NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI Paul J 3693


 

Description de l'expérience:

J'étais dans la douche le matin du 8 janvier 1998, je me préparais au travail quand tout d'un coup j'ai senti comme si un éclair éclatait dans ma tête. Je suis immédiatement tombé dans le coma mais comme j'étais dans la douche debout, je suis tombé en position assise contre le mur arrière de la douche. Lorsque je suis tombé (ce qui s'est passé dans un état inconscient) j'ai dû percuter le robinet de la douche parce que quand ma femme m'a trouvé, l'eau était froide. Ce fait a évidemment fait baisser ma tension artérielle, formant ainsi un caillot sanguin dans l'artère qui s'était rompue dans mon cerveau. Je me souviens de ma femme qui me criait dessus, c'est ce qui m'a ranimé. Ma tête me faisait terriblement mal et elle a appelé le 911 (NDT, le numéro des urgences). Je me souviens qu'ils m'ont transporté à l'hôpital.

La prochaine chose dont je me souviens, c'est que mon corps a cessé de fonctionner. Je peux me rappeler le pessimisme que j'ai ressenti car je pouvais physiquement sentir mon énergie quitter mon corps; j'avais tellement peur et je ne sais pas comment expliquer cela, mais j'ai rassemblé la force de reprendre mes esprits assez longtemps pour demander à ma femme de m'apporter un prêtre pour qu'on m'administre les derniers rites. Je suppose qu'elle l'a fait, mais à ce moment-là, je suis retombé dans le coma et à un moment je me souviens  avoir été debout au bord d'une falaise et devant moi, j'ai vu une brume, un brouillard flottant, pour une raison quelconque, je savais que c'était sans fond. Tout ce que je pouvais ressentir, entendre et voir était de la tristesse. C'est à ce moment-là que je savais que ma main droite était levée. J'ai tourné la tête et j'ai regardé ma main et j'ai levé les yeux pour m'apercevoir que je tenais la main gauche de Jésus. Je savais dans mon cœur que c'était Lui. Il ne m'a pas regardé; il m'a juste détourné du bord de ce que je ne peux qu'appeler l'abîme, et m'a conduit loin et vers des ténèbres.

La prochaine chose dont je me souviens est d'avoir repris conscience, et d'avoir demandé à ma femme de me procurer un prêtre. Elle m'a dit qu'elle l'avait déjà fait, il était venu et m'avait administré les derniers rites et c'est quand je lui ai dit qu'il n'avait pas fait un assez bon travail qu'elle a fait venir un deuxième prêtre et que j'ai été béni à nouveau. À l'époque, je pensais que ce que j'avais vécu n'était qu'un cauchemar, mais trois mois plus tard, alors que je regardais un programme de la chaine "Discovery" sur les expériences de mort imminente, je me suis rendu compte de ce que j'avais vécu. J'étais assis à la maison, toujours en convalescence, quand cet homme a été interrogé sur ce qu'il avait vu. Mot pour mot, il a décrit exactement ce que j'avais vu. C'est à ce moment-là que j'ai réalisé que j'étais mort et que j'en étais revenu. J'ai commencé à pleurer de façon incontrôlable et je suis tombé en état de choc.

Au fil du temps, j'ai accepté ce qui m'est arrivé comme un cadeau, mais à ce jour, je me demande toujours pourquoi je n'ai pas été autorisé à rester. Dans l'ensemble, Dieu me voulait ici, trop de choses se sont produites après cet événement et avant que je sois sorti de l'hôpital pour penser autrement. Mon coma, à la fois celui dû à la rupture et celui induit après la chirurgie, a duré quatre jours. Quand j'ai été réveillé le 12 janvier, mon chirurgien m'a dit que le saignement était si grave dans mon cerveau qu'il ne pouvait pas éliminer tout le sang, et il m'a dit que je souffrirais d'un accident vasculaire cérébral dans le cerveau d'ici à une dizaine de jours. Il a également dit que, même si j'étais conscient, je devrais prendre des dispositions sur la façon dont je devrais être pris en charge puisque l'AVC pouvait me faire sombrer dans un état végétatif. L'AVC est survenu deux mois plus tard, et était assez mineur pour ne pas causer de perte de capacités motrices ou cognitives. Par ailleurs, j'ai contracté une méningite vertébrale contagieuse à l'hôpital. Pour une raison inconnue, qui je crois est indiquée dans mes dossiers médicaux, l'infection a disparu sans explication et les deux dernières des cinq entailles lombaires étaient complètement à l'abri de l'infection. Je me demande toujours pourquoi je suis là, je m'interroge constamment mais je ne sais pas si je trouverai la réponse.

Renseignements généraux:

Genre:     Homme

La date à laquelle l’EMI est survenue:     8 janvier 1998

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie?    Oui   Blessure directe à la tête.     Rupture d’un anévrisme crânien gigantesque. J'ai souffert d'un anévrisme crânien gigantesque le 8 janvier 1998 au matin.

Éléments de l'EMI:

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience?     Mitigée

Vous êtes vous senti séparé de votre corps?   Oui. Je perdais la perception de mon corps

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal?    Moins conscient(e) et lucide que d’habitude. Du début jusqu'à la fin.  

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au max u début jusqu'à la finimum de votre conscience et lucidité?   Du début jusqu'à la fin

Est-ce que vos pensées allaient rapidement?     Incroyablement vite

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir?     Tout semblait se passer à la fois; ou le temps s'arrêtait ou perdait toute signification    

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude?    Incroyablement plus vifs

Est-ce que votre vision était différente de ce qu’elle est en temps normal?     Non  

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal?  Non   En fait, il n'y avait aucun son pendant cette expérience dans le sens du son tel que nous le connaissons. Cependant, je pouvais sentir et entendre la tristesse dans mon être.

Avez-vous eu l'impression d'être conscient de choses se déroulant ailleurs?    Oui, et les faits ont été vérifiés    

Êtes-vous passé à travers un tunnel?   Non 

Avez-vous rencontré ou été conscient de la présence d'êtres décédés ou encore vivants?   Oui   Alors que je me tenais au bord de l'abîme, j'ai réalisé que je tenais une main avec ma main droite, qui était levée. J'ai regardé à ma droite et vers le haut et j'ai vu que je tenais la main gauche de Jésus; il regardait vers l'avant et je regardais Son profil. Jésus ne m'a ni parlé ni regardé. Il m'a simplement emmené (même si ni Lui ni moi n'avons marché, c'était plus comme flotter) et m'a éloigné de l'abîme. Mon prochain souvenir est que j'ai repris conscience, et j'ai demandé à ma femme de faire venir un prêtre parce que je voulais recevoir les derniers sacrements. Elle m'a dit que je les avais déjà reçus et sans essayer de faire une blague, j'ai répondu «Il n'a pas fait un assez bon travail». Elle a fait venir un autre prêtre, qui m'a oint une seconde fois. À ce moment-là, je suis retombé dans le coma et je ne me souviens que de trois événements au cours des trois jours suivants: le bruit d'un moteur à réaction, le sentiment de g-forces (le décollage de l'hélicoptère med-evac), et un docteur me demandant quel était mon nom.

L'expérience incluait:    un vide

L'expérience incluait:  de l’obscurité

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti entouré par une lumière brillante?     Non

Avez-vous vu une lumière qui ne vous semblait pas d'origine terrestre?     Non 

L'expérience incluait:   un paysage ou une ville surnaturels

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde non terrestre?    Non

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience?  Crainte et confusion. Je ne pouvais pas saisir rationnellement ce qu'était cette expérience. En toute honnêteté, je pensais que c'était juste un rêve. Ce n'est que trois mois après l'événement que j'ai eu confirmation qu'il s'agissait d'une EMI. Je regardais un programme sur les EMI, sur la chaine 'Discovery', quand j'ai vu un homme décrire presque mot pour mot ce que j'avais vécu le jour où mon anévrisme s'est rompu. C'est à ce moment-là que j'ai réalisé que j'avais réellement tenu la main gauche de Jésus et qu'il m'avait ramené à la vie. Lorsque j'ai réalisé ce qui était arrivé, j'ai commencé à pleurer comme un bébé et j'ai eu une mini dépression nerveuse en sachant que j'avais été si proche de la mort.

Avez-vous eu une sensation de paix ou de réconfort?      Paix ou bien-être incroyable

Avez-vous eu un sentiment de joie?     Une joie incroyable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni avec l'Univers?     Je me sentais uni(e) au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre?     Tout sur l'univers    

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues?     Mon passé est apparu en un clin d'oeil,  hors de mon contrôle   

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues?     Des scènes de l’avenir du monde  

L'expérience incluait:   une limite ou point de non-retour

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite?     Oui. Je me tenais au bord d'une falaise, regardant vers le fond de l'abîme, celui qui était rempli de tristesse et je sentais que si je m'avançais, je tomberais dans l'abîme de la tristesse pour l'éternité. C'était Jésus qui, en tenant ma main, m'empêchait de le faire; je crois qu'Il voulait que je voie et que je sente la tristesse, mais pas que j'y entre.

Êtes-vous arrivé à une frontière ou à un point de non-retour?   J'ai atteint une barrière que l'on ne me permettait pas de dépasser; ou j'étais renvoyé contre ma volonté  

Dieu, Spiritualité et Religion:

Quelle était votre religion avant cette expérience?     Indécis(e)    Catholique romain non pratiquant.

Est-ce que vos pratiques religieuses ont changé depuis cette expérience?    Oui  Dès que je me suis rendu compte de ce qui était arrivé, j'ai cherché partout où je vivais un prêtre catholique qui pourrait m'aider à comprendre ce que j'avais vécu. Après avoir visité chaque paroisse, je me suis rendu compte que pas un d'entre eux n'était intéressé par ce que j'avais vécu et aucun n'était disposé a me laisser leur parler longuement à ce sujet. Ce fut le tournant entre la religion catholique et moi. Mes croyances sont beaucoup plus simples maintenant; Dieu vit en nous, aller dans un bâtiment une fois par semaine pour offrir des demandes d'aide superficielles et non sincères par la prière n'est pas mon idée de ce que le Seigneur attend de moi. Je sais que je peux parler directement à Dieu aussi souvent que je le veux sans aller à l'église pour prouver aux autres que j'aime Dieu. Je vois aussi la mort des autres d'une manière positive. Quand mon père était en train de mourir, je suis rentré chez lui pour le voir et lui dire à l'hôpital que c'était bien de mourir, que l'autre côté de cette vie existait et qu'il n'avait rien à craindre. Je lui ai aussi dit que nous serions ensemble à nouveau. À ce jour, je n'ai pas versé une larme pour mon père ni pour ma mère lorsqu'elle est morte. J'étais vraiment heureux pour eux deux, peut-être même un peu jaloux.

Quelle est votre religion maintenant?   Libéral. Catholique romain non pratiquant.

Est-ce que vos valeurs et croyances ont changé à la suite de cette expérience?     Oui    Dès que je me suis rendu compte de ce qui était arrivé, j'ai cherché partout où je vivais un prêtre catholique qui pourrait m'aider à comprendre ce que j'avais vécu. Après avoir visité chaque paroisse, je me suis rendu compte que pas un d'entre eux n'était intéressé par ce que j'avais vécu et aucun n'était disposé a me laisser leur parler longuement à ce sujet. Ce fut le tournant entre la religion catholique et moi. Mes croyances sont beaucoup plus simples maintenant; Dieu vit en nous, aller dans un bâtiment une fois par semaine pour offrir des demandes d'aide superficielles et non sincères par la prière n'est pas mon idée de ce que le Seigneur attend de moi. Je sais que je peux parler directement à Dieu aussi souvent que je le veux sans aller à l'église pour prouver aux autres que j'aime Dieu. Je vois aussi la mort des autres d'une manière positive. Quand mon père était en train de mourir, je suis rentré chez lui pour le voir et lui dire à l'hôpital que c'était bien de mourir, que l'autre côté de cette vie existait et qu'il n'avait rien à craindre. Je lui ai aussi dit que nous serions ensemble à nouveau. À ce jour, je n'ai pas versé une larme pour mon père ni pour ma mère lorsqu'elle est morte. J'étais vraiment heureux pour eux deux, peut-être même un peu jaloux.

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être mystique ou une présence, ou d'entendre une voix non identifiable?     J'ai rencontré un être précis, ou une voix, clairement mystique  ou d'origine non terrestre

Avez-vous rencontré des êtres durant votre expérience?   Je les ai vus vraiment

Est-ce que votre expérience a comporté la présence de figures spirituelles ou religieuses?    Des figures religieuses ou spirituelles

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion:

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information à propos de vos objectifs de vie?    Non   

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience?    Non. Les choses ont changé pour moi intérieurement dans la façon dont je pense et réagi aux situations, mais je devrais dire non, parce que ma femme ne m'a pas cru parce qu'elle n'a jamais vu de ligne plate sur l'équipement médical de support de vie.

Après l'EMI: 

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots?     Non    

À la suite de votre expérience, avez-vous acquis des habiletés médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant?    Non  

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous?      À ce jour, tout l'événement a un sens pour moi. La tristesse que je ressentais, voyais et entendais me rappelle chaque jour que rien dans cette vie ne signifie rien pour moi, mis a part les gens. Ni l'argent, ni les objets, ni les possessions inanimés ne signifient rien pour moi, je me fiche de tout sauf des gens, de la famille, des amis; ils sont tout ce qui compte dans la vie ici.

Avez-vous déjà partagé cette expérience avec d'autres?  Oui. C'était après avoir réalisé que j'avais fait l'expérience, au moins dans mon esprit, d'une EMI. Le premier homme avec qui je l'ai partagée était un conducteur de camion, nous nous étions rencontrés sur mon lieu de travail, et nous bavardions sans rien dire lorsque j'ai commencé à lui raconter ce qui s'était passé. En quelques minutes, nous étions tous les deux en train de pleurer, de partager et de ressentir le bonheur d'être en vie. J'ai eu cette expérience avec beaucoup de gens depuis lors. La dernière fois que j'ai raconté ce qui m'est arrivé, c'était en avril dernier, avec le vice-président d'une entreprise, et vous ne le saviez pas, mais nous avons fini par pleurer à chaudes larmes. Je ne peux pas évoquer cela en gardant un oeil sec parce que c'était un événement si puissant. En ce qui concerne le fait de les avoir influencés, je ne peux pas le dire avec certitude, mais je sais qu'ils m'ont  remercié. Beaucoup m'ont dit que c'était exactement ce qu'ils avaient besoin d'entendre ce jour-là, ou qu'ils rentreraient chez eux cette nuit-là et feraient un peu plus attention à leurs enfants. Et certains sont revenus vers moi et m'ont dit que je les ai inspirés à être plus positifs et à pardonner les défauts des autres.

Aviez-vous quelque connaissance à propos des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience?  Non 

Qu'avez-vous pensé du réalisme de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue?     L'expérience était définitivement réelle

Que pensez-vous du degré de réalisme de l'expérience maintenant?     L'expérience était définitivement réelle

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie?     Non  Mais bien qu'elle ne se soit pas reproduite, j'ai eu une autre expérience que je ne peux pas expliquer logiquement; c'était plus un événement spirituel. J'étais encore à l'hôpital et commençais juste à recommencer à marcher; j'étais resté au lit pendant plus de deux semaines à ce stade. Je me suis levé pour me promener avec ma femme. Elle me tournait le dos quand je me suis levé, et j'ai senti un doigt me piquer au centre de ma poitrine, me renversant sur le lit, et à ce moment précis je pouvais voir et entendre chaque mot de prière qui avait été prononcé en ma faveur entrer dans mon corps et couler partout. Je pouvais littéralement voir les mots qui coulaient à travers moi, le long de mes bras et de mes jambes, à travers ma poitrine. Je suis juste resté assis là et j'ai commencé à pleurer et ma femme s'est tournée vers moi et m'a demandé ce qui n'allait pas et je lui ai dit: "As-tu déjà entendu l'expression" le pouvoir de la prière "? Elle m'a regardé comme si j'étais fou. Puis je lui ai dit ce qui venait de se passer et elle a dit que ma belle-mère était allée dans toutes les églises locales de la ville et avait ajouté mon nom aux listes de prières. Je l'ignorais jusqu'à ce que ma femme me le dise. Donc, bien que ce ne soit pas une reproduction de tout ce que j'avais vécu le 8 janvier 1998; c'était une autre validation pour moi que la vie dans l'au-delà existe.