NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Maria C 20740


Description De L'Expérience:

J'étais poignardée par un schizophrène paranoïaque pendant mon service en juin 1986. Je recevais le coup entre le premier et deuxième espace intercostal, C'est un miracle que j'ai survécu. J'étais transportée d'urgence en salle opératoire, endéans les vingt minutes. En chemin le chirurgien, mettais de la pression sur la blessure pour ralentir le saignement. Je demandais quelles chances il y avait pour le réparer. Il me disait qu'il ne saurait pas avant d'être en place. Je connaissais la plupart des membres de l'équipe dans la salle d'opération. Ils demandaient ce qu'ils pourraient faire pour moi.

Je demandais à tous ceux qui étaient présents, de faire une pause et de prier pour les docteurs et pour moi. Je leur disais que, quelque soit le résultat tout serait en ordre. Je disais au docteur, qu'il ne devrait pas se blâmer au cas où je ne survivrais pas. Tout serait en ordre. Je n'avais pas peur de mourir.

Sur la table d'opération lorsque mon thorax se remplissait de sang, je ressentais que mon cœur se déplaçait vers la droite. Je disais doucement oh-ohh. Je savais que c'était un déplacement médiastinal. Mon anesthésiste se précipitait de mes pieds, où il avait inséré un médicament et instruite une infirmière de le bander, vers moi. Il mettait une main de chaque coté de ma tête et disait, « Maria, pourquoi as-tu dis cela ? » Je le lui disais. Il vérifiait avec son stéthoscope que mon cœur s'était déplacé et m'anesthésiait tout de suite pour pouvoir aller au thorax. Quand ils y avaient accès, ils enlevaient plus de trois unités de sang de mon thorax. Le sol de la salle et le chariot étaient aussi un gâchis total !

Je voyais une lumière brillante, et puis j'étais dans une pièce. Elle était essentiellement en forme de L. Je voyais deux portes. Une avait une barre rabattable comme une porte de secours. Elle se trouvait en bas du L. L'éclairage était faible et il y avait un être mâle avec une barbe, portant une longue robe de couleur claire. Il me disait, « Tu dois attendre ici jusqu'à-ce-que c'est fini. » Il partait. J'étais un peu intimidée, incertaine de quoi faire, mais pas peureuse.

Ensuite je voyais une douce lumière en or qui sortait d'un cadre de porte en forme d'arc sur le coté long du L. Le cadre de porte était fait de blocs de pierre. Comme un château-fort pourrait l'avoir. C'était la porte vers un tunnel. Les parois tournaient dans le sens horaire.

Je m'approchait un peu plus de la porte. Je me sentais enveloppée d'Amour, et de soins et de sollicitude et de réconfort, puis je réalisais que la lumière en or était vivante. Elle tourbillonnait et bougeait. Je marchait vers le cadre de porte et regardais à l'intérieur. Il y avait un long tunnel. Il se courbait doucement vers la gauche, quelques cent-cinquante pieds vers le bas et je pouvais voir seulement jusqu'à la courbure. Je pouvais ressentir l'amour, l'attention, la sollicitude et la résolution de la lumière. Je savais que c'était Dieu qui était avec moi.

Je savais que cette porte menait au ciel, que si je devais passer par elle j'étais en sécurité, et que tout serait bien. Il n'y avait pas de soucis concernant ceux qui restaient. Il n'y avait pas de regret. Seulement le savoir que j'étais en présence de l'amour le plus pur de l'univers. J'étais en sécurité et on s'occuperait de moi. Je semblais savoir que je pouvais entrer dans le tunnel si je le souhaitais, mais je ne le faisais pas, parce-qu'on m'avait dit d'attendre.

Après un certain temps, l'être réapparaissait et on me montrait la 'porte de sécurité'. Je poussais la barre et rentrais dans mon corps. Je souffrais. Je ressentis une terrible douleur dans mon diaphragme moyen droit. J'étais dans une agonie.

Plus tard on m'a dit que ma première réaction post opératoire était de toucher cette zone. Plus tard on m'a raconté que le drain thoracique avait migré vers le diaphragme et avait blessé le diaphragme. J'étais assez malade. J'étais aux soins intensifs, mais je savais que tout rentrerait dans l'ordre. Et finalement c'était ainsi.

 

Renseignements généraux:

Genre:     Female

La date à laquelle l'EMI est survenue:     1989