NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Maria R

Description de l’expérience:

J'avais été opérée pour un problème gastrique et je me suis réveillée après l'anesthésie dans l'unité de soins intensifs. On m'a dit que j'étais connectée à un respirateur et que j'avais beaucoup saigné et souffert d'un arrêt cardiaque lors de l'opération. Ils avaient été en mesure de me ranimer mais j'étais toujours dans un état grave. Comme j'avais le respirateur en place, je devais tourner la tête pour tousser et signaler à l'infirmière de m'apporter quelque chose pour écrire. Peu de temps après, on m'a apporté un petit carnet et je leur ai demandé par écrit et en griffonnant si je risquais toujours de mourir. Je voulais savoir si je devais parler à mon notaire. On m'a dit que oui, et que si je le voulais, ils diraient  à mon mari ce que je voulais. J'avais deux intraveineuses connectées à mes veines. J'ai su plus tard qu'il s'agissait de plasma, d'héparine et médicaments contre la douleur. De temps en temps, je m'endormais, et je pouvais PARFAITEMENT distinguer entre le moment où je dormais et quand je ne dormais pas. Vers le milieu de l'après-midi, j'ai entendu dire que mon rythme cardiaque était irrégulier sur le moniteur et cela m'a fait tousser. J'ai tenté de m'asseoir, mais ma blessure m'a fait mal et je suis tombée sur le lit. L'infirmier a pris ma tête et l'a tournée, en me criant de rester tranquille et de ne pas tenter de bouger. Il a resserré le brassard sur le moniteur de pression artérielle qui était autour de mon bras et je l'ai entendu appeler quelqu'un en disant que je n'avais pas de pouls et que j'avais perdu connaissance.

D'autres d'infirmiers sont venus, mais je ne pouvais pas les voir, je ne voyais que du noir, l'obscurité absolue. Je pensais avoir perdu connaissance, mais je ne me sentais pas du tout dans les vapes. Leurs voix ont paru s'éloigner, et cette sensation a duré pendant environ trente secondes. J'ai soudain recouvré la vue et je me suis retrouvée au milieu de la salle, mais je voyais tout d'en haut, comme si j'étais à l'étage supérieur, et que le plancher était en verre. Il me semblait avoir une vision d'une netteté exceptionnelle et je pouvais voir mon lit et trois autres lits, la salle entière, une partition et le laboratoire sur le côté, et plusieurs placards. L'unité de soins intensifs semblait être illuminée par le soleil, mais cela n'était pas correct car, au contraire, je me souviens qu'il faisait assez sombre. Je voyais les médecins prendre des notes, et deux infirmiers ont pris contrôle de tous les tubes et électrodes. Et je voyais mon corps nu sur le lit pendant qu'ils parlaient entre eux. Chose curieuse, je ne pouvais pas entendre leurs voix, mais je savais plutôt exactement ce qu'ils disaient, comme si je pouvais lire dans leurs esprits et savoir ce qu'ils allaient dire avant même qu'ils ne le fassent.

Je me souviens avoir essayé de me regarder, mais je n'avais pas de corps, même si j'avais la sensation d'en avoir un. J'étais vraiment impressionnée par le fait que mes jambes ne me faisaient pas mal. Permettez-moi de vous expliquer. Pendant de nombreuses années, j'avais souffert d'une grave pénurie dans le fonctionnement de ma veine et de l'artère, et la douleur et la lourdeur dans mes jambes étaient chroniques, quelque soit la position dans laquelle je me trouvais. J'avais appris à vivre avec cette douleur mais maintenant je ne la ressentais pas, et je me suis demandée si mes jambes s'étaient endormies. Mais je me suis regardée et je n'ai pas vu de jambes ou de bras ou quoi que ce soit. Cela m'a fait réaliser, 'Voilà. Ce passage n'a pas été si traumatisant. Je suis de l'autre côté, et j'ai commencé à me préoccuper de qui prendrait soin de mon mari aveugle et de mon frère qui était psychologiquement handicapé. Mais en fait, je me suis sentie complètement détendue, avec une sensation d'apesanteur qui m'a rappelé les changements brusques de sensations éprouvés dans un ascenseur rapide.

C'était un peu comme le moment avant l'orgasme. Comme cet instant qui ne dure qu'une fraction de seconde et que nous voulons prolonger avant l'orgasme (pardonnez-moi, c'est la comparaison la plus proche qui me vient à l'esprit, car il n'y a vraiment pas de mots pour la décrire), sauf que dans ce cas c'était continu, éternel, l'état naturel de mon être. Ce fut un plaisir pur, sans chaleur ou froid, sans douleur, sans démangeaisons, sans tension musculaire, sans battement de coeur ou  respiration limitée du larynx. Tout était joyeux, et je me sentais coupable parce que j'avais sans autre considération abandonné l'idée d'un retour à cette vie tout en sachant que ma famille était complètement dépendante de moi. J'ai ressenti beaucoup de tristesse et de solitude. Il n'y avait personne pour me dire ce qui m'arrivait, ni pour me dire ce qui se passait, BIEN QUE JE SACHE DEJA CE QUI SE PASSAIT. C'était un état mental où l'on sait - et c'est tout ce qu'il y a à dire à ce sujet. Mais je me sentais comme si je passais par des symptômes de sevrage, qui m'a rendu très triste, même si ce sentiment n'a pas duré longtemps.

 Soudain, la lumière entourant tout est devenue encore plus claire, si cela est possible, jusqu'à ce que je ne puisse plus voir l'équipement de l'hôpital, ni l'unité de soins intensifs, ni la partition, ni mon corps ou entendre quoi que ce soit d'un être humain. Seule la lumière existait, sans limites ni matité ou quoi que ce soit pour la contenir, sans point d'émission, de la lumière sur la lumière qui ne venait pas d'une source quelconque, ni se dirigeait vers un endroit. La lumière remplissait tout, et tout était clair, moi compris. Je me suis alors sentie accompagnée par d'autres, comme si j'étais le protagoniste de l'univers, comme si chaque être vivant avait en même temps décidé que j'étais la cible de leur amour. Je pensais: "Je me suis demandée toute ma vie ce que l'amour pur est, et il se trouve que l'amour est la lumière". Je voulais que cela ne finisse jamais, et il m'est venu à l'esprit que quelque chose de si grand ne pouvait pas avoir une fin. Mais je croyais avoir entendu, "Maria, Maria?" en continu. Cela me dérangeait parce c'était mon mari qui m'appelait. Entendre sa voix dans mon esprit était gênant. Cela interrompait l'état de transe merveilleuse que je vivais. Je pensais que je voyais le visage de ma mère à mes côtés, mais sans caractéristiques. Plus que juste son visage, c'était un type de mémoire, de la sécurité de sa présence, de certitude. C'était une sorte de foi en qui elle était. Ma mère est morte quand j'avais quatre ans. C'était comme si elle caressait ma tête, peigneait mes cheveux avec ses doigts. Je cherchais ses mains et, comme moi, elle n'en avait pas. Je savais qu'elle avait également entendu mon nom appelé. Je me souviens avoir pensé: "Ne me laisse pas partir." Et elle a arrêté de me caresser et a dit: "Ils t'appellent. Tu ne peux pas les laisser maintenant. Reste calme. Nous nous reverrons et ils seront également ici".

Je me suis sentie poussée et j'ai vu une fois de plus l'obscurité. J'ai senti de la douleur dans ma poitrine. Je sentais aussi la plaie et mes jambes, et je toussais dur, très dur, et pensais que j'allais cracher mes entrailles. J'ai à nouveau entendu des voix (cette fois de vraies voix, parlées à haute voix, tout près de moi) demandant de l'oxygène. Ils me disaient, «Respire, respire.» Je sentais qu'ils inséraient un cathéter dans ma vessie, et la douleur était si grande que je pensais, '"Ok, je suis de retour une fois de plus." Peu de temps après, j'ai levé la tête un peu et vu mes pieds. Quand l'infirmière est venue, je lui ai demandé ce qui était arrivé et elle a dit, "Ma fille, vous avez neuf vies comme un chat. "

Ce qui était le plus surprenant? Quand ils m'ont emmené dans la salle d'opération pour la chirurgie, ils ont mal attaché mes cheveux en queue de cheval avec un morceau de gaze. Dans l'unité de soins intensifs, je sentais les noeuds dans mes cheveux, ils ont tiré, je les ai touché et j'ai senti les emmêlements dans mes cheveux qu'aucun peigne ne pourrait jamais démêler pendant des années. Après mon «retour», je me souviens que le médecin a demandé à l'infirmière, «Qui a défait la gaze des cheveux de cette fille? Elle a répondu: «Personne. C'est probablement tombé sur le plancher ». Le médecin a continué à gronder en disant: «Et ses cheveux se sont peignés tout seul, bien sur? Bougez le lit et cherchez la gaze. Je ne veux pas d'ordures sur le plancher. C'est une unité de soins intensifs. Ils ont déplacé  le lit et tout les appareils et il n'y avait pas une personne, des infirmiers ou du personnel pour l'entretien, qui n'ait pas demandé à une autre qui avait peigné mes cheveux. La gaze n'a jamais été retrouvée, et personne me  m'avait peignée apparemment (cela aurait été difficile sans déplacer le lit, parce que la tête du lit était fixée à un mur avec une lucarne au-dessus). Le fait est que mes cheveux sont tombés libres et démêlés vers l'arrière, sur l'oreiller. De temps en temps, j'ai rencontré l'un d'eux dans le couloir de l'hôpital et ils me demandaient qui avait peigné mes cheveux, comme si j'étais complice de cet acte. Comment pourrais-je leur expliquer que cela avait été ma mère.

Je vous remercie.

Renseignements généraux:

Genre:     Femme

La date à laquelle l'EMI est survenue:     2 juillet 1998

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ?    Oui  Suite d'une opération, le «bip» de l'écran était plus audible et une infirmière a dit à un médecin, «Elle est partie. Le contraire aurait été difficile . Que pouvions-nous espérer. » Et ils m'ont enlevée du respirateur.

Éléments de l’EMI:

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience?     Merveilleuse

L'expérience incluait:    une expérience hors du corps

Vous êtes vous senti séparé de votre corps?   Oui  

J'ai clairement quitté mon corps et j'existai en dehors

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal?     Je l'ai déjà expliqué. Il me semblait avoir un bien plus grand champ de vision. Je pouvais voir plusieurs chambres avec leurs partitions. Il me semblait que tout était très illuminé et que rien ne projetait de l'ombre. Les voix que j'ai entendu formaient dans mon esprit avant que je les endendent avec mon ouie. C'était comme entendre les idées avant qu'elles ne soient traduites en langue parlée et formées dans des phrases. J'avais aussi le sentiment de tout savoir. C'était comme si je ne voulais pas être au courant, mais je ne pouvais pas le faire, parce que je savais déjà tout. 

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au maximum de votre conscience et lucidité?   Quand je me suis vue au-dessus.

Est-ce que vos pensées allaient rapidement?     Plus vite que d'habitude

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir?     J'ai perdu la notion du temps et de l'espace parce qu'il n'y avait pas de limites physiques pour montrer que ces deux dimensions existent. Il y avait seulement le désir d'une existence éternelle.

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude?    Incroyablement plus vifs

Est-ce que votre vision était différente de ce qu’elle est en temps normal?    Oui il me semblait avoir un plus grand champ de vision. Je pouvais voir plusieurs chambres avec leurs partitions. Tout semblait très lumineux et rien ne projettait une ombre.

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal?  Oui, les voix que j'entendais se formaient au préalable dans mon esprit. C'était comme entendre les idées avant qu'elles ne soient formulées, et forment des phrases.

Avez-vous eu l'impression d'être conscient de choses se déroulant ailleurs?    Oui, et les faits ont été vérifiés    

Êtes vous passé à travers un tunnel?   Pas un tunnel, mais j'ai vu de l'obscurité pendant environ une demi-minute, plus ou moins.

L'expérience incluait:   la présence de personnes décédées

Avez-vous rencontré ou été conscient de la présence d'êtres décédés ou encore vivants?   Ma mère, j'ai déjà décris ceci.

L'expérience incluait:   de l'obscurité

L'expérience incluait:   une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti entouré par une lumière brillante?     Non

Avez-vous vu une lumière qui ne vous semblait pas d'origine terrestre?     Oui Une lumière qui m'a d'abord permis de me voir moi-même et l'équipe médicale, et ensuite qui a grandi et a tout englouti.

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde non terrestre?    Non

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience?     La perte de la douleur et je ne sentais pas ma respiration ni mes battements de coeur, ni la tension musculaire normale.

Avez-vous eu une sensation de paix ou de réconfort?      Paix ou bien-être incroyable

Avez-vous eu un sentiment de joie?     Une joie incroyable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni avec l'Univers?     Je me sentais unie au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre?     Tout sur l'univers    

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues?     Mon passé est apparu en un clin d'oeil, hors de mon contrôle.

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues?     Des scènes de l'avenir du monde

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite?     Non

Êtes-vous arrivé à une frontière ou à un point de non-retour?   J'ai atteint une barrière que l'on ne me permettait pas de dépasser; ou j'étais renvoyée contre ma volonté

Dieu, Spiritualité et Religion:

Quelle était votre religion avant cette expérience?     Incertaine

Est-ce que vos pratiques religieuses ont changé depuis cette expérience?    Non j'ai recu une éducation catholique, sans être pratiquante. Je n'ai rien vu qui me montre qu'il existe un être supérieur. Il y a une énergie supérieure, mais je n'ai pas encore vu d'être supérieur.

Quelle est votre religion maintenant?   Libérale

Est-ce que vos valeurs et croyances ont changé à la suite de cette expérience?       Non j'ai recu une éducation catholique, sans être pratiquante. Je n'ai rien vu qui me montre qu'il existe un être supérieur. Il y a une énergie supérieure, mais je n'ai pas encore vu d'être supérieur.

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être mystique ou une présence, ou d'entendre une voix non identifiable?     J'ai rencontré un être précis, ou une voix, clairement mystique ou d'origine non terrestre

Avez-vous rencontré des êtres durant votre expérience?   Je les ai vus vraiment

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion:

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information à propos de vos objectifs de vie?    Oui  Ici, nous sommes limités. Le corps est une prison et le monde réel est un nid de germes et saleté, d'odeurs et de  substances volatiles qui aujourd'hui me donnent la nausée, mais ce n'était pas comme ça avant mon expérience. J'ai une obsession excessive pour la propreté, en particulier pour les corps propres. Là-bas, tout était stérile, non pollué. 

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience?    Oui Mes conceptions de la famille et du mariage ont complètement changé, ainsi que les émotions des relations. Bien sûr, je considère maintenant le monde entier comme beaucoup plus égoïste.

Après l'EMI: 

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots?     Oui les sensations, ma capacité à voir clairement.

À la suite de votre expérience, avez-vous acquis des habiletés médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant?    Non  

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous?      Le changement de dimension, la sensation d'émotions, la propreté et un plaisir qui, dans cette vie, serait impossible à trouver.

Avez-vous déjà partagé cette expérience avec d'autres?     Oui, quelques mois plus tard. J'en ai parlé à un ami, mais seulement une partie de l'expérience. Elle m'a cru, mais j'ai eu le sentiment que si je lui avais tout dit, elle ne m'aurait pas cru. Donc, je ne lui en ai pas dit davantage.

Aviez-vous quelque connaissance à propos des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience?  Non 

Qu'avez-vous pensé du réalisme de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue?     L'expérience était définitivement réelle

Que pensez-vous du degré de réalisme de l'expérience maintenant?     L'expérience était définitivement réelle

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie?     Non  

Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez ajouter à propos de votre expérience?     Ce qui m'a le plus choqué, c'est de découvrir qu'il y a d'autres personnes qui ont vécu la même chose. Cela a éliminé une bonne fois pour toutes le soupçon que j'avais rêvé.

Y a-t-il d'autres questions que nous pourrions poser pour vous aider à communiquer votre expérience?     Demander à la personne qui a eu cette expérience à quoi elle comparerait les sensations. Peut-être qu'en présentant différents points de vue, l'expérience peut être expliquée de manière à ce que ceux qui n'ont pas eu une EMI peuvent mieux comprendre.