NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Marci S

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE :

J'étais sous un bâtiment qui s'est effondré sur moi. Je n'ai pas eu d'avertissement, je n'ai même pas entendu un son qui aurait pu m'alerter que j'étais susceptible de recevoir une tonne et demi sur la figure. Je me suis retrouvée hors de mon corps et j'ai regardant mon corps. Je me rappelle dans quel lieu et position mon corps se trouvait, bien que cela ne fut pour moi que d'un intérêt très mineur. Je n'avais absolument aucun attachement affectif envers le corps que j'avais occupé. Je me rappelle avoir pensé que le corps était était trop abîmé pour que je le réintègre. Je n'ai même pas considéré cela comme une éventualité. C'était juste une question de fait. Je volais dans les airs, bien qu'il me sembla avoir une connaissance complète de tout ce qui se passait autour de moi. Je me sentais comme chez moi et je n'avais pas d'autres pensées d'être nulle part ailleurs que là où je me trouvais. En tout cas, j'ai su que je venais de mourir parce que je désirais voir ma sœur qui était morte en 1997 d'un cancer du cerveau. Je voulais voir Phyllis, ma sœur. J'ai su qu'elle se trouvait quelque part sur ma gauche et je savais que dès que je la rejoindrais je ne retournerais pas dans le corps. Mon père, qui était décédé quatre mois avant mon accident, m'a dit, 'Marci, respire. 'Respire Marci'

je me rappelle tournant la tête sur la droite et dire, 'Ah, papa' je ne voulais pas essayer de respirer; j'étais juste bien comme j'étais. La voix de mon père, qui sonnait comme étant le timbre de sa voix, mais il ne me semblait pas l'entendre physiquement, mais sa voix et ses mots étaient très clairs et il n'y avait absolument aucun doute que c'était mon père qui me disait de respirer. Mon père continuait à répéter encore et encore, 'Respire Marci, Respire.' Soudainement j'ai perçu de l'urgence dans la voix de mon père (faute de ne pas savoir comment mieux exprimer la façon dont je percevais les sons) quand il m'a notifiée de, 'respirer.' Instantanément   J'ai eu une photo devant devant les yeux. C'était comme un portrait de famille et je pouvais voir le visage de chacun individuellement. C'était le portrait de ma famille et d'amis vivants encore incarnés.

À ce stade, la prochaine chose dont je me rappelle c'est de m'être retrouvée dans mon corps et de m'être dit de respirer en me répétant dans la tête, 'inspire, expire, inspire expire, inspire, expire!' J'avais de grandes difficultés à respirer, mais après cela, mon mari m'a retrouvée et j'étais de retour. Bien que ce ne fut pas avant un certain temps, peut être six mois ou l'équivalent, que j'ai senti que j'avais complètement réintégrer mon corps. J'ai respiré péniblement pendant assez longtemps après l'accident du fait des lésions causées à ma cage thoracique. C'était très douloureux même pour prendre de profondes respirations.  

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire en mots?  Non     Pour exprimer les émotions qui ont accompagné l'expérience c'est difficile de l'expliquer parce que c'est une chose qui est si profondément ressentie que je ne trouve pas les mots pour formuler mon expérience.  C'était au-delà du merveilleux.

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie?    Oui     

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ?    Plus conscient(e) et lucide que d’habitude     Dés l'instant où je me suis trouvée hors de mon corps. J'étais totalement consciente du lieu où je me trouvais et j'étais complètement éveillée. Je me sentais probablement plus éveillée que je ne l'avais jamais été auparavant dans mon corps. J'étais incroyablement plus consciente. C'est intéressant que vous posiez cette question. Je ne me suis jamais intentionnellement penchée sur le sujet jusqu'à que la question ait été posée, mais comme j'approfondis la question, j'ai eu une pensée, ' comment avez vous su qu'il fallait poser cette question?' J'ai spontanément su la réponse à la question et qui est que je ne me suis jamais sentie plus éveillée qu'à ce moment là. 

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours?     Indécis(e)    Je ne sais pas comment répondre à cette question. Quand j'ai regardé mon corps, je l'ai vu en couleur. Je ne sais pas si visuellement je percevais l'environnement dans des tons plus vifs ou si c'était juste la sensation d'être entourée par plus de couleurs. J'avais l'impression de complète clarté et connaissance. 

Votre audition différait-elle de manière quelconque de votre audition normale?    Oui   Mais je ne sais pas comment en faire la description. J'ai entendu la voix de mon père avec une clarté totale, bien que que je ne me rappelle pas l'avoir entendu avec mes oreilles. J'ai su sans aucune ambiguïté que c'était mon père qui me parlait. Je ne me rappelle d'aucun autre son à ce moment là. 

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps?  Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience?   J'ai ressenti absolument aucune émotion pour mon corps de chair. Je n'avais pas d'affect pour mon enveloppe charnelle. Je l'ai compris comme étant un véhicule que j'avais utilisé, ni plus ni moins. Je n'avais aucune envie de rester à proximité de mon corps ou aucun désir d'y retourner. Mes émotions, sans relation avec mon corps physique, étaient de la joie intense. Je n'avais aucune peur et je ne désirais pas quitter l'endroit où je me trouvais. J'étais dans un lieu que j'ai ressenti comme étant chez-moi.

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace fermé?    Non   Pas que je sache. Je volais juste à travers les airs. 

Avez-vous vu une lumière?  Non     J'étais entourée d'une lumière brillante, mais je n'ai pas vu une lumière brillante ou que je me sois sentie entraînée vers une lumière brillante. Tout était brillant et lumineux. 

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres?   Indécis(e)    Mon père était juste à côté de moi mais je ne pouvais pas le percevoir visuellement. Ma sœur était très proche; j'ai senti qu'elle se trouvait à ma gauche. J'ai senti d'autres membres de la famille dans dans les environs, mais je ne les voyais pas. Ma sœur et d'autres membres de la famille semblaient être situés plus vers la gauche. J'avais l'impression d'entendre mon père plus vers la droite, ou c'est ainsi que cela semblait être. Ceux que je ressentais comme étant des membres de ma famille me parurent très familiers. La seule personne à côté de ma sœur et de mon père parmi ceux qui se trouvaient là que je connaissais, était ma grand mère. D'autres étaient là présents mais aucun dont je suis certaine excepté ceux que j'ai mentionnés.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie?     Indécis(e)   J'avais la prescience de tout, sans exemple particulier. Ce que j'ai appris de cette expérience c'est que rien n'est à redouter de ce que l'on appelle la mort. Je n'ai pas ressenti la mort. J'ai ressenti un abandon du véhicule que j'avais utilisé quand je me trouvais sur terre. En aucun cas j'étais triste de le quitter. Pendant longtemps après avoir eu cette expérience je me suis sentie entourée par des anges. Je ne comprends pas pourquoi, mais depuis lors je ne me rappelle pas avoir vu des anges. Quand j'ai été amenée à une des nombreuses consultations de médecin qui suivaient mon expérience, j'ai vu un autocollant sur une voiture qui disait, ' je crois aux anges.' J'ai été submergée et je ne pouvais pas m'empêcher de pleurer. Je n'étais pas du tout triste. J'étais juste au comble de la joie par la pensée des anges. À chaque fois que je j'ai pensé à cet autocollant, je me suis mise à pleurer. Même jusqu'à ce jour ça peut me faire couler les larmes des yeux. J'ai ressenti cela malgré toutes mes blessures et l'immense douleur que j'ai éprouvées, et continue d'éprouver, l'expérience en valait la peine quelque soit la souffrance que je dois endurer. Je me sens incroyablement honorée, à défaut d'un meilleur mot, d'avoir eu cette expérience.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ?     Indécis(e)    

En vérité, la réponse est probablement non. Rien que quelqu'un d'autre puisse authentifier. C'était juste une preuve pour moi-même. Quand mon mari m'a fait la description de comment je gisais sous la construction, je le savais déjà, parce que je m'étais vue moi-même.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers?     Indécis(e)    Je savais que j'étais dans un lieu, que nous décrivons comme étant l'au-delà tant que nous sommes sur terre, bien que je considérais l'endroit où je me trouvais comme étant la vraie vie. C'est si difficile à décrire avec des mots.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps?     Indécis(e)   Je ne suis pas sûre de ce que ça veut dire. 

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ?    Oui    J'avais un sens absolu de la connaissance.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation?    Oui    Peut être que je devrais l'appeler une limite de temps. Je savais que si je ne m'efforçais pas à respirer, je ne serais pas en mesure de retourner dans mon corps. Je ne désirais pas particulièrement retourner dans mon corps. En fait, je ne discernais pas consciemment ma volonté de retourner dans mon corps. J'ai vu le visage des membres de ma famille et des amis qui étaient encore dans leur corps, et je me suis retrouvée dans le corps que je venais de quitter, comme catapultée. 

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ?    Indécis(e)    J'en garde quelques souvenirs mais c'est tout.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ?    Oui     Je me suis réveillée un matin et ai dit à mon mari qu'un de ses amis et associé venait de mourir. J'avais eu cet homme au téléphone durant une période en fait dépassant quinze ans, mais je ne l'avais jamais rencontré. Ce n'était pas une personne à qui je pensais. Il a juste été question dans les faits que je dise à mon mari qu'il était mort. Un peu plus tard mon mari téléphona et un ami l'informa que cet homme était mort. Je crois qu'il est possible qu'il soit mort après que j'en ai informé mon mari. Quand mon mari téléphona et que l'homme lui confirma qui était mort, mon mari remarqua qu'il le savait déjà. Puis mon mari se rappela que c'était moi qui le lui avais dit. J'ai eu d'autres prémonitions au sujet d'évènements sur le point de se produire mais ils ne bouleversaient pas l'existence. J'ai seulement su des choses sur le point d'arriver avant qu'elles ne se produisent réellement. 

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ?    Oui    J'ai partagé mon expérience dés que j'ai été en mesure de parler, je pense. Je l'ai dit au docteur qui fut le premier à me prodiguer les soins. Je l'ai dit à mon mari à tous ceux à qui je pouvais le dire. J'étais très enthousiaste à partager mon expérience avec d'autres personnes. Je me rappelle avoir vu quelques sourcils froncés par des avocats qui me questionnaient à propos d'une compagnie d'assurance. Je pense avoir été informée de ne pas dire grand chose à ce sujet, mais j'étais trop enthousiaste et je désirais partager mon expérience. 

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ?    Oui     J'en avais entendue parler.

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu    l’expérience était tout à fait réelle     Je savais où je me trouvais. Ça ne faisait aucun doute. Je savais que des gens douteraient de mon expérience et j'ai ressenti que c'était très bien s'ils en doutaient. Je savais que c'était vrai et je savais que eux aussi en fin de compte savent. Je ne peux pas définir quand j'ai été consciente de cette expérience après avoir été blessée. Il faut que je demande à quelqu'un à partir de quand je leur en ai parlé. Ce fut pas très longtemps après.  

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience:    l’expérience était tout à fait réelle     Je ne me sens pas différente de la personne que j'étais il y a de cela cinq ans et demi. L'expérience était réelle et j'en ai aucun doute. Ce n'est pas à moi d'essayer de convaincre qui que ce soit comme quoi je l'ai bien eue. Je veux seulement partager mon expérience avec des personnes qui veulent s'en informer. C'est tout. 

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur spéciale pour vous ?   Ce qui est significatif c'est que je n'étais pas très éloignée de là où je trouve actuellement. C'est important à quel point sont à proximité mes amis et parents qui ont déjà quitté leur corps. Je sais maintenant qu'ils sont proches de moi. 

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?    Oui    Je ne m'inquiète plus autant maintenant. J'ai conscience que tout tourne bien juste parce que tout est à sa place. Ce qui ne veut pas dire que je n'accomplis pas des changements dans ma vie, cela signifie seulement que j'ai une réelle paix dans mon existence, ça n'a pas d'importance si le parcours de vie est bon ou mauvais. C'est la meilleure explication que je puisse en donner. 

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?    Oui    Je sais qu'il existe un être suprême et que tout et tout un chacun compose avec cet être suprême d'une parfaite façon.  

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ?   Non    

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ?    Si je n'étais pas si fatiguée je rajouterais probablement quelque chose, mais je suis fatiguée et les suites de mon accident se rappellent à moi du fait que je sois assise devant mon ordinateur tout ce temps. 

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ?     Indécis(e)   Je ne pense pas vraiment pouvoir décrire avec des mots la magnifique expérience que ce fut. Je pensais que les questions étaient très en rapport avec ce que j'ai éprouvée. Comme je l'ai dit plus tôt, c'était comme, 'comment avez vous su qu'il fallait poser ce genre de question?' La raison était que l'énoncé semblait déjà contenir ce que j'avais du expérimenter. 

Y a-t-il d’autres questions que nous pourrions poser afin de vous aider à exprimer votre expérience ?     Peut être que dans le futur je penserais à d'autres questions. Pour ce qui est de maintenant, je me dois d'arrêter d'écrire. Je suis trop lasse et trop mal dans la position dans laquelle je me trouve. Je vous remercie de m'avoir laissée partager mon expérience.