NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Philip S

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Je m’étais allongé dans le lit comme chaque fois que je vais dormir. J’ai tendu la main pour éteindre la lumière. J’ai immédiatement ressenti une douleur aigüe dans la poitrine, puis une couverture d’obscurité m’est tombée dessus. J’ai soudain éprouvé une sensation de détonation dans le corps, immédiatement après j’ai flotté au dessus de mon lit et de mon corps. Je me voyais comme une autre personne l’aurait fait. Ce n’était pas comme dans un miroir, mais plutôt comme si j’avais regardé au travers des yeux de quelqu’un d’autre. J’ai découvert que je pouvais bouger et de plus à une vitesse impressionnante. J’ai examiné mon corps, du haut en bas, d’avant en arrière. J’avais une impression d’apesanteur, aucune sensation. Mon corps était simplement allongé là, les yeux clos, les mains crispées sur la poitrine à l’emplacement du malaise.

Tout à coup j’ai remarqué deux silhouettes, semblables à moi-même. J’ai senti que je les connaissais, mais pas dans cette vie-ci. Dans aucune vie en fait. Elles m’ont Accueilli et m’ont demandé comment je réagissais à tout cela. Je me sentais serein, je n’éprouvais ni angoisse ni douleur quelconque. Nous ne parlions pas, ce n’était pas nécessaire. C’était comme de la télépathie mais en plus évolué. A ce moment là, je m’étais remémoré qu’il s’agissait d’anges, de mes anges gardiens. Ils étaient aussi mes meilleurs amis avant la vie, alors que je n’étais pas un être physique, quand j’étais comme eux. Avant tout cela. L’un d’eux est parti rapidement, l’autre m’a dit de suivre le chemin que j’avais choisi pour moi-même. Il m’a dit que je pouvais rester, que bien souvent beaucoup le font afin de réconforter des êtres chers, ou alors je pouvais partir, Dieu pouvait les réconforter à ma place. Ensuite il est parti rapidement.

L’instant suivant, j’ai été aspiré dans un genre de sillage, un tunnel noir ou obscur. Mais ce n’était pas effrayant, c’était paisible et très chaud. Je n’y ressentais que du bien. J’ignore combien de temps cela a duré, ou même s’il existait un concept tel que le temps à ce moment là. Je suis ensuite passé du tunnel à une pure lumière. J’ai vu une silhouette approcher, pas vraiment une silhouette en fait, c’était comme un être fait de lumière, sans forme. C’est difficile à expliquer. Dès l’instant où je l’ai vu, j’ai su qu’il s’agissait de Jésus Christ. Il m’a pris dans ses bras, il m’a dit que je n’étais pas encore censé entrer dans cette existence. Il m’a demandé si j’avais des questions sur le monde, j’en avais, des milliers. Je les ai posées et il y a répondu tout aussi vite que je les posais. J’ai acquis un savoir immense. Au sujet du monde et de tout ce qu’il contient. Sur l’existence de l’homme, son dessein. Il m’a alors dit qu’il devait m’emmener vers le Père et c’est ce qu’il a fait.

En sortant de la pièce de lumière, j’ai pénétré dans un monde, un nouvel univers, empli d’innombrables couleurs. J’ai alors remarqué que j’étais pure lumière. J’ai vu d’autres personnes également, d’autres défunts, tous étaient constitués de lumière. On m’a emmené dans un autre endroit. J’ai eu l’impression que c’était à des milliards de kilomètres, mais nous y sommes arrivés instantanément. Nous sommes entrés dans une pièce immense, une autre pièce de lumière. Il y avait un genre de trône. Dieu était assis dessus, Jésus à sa droite. La Vierge était présente également, ainsi que saint Jean-Baptiste. Dieu s’est levé de son trône, il m’a Accueilli. Depuis que j’avais vu Jésus, je ressentais en permanence un écrasant sentiment d’amour, d’amour l’un pour l’autre, d’amour pour le monde et tous les gens. Un sentiment de paix immense. Il n’y a eu aucun mauvais sentiment dans toute cette expérience.

Dieu m’a demandé : « Comment as-tu servi autrui ? » Je lui ai répondu que je l’ignorais. A cet instant, mon âme s’est emplie de tout mon passé, ce fut fini presque instantanément. Toute ma vie a été visionnée, examinée et jugée en un instant. Dieu m’a ensuite dit que j’avais été trouvé juste et que j’étais le bienvenu dans son royaume des cieux, ce n’était cependant pas mon heure pour quitter l’existence humaine. Il a également indiqué qu’étant donné que j’étais déjà là, il n’allait pas me forcer à partir. Il m’a dit que si je repartais après avoir vécu de telles choses, j’allais forcément retourner vers un monde où la douleur serait encore accrue. Au début, j’étais contrarié de devoir prendre cette décision, mais Dieu m’a précisé ce que mon dessein devait être. Il m’a révélé mon but, mais il m’a également dit que la plupart du savoir, y compris celui de mon dessein, allait m’être retiré si je choisissais de repartir. Je ne me souviens pas de la connaissance qui m’a été fournie, ni du but auquel Dieu pensait. Mais je continue de lui faire confiance.

Apparemment j’ai décidé de revenir. Le monde est maintenant plus douloureux que dans mes souvenirs. Mais aujourd’hui je sais tout à fait où je vais, je n’ai aucune crainte. Je n’ai plus besoin d’avoir foi dans le Seigneur, car j’ai à l’esprit des informations factuelles. Quoi qu’il en soit, durant toute la montée vers l’endroit où j’ai pris la décision et ensuite, j’ai senti un mouvement rapide et une sorte de souffle, comme si je voyageais à très grande vitesse. Puis je me suis réveillé dans un lit d’hôpital, un drap me recouvrait. J’ai ouvert les yeux, l’obscurité était encore plus profonde, mais pas pure, c’était seulement la noirceur de la nuit. Je me sentais lourd, frigorifié et moite, en sueur. J’avais un goût désagréable dans la bouche, la poitrine me faisait mal. J’ai essayé de lever le bras, mais il me faisait trop souffrir. Je suis resté là, recouvrant mes forces. Puis j’ai repoussé le drap et je suis sorti de la pièce. J’ai reconnu l’hôpital, c’est celui où j’ai mes rendez-vous habituels, etc.

Je suis allé vers la salle d’attente dans laquelle se trouvaient mes parents. Ma mère pleurait et mon père avait l’air hébété. J’ai parlé, ils ont brusquement tourné la tête. Un médecin et une infirmière sont arrivés en courant dans le couloir, ainsi que d’autres par un autre couloir. Ma mère a hurlé puis s’est évanouie, mon père était pétrifié, comme terrifié. Le médecin s’est mis à me poser des questions, j’y ai répondu aussi vite que je le pouvais. J’étais mort depuis 4 heures. J’avais l’impression d’être resté au paradis pendant des jours et des jours. On m’a ramené à ma chambre, mon père m’a suivi. On a installé ma mère dans un autre lit. Elle s’est réveillée peu après, elle est arrivée en courant, elle m’a étreint en m’embrassant. Mes parents m’ont posé des questions également. Ils m’ont dit qu’ils m’avaient vu mort. Mon père était venu dans la nuit, peu après que j’aie expiré. Il m’avait entendu pousser un cri, ce dont je ne me souviens pas. Il a contrôlé le pouls et les autres signes vitaux, il n’a rien trouvé. Les médecins étaient absolument certains que j’étais mort. Il n’y avait d’activité dans aucune partie de mon corps. Comment suis-je mort et ressuscité, c’est un mystère. Je vis maintenant comme je le faisais auparavant, mais avec un savoir nouveau. Une connaissance qui ne fait pas que me renforcer moi-même, mais aussi tous ceux à qui je parle. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’influencer ? Non

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Non

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Non

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? C’était comme si j’avais été vivant et tout à fait éveillé, mais avec une sensation d’exister différente.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Ce n’était pas un rêve.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui. Comme avec un corps hors du corps, mais sans poids et qui flotte.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Pas de son du tout. Toutes les communications se faisaient d’une manière que je ne saurais expliquer.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Oui. C’était un tunnel obscur que je traversais à grande vitesse. J’avais l’impression d’aller à un million de Km/h et simultanément de ne pas bouger du tout. Le tunnel me donnait une sensation de chaleur et de paix.

Avez-vous vu une lumière ? Oui. En fait tout était lumière, lumière et couleur brillante.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. J’ai rencontré les êtres que je m’attendais à voir, à l’endroit où je pensais aller, j’ai également rencontré des êtres inattendus dans des endroits improbables. Pour savoir ce qui a été communiqué et comment, voir plus haut.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Oui. Ma vie a été jugée par le seul être Juste de l’univers. Le seul vrai juge de nos âmes. J’ai appris que ce en quoi je croyais est réel.

Pendant votre expérience avez-vous observé ou entendu quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements, qui ait pu être vérifié par la suite ? Oui. Ce que je n’ai pas expliqué, c’est qu’on m’a fourni la connaissance du moment où ce monde va finir, il y aura de l’extase. Apparemment on m’a permis de conserver ce savoir, mais pas d’en raconter les détails.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Oui. Un univers constitué de couleur et de lumière pures.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Oui. C’était comme si le temps n’existait pas.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. Je possédais la connaissance, le savoir opportun sur tout. Mais il m’a échappé maintenant.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Oui. J’ai quitté les limites de mon propre être physique, lorsque cela s’est produit, d’innombrables possibilités se sont offertes.

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Oui. Je suis à 98 % certain du déroulement et du moment de la fin de ce monde, comment tous vont mourir. Mais encore une fois, je ne peux expliquer les détails.

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Oui. Je me souviens d’avoir pris la décision, mais plus de la raison.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Non

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui. Ma foi a trouvé une confirmation factuelle.

De quelle manière l’expérience a-t-elle influencé vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Maintenant je raconte mon expérience à tous ceux qui le demandent, à leur tour leur foi est renforcée.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Non

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Chagrin, douleur, contrariété, puis bonheur complet.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La meilleure a été de quitter mon corps et de rejoindre Dieu. La pire a été de revenir.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui. Autant que je puisse expliquer sans écrire un livre.