NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Sharlene B

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Je suis allée me coucher avec mon compagnon (qui est maintenant mon mari). Je ne me souviens plus depuis combien de temps je dormais, mais mon mari lit généralement pendant environ une heure avant de dormir, je me rappelle nettement qu’il était toujours en train de lire. J’étais allongée sur le dos lorsque j’ai ressenti tout à coup une très violente douleur à la poitrine. La souffrance était telle, que j’ai pensé qu’il devait s’agir d’une crise cardiaque. J’ai essayé de frapper mon mari du bras gauche afin d’attirer son attention, mais j’étais totalement paralysée.

Dans mon souvenir suivant, je flotte au dessus de mon lit, me regardant moi-même en bas, près de mon mari. Je le voyais continuer à lire, je paraissais endormie.

La douleur était toujours atroce, mais soudain je n’avais plus peur. Mon environnement était rose et j’ai tout à coup entendu derrière moi la voix de ma mère (je ne l’ai pas vue, elle est décédée en mars 1992). Elle m’a dit que ce n’était pas encore mon heure, que je devais repartir pour mes fils.

Tout à coup, je me suis à nouveau retrouvée dans mon corps, je ressentais la persistance des effets de la douleur que je venais de subir à la poitrine. Mon pouls était à 230 PPM, mon cœur cognait. J’ai dit à mon mari ce qui venait de se passer, il m’a répondu que je n’avais ni bougé, ni émis de son pendant tout le temps durant lequel j’ai vécu cette « expérience ». Je ne peux pas évaluer la durée de cet épisode, mais encore une fois, mon mari continuait à lire, cela a donc dû être très rapide. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Non

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Non. Cette expérience était forte et très détaillée.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Non

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? J’étais endormie mais j’étais très consciente de tout ce qui se produisait à ce moment là, y compris la douleur.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Non. C’était trop net, c’est en fait difficile à expliquer en soi.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui. C’était comme si j’avais su que je me trouvais au dessus de mon moi physique (par contre je ne me suis pas du tout vue en train de flotter),  c’était simplement un évènement dont je savais qu’il m’arrivait.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? J’ai entendu la voix de ma mère.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Non

Avez-vous vu une lumière ? Oui. La lumière était tout autour de moi. La couleur préférée de ma mère c’est le rose, c’est cette couleur que j’ai vue. Ce que j’ai vraiment ressenti, c’est combien cette couleur était éclatante. Elle communiquait une sensation de force et de chaleur, je m’y sentais en sécurité.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Non

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Pendant votre expérience avez-vous observé ou entendu quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements, qui ait pu être vérifié par la suite ? Elle a nommé ses petit-fils, elle savait que nous avions récemment traversé une période très tumultueuse avec, entre autres une séparation, ainsi que sa propre mort.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Oui. Seulement l’éclat de la lumière.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Indécise. La durée était difficile à évaluer mais j’ai utilisé mon mari comme indication temporelle, ainsi que le fait qu’il était toujours en train de lire.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. Le but c’était d’être présente pour et avec mes garçons. Ils ne vivaient en fait pas avec moi à l’époque, ce fut le cas plus tard. L’expérience m’a en effet aidée à me rendre compte de ce qui est important dans la vie.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Oui. J’ai gardé le fort sentiment d’être présente pour ma famille.

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Oui. J’ai écouté ma mère, même si je ne voulais pas la quitter.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui. Depuis, j’ai vécu plusieurs autres expériences, comme par exemple des odeurs et des sons liés à des vies antérieures et qui m’étaient inconnus. J’ai également lu sur les médiums, on m’a dit de pratiquer ou d’apprendre à utiliser mes propres capacités médiumniques.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui. Je suis devenue beaucoup plus sensible aux besoins des gens, j’ai un comportement véritablement altruiste, je veux aider.

De quelle manière l’expérience a-t-elle influencé vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Je ne suis pas sûre que cela ait réellement eu un effet, mais peut-être que je considère la vie différemment maintenant, je sais qu’elle est très précieuse. La mort m’affecte profondément, je réalise que je partage vraiment le chagrin des familles (même si je ne les connais que depuis très peu de temps).

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Indécise. Il est difficile de répondre, je n’ai en effet jamais réfléchi au fait que quelque chose de particulier me soit arrivé à cause de cela.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. On me croit ou non. Les gens sont vraiment intéressés, mais je ne pense pas que cela ait influencé qui que ce soit d’une manière quelconque.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Je suis beaucoup plus émotive mais ce n’est pas arrivé d’un seul coup, cela a paru se développer avec le temps. Si je repensais à l’expérience, cela me faisait ressentir à nouveau cette émotion et me rendre compte de l’importance de la vie.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La meilleure a été d’entendre la voix de ma mère. La pire c’est qu’on m’ait dit de repartir, car je ne voulais pas la quitter.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Non

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui. Cela m’a démontré que même après 10 ans, le souvenir est toujours aussi net que si c’était arrivé hier.

Merci de proposer toute vos suggestions afin d’améliorer le questionnaire : Il est bon.