NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI Posible de Lucie F

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE:

Je suis étudiante dans le nord de la France. Un soir après les cours, je suis allée boire un verre avec un garçon (oui c'était une sorte de dating) sauf que les verres ce sont transformés en plusieurs et même en shots. En bref, je ne tenais plus debout et au bout de quelques minutes je décide d'écourter le rendez-vous et de faire une halte à mon appartement (à quelques rues du bar) pour ensuite rejoindre mes amies pour une soirée entre filles. Sur le chemin, je titube complètement, je marche vite en m'arrêtant même près de ma porte. J'habite au 5ème étage sans ascenseur, j'ai donc eu du mal à monter les escaliers. Après avoir réussi à passer le seuil de ma porte d'appartement, je m'enferme, laisse tomber mes affaires et m'écroule par terre. A genoux, je vomi puis prise de fatigue m'endors sur le sol pendant quelques minutes. A mon réveil, avec un peu moins mal au ventre, je me rappelle qu'il fallait que je rejoigne mes amies et décide de me laver (car du vomi pleins les cheveux c'est pas le top) puis manger (pour récupérer) et ensuite partir pour la soirée. Seulement, je ne savais pas que la première étape serait celle de trop... Ne disposant que d'une baignoire et étant très fatiguée, je décide de laisser couler l'eau. Mon corps était très faible mais j'arrivais encore à réfléchir. Je mis mon téléphone à charger et attendis un peu dans la salle de bain près de l'eau chaude (qui était en fait brulante!! car je n'avais pas mesurer la température) qui coulait et s'évaporée dans la salle de bain. J'avais donc fermé la porte pour avoir plus de chaleur. Puis, je me glissa dans l'eau en attendant qu'elle se remplisse. Je me relaxais. Je regardais le mur enfance de moi et percevais le jour tomber. Je dispose d'un vélux dans ma salle de bain (juste au dessus de ma baignoire) que je ne pouvais donc pas voir mais la luminosité baissait dans la pièce. Quand je sentis être trop détendue et que le bain fut bien rempli, je ferma le robinet à l'aide mon pied. Puis, je me suis littéralement laissée bercée et m'endormie. L'eau chaude avait en réalité quadruplé mon état d'ivresse, en dilatant mes veines l'alcool me mettait dans un état de coma... Mon pouls ralentissais, je le sentais mais j'avais froid et je m'enfonçais dans cette eau brulante qui me réconfortait. Je ne possédais plus mon corps et ne pouvais plus le bouger, il fallait que je repose ma tête. Je sombrai dans le coma. Je me sentais comme dans un lit, chaud et moelleux alors qu'en réalité je me noyais. C'est alors que je me suis vu ! Je flottais au-dessus de moi mais vraiment au dessus de moi, pas sur le coté, dans un coin. C'était très agréable, je me voyais endormie, apaisée et en même temps j'étais au dessus, reliée à mon corps par un gros fil tel un cordon, ce qui était rassurant car je pouvais me mouvoir  au dessus de mon corps sans pour autant m'égarer. J'étais moi mais comme une énergie qui ressentait beaucoup de chose. Le temps était lent mais les événement passaient vite. J'étais ultralucide. Il n'y avait aucun son, je n'ai rien entendu, j'étais comme dans une bulle. Je me souviens regarder par le vélux qui était maintenant en face de moi (à la même hauteur donc car je flottais 1 à 2 mètre au dessus de moi) et j'ai se souvenir de regarder les toits (car j'habite au dernier étage comme je l'ai précisé précédemment, sauf que pour voir les toits il faut grimper sur la baignoire...). Je me souviens de ce moment ou j'observer les toits et réfléchissais très lucidement sur ma vie. Puis, le plus beau arriva. Une lumière blanche mais lumineuse sans aveugler, bien au contraire captivante et pleine d'amour apparu dans mon champs de vision (à savoir que je pouvais voir autour de moi, en dessous, etc). Elle émanait d'un endroit qui semblait mener quelque part. Mais je pouvais pas vraiment bouger. Cette lumière est quand même venue (comme si j'avais zoomé). Je n'ai pas vu de tunnel (car la lumière émanait même à l'intérieur (bizarre). Je n'ai pas vu de silhouette ni eu de paroles, d'échanges. Je n'ai pas vu ma vie dérouler devant moi. Mais cette lumière était vivante et en fait c'est elle qui m'a marquée. C'était l'amour inconditionnel. C'était comme si c'était aussi moi cette lumière, comme un âme soeur. C'était une énergie comme moi mais plus éparpillée, elle se diffusait partout. Je pourrai passer des heures à la décrire, à chercher les bons mots. Je pense souvent à elle comme un amour qu'on oublie pas. Elle ne m'a rien dit, elle s'était approchée et m'illuminer, on s'est observé. Puis-je me suis souvenus de mon corps et j'avais moins cette effet 'bulle'. Je réentendais et notamment mon frère qui criait et frappait à la porte de mon appartement, je n'ai pas tout de suite  compris qui c'était. Puis, j'ai eu mal au coeur d'entendre ces cris et coups, comme si on cherchait à me joindre (ahah désolé pour l'expression), mon moi vivant à repris vit, j'ai réintégrer mon corps, je l'ai senti par la tête. Le cerveau, les yeux et l'oreille, la respiration. Et là, c'était la souffrance totale, le bruit, le mal, la vie quoi. J'ai compris et vu que je me noyais car je faisais des bruits avec l'eau, je toussais avec excès car je n'avalais pas l'eau ! Je crois que c'était comme pour émettre beaucoup de son pour que mon âme revienne. C'est très compliqué encore pour moi à expliquer car je ne voulais pas partir non plus. Ensuite, j'ai attendu quelques minutes, pour comprendre ce qui se passait. Prise de peur avec les coups et les cris, je me suis éjectée du bain (je ne comprends aujourd'hui toujours pas comment j'ai trouvé cette force de me lever alors que mon corps n'était que douleur) et je suis allée ouvrir la porte. Puis, l'air de rien je me suis redirigée vers ma salle de bain et suis retournée dans l'eau qui n'était plus si chaude... Je voulais retourner dans cet espace de bonheur, près de cette lumière. On m' a sorti de l'eau et l'après épisode, ma température corporelle et revenue à la normale, j'arrivais à réfléchir et bouger. Et je n'ai à aucun moment eu peur de A à Z de ce qu'il s'est passé. Ce qui m' a fait de la peine, m'a fait pleurer ce fut le comportement de mes proches, inquiets, en colère ! J'ai pendant quelques mois, voulu rassurer mon entourage sur l'événement et l'oublier tout bêtement. Puis j'ai vu mon comportement changer, mes habitudes changées et je n'ai pas fait le rapprochement avec cet événement. Seulement en Février-Mars de cette année j'ai décidé de mettre des mots sur ce qu'il s'était passé, au risque de passer pour une folle... Mon expérience est complexe car il y avait l'existence de ce vrai fil, cordon, de ce voyage de mon moi entre deux mondes (si je puis dire). C'est l'existence de ce cordon (et le fait que j'ai ressenti le besoin cet été de me renseigner sur les emi/nde et donc grâce à votre livre que je lis actuellement) qui m'a fait prendre conscience que peut être mon expérience pourrait apporter pour vos recherches ?

Au moment de votre expérience, y avait-il une situation mettant votre vie en danger ?    Oui      

Cette expérience est-elle difficile à décrire avec des mots ?    Oui     J'aimerai avoir les bons mots pour décrire mais il y a des couleurs, des perceptions difficiles à expliquer...

A quel moment au cours de l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ?          Tout au long de l'expérience que je viens de décrire. Seulement, avec la buée dans la pièce j'avais notamment au début du mal à voir.    J'étais ultralucide, je réfléchissais beaucoup. Quand la lumière est arrivée tout était clair et limpide.

Veuillez comparer votre vue pendant l’expérience à celle que vous aviez immédiatement avant l’expérience.    Elle était partout. Je voyais autour de moi. Si j'avais voulu regarder derrière moi (sois le mur) j'aurai pu mais je n'étais pas attirer par ça donc ma vue s'est limitée pendant l'expérience à en face, sur les coté , en haut, en bas mais sans bouger mon moi.

Veuillez comparer votre ouïe pendant l’expérience à celle que vous aviez juste avant l’expérience.    Ouïe clair mais sans son perçu (ou alors un son d'amour de la lumière comme une énergie)

Avez-vous vu ou entendu des évènements terrestres qui se déroulaient alors que votre conscience était séparée de votre corps physique/terrestre ?     Indécis(e)   

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ?    De l'amour, la paix, la compréhension, l'amour complet et infinie, l'absence de solitude.  

Avez-vous traversé un tunnel ?    Non     

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ?    Oui     

Vous a-t-il semblé rencontrer un être ou une présence ésotérique, ou bien entendre une voix non identifiée ?      J’ai rencontré un être précis, ou une voix clairement d’origine ésotérique ou surnaturelle   

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres décédés (ou en vie) ?    Non     

Au cours de l’expérience, avez-vous eu connaissance d’évènements de votre passé ?    Non     

Vous a-t-il semblé pénétrer dans un monde différent, surnaturel ?    Un endroit inconnu, étrange     

Le temps a-t-il semblé accélérer ou ralentir ?    Le temps paraissait aller plus vite ou plus lentement que d’habitude     

Avez-vous soudainement semblé comprendre tout ?  Sur vous ou sur les autres     

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ?    Non     

Avez-vous vu des scènes de l’avenir ?    Non     

Avez-vous  le sentiment d’avoir connaissance d’un savoir ou dessein particulier ?    Non     

Veuillez expliquer tout changement qui aurait eu lieu dans votre vie après votre expérience :   Large changes in my life   

Après s’être produite, votre expérience a-t-elle provoqué des changements dans vos valeurs ou vos croyances ?    Oui     

Après votre expérience, possédiez-vous des facultés paranormales, sortant de l’ordinaire ou autres que vous n’aviez pas avant l’expérience ?    Non     

Avez-vous raconté cette expérience à quelqu’un ?    Oui     

Avant votre expérience, connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) ?     Indécis(e)    Vite fait.

Peu après avoir vécu votre expérience (quelques jours ou semaines), comment considériez-vous sa réalité:    l’expérience était tout à fait réelle     Mais je préférais l'oublier, à l'époque. Je comprenais pas non plus comment et pourquoi j'avais agis comme je l'ai fait. Pourquoi je voulais y retourner par exemple. c'est compliqué d'expliquer que la mort est agréable, libératrice et pleine d'amour, car c'est un non sens.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience:    l’expérience était tout à fait réelle     

Vos relations ont-elles changé directement à cause de votre expérience ?    Oui     

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé directement à cause de votre expérience ?     Indécis(e)    Je suis en phase de remise en question sur ma vie donc on verra d'ici quelques temps ;)

Au cours de votre vie, est-ce que quoi que ce soit, à un moment quelconque, a reproduit une partie de l’expérience ?    Non   

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles votre expérience complètement et avec exactitude ?     Indécis(e)    Surement oui! J'ai fait de mon mieux pour être fidèle à l'événement.