NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Ryan K

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Je me rétablissais correctement au lendemain d’une opération mineure. Je suis allé aux toilettes et j’y ai fait un arrêt cardiaque.

J’ignore combien de temps cela a duré, mais j’ai repris connaissance quand on m’a découvert, au moment où les infirmières me ramassaient par terre. Quelqu’un a crié : « Pas de respiration, pas de pression artérielle. ». J’ai alors à nouveau perdu connaissance. Quand j’ai repris conscience, elles me sortaient des toilettes pour m’allonger sur le lit d’hôpital, mais mon angle de vision était inattendu. Je regardais 5 ou 6 infirmières porter mon grand corps (150 Kg) hors des toilettes, le jeter sur le lit, puis être rejointes par 4 ou 6 autres infirmières. Certaines réglaient le lit pour que mes pieds soient surélevés et ma tête abaissée. L’une d’elle a déchiré l’avant de ma chemise pour me découvrir la poitrine. Une autre y a posé des électrodes autocollantes, une troisième était au téléphone avec le chirurgien, tandis qu’une autre encore appelait ma femme. Dans l’intervalle, mon point de vue se trouvait toujours depuis les toilettes et stationnaire. Mon corps était sur le lit, mais j’étais dans l’entrée des toilettes, les regardant s’occuper de moi. C’est alors que le vent est arrivé. A un moment de cet événement, un vent d’ouragan a pénétré dans la pièce, c’était le vent le plus froid que j’aie jamais senti (pour info, je suis né et j’ai grandi au nord du Canada. Je connais le froid). Je les ai regardées travailler et les ai écoutées crier (malgré le vent ?). Elles tentaient de poser une autre perfusion mais ne pouvaient trouver de veine (pas de pression artérielle ?). Puis l’une d’entre elles m’a enfoncé une aiguille entre deux doigts. Elles ont alors cessé d’agir, un jeune infirmier a demandé « Comment s’appelle-t-il ? ». C’est à ce moment là que j’ai réintégré mon corps, j’ai levé le bras droit et crié « Je m’appelle Ryan ! ». Le jeune homme près de la porte a dit : « Il est revenu. ». Ma femme est arrivée quelques minutes plus tard et on m’a ramené en Chirurgie. 

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Oui

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui. Le lendemain d’une opération bénigne, j’ai fait un arrêt cardiaque et j’ai été réanimé par le personnel de l’hôpital.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Non

Avez-vous vu une lumière ? Non

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Non

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Non

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Non

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Non

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Non

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Non

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Non

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui. Je ne veux pas mourir et retourner à cet endroit.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Non

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Elles sont incrédules.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Terreur.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La meilleure : regarder ces parfaites inconnues s’efforcer à ce point de me sauver. Voir qu’une des infirmières n’a pas abandonné, qu’elle a essayé une dernière fois en enfonçant l’aiguille entre mes doigts.

La pire : un petit avant-goût de ce qui m’attend, savoir que c’est pénible. J’ai tellement peur de mourir maintenant.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui