NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Norton J

Description de l'expérience:

Je ne sais pas comment ou à quel point démarrer ceci: au milieu (qui est maintenant) ou au début (qui est seulement le passé)? La chose est que tout semble tirer son énergie, et couler en avant et en arrière dans le temps.

Présentement, je suis dans un collège d'enseignement pour adultes, et travaille comme bénévole, aidant à la gestion de la relativement nouvelle station de radio du campus. En raison de la nature du collège, on ne dispose pas d'un flux constant d'étudiants qui soient toujours prêts et capables de faire ce que je fais, qui est de présenter, créer et promouvoir les programmes - ainsi que faire de la publicité pour des événements et pour la station en général. La raison pour laquelle j'avais accepté cette position sans précédent était tout simplement qu'il s'agissait de boucher un an, tandis que je tentais de décider quoi faire avec le reste de ma vie.

Ma vie.

Elle a pris fin le 24 Septembre, 1982. Voici ce dont je me souviens:

J'ai été percuté par une voiture, et je me souviens du poids des manteaux que les passants mettaient sur moi. La chaleur était réconfortante. J'ai perdu conscience, et la prochaine chose dont je me souviens, c'est d'avoir été dans l'ambulance, incliné (évidemment sur une civière), et j'ai dit quelques choses à l'ambulancier. J'avais besoin qu'on me tienne la main, je me sentais seul et dans l'obscurité - c'était la pleine nuit noire, ouverte, bien que mes yeux soient ouverts. J'ai perdu conscience.

À un certain moment - que ce soit avant l'ambulance ou dans l'ambulance (je soupçonne que c'était dedans), je ne sais pas - les choses étaient très différentes. Après avoir réfléchi à ce sujet pendant de nombreuses années, j'ai finalement réalisé l'un des conflits intérieurs que j'ai ressenti au sujet de ces événements, qui vivent dans ma mémoire comme des fantômes.

La conscience était naturelle, et pourtant totalement non-humaine. Rien de cette expérience ne cadre avec mon imagination humaine, et la seule imagerie que j'ai est ce que mon esprit peut gérer à la traduction. Alors même que j'écris cela, je peux me sentir tenté de m'en détourner, et cela nécessite beaucoup d'efforts. Il y avait un sentiment de soi, d'identité; ce n'était pas différent de l'image de soi humaine que nous avons tous et acceptons tous les jours de notre vie. J'éprouvais un sentiment de soulagement en moi que tout était fini, et donc que c'était ainsi. La pensée, la vue, l'ouïe et le toucher - nos sens tels que nous les connaissons - tout simplement ne s'appliquaient pas, c'était différent; pour mon expérience, je savais que j'étais mort même si je n'avais pas vécu l'expérience classique hors du corps, et cela n'impliquait aucune crainte, rien d'étonnant, tout simplement l'acceptation la plus pure de mes circonstances.

D'autres étaient avec moi, et j'ai reconnu mon grand-oncle Frank, un ancien mineur qui avait une grande foi spirituelle, mais n'a jamais permis à sa foi d'empiéter sur sa vie - pourtant cela enrichissait et orientait constamment ses décisions. Sa compassion était la plus grande que j'ai jamais connu, sa passion la plus féroce. Il m'a communiqué que je devais repartir, que j'avais un travail à faire; et pendant que cela est arrivé, j'étais en deuil, mais je savais absolument que c'était purement la vérité. Et je l'ai accepté.

La prochaine chose que je me souviens avoir vu, c'est d'avoir calmement ouvert mes yeux et levé la tête, en regardant vers mes pieds les doubles portes, qui semblaient à une distance impossible dans la salle blanche ordinaire dans laquelle je me trouvais. Il y avait une civière à ma gauche, qui était vide, tout comme celle sur la droite. Une infirmière a ouvert la porte, et j'ai simplement demandé où je me trouvais. Elle m'a dit le nom de l'hôpital, et je lui ai répondu, 'Bien', et j'ai sombré a nouveau dans l'inconscience alors qu'elle fermait la porte. Quand je me suis réveillé à nouveau, j'étais dans un couloir et entouré par le bruit. Il y avait un montage ou kaléidoscope d'images. Les images étaient des instantanés me montrant dans une zone isolée par des rideaux de la salle d'urgence, en cours d'examen, étant passé aux rayons X, et, à un moment donné, une image persistait: si vous avez un ordinateur avec l'économiseur d'écran: "Volant à travers les étoiles", réglez-le pour voir une quantité moyenne d’étoiles, à vitesse moyenne, et cliquez sur «aperçu». Il y a un moment, presque suspendu dans le temps, lorsque l'économiseur d'écran rassemble ses informations pour commencer l'affichage. Voilà ce que je voyais, et j'ai pensé pendant longtemps que c'était comme moi regardant la route alors que je tombais. Durant cette dernière année, j'ai commencé à croire différemment, et j'ignore à quoi cela fait allusion, ou si c'est même réel. 

Depuis quelques années, j'ai pris conscience d'un schéma dans ma vie: ce que je veux ne semble pas être important, ce dont j'ai besoin est habituellement pris en charge et je continue à faire une différence dans la vie des gens juste en restant autour d'eux.

Actuellement, plusieurs de mes anciens tuteurs (qui sont maintenant en quelque sorte des collègues) et les étudiants du collège apprécient vraiment tous mes efforts sur le projet dans lequel je suis impliqué, et j'ai très peu d'amis. Et absolument personne qui m'appartienne: je n'ai eu personne depuis mon mariage bref et abysmal qui a fini en 1989. Banalement, c'est comme s'il y a un trou dans mon âme, et que ce vide ne saurait être rempli. Quand il semble que je sois sur le point de former un partenariat significatif avec n'importe quelle femme, cela ne se matérialise pas - et je me rends compte que je ne suis pas destiné à être avec elle, que ces événements sont comme des mises à l'essai pour devenir une meilleure personne. Encore une fois, je ne peux pas être sûr que ce soit la réalité ou l'imagination, mais cela se passe certainement. Sans que je dresse des barrières émotionnelles défensives, cette liaison sur le point de se concrétiser ne se produit jamais, et en général nous restons amis.

J'essaye d'équilibrer l'émotion et la logique, m'efforçant de devenir une personne plus douce et plus accomplie - oui, j'ai un idéal que j'essaie de devenir, et je n'y arriverai peut-être jamais, mais contrairement à tant de ceux que j'ai rencontré, je fais ce que je peux à ce sujet.

Pourtant, les périodes d'obscurité intérieure et de solitude deviennent de plus en plus difficiles à supporter. J'ai été déclaré médicalement inapte au travail depuis 1997 en raison d'une crise et d’une dépression, et même si je suis enclin au désespoir et à la tourmente intérieure, je sens la différence entre le sentiment et ceci - cette autre chose. Bien que ma position ici au collège ne soit absolument pas sécurisée, j'ai la sécurité de savoir que je suis très apprécié par le personnel et les étudiants. Mais la solitude!

La dernière fois que j'avais ressenti la même chose qu'en ce moment, je ne pouvais penser qu'au suicide, mais à l'heure actuelle, tout ce que je veux faire c'est arrêter la douleur de la meilleure façon possible: pour guérir ceux qui souffrent. Si j'en parlais avec mes travailleurs psychiatriques, ils diraient tout simplement que je remonte la pente lentement dans mes états dépressifs, mais je pense que ce n'est pas le cas - et je ne peux pas expliquer comment.

Il est bien documenté dans les anecdotes que de nombreuses personnes sont ce qu'on qualifie de «sensibles» - presque psychiques - et parmi elles, certaines sont reconnues comme des «guérisseurs». Plusieurs personnes que j'ai rencontrés au cours des deux dernières années ont remarqué ma propre sensibilité, et tenté d'aider, mais j'ai toujours eu le sentiment que cela avait été une mauvaise direction à l'époque.

J'ignore vers où me tourner, et si l'on pouvait me prouver que je délire tout simplement et je n'ai pas une «grande mission» à remplir, et que tout cela ne nécessiterait que quelques séances de thérapie et des pilules pour rétablir l'équilibre, alors je serais un homme très heureux. En fait, je serais tellement soulagé.Telle est la situation dans laquelle je souhaite être - mais je pense que ce ne sera pas le cas.

Donc, chaque jour, je tente de démontrer à tout le monde le simple fait de la vie qui est: «Si je peux le faire, tout le monde peut également s'ils le permettent.» Me défier moi-même pour devenir quelqu'un de plus sage, plus doux et plus fort, faute d'une meilleure description. Cela nécessite un effort, et chaque fois que je me demande ce que je cherche à prouver - même si je ne le montre pas en public - quelqu'un, d'une certaine manière (même par téléphone ou courrier) me fait savoir qu'il apprécie que je sois là. Cela me réconforte; mais le réconfort que je cherche (quelqu'un qui m'appartienne pour me tenir et me dire que tout ira bien quand je libère mes émotions) n'est pas là.

C'est une partie de mon histoire, et je me suis efforcé d'être aussi honnête et aussi descriptif que possible. Un aspect remarquable de cette histoire est que dans mes dossiers médicaux, l'accident est survenu non pas en 1982, mais en 1984.

Renseignements généraux:

Genre:     Homme

La date à laquelle l'EMI est survenue:     Septembre 1982

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie?    Oui   Accident        Percuté par une voiture.

Éléments de l'EMI:

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience?     Troublant 

Y at-il des médicaments ou des médicaments qui auraient pu influer sur l'expérience?   Non    

L'expérience a été onirique de quelque manière?   Incertain.

Vous êtes vous senti séparé de votre corps?   Indécis(e)   Cela n'a rien a voir - ce que je vivais était tout simplement un ensemble d'événements actuels. Cette question est valide, mais en quelque sorte incorrecte, et je peux pas expliquer pourquoi - je savais que j'étais mort, et que la forme que j'avais pris n'avait aucune importance.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au maximum de votre conscience et lucidité?   Au moment même, non: rétrospectivement, c'était un ensemble de souvenirs auxquel je ne suis pas sûr de pouvoir faire confiance. Est-ce-que je délirais ou non? Sur le plan humain, je dérivais de la conscience à l'inconscience.

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir?     Tout semblait se passer à la fois; ou le temps s'arrêtait ou perdait toute signification. La manière la plus facile dont je peux imaginer que j'existais, c'est ainsi: suspendu par rien sur rien, et pourtant, physiquement soutenu par tout cela, comme si le sol était transparent - mais cela se racorde simplement à l'expérience visuelle / sonore. Je savais que j'étais dans l'au-delà.

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal?  Non  

Êtes-vous passé à travers un tunnel?   Non 

L'expérience incluait:   la présence de personnes décédées

Avez-vous rencontré ou été conscient de la présence d'êtres décédés ou encore vivants?   Oui  

L'expérience incluait:    un vide

L'expérience incluait:   une lumière surnaturelle

Avez-vous vu une lumière qui ne vous semblait pas d'origine terrestre?     Indécis(e).  Mon esprit a traduit diverses parties de cette expérience de façon visuelle - ce qui est la principale forme de reconnaissance des êtres humains - mais la vue n'était pas un problème. Le savoir et la sensibilisation étaient totalement naturels sans ce que nous appelons nos cinq sens.

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde non terrestre?    Non

L'expérience incluait:    une tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience?     Soulagement.

L'expérience incluait:    de la connaissance ou un but particuliers

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre?     Tout sur l'univers. Voir ma description des événements (tels que je m'en souviens).

L'expérience incluait:    une connaissance de l’avenir

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues?      Non  

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite?     Non

Êtes-vous arrivé à une frontière ou à un point de non-retour?   J'ai atteint une barrière que l'on ne me permettait pas de dépasser; ou j'étais renvoyé contre ma volonté. Voir ma description des événements (tels que je m'en souviens).

Dieu, Spiritualité et Religion:

Quelle était votre religion avant cette expérience?     Indécis(e)   

Quelle est votre religion maintenant?   None

L'expérience incluait:   la présence d’êtres surnaturels

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion:

Les changements dans votre vie depuis votre EMI sont:     Augmentation…

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience?   Voir ma description des événements (tels que je m'en souviens).

Après l'EMI: 

Avez-vous changé d'emploi à cause de cette expérience?     Emploi ou études

Avez-vous noté un changement physique à cause de votre expérience?     Séquelles physiques.

Avez-vous vécu des expériences médiumniques attribuables à cette expérience?     Sensibilité accrue, capacités de guérison ou psychiques acrues. 

Avez-vous noté un changement dans vos sentiments à cause de cette expérience?     Sentiments concernant la famille, les amis ou la société

Avez-vous noté un changement quant à la peur de la mort à cause de cette expérience?     Sentiments sur la mort.

Avez-vous vécu un changement dans vos objectifs de vie à cause de cette expérience?     Sentiments sur le but de la vie

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots?     Oui    

À la suite de votre expérience, avez-vous acquis des habiletés médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant?    Oui   Il y a des occasions quand je suis capable d'intervenir comme «guérisseur». Je ne suis pas tellement télépathique. Souvent, je peux dire aux gens des choses sur eux-mêmes qui ne sont pas que des généralités, mais sans entrer dans des détails spécifiques.

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous?      Le meilleur: être ici. Le pire: revenir.

Avez-vous déjà partagé cette expérience avec d'autres?     Oui, je commence à partager ce moment, vu qu’il est en train de devenir très perturbateur dans ma vie.

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie?     Non  

Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez ajouter à propos de votre expérience?     Voir ma description des événements (tels que je m'en souviens).