NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Randall M

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Après m’être heurté le menton sur le comptoir de marbre, j’ai un trou de mémoire. Tout était noir, j’entendais chacune des paroles des 3 à 5 personnes proches. Je me demandais pourquoi je ne voyais rien, puis j’ai réalisé que j’avais les yeux fermés. Je les ai ouverts, depuis le plafond j’ai vu une scène de pagaille. Quelqu’un était allongé sur le sol, je ne voyais pas qui c’était, 3 personnes, 2 femmes et 1 homme, étaient à genou autour de cette personne. Une infirmière a accouru avec un chariot. Quelqu’un énumérait des pressions artérielles ; la dernière c’était 35/15. Je m’ennuyais ; cela ressemblait à une émission de télévision. Je me suis retourné (sur l’axe horizontal), c’est alors que j’ai réalisé que je « flottais », car j’ai voulu avancer et tourner à gauche dans le couloir où on m’avait indiqué que se trouvait ma chambre. J’ai essayé de « nager ». Cela n’a pas fonctionné, par contre il me suffisait de penser à l’endroit où je voulais aller pour m’y retrouver. Pas instantanément toutefois. Je me déplaçais simplement dans les airs, sans effort. Le couloir était court, il n’y avait que 3 portes, 2 à droite, 1 à gauche. Droit devant se trouvait un vitrail partiellement coloré donnant sur une cour avec une fontaine et un étang. Après avoir jeté un coup d’œil dans ma chambre, j’ai regardé par la fenêtre en direction de la fontaine et de l’étang, dans la lumière intense du soleil. J’ai pensé que ma fille aurait aimé s’y asseoir à côté de moi et discuter… je n’avais pas de fille à l’époque… je n’avais pas d’enfant. Je me suis également dit qu’il serait bien qu’on en prenne soin, qu’on nettoie, que j’allais faire un don dans ce but. C’est alors que tout est redevenu noir, j’ai eu l’impression que quelqu’un me rejetait en arrière. Je me suis mis en colère. J’étais furieux quand j’ai ouvert les yeux et que j’ai découvert que j’étais par terre. C’était très froid et dur. L’agent qui me ramenait à ma chambre m’a demandé où j’étais allé. C’était inattendu parce que je n’avais rien dit, j’étais trop en colère. Je le lui ai raconté, en lui parlant du vitrail et de la cour. Il a répondu : « Vous êtes donc déjà venu dans cet hôpital. ». J’ai rétorqué : « Non, je ne suis jamais allé à l’hôpital depuis ma naissance. ». Il a déclaré : « Cette fenêtre a été murée dans les années 40, pendant la guerre ; elle laissait passer trop de lumière vers l’extérieur la nuit. ». 

A quel moment de l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ? Tout le temps.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience à votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours ? Tout à fait comme dans mes meilleurs jours. Totalement lucide, éveillé, mais détendu.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours (pour tous les aspects tels que clarté, champ de vision, couleurs, luminosité, degré profond de perception de la massivité/transparence des objets, etc.) ? Oui. Le soleil était bien plus brillant. Je m’attendais à ce qu’il soit aveuglant et douloureux, mais ce n’était pas le cas. J’entendais et je voyais tout dans mon environnement, mais je filtrais et concentrais mieux mon attention.

Votre ouïe différait-elle de manière quelconque de votre audition normale (pour tous les aspects tels que clarté, capacité à identifier la source sonore, hauteur, force, etc.) ? Non

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ? La paix (je sais que ce n’est pas une émotion), la joie, l’impatience (pas une émotion), sentiment de puissance, de maîtrise (pas une émotion), incertitude (pas une…), colère.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Indécis. Je ne sais pas. Je voulais passer de l’autre côté de la fenêtre, dans la cour. Même si c’était au quatrième étage, je me sentais tout à fait en sécurité pour le faire.

Avez-vous vu une lumière ? Indécis. LA LUMIERE ???? Je l’ignore. De la lumière, oui. Tout était absolument normal, mais il y avait une notion de justesse en chaque chose. Tout était comme il se doit.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. Ils n’étaient pas nets et j’étais concentré, pas intéressé. Ils se trouvaient à quelque distance. Même s’ils n’étaient qu’à 1,5 mètre, ils n’étaient pas nets.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Oui. Le couloir, le nombre de portes, le vitrail, la cour.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps ? Oui. C’était différent, c’est tout ce que je peux dire… différent.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. Mais je l’ai perdu quand je suis revenu à moi.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Oui. Le mur et le vitrail. Je ne l’ai pas franchi. Rien ne se serait passé, si ce n’est que je me serais assis à côté de l’étang, peut-être aurais-je nettoyé un peu.

Avez-vous eu connaissance d’évènements à venir ? Oui. Je sais tout simplement certaines « petites » choses sur ma vie et sur celles d’autres personnes. J’ai davantage conscience des émotions d’autrui, même quand elles sont dissimulées, je décrypte mieux la communication non-verbale.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Indécis. J’ignore si mon sens de l’avenir (aussi banal que « Ne tourne pas dans cette rue, prends la prochaine. »… et il y a un bouchon) est de la précognition ou une bonne intuition.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Seulement à 4 personnes. Il a au moins fallu 20 ans pour que j’en parle. En une occasion c’était à un groupe de discussion de 5 personnes, mais je ne m’adressais qu’à l’une d’entre elles. Les 3 autres personnes étaient ma femme et 2 de mes enfants. Cela n’a tout simplement jamais paru devoir être exprimé. La réaction a principalement été de l’incrédulité, je crois, ou un choc.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Non

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ? Pas vraiment. C’était le sentiment de paix et l’harmonie qui étaient importants.

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu (quelques jours ou semaines) : L’expérience était tout à fait réelle. Elle était réelle. Je ne savais pas ce qui s’était passé. Je n’acceptais pas mon décès. Je pensais que j’avais peut être déliré, que j’étais sorti du brancard, que j’avais déambulé et qu’on avait dû me ramener, que par égard pour moi on m’avait dit que j’étais « parti ».

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience : L’expérience était tout à fait réelle. Elle ne s’est jamais affaiblie ou modifiée dans mon souvenir. Elle est très réelle, j’ai le sentiment que l’endroit où je me trouvais est très proche, mais que je ne peux pas l’atteindre.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. Par la suite, oui. Je suis devenu plus tolérant pour les sentiments d’autrui, plus ouvert aux autres.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Indécis. Je ne crois pas que ce soit tellement à cause de cela. J’étais probablement déjà orienté en ce sens.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances en ont-ils reproduit une partie ? Non

Souhaiteriez-vous ajouter autre chose au sujet de l’expérience ? C’est réel. Certaines choses ont changé. Mon écriture a totalement changé pendant environ une année. Je suis devenu plus calme, plus attentif aux détails, j’analyse davantage.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Indécis. Ce n’est pas tout à fait complet, par exemple je viens juste de me souvenir de mon écriture. Les gens ont également réagi différemment à mon égard, ils sont plus sérieux et respectueux.

Merci de proposer toute suggestion permettant d’améliorer ce questionnaire : Un récit bidimensionnel ne peut pas correctement décrire cette expérience.