NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Sam J 7352

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE :

Physiquement : j’étais plongé dans un coma profond depuis dix-huit heures (encéphalogramme plat), le cœur ne fonctionnait plus sans assistance. J’avais rédigé un testament de vie et le personnel médical a informé les membres de ma famille qu’il n’y avait « aucune chance » de rétablissement, que le temps d’arrêter les machines était venu. On m’a plus tard appris qu’après avoir arrêté les machines et retiré les tubes, j’ai pris une profonde inspiration puis repris totalement connaissance cinq minutes plus tard, demandant si je pouvais retourner chez moi.

Spirituellement : ce n’était pas ma première EMI (2405). J’avais la « sensation » de retourner chez moi. C’est là le point crucial, je ne peux pas le lier à un aspect mémoriel. Si le cerveau est sans activité, alors le mental est mort. Que reste-t-il ? La conscience.

Je suis allé là où je suis toujours allé à chacune de mes EMI. Par commodité de langage, appelons cela le Centre de l’Univers. Depuis longtemps je travaille à convertir la dualité en une seule énergie, à marier la connaissance, la logique à l’intangible (amour, créativité, imagination), pour obtenir une seule énergie appelée Conscience/Sagesse et l’intégrer dans mon propre Esprit.

Et je me retrouve en train de faire l’expérience de l’énergie décrite ci-dessus. Il y a d’autres « corps lumineux » brillant de différentes couleurs, de formes et d’intensités variées. J’ai commencé à percevoir l’approche d’une énergie que je ne connais que trop bien. J’ai fait de mon mieux pour l’ignorer, mais le Créateur/Dieu/Grand-esprit est un peu difficile à ignorer. Le Créateur/Dieu/Grand-esprit m’a dit : « Tu repars. ». Exerçant mon libre-arbitre j’ai répondu : « Non, je ne repars pas. ». Le Créateur/Dieu/Grand-esprit a répliqué : « Si, tu repars, j’ai des « choses » à te faire-faire. ». Sur ces paroles, un éclair d’énergie a émergé de cette forme énergétique et m’a téléporté (je repense souvent à cet instant où l’éclair m’a frappé. Cela me ramène au moment où le Créateur/Dieu/Grand-esprit et moi ne faisions qu’un). J’ai eu l’impression de tomber en arrière dans un vide noir en direction d’un petit point de lumière blanche tout en hurlant : « Quelles « choses » ? ». 

Neuf mois auparavant, j’avais fait un coma de plusieurs jours par épuisement de potassium. On avait alors arrêté l’assistance de réanimation. Je n’ai ramené qu’un seul savoir : je devais écrire trois essais répondant aux questions Qui suis-je ? Pourquoi suis-je ici ? Où vais-je ? Je l’ai fait, pensant avoir obtenu un diplôme en « Expérience Humaine ». Je me suis rétabli physiquement et mentalement à cent pour cent. Je n’ai aucune séquelle du fait qu’on ait par deux fois stoppé l’assistance de réanimation. 

Au moment de votre expérience, y avait-il une situation mettant votre vie en danger ?   Oui   On a arrêté l’assistance de réanimation. Electroencéphalogramme plat, le cœur ne battait plus seul.

Cette expérience est-elle difficile à décrire avec des mots ?    Non

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience à celui de tous les jours.     Conscience et lucidité normale    Juste avant d’être renvoyé… Etant entendu que le niveau de conscience et de lucidité dans la vie quotidienne est largement déterminé par ce sur quoi se focalisent la conscience et la lucidité. Si le mental étrangle la conscience, alors oui, le réveil est sévère. Mais si on a fait l’effort conscient de déplacer la conscience du mental vers le cœur, alors l’impact est faible. En d’autres termes, si on a rassemblé le monde physique et le monde spirituel en une seule conscience, alors on se trouve constamment dans les deux univers, jamais dans un seul. NE PAS CONFONDRE LE MONDE DE L’ESPRIT (intangible) ET LE MONDE ETRANGER (connaissance et logique). CE SONT DEUX MONDES DIFFERENTS.

Veuillez comparer votre vue pendant l’expérience à celle que vous aviez juste avant l’expérience.    Quand on n’a plus de corps physique, on n’a plus d’yeux, seulement la conscience.

Veuillez comparer votre ouïe pendant l’expérience à celle que vous aviez juste avant l’expérience.    Idem.

Avez-vous vu ou entendu des évènements terrestres qui se déroulaient alors que votre conscience était séparée de votre corps physique/terrestre ?    Non   Eh bien, en quelque sorte. Quand j’étais aux Urgences je me suis rendu compte qu’on m’introduisait quelque chose dans la gorge. Ensuite on m’a « drogué » et je ne pouvais plus bouger. Je ne recevais pas suffisamment d’air et je n’y pouvais rien. La petite voix qui m’avait fait traverser ces évènements auparavant m’a dit : « Détends-toi et cela va bien se passer. ». A ce moment-là, j’ai totalement perdu connaissance.

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ?    Il faut deux éléments pour éprouver des émotions. Le premier est le corps physique (les cinq sens), le deuxième est la dualité. La question qu’on me pose le plus fréquemment c’est : « Comment est-ce d’être dans l’Esprit ? ». Je réponds : « C’est une réalité sans dualité. ». La plupart des gens ne voit pas ce que cela peut représenter. 

Avez-vous traversé un tunnel ?    Non    Seulement un vide noir derrière moi.

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ?     Oui    Souhaitez-vous que je décrive le Créateur/Dieu/Grand-esprit ? Est-ce cela que vous voulez ?

Vous a-t-il semblé rencontrer un être ou une présence ésotérique, ou bien entendre une voix non identifiée ?    Je vais faire une tentative pour vous. Imaginez une boule d’intense énergie en trois dimensions et faite de lumière blanche dorée. Au milieu de cette boule on voit la silhouette d’une personne (sans pouvoir dire s’il s’agit d’un homme ou d’une femme, seulement une silhouette).  Autour de cette boule orbitent des boules d’énergie plus petites, se déplaçant dans des directions différentes et constituées de couleurs différentes. Dans mes autres EMI, le Créateur/Dieu/Grand-esprit a pris des formes diverses. Cela n’avait et n’a aucune importance. Ce qui importe c’est l’énergie que dégage la forme. Une fois qu’on a « fait l’expérience » de cette énergie, la forme est sans importance. Je sais de qui il s’agit en reconnaissant/connaissant l’énergie que dégage la forme.

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres décédés (ou en vie) ?     Oui    Seulement de différentes formes d’énergie.

Au cours de l’expérience, avez-vous eu connaissance d’évènements de votre passé ?    Non

Vous a-t-il semblé pénétrer dans un monde différent, surnaturel ?    Un monde nettement ésotérique ou surnaturel Seulement ce que j’ai qualifié de Centre de l’Univers, l’endroit où se trouve l’arbre de vie.

Le temps a-t-il paru accélérer ou ralentir ?    Non    Il n’y a pas de temps dans une réalité ne comportant pas de dualité. Le temps nécessite la dualité pour exister. Sans dualité il n’existe pas.

Soudainement, vous a-t-il  semblé tout comprendre ?    Tout au sujet de l’univers    Dans une réalité sans dualité, tout est affaire d’énergie. Ceux qui ont intégré la dualité en une seule énergie « brillent » beaucoup plus intensément  que ceux qui ne l’ont pas fait.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ?     Non     Encore une fois, la dualité est nécessaire pour que ce soit possible. Avec une conscience lucide dans une réalité sans dualité, il n’y a ni limite, ni structure physique de délimitation.

Etes-vous arrivé(e) à une limite ou un point de non-retour ?     Non     A mon avis j’ai pris la décision quand j’ai quitté le corps. On m’a renvoyé systématiquement (On m’a retiré l’assistance de réanimation par deux fois, je suis toujours là sans séquelles. Qu’en pensez-vous ?) Je ne veux pas être ici mais j’y suis, je suis donc censé en profiter autant que je le peux en faisant ces « choses » pour le Créateur/Dieu/ Grand-esprit. Est-ce que j’en profite en le faisant ? Bien-sûr que oui, sinon je ne le ferais pas. Si je peux atteindre l’illumination en un seul voyage spirituel, je suis preneur !

Avez-vous vu des scènes de l’avenir ?    Non

Avez-vous  le sentiment d’avoir connaissance d’un savoir ou dessein particulier ?    Non    Rien de particulier. La sagesse est disponible pour quiconque veut bien faire l’effort.

Veuillez expliquer tout changement qui aurait eu lieu dans votre vie après votre expérience :     Aucun changement dans ma vie    A mon avis cela vient de l’idée que ce monde constitue la genèse de la création (ce qui n’est pas le cas), ce n’est qu’un film qu’on est venu voir ici afin d’apprendre. Si on n’apprend pas ce qu’on est venu apprendre ici, alors on revient encore et encore jusqu’à ce qu’on apprenne de ce film. Il n’y a aucune échappatoire jusqu’à ce qu’on ait appris ce pour quoi on a été envoyé ici. A moins que le Créateur/Dieu/ le Grand-esprit juge que quiconque demeuré ici n’apprend rien, qu’il est temps de « tirer la chasse » et de recommencer…

Après s’être produite, votre expérience a-t-elle provoqué des changements dans vos valeurs ou vos croyances ?    Oui     Juste un renforcement de ce que je savais déjà.

Après votre expérience, possédiez-vous des facultés paranormales, sortant de l’ordinaire ou autres que vous n’aviez pas avant l’expérience ?    Indécis    Seulement davantage de façons de dire la même chose.

Avez-vous raconté cette expérience à quelqu’un ?   Oui   La plupart n’admettent pas le fait que, par deux fois, on m’ait retiré l’assistance de réanimation et que j’aie survécu sans séquelles pour le raconter.

Avant votre expérience, connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) ?    Oui     Je l’ai expliqué plus haut. J’apprends lentement, il faut que je me cogne la tête sur le mur plusieurs fois avant de comprendre. Eh oui !

Peu après avoir vécu votre expérience (quelques jours ou semaines), comment considériez-vous sa réalité :    L’expérience était tout à fait réelle.     Comme indiqué plus haut : seulement davantage de façons de dire la même chose.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience :     L’expérience était tout à fait réelle.    Etait/est. Le temps n’existe pas. C’est ainsi.

Vos relations ont-elles changé directement à cause de votre expérience ?    Oui   Quand je raconte mon histoire, la plupart des gens me regardent sans savoir quoi penser. Je suis allé dans des endroits et j’ai vu des choses que la plupart ne verront jamais. Ils ignorent quoi penser. Je fais de mon mieux pour simplifier, mais même ainsi cela reste inaccessible au plus grand nombre. Je manque malheureusement de tact, on me prend donc pour monsieur-je-sais-tout et cela m’attriste. J’ai payé très cher pour apprendre ce que je sais dans le but que d’autres n’aient pas à le faire. Cela n’a pas fonctionné ainsi.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé directement à cause de votre expérience ?     Oui     Je suis devenu sorcier/chamane. Je ne l’avais pas prévu, c’est arrivé, c’est tout ! Il m’a fallu cinq ans pour mériter ce droit. Comme l’a dit le sorcier qui m’aide sur ce chemin : « Je n’ai jamais vu le Grand-esprit mettre quelqu’un à l’épreuve comme tu l’as été. ». Il m’appelle le sorcier blanc.

Au cours de votre vie, est-ce que quoi que ce soit, à un moment quelconque, aurait reproduit une partie de l’expérience ?     Indécis     En focalisant ma conscience sur ma perception (du cœur), elle est complètement à part du tout. En connaissant l’énergie de l’expérience, il est facile d’y revenir et de la vivre n’importe quand.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles votre expérience complètement et avec exactitude ?    Oui    J’ai volontairement décidé d’être aussi vulnérable que je sais l’être en racontant cette expérience ainsi que les autres. Dans mon cœur, je sais avoir fait de mon mieux.

Y a-t-il une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ?     L’éclair d’énergie venu du Créateur/Dieu/Grand-esprit. Je peux retourner à volonté dans cette conscience. Quand je parviendrai vraiment à retourner chez moi, ce sera ma dernière pensée consciente.

Souhaitez-vous ajouter autre chose concernant l’expérience ?     La sagesse est disponible pour quiconque la souhaite. Je ne suis en rien particulier. Il suffit de le vouloir vraiment et de rester concentré.