Page d’accueil – NDERF

EMI de Nancy P

Témoignages d’EMI
Partagez votre EMI

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Nancy est morte pendant 7 minutes d’un arrêt du cœur consécutif à un manque de sang.

Tandis que je me trouvais dans la lumière, j’ai pensé qu’il s’agissait d’un rêve, ensuite je me suis retrouvée en train de planer à 150 Km/h au dessus d’une route. Mon champ de vision était plus large et pendant que je passais, je voyais des motifs énergétiques autour des arbres, un peu comme ces fleurs en fibres optique vendues dans le commerce. J’étais pleinement consciente de tout, ressentant et pensant très clairement. Je suis arrivée à une patte d’oie et j’ai vu un break marron passer devant moi. Je suis ensuite allée chez moi. J’étais sur le seuil et j’ai regardé par terre, j’ai vu de la gelée sur l’herbe et j’ai pensé : « Comme c’est bizarre, je ne sens pas le froid ? »

J’ai fermé les yeux et je les ai rouverts, j’étais sur mon lit, je pouvais sentir le dessus de lit côtelé. J’étais très soulagée qu’il ne se soit agit que d’un rêve, mais à ce moment j’ai entendu des gens parler en bas, je me suis levée pour voir qui c’était. Quand je leur ai fait face, tous étalés sur le canapé ou à la table de la cuisine, ils m’ont dit bonjour et ont commencé à me parler. Je savais à leur accent du sud qu’il devait s’agir de proches, mais j’ignorais lesquels… cependant, en regardant autour de moi, j’ai commencé à penser qu’ils ressemblaient à des gens décédés que j’avais connus. Ils continuaient à me rendre visite. J’ai parlé à une femme qui a dit qu’elle devait s’en aller, mais qu’elle me priait de saluer sa mère et de lui dire qu’elle pensait toujours à elle. Je l’ai raccompagnée à la porte d’entrée, au lieu de sortir, elle a juste disparu devant moi. Je me tenais là et je me suis dit que ce n’était pas un rêve… tout était à sa place, mais cette femme venait tout simplement de disparaître devant mes yeux !

Ensuite, la femme qui m’avait parlé le plus, a déclaré : « Ce n’est pas encore ton heure, tu dois repartir. » Puis elle a dit : « Pense à cela… souviens-toi. », sur le moment c’était clair, je lui ai demandé : « Je suis morte, n’est-ce pas ? ». « Oui, mais ce n’est pas ton heure, tu dois repartir…tu es notre intermédiaire. ». Je ne voulais pas…j’ai commencé à discuter.

Toutefois, j’ai pensé à ma mère, à quel point elle ne se pardonnerait jamais si je ne survivais pas. Je me suis alors élevée au dessus du sol, tous m’ont saluée de la main, me disant de dire bonjour à tout le monde de leur part. J’ai eu l’impression d’être aspirée dans le vide puis j’ai senti une décharge de défibrillation, je me suis assise toute droite et j’ai « engueulé » tout le monde dans la salle d’urgence pour m’avoir fait revenir.

Le lendemain, quand ma mère est venue dans la chambre, je lui ai raconté, j’ai décrit la maison à la perfection, les lumières, ce qui fonctionnait ou était arrêté. Le médecin n’a pas commenté ma mort, mais de nombreuses aides-soignantes ont confirmé que j’étais partie pendant près de 7 minutes. Je pense que le temps n’est pas le même dans l’au-delà, mais plus accéléré qu’ici. J’ai fini par identifier chacun et j’ai transmis certains des messages qu’on m’avait laissés…Il semble que je sois capable de ressentir les esprits et de discerner spirituellement des choses autour de moi (mais d’une certaine manière je le faisais avant aussi), toutefois, je suis par moments nostalgique de l’au-delà, mais je sais que je dois attendre mon HEURE.

Les gens ne devraient pas avoir peur de la mort, nous ne serons pas seuls, nous avons là bas des êtres chers qui attendent pour nous guider. Ils sont exactement comme nous, avec un corps etc., mais jeunes et sains. Toutefois, n’envisagez jamais le suicide, c’est comme arrêter ses études, vous auriez toujours à affronter les problèmes là bas. Si vous tenez bon, vous trouverez l’amour et le bonheur lorsque nous nous réunirons tous.

Faites simplement du mieux que vous pouvez. L’événement a été encore plus long que je ne peux l’écrire, si vous souhaitez plus de détails, appelez-moi. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Non

Précisez : à cause de la possibilité d’une opération, on ne m’a rien donné contre la douleur.

L’expérience était-elle difficile à exprimer avec des mots ? Oui

Qu’est-ce qui dans l’expérience la rend difficile à transmettre ? Juste avant que mon cœur ne s’arrête, j’ai senti le froid allant de l’intérieur vers l’extérieur et une douleur abdominale comme une pression (la rate était éclatée et j’avais une hémorragie interne). Des gens se sont précipités autour de moi et ils m’ont mis en position verticale (attachée à une table) pour me passer une radio, ensuite, tout est devenu noir…seulement pendant quelques secondes, puis cette lumière impressionnante a explosé face à moi, je me tenais dans la lumière et je me sentais merveilleusement bien, elle paraissait tout guérir, je ne peux me souvenir de tout ce qu’elle disait, mais quand on pose une question en son sein, on obtient la réponse avant d’avoir le temps d’y réfléchir, cependant, j’ai oublié ce savoir lorsque je suis revenue.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui

Précisez : J’étais mourante, hémorragie interne mortelle, arrêt du cœur consécutif au manque de sang.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Totalement lucide, à aucun moment je n’ai perdu connaissance.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Non

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Décrivez votre apparence ou forme hors de votre corps : j’ai aussi fait ensuite des voyages astraux, comme si j’avais laissé une porte ouverte pour aller et venir. J’ai alors vu mon corps.

Quelles émotions avez-vous éprouvées pendant l’expérience ? Chaleur, amour, enthousiasme, déprimée de devoir revenir.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Lorsque j’ai fait des voyages astraux, j’ai entendu une sonnerie aiguë qui s’est amplifiée.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Oui

Précisez : c’était plutôt un genre d’obscurité fugitive, comme si la lumière avait été éteinte quelques secondes seulement, puis rallumée.

Avez-vous vu une lumière ? Oui

Précisez : elle a explosé instantanément pour tout englober, moi comprise, toute blanche, elle paraissait comporter une nuance dorée. Les sentiments sont indescriptibles. Sensation que c’était Dieu.

Avez-vous rencontrés ou vus d’autres êtres ? Oui

Précisez : des membres de la famille décédés avant ma naissance, des amis de la famille également. Je devais transmettre des messages à des personnes vivantes (j’ai essayé), on m’a dit que je devais repartir… que ce n’était pas encore mon heure… « tu es notre intermédiaire »… de dire bonjour à tout le monde de leur part.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Précisez : la vie est comme une école… soyez bon envers les autres, faites leur savoir que la vie existe dans l’au-delà… étendez la foi en Dieu. Nous faisons tous partie d’un grand plan.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Oui

Précisez : ma mère a confirmé de nombreuses choses que j’ai décrites dans la maison, ainsi que les personnes que j’ai vues. Ma sœur a identifié la femme qui m’a dit de repartir, j’ai trouvé une photo d’elle un an plus tard. Ma mère et mon père sont décédés maintenant, ils ne peuvent donc plus le confirmer, mais ma sœur le peut. Des lampes et d’autres objets n’étaient pas à leur place.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Non

Précisez : mais c’est parce que j’étais déterminée à retourner chez moi, je n’ai pas eu l’opportunité de regarder ailleurs, à part dans la lumière.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Incertaine

Précisez : ce qui m’est arrivé, si on pouvait en mesurer la durée, n’était pas tellement long, mais beaucoup de choses se sont alors produites m’indiquant que le temps y est différent. Je pense que le temps est utilisé ici pour classer les évènements, on n’en a pas besoin là bas.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui

Précisez : je l’ai senti dans la lumière, j’ai le sentiment que je le savais après avoir réalisé que j’étais morte, j’aurais pu voyager de par le monde, voler n’importe où, explorer n’importe quel endroit et toujours me sentir parfaitement bien, sans aucune peur.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous eu connaissance d’évènements à venir ? Oui

Précisez : à de nombreuses reprises après l’expérience, j’ai su des choses avant qu’elles ne se produisent, je peux aussi décrire des évènements concernant d’autres personnes. Je peux parfois décrire des personnes ou bien des évènements en relation avec autrui, soit en rêve soit sous une forme de clairvoyance ou de sensations ou de pensées.

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Oui

Précisez : je suis revenue parce que je ne voulais pas faire souffrir ma mère en partant, elle se serait installée dans la tristesse. Je ne pouvais pas partir en sachant que je la laissais ainsi. Je n’aurais d’ailleurs pas pu être heureuse si cela s’était produit.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui

Précisez : psychométrie, clairvoyance, clairaudition, voyage astral, capacité de lire les sentiments d’autres personnes ainsi que les évènements les concernant. Egalement, quelques capacités médiumniques.

L’expérience a-t-elle affecté vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Je veux que le monde s’améliore, je fais beaucoup d’efforts pour établir une proximité des relations, je passe plus de temps à étudier le paranormal, cherchant de réponses supplémentaires sur ce que je dois faire de mes capacités spirites, les utiliser ou les ignorer.

Avez vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui

Précisez : Je leur en parle généralement lorsque je sens qu’elles sont en deuil ou qu’un de leurs proches est près de la mort, dans le but de les aider à guérir et de supprimer leur peur de la mort si je le peux. La plupart ont été fascinées ou ont accepté ce que j’avais à dire, mais certaines penseront toujours que j’ai probablement subi des dommages au cerveau par manque d’oxygène (Eh bien, elles seront vraiment surprises quand elles feront la traversée).

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Un genre de mal du pays pour l’au delà, je me sens un peu comme un chat qu’on met dehors. Maintenant que je suis plus âgée et que j’ai perdu d’autres membres de ma famille, je rêve d’une grande réunion, un genre de fête lorsque nous serons à nouveau ensemble.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? Je parais être extrêmement sensible aux bruits… les radio-cassette portables et les basses fortes me donnent envie de pleurer ou de crier, cela me rend folle. Je vais dans des endroits tranquilles dans la forêt ou le long des cours d’eau afin me ré-énergiser, car il y a là une énergie que je peux sentir, je suis beaucoup plus solitaire qu’auparavant. Je prie plus, je me sens ainsi plus en liaison avec l’autre côté.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non