NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Nancy C

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Je n’avais que 12 ans, je dormais chez des amies. Quand j’ai perdu connaissance, mon esprit s’est précipité hors de mon corps et je suis allée dans un endroit qui était chez moi. Même si je ne peux pas le décrire. C’était comme un endroit en idées. Il n’y avait ni paysage, ni couleur. J’existais tout simplement, d’autres êtres s’y trouvaient également. Nous n’avions pas de corps non plus, seulement un esprit. Ils trouvaient tous très drôle que je sois là, comme si cela correspondait à ma personnalité d’essayer de sortir de cette expérience de vie-ci avant que mon heure ne soit venue. Rien en moi ne souhaitait revenir à cette vie. Je sais que cela peut paraître égoïste, mais je pensais que cette vie n’était pas à mon niveau :o). J’avais l’impression de jouer à un jeu d’école maternelle alors que j’étais bien plus intelligente que ça.

Tandis que j’étais là-bas, je savais tout, j’avais toutes les connaissances. Mais je ne les ai pas ramenées avec moi. Peut-être seulement une page du livre, ou juste quelques lignes. Par contre je suis revenue en sachant que personne n’est meilleur que les autres. Nous sommes tous ici dans un but particulier. J’ai le sentiment que j’avais décidé de faire ce voyage-ci, mais que je n’avais pas réalisé à quel point cela allait être difficile, j’ai alors essayé de dire : « Vous savez, j’ai changé d’avis, je ne veux vraiment pas faire ça. ». Mes amis là-bas trouvaient cela très amusant et je savais qu’il me fallait en passer par là. Eux n’exprimaient toutefois aucune compassion envers moi, seulement de l’amusement.

Quoi qu’il en soit, je suis revenue et j’ai réintégré mon corps, j’étais écrasée par les limitations de la vie. A quel point la vue, le goût, les sensations, l’ouïe, l’odorat ne pouvaient se comparer à la liberté de l’existence sans corps, combien je me sentais piégée. C’était un peu comme si on m’avait jetée en prison. Mon esprit était piégé dans ce corps grossier. Ce fut difficile de s’adapter au début, je n’étais pas heureuse d’être ici. Je savais cependant que je devais aller jusqu’au bout et  je l’ai fait. Toutefois, grâce à d’autres expériences j’apprécie vraiment cette vie-ci.  Je dois dire que personne n’a essayé de me montrer quoi que ce soit à l’époque, c’est mon propre esprit rebelle qui a tenté de se défiler, mais on ne peut pas se cacher dans l’au-delà.

Maintenant j’ai 55 ans, je ne sais pas combien de temps il me reste à vivre ici, je suis seulement certaine de vouloir rester jusqu’au bout. Je crois vraiment que cette chose, qu’on appelle la vie, est une école particulièrement difficile, quand nous aurons terminé, nous serons fiers de nous-mêmes pour avoir accompli notre tâche. Je tiens à dire également que pendant le feu d’artifice de la fête nationale,  une des fusées explose et tout un tas d’étincelles se répandent et tombent sur terre. C’est ce que je suis, une de ces petites lumières. Je suis toujours réconfortée quand je vois cela, sachant qu’un jour je redeviendrai ce petit point de lumière brillante, mon cœur se languit de cela. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’influencer ? Non

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Oui. Rien sur terre ne s’en approche.

Au moment de l’expérience une situation mettait-elle votre vie en danger ? Indécise. Je suis partie suffisamment longtemps pour que les autres gamins prennent peur, probablement seulement 5 ou 10 minutes. Généralement on ne part qu’environ une minute.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Très lucide, beaucoup plus que dans cette existence-ci.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Non

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui. Je n’étais qu’une étincelle.

Quelles émotions avez-vous éprouvées pendant l’expérience ? J’étais libre ! Je planais, enfin libérée !

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Tout paraissait naturel. Je ne me rappelle pas vraiment de bruits. J’étais toutefois consciente de l’amusement extrême de mes amis.

DESCRIPTION DES LIEUX : avez-vous reconnu des lieux familiers ou des lieux relevant d’enseignements religieux connus ou bien avez-vous visité des lieux peuplés de créatures incroyables ou surprenantes ? Oui. Tout me paraissait familier car j’avais le sentiment d’être chez moi. Il n’existe aucun mot ni quoi que ce soit de ce genre sur terre. C’était une chose de l’esprit. Nous étions tous des lumières mais nous étions également des intellects, des idées… difficile à expliquer avec des mots.

Avez-vous vu une lumière ? Oui. J’étais de la lumière, un petit point de lumière, je pensais n’avoir rien à faire sur terre, c’était vraiment un endroit bizarre pour moi.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. Je ne leur ai pas vraiment parlé parce qu’ils étaient tellement amusés que je sois là et cela m’irritait, même si cela me donnait des indications sur ma personnalité et que je savais qu’ils m’aimaient.

Avez-vous fait des expériences pendant que vous étiez hors du corps ou dans un autre état de conscience modifié ? Oui. C’était un endroit d’idée. J’ai donc pensé à tout ce que nous considérons comme important sur terre, pour voir comment j’allais me situer là-bas par rapport à cela. Tout me paraissait si totalement stupide. En vérité, la seule chose importante c’est l’amour.

Pendant votre expérience avez-vous observé ou entendu quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements, qui ait pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous remarqué la manière dont vos 5 sens fonctionnaient, si oui, en quoi étaient-ils différents ? Oui. Les cinq sens paraissaient tellement primitifs. Ce que je possédais là-bas était tellement davantage, complétement inexplicable.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Oui. Le temps n’existait pas.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. Je savais tout, ou bien je pensais tout savoir. Je n’ai pas ramené cette connaissance, je ne crois pas que je pourrais vivre cette vie si je l’avais conservée, pas à l’époque en tout cas.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Oui. J’ai vu ma vie, ce qui m’attendait, cela m’a emplie de crainte. Comme on se sentirait en voyant cette énorme tâche devant soi, sans avoir ni l’énergie, ni l’envie de l’accomplir. Je ne me souviens pas de ce qui m’a été montré (je me le suis montré à moi-même en fait), je ne me souviens que de la peur.

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Oui. Je savais qu’il n’y avait pas moyen d’y échapper. Il fallait que je revienne.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Indécise. J’ai toujours eu un pied dans ce monde et l’autre dans l’au-delà.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui. J’ai été malheureuse quelques temps, j’avais le sentiment de ne pas être à ma place ici. Durant une période, j’ai eu l’impression d’être punie.

De quelle manière l’expérience a-t-elle influencé vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Cela m’a en quelque sorte détachée de cette vie. J’aime de nombreuses personnes et je crois que les gens pensent généralement que je suis heureuse, mais je ne suis pas totalement impliquée ici, mon esprit lâche prise facilement. Les gens pensent que je suis un peu absente, ce que je m’efforce de combattre parce qu’en fait tout le monde veut s’adapter. En vieillissant, j’ai réalisé que ce n’était pas si important. Ma famille m’aime telle que je suis et cela me rend service.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui. J’ai grandi spirituellement grâce à elle.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Pas autant en détail. La plupart des gens ne croient qu’à cette vie-ci et ne peuvent pas vraiment en appréhender une autre. Moi je sais que cela existe, eux ne sont pas allés là-bas, ils ne le savent donc pas.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Je me sentais amputée. Il me fallait vivre une expérience très limitée. J’étais troublée. Je ne comprenais pas le but de cette existence stupide. C’était comme vivre dans le coin d’une pièce au lieu d’avoir le droit d’aller dans le monde entier.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La meilleure ? J’ai toujours pensé que j’aurais été bien plus heureuse sans cette expérience. L’ignorance est une bénédiction. Elle m’a toutefois donné l’amour de l’humanité et globalement, elle a fait de moi ce que je suis. Nous avons quelque chose à apprendre et, à l’évidence, cette vie est le meilleur endroit pour le faire.

Souhaiteriez-vous ajouter autre chose au sujet de l’expérience ? Je pense avoir tout dit, sauf que je sais aussi que le suicide est tout à fait exclu. Il faudrait simplement tout recommencer dans ce cas.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui

Merci de proposer toute vos suggestions afin d’améliorer le questionnaire : Il est exhaustif.