NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Michelle M

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

J’ai vu la voiture arriver, j’ai mis les mains en avant en hurlant NON. Puis plus rien. Rien… un vide avec… rien. Ensuite, il y a eu de la lumière et un être blanc qui m’a dit : « Tu as eu un accident de voiture. ». Je me souviens d’avoir pensé : « Est-ce un ange ? », j’avais le sentiment de savoir que « ange » n’était pas le bon terme pour désigner cet être. Il était doux et aimant. Je n’avais pas peur, je comprenais que ma vie était terminée. Au début j’ai éprouvé tellement d’irrésistible tristesse et compassion. Mais il y a ensuite eu tant d’amour et de compréhension que j’ai accepté l’achèvement de ma vie, je m’en sentais détachée. Puis d’autres personnes sont arrivées, même si je ne les reconnaissais pas comme ayant fait partie de ma vie, elles constituaient cependant une sorte de famille qui m’aurait attendue, je savais qui elles étaient, il y avait tant de joie, de bonheur et de compassion.

Il y avait tellement de beauté, une inexprimable merveille. Il y avait également une cité lumineuse ou quelque chose ressemblant à une ville au loin. Les couleurs et les structures étaient toutes magnifiques… impressionnantes.

J’ai posé des questions au sujet de la vie et j’ai obtenu des réponses… mais en fait il n’y avait aucune parole, nous nous comprenions plutôt. Une telle compréhension de la vie, de Dieu… de tout ce qui est. Je me souviens que c’était comme si on me remémorait, ou pareil à un réveil après un profond sommeil. Je pensais à des questions et la compréhension venait. C’est difficile à expliquer, j’imagine que la meilleure façon de l’exprimer serait de faire une analogie : c’était comme lorsqu’on voyage, qu’on séjourne dans un hôtel, dans un lit et une chambre inconnus, puis on se réveille au milieu de la nuit et on ne sait plus où l’on est. Il faut quelques instants pour réaliser et se rappeler. C’est ce sentiment que j’ai éprouvé dans l’au-delà. Je me souvenais, c’était tellement bien d’être là-bas, de comprendre, de savoir… j’étais chez moi, véritablement là où je vivais.

Ensuite j’ai vu/ressenti toute ma vie. J’avais un sentiment agréable, paisible, plaisant à l’égard de ma vie. J’éprouvais de la compassion, de l’amour, de la compréhension pour moi-même, pour toutes les personnes et les choses de mon vécu. J’ai vu et ressenti l’intégralité des émotions de tout et tout le monde autour de moi.

J’ai eu la compréhension de la vie, de ce qu’elle était, de ce qu’elle est, comme s’il s’agissait d’un rêve en soi. C’est tellement difficile d’expliquer cette partie. Je vais essayer, mais les mots en limitent la portée. Je ne possède pas le vocabulaire pour cela, mais j’ai compris que ce qui se produisait dans le vécu n’avait pas vraiment d’importance. J’ai su/compris que c’était intense, bref, pourtant lorsqu’on est dedans cela semble durer une éternité. J’ai compris que quoi qu’il se passe dans la vie, c’est vraiment sans problème, c’est la même chose pour autrui ici. Je me rappelle avoir compris les autres sur terre, comme s’ils faisaient également partie de moi, comme si tout n’était qu’une immense expression de moi-même. Mais ce n’était pas simplement moi, c’était…mon dieu ! C’est tellement difficile à expliquer. C’était comme si nous ne faisions tous qu’un. Comme si la conscience formait un être immense. La façon la plus simple de l’expliquer ce serait : comme si chaque chose était une partie différente d’un même corps… pour ainsi dire.

Il y avait un amour profond, une compassion et un amour profonds, irrésistibles. Ensuite je me suis souvenue de mes enfants. C’était comme si je m’étais retournée une dernière fois pour regarder ma vie. J’ai pensé à mes trois fils, ce sont des triplés, j’ai vu leur vie, leur avenir. J’ai senti que tout était sans problème, agréable, ils allaient profiter de leur vie, ils allaient avoir une bonne vie. J’éprouvais tant d’amour et de compassion. J’ai une fille également, j’ai vu sa vie. J’ai vu qu’elle allait avoir besoin de quelqu’un dans sa vie. Des choses affreuses allaient lui arriver. J’ai eu peur pour elle, je me sentais coupable de ne pas être là. Elle allait avoir besoin de moi.

J’ai compris/su, que quoi qu’il nous arrive dans notre vécu, ce n’est pas un problème pour nous, tout est temporaire. Je me suis également rendu compte que j’étais toujours attachée à la vie, à cause de cela j’ai réalisé que je n’en avais pas fini avec la vie.

Ensuite il y a eu des hommes magnifiques, nous voyagions, j’ai vu la beauté stupéfiante de la terre, j’ai vu l’univers, son infini. Je me sentais totalement en paix.

Puis j’ai ressenti une douleur horrible, tout était très, très épais… je ne sais pas comment l’expliquer, si ce n’est que j’étais de retour à la vie en salle d’urgence. Je ne me souvenais plus de mon nom, j’ignorais où j’étais. 

A quel moment de l’expérience étiez-vous au niveau de conscience et de lucidité le plus élevé ? Lorsque les gens étaient autour de moi, que je comprenais/savais. Et aussi quand j’ai compris que j’étais toujours attachée à cette vie.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience à votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours ? C’était la plénitude. Dans cette vie-ci il y a des voiles entre nous et tout le reste !

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours (pour tous les aspects tels que clarté, champ de vision, couleurs, luminosité, degré profond de perception de la massivité/transparence des objets, etc.) ? Oui. Elle était totale ! Comme si je voyais partout.

Votre ouïe différait-elle de manière quelconque de votre audition normale (pour tous les aspects tels que clarté, capacité à identifier la source sonore, hauteur, force, etc.) ? Indécise

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ? L’émotion la plus profonde, durable, constante, c’était l’amour émanant de moi et rayonnant vers moi. Mais j’ai également éprouvé la tristesse de quitter la vie, je ressentais du regret, de la culpabilité. Toutefois, plus que toute autre chose et je ne peux l’exprimer clairement, l’amour était la base, le courant de tout, en tout.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Oui. C’était plutôt comme sortir pour entrer ailleurs. Ensuite il y a eu l’obscurité, puis un point de lumière, ou plutôt c’était comme sortir d’une pièce obscure pour aller dans une pièce éclairée. Lorsque j’ai vu l’être de lumière, l’obscurité avait disparu, j’ai progressé vers cet endroit à la beauté impressionnante, à l’amour profond, un lieu de lumière.

Avez-vous vu une lumière ? Oui. Il n’y avait rien, un énorme vide avec rien, sauf l’obscurité. L’être se trouvait là dans le noir, Il était fait de lumière. De plus, c’était comme si on m’avait braqué une lumière intense dans les yeux clos. Quand j’ai regardé, j’ai vu cet Etre de lumière.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. Les autres êtres/personnes, m’entouraient dans ce monde / cette réalité / cet endroit magnifique. Je les connaissais, mais je ne les ai pas reconnus par rapport à cette vie-ci. Ils communiquaient l’amour, la compassion, la joie, ils m’Accueillaient pour mon retour là-bas. Je pense qu’ils contribuaient au flot de compréhension/savoir.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Oui. J’ai appris que je suis un magnifique esprit/être, que nous sommes tous reliés, que tout est relié, que de nombreuses choses n’ont pas de nom, que tout va bien, qu’il n’y a aucun problème en ce qui nous concerne, qu’il n’y en aura pas. J’ai appris à aimer, à apprécier, à être compatissante. Je pourrais écrire un livre ;o). Depuis cette expérience je me suis détendue par rapport à la vie. Je n’ai plus peur de la mort et je suis plus heureuse que jamais. Cela a changé ma vie dans le sens où je l’apprécie et j’en profite plus profondément, je mets l’accent sur l’amour, l’offrant et l’acceptant en douceur. J’ai appris une compassion plus en profondeur. Tant de choses !!

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Oui. Après mon expérience, ma fille a subi une crise dans sa vie. Je suis restée à ses côtés et elle l’a surmontée, sinon elle se serait suicidée.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou remarquables ? Oui. Je l’ai mentionné dans le récit.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps ? Oui. Le temps n’avait aucune signification. Tant de choses se sont produites, en aucune façon cela n’aurait pu prendre que les 45 minutes avant l’arrivée de l’ambulance et mon transport à l’hôpital.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. Je l’ai écrit dans mon récit ci-dessus.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Oui. J’ai vu la différence entre l’endroit où j’étais et la vie. Par ailleurs, je n’ai pas été autorisée à progresser davantage.

Avez-vous eu connaissance d’évènements à venir ? Oui. C’était tout à fait exact.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui. C’est comme si ce sur quoi je focalise ma conscience se manifestait. J’ai également vécu d’innombrables expériences de perception extrasensorielle, une conscience des choses.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. 2 mois plus tard… mon mari ne m’a pas crue. Ma mère ne m’a pas crue. Tous deux m’ont interrompue avant que je ne puisse leur exprimer la portée de tout cela. J’en ai parlé à d’autres, y compris à des amis mourants. Cela les a rendus plus paisibles vis-à-vis de la mort.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Indécise Mon père racontait l’histoire de son frère Jim (que je n’ai pas connu). Il est mort et revenu à la vie. Papa disait que Jim avait parlé de couleurs, de sa vie qui lui avait été montrée sur une grande roue rotative. Jim faisait tourner la roue et elle s’arrêtait sur un passage de sa vie. Jim a dit que Jésus était là.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ? Oui. Tout… elle a changé ma vie. J’ai tout à fait eu conscience de replonger dans l’épaisse « soupe de pois » de la vie, j’ai aussi senti qu’il était important que je reste impliquée dans le théâtre de la vie qui m’entoure. Je ne possède pas le vocabulaire pour cela.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience : L’expérience était tout à fait réelle. Même si certains détails ne sont plus aussi nets, je sais que ce que j’ai vécu était réel. Plus réel que cette vie-ci.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. Toute ma vie a changé. Je suis détendu par rapport à la vie, j’ai pu vivre mes expériences avec l’amour en point de mire, je n’ai peur de rien. La paix, la douceur, l’amour et la compassion sont nés en moi la nuit de cet accident, ainsi que de la gratitude pour cette impressionnante expérience.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. J’ai appris ce qu’est l’amour inconditionnel, j’ai abandonné le concept de « Dieu ». Je crois maintenant que toutes les choses sont un aspect et une expression de Celui qui est sacré. C’est plus universel. Je n’adore aucun Dieu ou Divinité, j’ai élargi ma conception de la Divinité.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances en ont-ils reproduit une partie ? Oui. Instants éphémères en méditation transcendantale ou dans des rêves.

Souhaiteriez-vous ajouter autre chose au sujet de l’expérience ? Elle a changé ma vie, influencé celle de mes enfants et de tous ceux qui me connaissent. Je suis reconnaissante et plus détendue par rapport à la vie.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Indécise. Je pense que vous avez généralisé avec les cases d’option, à cause de cette généralisation certaines informations ne peuvent être exprimées.

Merci de proposer toute suggestion permettant d’améliorer ce questionnaire.  Transformer certaines cases d’option en « soit…soit », elles limitent l’expression.

Par exemple : « Vous sentiez-vous séparé(e) de votre corps physique ? ». Quand j’ai vécu cette expérience, je me suis sentie reliée à toute chose. Je savais que le corps physique n’était pas réel dans cet endroit. Les cases d’option limitaient donc la réponse. Je suggère qu’un champ texte soit disponible après chaque case d’option.