NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI Probables de Marcy C

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

J'étais en fin de grossesse,  celle-ci s'était bien passée,  mais lors de ma dernière visite chez le gynécologue,  après celle-ci j'ai commencé à avoir quelques saignements. C'était mon premier enfant,  je n'avais aucune connaissan-ce, je ne savais rien. Inquiète je me suis informée auprès d'une personne plus âgée qui m'a conseillé de me coucher et me reposer. Mon mari était chef de chantier et je tenais absolument à ce qu'il soit là le moment venu, aussi lors-qu'il est rentré déjeuner je lui ai dit ne pas vouloir rester toute seule au cas où... j'ai passé toute l'après-midi avec lui à faire ses chantiers en 4x4 c'était le lundi, fin de journée RAS,  puis la soirée,  et vers 3h00 du matin j'ai eu besoin d'aller aux toilettes,  en fait je me suis rendue compte que je faisais une hémorragie,  sans panique j'ai réveillé mon mari et nous sommes partis une heure après. Arrivés à la clinique,  l'infirmière de garde s'est "affolée" il n'y avait pas une minute à perdre selon la sage femme,  le bébé était en danger,  il fallait que j'accouche au plus vite,  le placenta s'était déchiré mais le bébé n'était pas descendu...après avoir été mise sous perfusion pour déclencher le travail,  j'ai fini par arriver vers 9h30 en salle d'accouche ment.

Le problème c'était que je ne savais pas quand pousser,  j'étais fatiguée mais sereine... et puis à un moment je me suis sentie hors de mon corps,  une  impression que je ne connaissais pas extrêmement étrange,  j'étais consciente, je me voyais sur la table d'accouchement,  mon mari à mes côtés,  la sage femme il faisait beau,  mais moi j'étais,  je me sentais hors de mon corps comme si mon corps était séparé de mon âme,  c'était deux choses distinctes,  mon corps en bas et moi qui était dessus qui voyait tout,  la pièce était très lumineuse,  dehors il faisait beau,  je ne me souviens pas d'avoir entendu de bruit parti culier,  je dirais même le contraire tout était calme,  sans bruit ; puis au bout d'un cerain temps je me suis dit,  ce n'est pas possible,  cela ne peut pas s'arrêter comme ça,  et là,  je me suis sentie retomber dans mon corps,  j'ai poussé une fois et mon fils est né.

Plus tard,  dans la chambre j'ai raconté à mon époux ce qui m'était arrivé,  je ne comprenais pas je lui ai dit,  je me demande ce qu'ils m'ont mis dans la perfusion,  mais s'ils m'ont "droguée" (mis un décontractant) c'était efficace ! Moins d'un an plus tard,  je me retrouvais dans la même salle d'accouchement,  et j'étais un peu effrayée de revivre les mêmes sensations. Ce n'est pas arrivé,  j'ai eu au total cinq enfants (la dernière à 44 ans et même si cela a été éprouvant je n'ai plus jamais ressenti ces mêmes sensations et je crois que c'est bien ainsi).

Nous n'en avons jamais reparlé ensemble,  mais il y a deux ou trois ans en dis cutantavec des amies de nos accouchements respectifs j'ai évoqué mon premier accouchement et ma "peur" pour les suivants de revivre cette expérience qui m'avait troublée et que je n'avais raconté à nul autre que mon mari,  et ensemble nous avons convenu que cela devait être une EMI que j'avais vécue.

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire en mots?       Non      

Au moment de cette expérience,  y avait-il une situation menaçant votre vie? Oui   

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ?  tout le temps

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours?          Normal consciousness and alertness

If your highest level of consciousness and alertness during the experience was different from your normal every day consciousness and alertness,  please explain:           

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours?   Oui     Je dirais que la clarté était plus prononcée,  la lumière était vive,  je percevais mais je ne ressentais rien,  j'étais étonnament Décontractée.

Votre audition différait-elle de manière quelconque de votre audition normale?             Oui     j'entendais mais je dirais que j'étais détachée de tout ce qui était en bas.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps?         Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience?             Emotion étrange je ne ressentais pas de douleur physique alors que j'étais en plein accouchement,  j'étais extrêmement décontractée alors que je mourais de peur.En fait,  c'est très bizarre à expliquer,  j'étais là mais en dehors de mon corps,  mon âme était distincte de mon corps j'étais consciente tout en étant

en dehors de moi-même

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace ferméNon      

Avez-vous vu une lumière?         Oui     La lumière était tout autour de moi,  ce n'était que lumière,  calme extrême,

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres?   Non      

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie?      Non      

Avez-vous observé ou entendu,  pendant votre expérience,  quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ?       Non      

Avez-vous vu ou visité des lieux,  niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ?       Non      

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps?        Oui     Le temps n'avait,  me semble t'il pas la même notion,  cela m'a paru très long et cela a dû être très court?...

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière,  à un but et / ou à un ordre de l’univers ?           Oui     Oui,  que hotre corps est distinct de notre âme,  les deux sont réunis lorsqu'on est en vie,  mais il se peut que notre âme se sépare,  se détache de notre corps.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation?          Oui     Oui,  puisque je me suis dit que tout ne pouvait pas s'arrêter ainsi,  que ce serait dommage et je suis retombée dans mon corps.

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ?  Non           

Suite à votre expérience,  avez-vous eu des dons spéciaux,  paranormaux,  de voyance ou autre,  que vous n’aviez pas avant l’expérience ?     Uncertain      Je suis quelqu'un de sensible,  je pense,  je sens les choses sans pour cela savoir quoi exactement. Je fais des rêves auxquels je crois et je crois avoir quelques "relations" avec mes morts,  ceux que j'ai aimé et qui nous ont quitté.

Mais peut être pas plus que quelqu'un d'autre.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ?        Oui     Tout de suite après mon accouchement à mon mari,  mais cela ne l'a pas touché,  et puis plus tard,  environ 24 ans plus tard,  avec des femmes de mon âge (la cinquantaine,  on devient plus "raisonnable" on voit les choses différemment) cela doit sans doute être la sagesse qui vient...

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ?         Non      

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu           Je suis quelqu'un de sensé,  terre à terre et ce que j'ai vécu,  je ne savais pas comment le cataloguer,  je ne me suis jamais droguée,  je ne fume pas,  je ne bois pas,  je suis d'une intelligence moyenne,  mais je sais et savais même si à l'époque j'étais jeune,  que ce que j'avais vécu était quelque chose de vrai,  d'extrêment réel bien que ce soit déroutant,  je me suis dit que peut-être on m'avait donné un calmant qui m'avait mise dans cet état,  mais,  on ne m'avait rien donné et ce que j'avais ressenti était bien réel,  je n'avais pas rêvé ni même imaginé ce qui m'était arrivé,  je me sentais la même tout en étant différente parce que consciente que la vie ne tient qu'à un fil.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur spéciale pour vous ?        Je crois avoir pris pleinement conscience qu'on peut être en vie là maintenant et puis que le moment d'après on disparaissait,  enfin notre corps,  parce que je suis sure maintenant que notre âme est distincte de notre corps celui ci n'eszt qu'une enveloppe charnelle,  je crois qu'on peut avoir plusieurs vies.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience:          Je suis quelqu'un de sensé,  terre à terre et ce que j'ai vécu,  je ne savais pas comment le cataloguer,  je ne me suis jamais droguée,  je ne fume pas,  je ne bois pas,  je suis d'une intelligence moyenne,  mais je sais et savais même si à l'époque j'étais jeune,  que ce que j'avais vécu était quelque chose de vrai,  d'extrêment réel bien que ce soit déroutant,  je me suis dit que peut-être on m'avait donné un calmant qui m'avait mise dans cet état,  mais,  on ne m'avait rien donné et ce que j'avais ressenti était bien réel,  je n'avais pas rêvé ni même imaginé ce qui m'était arrivé,  je me sentais la même tout en étant différente parce que consciente que la vie ne tient qu'à un fil.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?           Non      

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?         
Non      

Après l’expérience,  d’autres éléments dans votre vie,  des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non      

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ?  Rien de ce que j'ai vécu à ce moment ne m'a semblé irréel,  cela m'a fait peur,

car je l'avais associé à "accouchement",  je n'en ai jamais parlé à aucun médecin,  je devais avoir peur du ridicule. A l'époque j'étais jeune,  sans aucune expérience,  je vivais en afrique,  j'étais seule sans autre famille que mon mari et mon bébé. Je pensais qu'on ne pouvait raconter cela sans risque de se faire traiter de dérangée...

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ?  Oui