NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Raylene S

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Le 16 octobre 2001, j'ai subi une attaque violente aux mains de mon ex-mari. Il m'a battue pendant 5 heures sans trêve. Antérieurement à cette rencontre, j'étais suicidaire, je ne voulais plus vivre, à cause de la souffrance qu'entraînait ma vie. Je n'avais pas le courage d'effectuer mon propre suicide, alors je priais, jour après jour, que vienne mon père décédé m'emmener avec lui. La nuit de l'agression, j'ai supplié mon ex-mari d'en avoir fini une fois pour toutes, qu'il me tue. Eh bien, il l'a tenté, et d'une manière inexplicable, il a bien réussi. Vers la fin de l'agression, après avoir perdu connaissance trois fois, j'étais étendue par terre, et j'ai prié une dernière fois que mon père vienne, s'il voulait bien m'emmener. Je me rappelle que j'ai crié au secours 3 fois, et à chaque fois ma voix était plus faible, j'ai fini par chuchoter. Après la troisième fois je me suis dit: c'en est fait de moi, c'est comme ça que je vais mourir. Un engourdissement m'a envahie, de ma tète jusqu'aux pieds, progressivement. Puis j'ai le souvenir d'être élevée au-dessus de mon corps, que je voyais couché par terre. Il me semble que je l'ai regardé fixement pendant longtemps. J'étais enveloppée d'une lumière brillante, et la sensation de paix intérieure me comblait. J'étais réconciliée à la mort. Comme je me regardais couchée par terre, je me rappelle que je me suis dit avec un hochement de tête, regarde à quelle bassesse j'en suis venue. Alors j'ai entendu la voix de mon père, derrière moi. Je ne l'ai pas vu, mais je l'ai entendu dire que ce n'était pas mon heure, qu'il fallait penser à mes enfants et les difficultés qui les attendaient, sans moi. Je me rappelle que j'ai pensé à mon fils aîné, et j'ai eu l'image mentale de lui, assis et s'appuyant contre la porte de sa chambre. La prochaine chose dont je me souviens, c'est de m'être relevée du plancher, après quoi je me suis habillée et je suis allée à la pièce avant, où était mon agresseur. J'étais calme, d'une façon inexplicable, et avec ce même calme je lui ai dit, écoute, je prends une cigarette et puis il faut que j'aille à l'hôpital. Je me suis rendue à la cuisine, où il a continué l'agression. A ce moment-là, j'étais paralysée, chaque fois que j'essayais de me redresser, mes jambes ne tenaient pas, et je m'écroulais encore une fois. Finalement, je me suis dit qu'il fallait à tout prix arriver à l'hôpital. Je ne sais comment, mais j'ai eu la force de me relever, prendre les clés et chercher la voiture, en rassurant mon ex-mari que je ne dirais à personne qu'il était coupable. Il m'a laissée partir. Arrivée à l'hôpital, je me suis dirigée aux urgences, où je n'en pouvais plus. Je n'ai jamais pu savoir si j'avais une blessure à la tête, ou non. Je voudrais bien savoir ce qui m'est arrivé, exactement. Ce n'était qu'au bout de quinze jours à peu près après la rencontre, que j'ai commencé à me rappeler de l'expérience. L'expérience me revenait par morceaux, tel un puzzle, que je devais rassembler. Les souvenirs me faisaient tellement peur, mais également me rendaient tellement déterminée à me rappeler toute l'expérience, que cela me dominait la vie pendant longtemps.


Ce type d’expérience est-il difficile à décrire en mots? Incertaine, la difficulté pour moi c'est que je me demande si les gens vont me prendre pour une folle.

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie? Oui

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ?

Mon état de conscience plus claire était quand je voyais mon corps allongé par terre.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours? Plus de conscience et de lucidité que normalement. J'étais comblée de paix vis-à-vis de tout. Cette sensation était si forte que je ne peux même pas la décrire. Cela ne fait pas partie des expériences à notre portée tant que nous sommes en vie.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours? Oui, la clarté qui m'entourait était si brillante que c'était presque comme un éclairage fluorescent.

Votre audition différait-elle de manière quelconque de votre audition normale?  Incertaine, j'ai entendu mon père derrière moi.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps? Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience? Une paix enveloppante, et j'ai réalisé à quelle bassesse j'étais descendue.

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace fermé? Non

Avez-vous vu une lumière? Oui, la clarté qui m'entourait était si brillante que c'était presque comme un éclairage fluorescent

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres? Oui, c'est-à-dire, je n'ai pas vu mon père, mais il m'a parlé, me disant que ce n'était pas mon heure. Il m'a obligée à reconnaître les difficultés qu'affronteraient mes enfants.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie? Non. J'ai appris qu'il y a une vie après la mort, sans doute possible. Et quand nous prions, ceux à qui la prière est adressée l'entendent à coup sûr. J'ai appris que la mort n'est pas méchante, qu'en fait c'est la meilleure des expériences possibles.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Oui, la baby-sitter était là quand cet occurrence a eu lieu, elle et mon mari avaient une liaison. Quand j'ai commencé à me rappeler tout ce qui s'était produit, je suis allée à elle pour avoir des lumières. Dans mon souvenir, je portais des habits que je n'aurais pas portés, normalement. Elle a confirmé que je les portais, effectivement, quand elle était arrivée. En plus, elle a confirmé qu'elle m'a entendu crier trois fois au secours, chaque fois plus faible.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Non

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps? Il me semblait que j'étais séparée du corps pendant une longue période, mais je ne crois pas que ce soit si longtemps que ça, que j'étais allongée par terre.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Oui, j'ai connu la mort.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation? Incertaine, je ne suis pas sûre d'avoir franchi une limite, dans ce sens.

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ? Non

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ?
Oui, j'apprends des choses à une rapidité incroyable, maintenant.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui, en même temps que mes souvenirs me sont revenus, peu à peu, j'ai commencé à faire part de cette expérience à la personne avec qui mon mari avait une liaison. J'avais besoin de quelques vérifications de la réalité de mes souvenirs. Ce n'est pas souvent que je raconte cette expérience, car j'ai peur qu'on me prenne pour une folle.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Non

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle a eu lieu? L'expérience était probablement réelle, j'étais très confuse. Dans un premier temps j'avais le souvenir de me voir allongée par terre, et je ne comprenais pas ce que je voyais. J'étais très désorientée, avant de pouvoir rassembler les pièces du puzzle.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur spéciale pour vous ?

Oui, la communication que j'ai eu avec mon père.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience? L’expérience est certainement réelle. Je sais sans doute possible qu'elle a eu lieu. Même maintenant, trois ans plus tard, je peux ressentir et voir ce que je ressentais et voyais, comme si c'était hier.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui, je vois les choses sous une perspective entièrement différente, mes relations aussi. Je suis la personne la plus décontractée que je connaisse. Rien ne m'énerve. Les amis de mon copain le disent, eux aussi.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?

Oui, j'ai un sens très élevé de croyances religieuses.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ?  Je voudrais bien savoir si j'étais cliniquement morte, savoir s'il y a des conséquences cérébrales.