NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Philippe R

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

J'étais en vacances avec mes parents chez l'oncle et la tante de ma mère à Toulon. 

C'était l'été, tout le monde était à l'intérieur de la maison. Moi, j'étais resté dehors, et je voulais me baigner dans la piscine. Habituellement, je me baignais avec une bouée car je ne savais pas nager, sauf si je restais sur les marches de la piscine, où j'avais pied. 

Je descendis sur la dernière marche afin d'être au maximum immergé tout en gardant pied. Malheureusement, j'ai glissé, et j'ai immédiatement coulé vers le fond de la piscine. La pente m'a entraîné vers le centre du bassin. 

Je me souviens que je n'ai pas eu peur. J'étais assis au fond de la piscine, et je regardais la surface au-dessus de moi. Le soleil perçait la surface de l'eau, dont les ondulations faisaient varier la lumière. 

Je ne ressentais pas de peur, je ne me rappelle même pas avoir essayé de nager ou de remonter. De toute manière je ne savais pas nager et je ne savais pas comment faire. 

J'ai commencé à avoir très froid, et j'ai fermé les yeux. Je me suis alors retrouvé en dehors de la piscine. Je volais à plusieurs mètres au-dessus de la piscine, et je voyais mon corps au fond de l'eau. Bizarrement, je n'ai rien ressenti en me voyant, pas de panique, pas de peur, simplement une acceptation de ce qui était en train d'arriver, et un désintérêt pour mon enveloppe physique. Ca n'avait pas une réelle importance en vérité. 

Puis j'ai en quelque sorte "pivoté", mais le terme n'est pas exact car je n'avais pas réellement de forme. En tout cas je ne voyais plus la piscine. J'étais "dans le blanc" (c'est la seule formule que j'ai trouvé pour parler de cet état quand il m'arrive de relater cette expérience, et c'est la plus exacte à mon sens). 

Tout était blanc, je baignais dans ce blanc. Le temps était aboli, j'étais dans un état de sérénité suprême. J'étais là où je devais être, je ressentais un calme olympien et un sentiment de perfection et de complétude absolue. 

Cet état m'a semblé durer une éternité, si l'on peut dire, étant donné que le temps n'existait pas. 

Le blanc s'est ensuite très rapidement mué en rouge-orangé, je baignais dans un coucher de soleil. Cet état par contre n'a duré qu'une fraction de seconde, car je me suis soudain retrouvé dans mon corps, toujours au fond de l'eau. 

J'ai entendu un gros bruit, et j'ai vu une forme plonger vers moi. On m'a attrapé par les aisselles et remonté à la surface. 

Je me souviens parfaitement d'avoir vu la personne qui a plongé crever la surface, mais les minutes qui ont suivi sont floues, car tout le monde s'agitait autour de moi et parlait en même temps. 

Je n'ai pas fait l'objet d'une réanimation ou quoi que ce soit, tout au plus ai-je recraché l'eau que j'avais avalée. 

Par chance, le cousin de ma mère était sorti de la maison pour prendre quelque chose. En me voyant au fond de l'eau, il n'avait pas tiqué : Ayant grandi dans une maison avec piscine, il a toujours su nager et croyait que j'avais appris à nager aussi. Il est retourné dans la maison et a dit "Tiens, il sait nager maintenant Philippe, il fait du "sous-l'eau"." 

Bien évidemment, mes parents se sont affolés et ont répondu que je ne savais toujours pas nager. Le cousin de ma mère a alors couru dehors et a plongé pour me sortir de là. "Pendant que j'étais dans le blanc."

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire en mots?       Indécis      Oui et non, ce qui rend la chose difficile, c'est l'énorme quantité d'informations qu'il faut parvenir à synthétiser, et le fait que le récit semble très long alors que mon expérience a été en fin de compte assez courte.

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie?
Oui    

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ?  Pendant que j'étais dans le blanc.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours?          Plus conscient et lucide que d’habitude

J'étais beaucoup plus lucide que d'habitude. Je n'avais que 6 ans, mais quand j'y repense aujourd'hui, mon état de conscience et de lucidité, la forme de mes pensées, tout ressemblait beaucoup plus à ce qu'on connaît en tant qu'adulte. 

Et même par rapport à mon état de lucidité en tant qu'adulte, c'était beaucoup plus fort pendant l'expérience. 

Comme je l'expliquais, j'étais dans un état de sérénité et de complétude. Tout était à sa place, en ordre. Les choses étaient comme elles devaient l'être. 

J'avais une connaissance absolue sur toute chose, connaissance que je n'ai pas conservée en revenant dans mon corps, malheureusement.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours?   Oui, lorsque je flottais au-dessus de la piscine, car je n'avais pas de forme. Mon champ de vision était "global", même si au départ je me focalisais sur mon corps au fond de l'eau. 

Ensuite, lorsque j'étais dans le blanc, il n'y avait rien à voir : Pas de forme, pas de distance, que du blanc.

Votre audition différait-elle de manière quelconque de votre audition normale?
            Oui    Je n'ai aucun souvenir sonore de cet épisode.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps?
        Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience?             Sérénité, calme, sentiment de bien-être et de joie.

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace ferméNon      

Avez-vous vu une lumière?         Indécis      Si le "Blanc" dans lequel je baignais peut-être considéré ainsi, oui. Mais je n'ai pas eu l'impression que c'était de la lumière au sens physique du terme, même si je suppose qu'on peut l'assimiler à cela (ce qui explique ma réponse à la question 17)

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres?   Non      

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie?      Non       J'ai retenu tout d'abord que l'existence physique n'est pas tout. C'est une barrière importante que la plupart des gens ont, et qui pour moi est tombée à cet âge-là. 

Certaines personnes croient en Dieu, en la vie après la mort, ou en tout cas à ""quelque chose après"". Moi, même si j'ai du mal à définir ce quelque chose, je ne crois pas, je SAIS, et ça change tout. 

J'ai donc appris qu'il y a quelque chose après l'existence terrestre. J'ai remis d'ailleurs en question tous les schémas habituels (Dieu le père, les anges, le paradis ou l'enfer etc...), car je n'ai rien vu de tout cela. D'ailleurs, lorsque ma mère m'a inscrit au catéchisme l'année suivante ou deux ans après, j'ai fini par être très critique vis-à-vis de ce qu'on nous y enseignait. La personne qui assurait le catéchisme ne m'aimait pas beaucoup à cause de ça, et j'ai fini par ne plus y aller (soit on ne m'y voulait plus, soit c'est moi qui ne voulait plus y aller je ne sais plus). 

Même si je ne suis pas mort, j'ai appris à ne plus craindre la mort, sans pour autant la désirer. Au contraire, j'ai pris conscience de la valeur de la vie, et de l'importance de la mener jusqu'au bout. 

Enfin, j'ai à partir de ce moment commencé à me poser beaucoup de questions sur l'univers, sa création etc... J'ai commencé à chercher des réponses à des questions que je ne m'étais jamais posée. Tout mon cheminement spirituel depuis l'âge de 6 ans est en fait lié à cette expérience.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ?       Non      

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ?       Oui     Je pense que le "blanc" était un palier, la dimension qui suivait immédiatement la décorporation dans le plan physique.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps?        Oui     Comme je le disais, le temps n'existait plus, et dans le blanc il n'y avait pas non plus d'espace, de forme ou de dimension.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ?           Oui     Je comprenais tout : L'univers, le pourquoi de l'existence de l'Homme etc... L'omniscience en quelque sorte.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation?          Indécis      Je pense que le passage dans le rouge-orangé, le coucher de soleil, était le palier suivant. J'ai réincorporé en en ayant eu juste un bref aperçu, donc peut-être que c'était une limite que je ne pouvais pas encore franchir, n'étant pas vraiment mort.

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ?  Non           

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ?     Oui     J'ai fait plusieurs rencontres avec des esprits, fantômes, ou quoi que ce soit.  

Je fais également de la décorporation (certains parlent de "voyages astraux") spontanée depuis mes 12 ans environ. Pendant mon adolescence, je n'avais pas vraiment de maîtrise sur le phénomène. La première fois que ça m'est arrivé, j'ai été très surpris et j'ai réintégré mon corps rapidement. Lors de cette réincorporation, j'étais paralysé. Par la suite, toute les décorporations qui se sont produites ont avortées et se sont transformées en crise de paralysie du sommeil.

Aujourd'hui, j'ai appris à maîtriser cette paralysie du sommeil et à contrôler les peurs et hallucinations qu'elle peut provoquer pour aller au-delà, ce qui m'a permis de faire trois décorporations maîtrisées.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ?        Oui     Oui, mais uniquement via internet à des personnes qui s'intéressent au sujet. J'ai peur de parler de ceci à mon entourage proche, de me voir étiqueté "schizophrène" ou "mystique" ou je ne sais quoi. Les gens ont peur de ce qu'ils ne comprennent pas. 

Les personnes avec qui j'ai communiqué par internet ont toutes bien réagi, la plupart ayant un intérêt pour le sujet et un esprit ouvert, certaines ayant eu des expériences similaires. 

Je ne sais pas si mon récit les a influencées, il faudrait pouvoir le leur demander.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ?         Non      

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu            L’expérience était tout à fait réelle    Etant donné mon âge à cette époque, je n'avais aucune raison de douter de ce que j'avais vécu.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur spéciale pour vous ?        Toute la partie où je me trouvais dans le blanc, car je ressentais une sérénité totale.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience:           L’expérience était tout à fait réelle           Le souvenir est toujours aussi intense. De plus, les phénomènes que j'ai vécus dans ma vie me confirment régulièrement que cette expérience-là était tout à fait réelle.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?           Non      

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?          Oui     J'ai mis de côté le catholicisme depuis mon enfance, car je n'ai pas ressenti une grande présence, je n'ai pas vu d'anges, de paradis etc...

Tout ce qu'on voulait que je croie m'est apparu comme faux. 

Pendant longtemps je me suis considéré comme athée, mais pas tout à fait car je savais qu'il y avait quelque chose (mais autre chose que ce qu'on nous enseigne traditionnellement). 

Je me suis tourné depuis quatre ans vers le bouddhisme, car j'ai utilisé le yoga et la méditation, la relaxation, pour maîtriser ma paralysie du sommeil, et qu'en parallèle j'ai découvert des similitudes frappantes avec mon expérience certaines lectures bouddhistes.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Indécis      Pas des médicaments ni aucune drogue (je n'ai jamais pris aucune drogue d'aucune sorte, ni jamais fumé de tabac d'ailleurs). En revanche, comme je le disais, j'ai acquis la possibilité de dissocier mon esprit de mon corps assez facilement.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ?  Non       Les mots ne sont pas assez forts pour décrire une telle expérience.

De plus, j'ai mentionné avoir eu une "omniscience" pendant la durée de l'expérience, que j'ai perdue en réincorporant. Donc forcément, l'exactitude n'est  pas au rendez-vous, même si j'ai essayé d'être le plus exact possible.