NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Shalom G

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Ce qui suit est une partie de la transcription de mon interview sur Fox News, la journaliste médecin qui a interrogé les participants, peut être vue dans le documentaire final (on m’a donné l’autorisation spirituelle de l’enregistrer, car on m’a dit que c’était dans l’intérêt de cette journaliste, afin de l’aider à s’éveiller, à réaliser qui elle est, quel est son dessein et ses missions dans ce monde. L’émission est tellement tardive que peu de personne la verront).

Je venais d’avoir mon diplôme au lycée catholique, j’étais le premier enfant juif de la courte histoire de cette école. Après évaluation on m’a accordé le grade Magna Cum Laude. Je venais d’obtenir une nomination congressionnelle à la Merchant Marine Academy et la vie était agréable, du moins c’est ce que je pensais.

Mon ami Lou est venu avec moi car nous avions terminé tôt dans la matinée. Nous roulions dans ma première voiture, une Montego Mercury 68, cadeau de mes parents. Je venais de prendre Lou et nous roulions vers l’ouest sur la route 80, au nord du New Jersey. Tout est devenu noir. Plus tard on m’a dit que j’avais conduit pendant 30 kilomètres avant d’avoir l’accident. Lou ne s’est pas rendu compte de ce se passait car il était endormi lorsque nous avons été pris en écharpe. Il a seulement dit ensuite qu’il avait attrapé le volant juste avant que nous ne heurtions le terre-plein, empêchant la voiture de se retourner.

On m’a dit que l’impact latéral m’avait projeté vers la droite et sorti de la ceinture de sécurité, j’ai heurté le tableau de bord de la tête, à la jointure du montant de fenêtre et du pare-brise. Lou m’a découvert replié en boule, coincé entre le siège avant et la boîte à gants. Un policier d’Etat et Lou ont traîné mon corps hors de la voiture, c’est là que j’ai été déclaré mort.

De cette période, je me souviens de ceci : après que tout soit devenu noir, je n’ai senti aucune douleur, j’ai simplement baissé les yeux vers mes mains, je pouvais voir à travers, je me suis dit : « Si la mort est ainsi, alors il n’y a rien à craindre. ». Les seules choses que j’ai ressenties, c’est la paix, l’amour et une sensation très puissante de douce chaleur. Je n’éprouvais ni colère, ni pensée négative, seulement un sentiment d’Amour. J’ai alors remarqué que j’étais dans un tunnel, me déplaçant en direction d’une lumière intense. Une voix m’a dit tout à coup : « Ce n’est pas ton heure, tu dois repartir, tu n’as pas encore accompli tes missions et tes objectifs dans la vie. ». J’étais triste de quitter ce sentiment d’Amour total, mais d’une manière ou d’une autre je savais que ma place n’était pas là-bas, pas encore. Immédiatement après, je me suis réveillé sur un brancard métallique glacial, recouvert d’un drap blanc. Je me suis assis et le drap a glissé, révélant mes parents saisis d’effroi, on leur avait dit que j’étais mort.

A partir de ce moment là, j’ai commencé à recevoir des messages pendant mon sommeil. Plus tard, je suis devenu médecin légiste. Je suis également allé en Terre Sainte, j’y ai découvert que la quête de DIEU m’avait ramené à moi-même, à ma propre lumière intérieure. Plus je me conformais aux messages, meilleurs étaient les résultats que je commençais à obtenir, quoi que je fasse. Par contre, si je ne les suivais pas, je subissais en conséquence la douleur physique et émotionnelle due à l’échec.

Puis, j’ai enduré de nombreuses souffrance au cours des vingt années qui ont suivi, je n’écoutais en effet pas vraiment les messages reçus initialement, ou alors je ne leur accordais pas foi. Tout d’abord mon mariage fut un échec, puis j’ai rompu avec 12 compagnes, j’ai subi une faillite commerciale, j’ai eu à surmonter beaucoup de colère, d’avidité, de problèmes d’ego. Chaque épreuve m’a en fait rapproché de DIEU, mais il m’a enseigné que « je devais capituler d’abord ». Je me suis donc agenouillé et je me suis mis à prier avec la Volonté de lâcher prise. J’avais prié afin d’avoir un moyen d’échapper à mes ennuis, j’ai reçu le don des maladies. Tout à coup, j’ai commencé à perdre du poids et à saigner du rectum. Tout ce que j’absorbais me rendait malade, je voulais seulement échapper à ma situation, mais je savais alors que DIEU avait d’abord une autre instruction à me donner. Au cours d’une opération pour enlever des polypes, des kystes ainsi que des grosseurs à l’intestin et aux reins, les médecins m’ont accidentellement administré une surdose, le cœur s’est arrêté ce qui a provoqué ma seconde EMI. Cette fois le voyage dans le tunnel a paru instantané, quand j’ai rencontré mes anges gardien, je leur ai demandé : « Puis-je rentrer chez moi maintenant, mon corps est détruit ? ». Ils ont répondu : « NON, tu n’as pas encore accompli tes missions et tes desseins dans la vie, tu guériras puis tu partageras ces informations avec autrui. ». Dans le même temps, j’ai remarqué que mon grand-père décédé se tenait près de l’entrée du paradis. Mon grand-père Sam, mort avant que je ne naisse, m’a dit qu’après avoir fait l’expérience du « Passage en Revue du Livre de la Vie », j’allais rencontrer quelqu’un de particulier avant de retourner sur terre.

Mon Passage en Revue de la Vie m’a alors montré mes points forts, mes faiblesses, toutes les personnes que j’avais aidées, celles que j’avais blessées. J’ai non seulement ressenti mes joies, mes peines et mes tristesses, mais aussi celles de toutes les personnes dont j’avais influencé la vie. Tout cela a semblé se produire en un instant.

Puis, j’ai tout à coup vu et décelé un homme tout à fait particulier, il se tenait à ma gauche.

Mon Cœur L’a reconnu avant mes yeux.

J’ai immédiatement marché vers lui et je lui ai demandé : « Es-Tu l’Etre qu’on appelle JESUS ? », avec une sensation d’Amour, de Réjouissance chaleureuse et douce il m’a répondu : « On m’appelle par de nombreux noms, toutefois à cause de ton éducation, tu peux m’appeler GRAND FRERE, je t’appellerai mon Petit Prince de la Paix. »… Il m’a ensuite indiqué que je pouvais soit rester avec LUI, soit retourner sur terre. Si je ne repartais pas cependant, de nombreuses personnes allaient perdre le lien qui leur aurait permis d’accomplir leurs missions et leurs desseins dans la vie. Avec réticence, mais avec une profonde compréhension de Ma Mission : « Aider les Guérisseurs, Guérir, afin qu’ils servent DIEU et TOUS ses enfants, j’ai choisi de repartir pour aider TOUS les frères et sœurs qui m’ont été affectés sur notre planète.

JESUS m’a informé que je devais le faire « Sans que l’avidité ou l’ego ne fassent obstacle. ». Je devais mettre en relation des médecins, des avocats, des prêtres, des rabbins, des personnes de toutes obédiences, jeunes ou vieux sans distinction, afin qu’ils s’aident les uns les autres. On m’a dit : « SOIS PATIENT », soigne-toi par le pardon, l’Amour, la prière et la méditation. J’ai ensuite été renvoyé à mon corps sur la table d’opération.

Je suis né et j’ai grandi dans une famille de juifs conservateurs, je suis l’arrière-petit-fils du Grand Rabbin de Moscou. J’ai fréquenté un lycée catholique, j’ai étudié le bouddhisme chinois. Mon prénom « Shalom » signifie paix.

Encore aujourd’hui, je reçois des messages de notre GRAND FRERE, ils comportent des instructions afin que je puisse servir le GRAND ! Je me considère comme juif messianique ou accompli, pour qui DIEU et la Famille constituent le centre de l’univers. Initialement j’étais quelqu’un de très rationnel, mais je suis maintenant profondément spirituel avec une foi unique et particulière en DIEU. Le « Don des Rêves » m’a été accordé, on m’a affecté à l’assistance envers de nombreuses personnes, pour la vie, la mort, le pardon, la guérison et pour qu’elles réalisent leurs desseins et missions dans la vie.

Par l’Amour, la Joie, la Paix et l’Harmonie, je dois enseigner que DIEU ne peut pas être mis dans une case, on ne peut pas lui coller d’étiquette. DIEU n’est pas dans une SEULE religion, mais dans TOUTES les religions. Sur cette planète, nous ne sommes  pas des personnes séparées, nous sommes TOUS Ses enfants, reliés intérieurement par l’Esprit de DIEU. Enfin et très important, afin d’avoir foi en DIEU il faut avoir foi en soi-même, nous ne faisons en effet qu’UN avec le GRAND !

Mon intention est d’aider au « Réveil de l’Esprit » en chacun de ceux qui liront cette brève histoire.

Non seulement je continue à nommer JESUS : « mon GRAND FRERE », mais j’ai également appris à l’appeler Michael of Nebadon, le Prince de Paix, L’archange de DIEU Fils de l’Amour. Recherchez-LE donc et vous LE trouverez par la Grâce et la Gratitude. Rappelez-vous également que le patron c’est le GRAND !

Que votre volonté soit toujours CELLE de DIEU, soyez bénis avec la vision du TRES SAINT.

Paix sur terre et Bonne Volonté à tous les Hommes et Femmes.

Sincères salutations, je vous souhaite de nombreux Bienfaits d’Amour et de Gratitude.

 

Shalom G.