NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI Probable de Ruthie A

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE :

L'heure est arrivée pour aller à la salle d'accouchement. J'étais étourdie de douleur en y arrivant, allongée sur un chariot. J'ai aperçu la lampe électrique qui brillait au-dessus de moi, c'était celle qui éclairait le site des opérations. Un bourdonnement a commencé à se faire entendre, comme des criquets en été. Puis j'ai contemplé les petits points noirs au plafond (typiquement hospitaliers), et ils ont commencé à se mélanger, ne faisant plus qu'un.

Le bourdonnement devenait de plus en plus fort, alors que les points de noirceur commençaient a former un vide noir. J'ai senti un jaillissement comme un fort courant d'eau et air qui frôlaient mon visage et mon corps. C'est alors que les points se sont transformés en tunnel. J'étais dans le tunnel, j'avançais en montant légèrement et vers la droite. L'obscurité n'était plus un simple vide mais avait une forme plutôt comme un tunnel. Mon corps ne s'y sentait pas trop serré, et je voyais des formes grises et noires autour de moi. J'allais les pieds devant. Puisque j'étais en train d'accoucher de mon fils je me suis dit: "Tiens, ça doit être ce que voit le bébé qui nait!" Puis j'ai vu une lumière, parfaitement ronde et brillante, blanche. Je la regardais et je me suis dit comme elle était parfaitement ronde.

En suite, comme si le temps n'existait pas du tout, je me suis retrouvée sur le chariot avec des docteurs qui couraient à droite et à gauche autour de moi, et je ne savais plus où j'en étais, ni ce qui s'était passé. Je ne savais même pas si j'avais eu le bébé, mais je m'en fichais. J'étais là allongée et hors d'haleine, et je riais en regardant l'empressement de ceux qui m'entouraient. Je savais que RIEN N'Y FAISAIT,    que TOUT ALLAIT BIEN. Je savais que même si mon bébé était difforme ou mourant, ou déjà mort, tout allait MERVEILLEUSEMENT BIEN, tout de même.

Allongée là, simplement tout-sachant, j'étais certaine à ce moment que tout allait bien. Tout avait sa raison, et je savais que là où nous sommes n'est qu'un rêve, et il ne peut y avoir lieu un mal véritable. Je savais que nous sommes là pour apprendre, soit par nos  malheurs, soit par nos moments de bonheur. Je savais que là regnait L'AMOUR. En aimant et soignant on apprend à transmettre la contagion d'amour à nos prochains. TOUTEFOIS, je n'ai parlé à personne, que je sache. C'était tout simplement un ressenti, un sentiment de SAVOIR. Puis je redeviens normale, et je me retourne pour regarder mon bébé, mon fils.

Je n'avais pas encore de sentiments maternels envers lui. Je ne savais pas encore si le bébé était un garçon ou une fille, mais j'étais certaine que tout allait à merveille, quoi qu'il en soit. A ce moment-là j'aurais pu aimer n'importe quel être humain, si horrible qu'il soit, j'aurais pu comprendre et pardonner éventuellement l'assassin de mon enfant, j'étais capable en fait de l'embrasser. C'est très bizarre, car je suis loin d'être comme cela maintenant, mais je me souviens du sentiment, sentiment né de ma connaissance des choses, mais je revenais par à-coups à la normalité. Sous peu, j'ai demandé: "Le bébé est vivant?" - "Le bébé va bien?" - Puis: "Est-ce un garçon ou une fille?"

Le temps passe, et pendant des années je n'y pensais pas beaucoup, à ce sentiment que j'avais éprouvé. J'ai fini par être une mère protectrice à tel point que je ne laissais pas aller jouer mes enfants comme serait normal. J'étais trop protectrice. Mon mari me disait que je devrais les laisser vivre comme des garçons normaux, et du coup je savais qu'il fallait faire face à ma peur de la mort. J'avais tellement peur qu'ils se blessent ou qu'ils meurent que je ne pouvais les laisser vivre. Alors pour affronter ma peur j'ai fait des lectures sur la mort, et sur les EMI. C'est alors que j'ai aperçu une constance, et je me suis rendu compte que c'était bien CELA qui m'était arrivé, à cause d'une hémorragie qu'ils ont dû étancher.

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire en mots? Oui. Il est difficile d'expliquer le caractère d'une connaissance qui ne vous est même pas compréhensible... un ressenti... comment expliquer un sentiment à celui qui ne l'a jamais vécu?

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie? Indécise.

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum? Quand j'étais revenue du tunnel et je me trouvais de nouveau sur le chariot à l'hôpital.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours? Plus de conscience et de lucidité que d'habitude.

If your highest level of consciousness and alertness during the experience was different from your normal every day consciousness and alertness, please explain:

J'étais tellement instruite... comme si quelqu'un m'avait expliqué des choses. Et je savais que c'était vrais. J'étais si heureuse et sans peur.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours? Non

Votre audition différait-elle de manière quelconque de votre audition normale? Indécise. Une fois de retour du tunnel, au début tout le monde me semblait "éloignés", détachés.., comme regarder un film... je les trouvais pleins de soucis inutiles. Moi je me marrais parce qu'ils ne comprenaient pas que tout allait "parfaitement bien".

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps? Indécise

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience?

Dans le tunnel je trouvais que c'était normal, que je voyais ce que voyais mon bébé. Mais quand j'ai vu la lumière et puis me je me suis retrouvée sur le chariot à l'hôpital, c'est comme si javais reçu infiniment des connaissances. Je savais que nous sommes tous BIEN, que tout suit un PLAN, que personne ne sera blessé définitivement. Je savais que nous sommes sur la terre pour "apprendre", que ce n'est pas la réalité, seul l'amour est réel.

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace fermé? Oui. J'ai traversé un tunnel, pas étroit, avec texture.

Avez-vous vu une lumière? Oui, parfaitement ronde, et dont je m'approchais, elle était d'un blanc pur, et ne me laissait pas le choix de rester sur place, elle m'attirait malgré moi, j'étais comme un passager, non pas une conductrice. Je ne me rappelle pas être passée à la lumière, mais je l'ai certainement vue. Au fin fond de mon coeur je crois que quelqu'un m'a parlé, en me montrant certaines chose, car le temps n'y est pas, et je suis revenue avec une CONNAISSANCE mais je crois aussi que ma souvenance de ce qui m'est arrivé m'a été enlevée, sans quoi je crois que je ne voudrais plus vivre du tout.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres? Indécise. Je suis revenue avec une CONNAISSANCE nouvelle, mais sans souvenance d'avoir vu ou parlé avec quelqu'un.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie? Non

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Indécise. Comme je l'ai déjà dit, je crois bien que ces évènements ont eu lieu, mais le souvenir m'en a été enlevé.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps?

Oui. Je ne sais d'où est venue mes connaissances, je SAVAIS tout simplement. Il aurait fallu du temps pour apprendre tant de choses, mais je ne me rappelle pas avoir passé un seul moment dans la lumière.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ?  Oui.  Je SAVAIS tout simplement. Je connaissais l'amour et je savais que ce lieu (la terre) est comme un rêve. Je l'ai compris, un point c'est tout.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation? Oui. Le tunnel était une telle délimitation, une autre dimension, de même que la lumière

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ?
Indécise. Je savais que tout est pour le mieux, tout suit le plan, tout fait partie du bien.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Non

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Je l'ai raconté à mon mari tout de suite, de même qu'à ma famille, puis je l'ai oublié pendant des années, jusqu'au moment où j'ai lu des livres sur les EMI, ce qui m'a fait comprendre que c'était cela l'expérience que j'avais vécue.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Non

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle a eu lieu?  L'expérience était réelle sans lieu de doute. Je savais que ce que j'avais ressenti différait radicalement de toutes mes expériences avant ou après, c'était profond et je ne pouvais le démentir.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur spéciale pour vous?

L'amour que j'ai ressenti, la compréhension. Je savais que nous sommes sur terre pour nous soutenir les uns les autres... Je savais qu'il fallait aimer et soigner notre prochain sans exception, que nous sommes tous les enfants de DIEU, TOUS.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience?  L'expérience était réelle sans lieu de doute.. Je crains que m'attendent des moments de dures épreuves. Je crois que DIEU savait que mon âme avait besoin de savoir que tout est au mieux, après tout... Mon fils a maintenant 20 ans et il est moniteur de parachutisme. Mais j'ai constamment une arrire pensée... je sais que la mort est le commencement de la chose la plus belle, hors de ce monde.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. Je sais tout simplement que si tu perds quelqu'un que tu aimes, il n'y a pas à se faire des soucis, que tout va bien avec ceux qui passent au-delà... ce qui est triste, par contre, c'est l'ignorance de ceux qui restent ici-bas.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?

Oui, je ne vais plus à l'église, j'y ai passé de mauvais moments, puis je sais que mes relations avec Dieu n'ont rien à voir avec des églises.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ?

Indécise. Je n'oublierai jamais ce bruit de criquets en été, bzzzzzzzzz bzzzzzzzz. Je n'ai jamais entendu un bruit semblable qui pourtant n'existait que dans ma tête.

Please offer any suggestions you may have to improve this questionnaire:Merci de proposer toute suggestion permettant d’améliorer ce questionnaire. Y a-t-il d’autres questions que nous pourrions poser afin de vous aider à exprimer votre expérience ?

Il me semble que vous avez fait bien, et je vous en remercie. J'ai remarqué que souvent les gens ont peur d'entendre de telles choses. Il parait que personne ne veut parler de la mort. Seulement, voilà, si tu te trouves en face à face avec elle, c'est EXACTEMENT ce qu'il te faut entendre.

Du reste, est-ce qu'on connait une seule personne qui ne se trouve pas en face à face avec elle???? Après tout, nous somme NES POUR MOURIR... Merci, c'est excellent!!!