître pendant que je me déplaçais, ayant le sentiment de flotter vers le haut. Je me sentais totalement en paix, calme. Je ne savais pas que j'étais dans un accident, mais je me souviens m'être vue couchée dans la rue pendant que je disparaissais dans une lumière en m'élevant. Ma vie avant l'accident a l'allure d'une histoire que quelqu'un m'a raconté et je m'en souviens un peu, mais c'est comme si ce n'était pas moi. Mais ce que je vis et ressens maintenant. Je peux presque tout rejouer dans ma tête comme si c'était hier. Je sais que j'ai eu une blessure à la tête. Mais je suis loin d'être handicappée mentale. J'ai en tête un peu de tout ce qui est arrivé, mais pas beaucoup. En général, je vais partager avec vous qui j'étais au moment de l'accident. Vous êtes les bienvenus pour me demander quoi que ce soit. Je voudrais vraiment trouver des réponses pour moi, et comment ma vie a été depuis l'EMI.

En juin 1971, je suis allée chercher ma voiture pour aller assister à la cérémonie de remise des diplômes de l'école de techniciens vétérinaires. Ma voiture n'était pas là. Donc, j'ai décidé de prendre mon vélo à la place. Un bus de la ville a frappé mon vélo, mon vélo est tombé sur un trottoir, et je suis tombée sous le bus. Du moins, c'est ce qu'on m'a dit. Je ne me souviens pas de l'accident du tout, ni de mon premier séjour de deux semaines dans un service hospitalier pour cas graves. J'ai eu quelques os brisés et des blessures à la tête. Une partie de la roue arrière m'a frappée.

Mon séjour à l'hôpital, quelque part dans ma tête, à ce qu'on m'a dit, ma famille devait rester avec moi 24 hr sur 24, vu que le personnel de l'hôpital ne pouvait pas me garder à l'œil tout le temps. Je travaillais dans une salle de convalescence pendant la nuit au moment de mon accident. J'ai paru replacer en moi tous les esprits de mes patients. J'ai assumé leurs personnalités; je suppose que la mienne était perdue à l'époque. Donc, je ne cessais de demander des barres de bonbons au chocolat et je n'arrêtais pas d'oublier que j'en avais demandé et reçu. La même chose que l'un de mes patients à l'hôpital où je travaillais. Je retirais mes intraveineuses. J'étais toujours en train de courir à travers le parking sans culotte comme l'un de mes patients l'avait fait. Et plusieurs autres choses dont je ne peux pas vraiment me rappeler, que ma famille a mentionné. Mais j'avais bien assumé leurs personnalités et non pas la mienne.

Après que ma famille ait été forcée de rester avec moi 24 hr sur 24, ils m'ont laissée rentrer chez ma mère. Il a fallu quelques mois pour que je comprenne qu'un bus m'avait écrasée. Je ne pourrais jamais oublier ce jour. J'ai entendu ma mère crier à ma sœur quelque chose. J'ai crié. Elles sont venues dans la chambre et m'ont dit que j'avais été percutée par un bus et ont évoqué mon comportement à l'hôpital. Peu après, j'ai alors quitté la maison de ma mère. Je ne me sentais plus à ma place là-bas. Aucun lien et si distante, même s'ils étaient ma famille.

Je racontais toutes ces choses spirituelles qui étaient si profondes et je n’avais aucun contrôle sur les mots qui sortaient. J’étais aussi très clairevoyante. Je savais quand quelque chose allait se passer. Cela me faisait peur.  

J'étais du type "Florence Nightingale" (une infirmière) ou encore un modèle de vertu avant mon accident. Je voulais toujours que Jésus soit fier de moi, et compter parmi les élus de Dieu. Lorsque j'ai quitté la maison de ma mère, j'ai pris un emploi dans un salon de massage. J'y ai fait l'apprentissage du monde et des comportements. J'étais comme un adulte dans le corps d'un enfant. Les gens me faisaient peur. Les comportements me faisaient peur. Je ne savais plus qui j'étais moralement ou pas du tout vraiment. C'était comme une âme nouvelle qui devait absorber la vie et voyait un monde effrayant.

Plusieurs mois se sont écoulés et de plus en plus, je percevais des bouts de mon être, qui j'étais, mes moeurs. C'était comme si j'étais deux personnes différentes. L'une, dans un salon de massage, qui ne connaissait que cette vie, et l'autre qui réapparaissait, disant que ce n'était pas l'endroit où j'appartenais, ce n'était pas moi. Je me souvenais de plus en plus de qui j'étais. Mon esprit était en conflit et je puis, j'ai commencé à avoir des pertes de mémoire. Je suis allée voir un neurologue pour lui expliquer que j'avais le sentiment d'être deux personnes différentes, et qu'on me disait quoi faire, comme si on me manipulait. C'était juste quelque chose de difficile à lui expliquer, quand je ne comprenais pas moi-même. Il m'a mise dans un hôpital psychiatrique. Cela m'a fait très peur. Ils m'ont bourrée de médicaments. Il s'est dit qu'il n'avait pas affaire à une blessure à la tête, mais à une folle. Je leur ai dit aussi que j'étais morte et que je suis revenue après l'accident. Je suppose qu'en 1971, les médecins ne voulaient pas me croire, et qu'ils ont jugé préférable de me gaver de médicaments.

Bref, la seule chose dont je me souviens de l'accident, c'est que je pouvais me voir, gisant dans la rue pendant que mon âme se soulevait alors je flottais vers une lumière. Mon corps s'est rétréci au point ou je ne pouvais plus le voir pendant que je montais, et je me souviens que je me sentais tellement en paix.

Je parle d'amour, combien c'est important. Et c'est le plus grand mot à connaître et à comprendre et à donner. Mais en même temps, je vois des gens qui ne savent pas vraiment comment. Je vois qu'ils sont dans leurs propres pensées ou petit monde autant que quiconque. Mais l'amour, le véritable amour, est profond. Pour vraiment être en mesure de donner, d'entendre pour connaître et de se sentir bien en sachant que vous aimez. Pour aimer tout le monde, même s'ils sont différents de vous. Je ne dis pas que vous êtes forcés de les aimer. C'est juste que je vois des gens qui ont peur de ce genre de lien. Je sais qu'il y en a quelques-uns qui ne savent comment. Mais on a vraiment besoin d'être ouvert d'esprit pour sentir le cœur de quelqu'un d'autre et le laisser toucher le vôtre. Nous avons tous nos propres âmes et pensées. Une partie d'aimer quelqu'un est le fait de se rendre compte que leurs pensées font partie de qui ils sont, et ne pas présumer qu'ils devraient penser comme vous, mais les comprendre.

De nombreuses années se sont écoulées. J'ai élevé deux filles. Dur travail, mais peu importe combien c'était difficile - je les aimais et à ce jour, je veux qu'elles soient heureuses. Pour trouver la paix en elles-mêmes. Et pour comprendre les besoins des autres et pas seulement elles-mêmes. Pour moi, cela est un don de Dieu.

Mais après toutes ces années, j'aime ma famille - à savoir mes frères et sœurs, ma mère et mon père. Mais je ne sens toujours pas un rapport avec ma famille, ni ne me sens proche d'eux. Je ne me souviens même pas de mon plus jeune frère ou même où il dormait. Et le reste de ma famille. Juste quelques petits souvenirs. J'aurais toujours le sentiment qu'une grande partie de moi a été perdue.

A ce jour, je suis blessée quand je vois des gens qui sont obsédés par eux-mêmes, et non les autres. Je sens que je suis là pour aider. Je sens que je suis celle qui sait quoi dire pour aider quelqu'un à se sentir mieux. Je sens que je peux prendre soin des autres. Mais je ne fais aucune confiance à ceux qui prennent soin de moi. On a abusé de moi, médicalement. Et pas seulement médicalement, du fait que j'ai du essayer de comprendre le monde de mon propre chef. J'ai eu besoin de soins de santé. Et je pleure parce que je ne fais plus confiance même aux médecins. Ils m'ont fait traverser une expérience très traumatisante que je revis sans cesse, et qui me fait pleurer. Je suppose que je dois maintenant souffrir du syndrome de stress post-traumatique. Et je n'ai pas la moindre idée de la façon de m'en débarrasser, quand je ne peux même plus faire confiance à un médecin.

Je ne veux pas entrer là-dedans maintenant. Cela me blesse trop. Mais je comprends la faiblesse de l'homme. Mais en ce qui concerne la profession médicale. Quand on a prêté serment. Je ne comprends pas l'abus médical. Il y a tellement de choses qui me concernent, et je sais que c'est comme si j'ai un troisième œil ou sixième sens. Et j'ai vraiment besoin de trouver quelqu'un qui a eu une expérience similaire, avec qui je puisse avoir un rapport.

Renseignements généraux:

Genre:     Femme

La date à laquelle l'EMI est survenue:     1971

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ?    Indécis(e)   Accident  Blessure directe à la tête     Je suis tombée de bicyclette sous un bus. Je n’ai aucun souvenir de l’accident, mais je me souviens clairement que mon corps était dans la rue et que je l’ai observé pendant qu’il rapetissait, et rapetissait jusqu’à ce qu’il disparaisse pendant que je flottais vers le haut, légère comme un nuage. Je ne savais pas que j’avais eu un accident à ce moment-là. Je peux seulement me souvenir de l’EMI. 

Éléments de l'EMI:

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience?     merveilleuse 

L'expérience incluait:    une expérience hors du corps

Vous êtes vous senti séparé de votre corps?   Indécis(e)  

J'ai clairement quitté mon corps et j'existai en dehors

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal?    Je ne sais vraiment pas comment répondre à cette question, mais j’ai tout expliqué dans ma lettre.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au maximum de votre conscience et lucidité?   Aucun.

Est-ce que vos pensées allaient rapidement?     Incroyablement vite

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir?     Tout semblait se passer à la fois; ou le temps s'arrêtait ou perdait toute signification    

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude?    Incroyablement plus vifs

Est-ce que votre vision était différente de ce qu’elle est en temps normal?     Comme je l’ai dit, je ne me souviens de rien mais j’ai vu mon corps dans la rue pendant que ma vie défilait devant moi, tout cela en quelques secondes. Et puis après j’étais partie en haut dans la lumière, m’éloignant en flottant.

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal?  Aucun souvenir, n’a rien entendu. J'ai vu seulement.

Avez-vous eu l'impression d'être conscient de choses se déroulant ailleurs?    Oui, et les faits ont été vérifiés    

Êtes vous passé à travers un tunnel?   J’aimerais me souvenir. Je sais que je sens que quelque chose s’est passé. Mais c’est bloqué. C’est comme si je ne dois pas savoir ou me souvenir. Mais je sais que les choses ont beaucoup changé pour moi depuis.

Avez-vous rencontré ou été conscient de la présence d'êtres décédés ou encore vivants?   Je sais que je l'ai fait, mais je ne sais pas. Après l'expérience, on m'a dit que je devais écrire un livre. Pas par les gens, mais par qui que ce soit qui ait choisi que je revienne. Et toutes ces choses spirituelles qui sortaient si profondes de ma bouche, d'où, je l'ignorais, de même pourquoi je les disais.  Et une voix dans ma tête, mais je crois qu'elle venait d'en haut, m'a dit de faire revenir cet homme. J'ai eu une expérience dans un magasin Ralph's Market. Un vieil homme, alors qu’on s’approchait de Noël, était par terre, et couleur bleu. Un commis de magasin criait qu'il y avait un homme mort dans le rayonnage, quel qu'il soit - impossible de me rappeler. C’était il y a longtemps. Le commis a dit à haute voix, "Y-a-t-il un médecin dans le magasin?” Je me suis dirigée vers le corps de l'homme. Je me suis agenouillée. Une voix m'a dit de prendre sa main droite dans ma main gauche, et de placer ma main droite sur son front. Et de lui répéter quelques mots à plusieurs reprises. C'est ce que j'ai juste fait. J'ai dit: "Vous ne pouvez pas nous laisser maintenant. Votre famille a besoin de vous. Revenez parmi nous". J'ai répété à plusieurs reprises ces mots sur le même ton, tenant sa main, avec mon autre main sur son front. Et après que je l'eusse dit plusieurs fois, il a commencé à se colorier et son corps s'est réchauffé. Il s'est assis, juste au moment où les ambulanciers sont arrivés. Je me suis levée et j'ai commencé à trembler très fort. Et j'ai entendu des voix qui me disaient: "Comment avez-vous fait?" J'étais totalement paniquée. Je n'ai pas dit un mot à personne dans le magasin. Je suis partie du magasin et rentrée chez moi. Depuis ce jour-là, je me demande si ce vieil homme se souvient de moi. Mais d'autres choses différentes m'arrivent hors de l'ordinaire. Ce n'est qu'un seul incident, il y en a plus.

L'expérience incluait:   une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti entouré par une lumière brillante?     Non

Avez-vous vu une lumière qui ne vous semblait pas d'origine terrestre?     Difficile à dire. Je sentais que je flottais vers le haut, je me sentais légère, paisible, très calme, il pourrait y avoir eu une lumière tamisée mais, dans son propre espace, qui me soulevait.  

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde non terrestre?    Un endroit clairement mystique ou un domaine surnaturel

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience?     Je sais seulement qu’il n’y avait aucune crainte, que je montais, que j’avais un sentiment de paix et que j’ai vu toute ma vie se dérouler devant moi.  

Avez-vous eu une sensation de paix ou de réconfort?      Paix ou bien-être incroyable

Avez-vous eu un sentiment de joie?     Une joie incroyable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni avec l'Univers?     Je me sentais uni(e) au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre?     Tout sur l'univers    

L'expérience incluait:   la conscience d’évènement passés de votre vie

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues?     Mon passé est apparu en un clin d'oeil,  hors de mon contrôle     Au moment de l’accident, toute ma vie est passée devant mes yeux. Mais à cause de la blessure à ma tête, et pour d’autres raisons inconnues, je ne me souviens guère de mon enfance, sauf brièvement. Impossible d’en ressentir une grande émotion. C’est comme si j’ai été brièvement informée de ma vie avant qu’il soit temps. Je n’ai guère d’impressions et n’éprouve guère de sentiments à ce sujet. Aucun attachement à la suite de cela.

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues?     Des scènes de l’avenir du monde   Des choses qui tombaient pile, au  point que cela m’a fait peur.

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite?     Indécis(e)     Comme je l’ai dit, je sais que je l’ai fait, mais toutes ces connaissances sont bloquées.

 Êtes-vous arrivé à une frontière ou à un point de non-retour?   J'ai atteint une barrière que l'on ne me permettait pas de dépasser; ou j'étais renvoyé contre ma volonté  

Dieu, Spiritualité et Religion:

Quelle était votre religion avant cette expérience?     Indécis(e)    j'étais née juive. Mais j’ai toujours cru en Jésus quand j'étais petite jusqu’au moment de mon EMI, et je n'étais pas religieuse. Mais ma famille allait au temple quand j'étais petite.  

Est-ce que vos pratiques religieuses ont changé depuis cette expérien ce?    Non 

Quelle est votre religion maintenant?   Je ne crois pas vraiment en une religion quelconque. Mais je crois en Dieu. Et je crois encore en Jésus. Je sais que quelque chose s'est passé quand je suis partie. Après, j'ai dit des choses très spirituelles. Je n'avais aucun contrôle sur ce que je sortais. Elles étaient si profondes. J'aurais aimé que tout soit enregistré à partir de ce jour-là. Elles semblaient juste sortir de ma bouche et je me demandais ce qui me faisait dire tout cela.

Est-ce que vos valeurs et croyances ont changé à la suite de cette expérience?     Non   

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être mystique ou une présence, ou d'entendre une voix non identifiable?     J'ai rencontré un être précis, ou une voix, clairement mystique  ou d'origine non terrestre

Avez-vous rencontré des êtres durant votre expérience?   Je les ai vus vraiment

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion:

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information à propos de vos objectifs de vie?    Oui    Je pense que j’en ai parlé dans d’autres notes. Mais oui, je sais que je suis ici pour une raison. Je sais même ce qu’on m’a dit que je devais faire. Ecrire un livre. Et je sais que mon livre doit être un point tournant pour un changement, d’une certaine façon.

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience?    Oui     Je sais que la famille dans laquelle j’ai grandi est ma famille, mais je n’ai pas le sentiment de les connaitre, en tant que ma famille, ou d’avoir des liens avec eux comme je devrais.

Après l'EMI

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots?     Non Cela n'a pas été difficile, mais depuis ce jour je m'interroge. Qu'est-il arrivé dont je ne parviens pas à me laisser souvenir depuis mon départ. Pourquoi tous ces choses spirituelles sortaient de ma bouche? C'était comme si je disais que je n'avais aucune idée de ce qui me les faisait dire. Je me demande encore maintenant ce que je disais.

À la suite de votre expérience, avez-vous acquis des habiletés médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant?    Oui   Déjà expliqué ci-dessus.

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous?      Je ne peux pas vraiment dire significative. Mais je n'oublierai jamais le fait de m'être vue dans la rue. Je n'oublierai jamais le fait d'avoir vu ma vie entière passer à nouveau devant moi depuis le premier jour, dans un court laps de temps et je n'oublierai jamais le sentiment que mon corps et mon âme s'étaient séparés. Mais il n'y avait aucune crainte. C'était tout simplement accepté. Mon âme s'élevait.

Avez-vous déjà partagé cette expérience avec d'autres?       Oui, je n'en parle pas beaucoup parce que je ne pense pas que les gens puissent s'y identifier. Quand j'ai trouvé ce site, ce soir, c'était la première fois que j'avais jamais essayé de voir s'il y avait quelque chose là-bas parce que j'étais à la recherche de réponses moi-même. Je voudrais trouver un groupe de personnes qui sont totalement différentes en raison de leur EMI. Je crois qu'elles seraient les seules qui pourraient vraiment comprendre, et savoir ce que je ressens.

Aviez-vous quelque connaissance à propos des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience?  Non 

Qu'avez-vous pensé du réalisme de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue?     L'expérience était définitivement réelle

Que pensez-vous du degré de réalisme de l'expérience maintenant?     L'expérience était définitivement réelle

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie?      Oui, mais j'en ai imputé l'origine aux médicaments. Mais je me souviens que d'en haut, les gens étaient assis autour de mon lit, même si cela me paraissait réel. Je devais me dire que c'était les médicaments. Je n'ai jamais parlé de mon EMI aux médecins. C'était comme si, et bien, j'avais eu un accident. J'ai vu mon corps dans la rue. Oh, vous voulez que je parle de mon père, ma mère, ma sœur, mon frère. Je suppose que ce dont on aurait dû parler de ce côté-là, n'a pas été mentionné. Je suppose que c'était hors de question. Ce n'est pas normal.

Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez ajouter à propos de votre expérience?     Seulement que l'histoire de ma vie ferait un bon livre, un bon enseignement. Très larmoyant et beaucoup, beaucoup plus. Tant de choses sont arrivées dans ma vie après. C'est juste une question de le faire sans verser de larmes. Je sais une chose qui était très difficile pour moi dans ce nouveau monde, ce qui signifie savoir (un enfant dans un corps d'adulte) Voilà comment c'était, je devais apprendre par moi-même. Mon médecin m'a toujours dit que le monde n'est pas parfait. J'ai eu du mal à apprendre du même coup. Mais je gère la plupart de cela assez bien, sachant que oui, le monde n'est pas parfait. Mais je me sens mal en ce qui concerne la profession médicale.

Y a-t-il d'autres questions que nous pourrions poser pour vous aider à communiquer votre expérience?     Pas maintenant, mais si une partie de mon témoignage suscite en vous d'autres questions, je suis à votre disposition. Je veux que vous m'aidiez autant que je souhaite vous aider.