NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Sébastien B

TÉMOIGNAGE :

La première fois, j’étais couché et allais m’endormir quand une douleur vive surgit à l’endroit où me semblait être mon cœur (thorax). Puis, je me suis senti m’élever vers l’angle en haut et à gauche de la pièce face à mon lit. Une lumière m’entourait sans m’éblouir, elle était tout autour de moi mais était plus forte dans l’angle en haut. Je ne voyais que l’angle de cette couleur, sans regarder en arrière ni un quelconque autre endroit de la pièce. Je me sentais très bien, en paix, en sécurité, soulagé de je ne sais quoi. Et ce bien être me semblait évident et c’était comme si je connaissais déjà cet état et qu’il était bon de le vivre à nouveau. L’évolution de mon corps me sembla lente et je dégustais ce bien-être. Je n’ai pas vu d’être, mais je ne me sentais pas seul sans sentir non plus une présence déterminée. À un moment je compris que je m’en allais et que je ne reviendrais pas. Je n’étais pas triste ni énervé; je trouvais cela normal. Mais soudain j’entendis clairement la voix de ma mère qui se trouvait dans son lit avec mon père; bien qu’ils soient dans la pièce d’à côté, leurs voix me parvinrent comme s’ils étaient à côté de moi, alors que normalement je ne les entendais pas de ma chambre. Dès lors, des images de ma mère traversèrent mon esprit et mon cœur ressenti mon amour pour elle très fortement et je ressenti sa tendresse, son amour pour moi. Et là, je me réveillais assis en sueur dans mon lit, en n’entendant plus les voix. En me rendormant j’ai pensé tout de suite qu’il ne fallait pas parler de cette expérience et que cela devait être un rêve.

La deuxième fois, j’avais 21 ans lors d’un week-end de fête où je n’avais pas beaucoup mangé ni dormi. Je m’écroulais devant des amis (6 ou 7 personnes) alors que j’allais rentrer chez mes parents. Je me souviens avoir tout de suite compris où j’étais, ce qui se passait et où j’allais. Cette fois, j’étais prêt dès le départ ET CONTENT. Je fus donc projeté à grande vitesse dans une sorte de tunnel formé de couleur consistante. Comme la première fois, la sensation éprouvée était la même, la lumière également. Cette fois, lors du déplacement dans ce tunnel, le sentiment de paix et de bien-être était mélangé avec un sentiment de tristesse concernant le fait qu’il était très difficile de vivre cet état sur terre dans nos sociétés. Bien que beaucoup en parlent ou courent après, alors que je savais que c’était si simple et que l’on était là que pour ça, pour l’apprendre et le partager, je ressenti comme un gâchis idiot. Tout en étant toujours entouré de paix et de bien-être, j’étais donc décidé cette fois à ne pas revenir. J’étais accompagné dans mon voyage par une musique qui était diffuse dans l’endroit où je me trouvais. Je n’entendais que cette musique et non les pleurs et les cris de mes amis. Lors de ce voyage je ne ressentais pas vraiment une présence mais plutôt des énergies formant une énergie bienveillante. Soudain la voix d’un ami me parvint de loin et devint de plus en plus claire; elle disait (Sébastien reste avec nous, Sébastien reviens!). Au début je ne le souhaitais pas car je me sentais si bien et je savais que le retour signifiait aussi le retour de la tristesse et du malheur ambiants. Mais cette voix, ces mots provoquèrent des images : celle de ma mère, mon père, images de tous les moments de paix et d’amour vécus avec des amis, ma petite amie, ma famille, mes professeurs ou même des gens rencontrés brièvement. Les sentiments liés à ces images étaient proches, voire identiques, à l’état dans lequel je me trouvais. Dès lors la voix devint plus forte, insistante et un sentiment de ne pas pouvoir abandonner ces personnes et d’avoir à réaliser quelque chose devint très fort. Puis je fus désagréablement entraîné dans le tunnel en sens inverse à très très grande vitesse. Étant allongé, je relevais mon buste en hurlant et en ouvrant les yeux et m’écroulais de nouveau. Un ami accroupi me tenait la main en me parlant, un autre la tête, un autre me gifla, une femme pleurait ébahie, tous les autres étaient sans voix.


Ce type d’expérience est-il difficile à décrire en mots?       Oui      C’est un mélange d’expériences sensorielles aiguës entremêlées de sentiments forts; l’intellect et l’émotionnel trouvent une balance nouvelle, une unité. MALHEUREUSEMENT les mots manquent pour exprimer cette sensation, cet équilibre qui ne laisse pas une sensation de merveilleux ou de surnaturel mais au contraire, une sensation de ce que doit être le naturel, et à ce moment, cela paraît tellement évident et simple. CE QUI REND DONC DIFFICILE L’EXPLICATION À COMMUNIQUER, et rares sont les notions véhiculées par des mots qui permettent de définir cet état d’être.

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie? Non      

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ? Pour la deuxième, dès le départ.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours?  Plus conscient et alerte que de normal.

Sensation de compréhension de ce que l’on est, de ce que l’on peut réaliser, de ce que peut être la vie, et cela est si clair.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours?   Oui      C’est un sentiment étrange de voir et de ressentir (SENTIMENT TOUCHER) immédiatement et simultanément.

Votre audition différait-elle de manière quelconque de votre audition normale?
            OUI     La première fois, la voix de ma mère ; deuxième fois, la musique claire, puis uniquement la voix de mon ami; et puis cette sensation de ne pas avoir besoin d’entendre pour comprendre un message.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps?         Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience?            Amour paisible et inconditionnel; bien-être, partage et naturel.

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace ferméOui    Un tunnel de lumière consistante dont les parois seraient comme faites d’une sorte de brume ou de nuage.

Avez-vous vu une lumière?        Oui     Une lumière composée de couleurs et non éblouissante

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres?   Non       Mais une sensation de ne pas être seul

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie?      Indécis Lors de la deuxième fois, les moments heureux passés avec les gens rencontrés lors de ma vie

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ?       Oui    Des sensations, des intuitions

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ?       Non            Tout semblait naturel et normal

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps?        Oui    Le temps comme « un »

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Oui     L’origine des malheurs et la capacité au bonheur de chaque individu

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation?         Non      

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ?  Oui             Pressentiment

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ?     Pressentiment des différentes possibilités d’évolution de nos sociétés, des individus selon ses choix; mais un positivisme constant; car le résultat me semble rester quoi qu’il soit le même; seuls les chemins possibles et les souffrances diffèrent – la douleur plus ou moins grande y étant liée.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ?       Oui     Seulement après la deuxième expérience, à différentes personnes selon leur situation et leurs peurs. Une fois, une dame âgée est venue directement m’en parler, peut-être un an après la deuxième fois. Elle m’a expliqué ce que j’avais vécu, que cela était normal, que je n’étais pas seul, que je devais réaliser ce pourquoi j’étais revenu et que la façon de le réaliser me parviendrait plus clairement avec le temps. Je ne l’ai plus jamais revue, à l’époque j’étais agent immobilier.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ?        Indécis Avant la première fois très peu. Juste le souvenir d’une conversation avec mon père lors d’un repas; il évoquait ce phénomène intervenant chez des personnes lors d’accidents de voiture.

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu            L’expérience était probablement réelle. Première fois, comme un rêve presque réel, car j’étais conditionné par mon éducation; deuxième fois ; à quand la troisième?

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience:           L’expérience était manifestement réelle         

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?           Indécis    Ma relation à l’autre, à moi-même, à mon entourage est de toute façon en perpétuelle évolution; je ne peux dire ce qui aurait pu être si je ne l’avais pas vécu.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?
Indécis      Elles ont évolué comme elles évoluaient déjà avant.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Oui    L’entraînement

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Il est possible d’obtenir cette sensibilité et cette compréhension dans notre vie de tous les jours; je crois même que (…)

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? 
Indécis      Toutes ne sont pas très claires.

Y a-t-il d’autres questions que nous pourrions poser afin de vous aider à exprimer votre expérience ? 
J’y penserai et vous remercie d’avoir pu en parler.