NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Lorraine I

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Lorsque j’ai quitté mon corps, je me suis retrouvée à plusieurs centimètres au dessus de celui-ci, il m’a fallu quelques instants pour comprendre. J’ai lentement commencé à monter, j’ai pénétré dans un chemin de lumière qui provenait de la fenêtre et qui semblait dessiner les contours de mon « corps », j’ai eu peur qu’ils le voient. En regardant mon corps en bas sur le lit, je me suis rendu compte que j’étais morte. J’ai réalisé que toutes les expériences de « Lorraine » étaient restées en arrière, dans son intellect, que j’étais quelque chose de distinct. J’ai pensé à mes funérailles, comment les gens allaient réagir, mes parents allaient être bouleversés, mais ce n’était pas un problème car la « douleur » était une chose naturelle et ils allaient simplement devoir traverser cela et l’accepter. Ces personnes étaient mes parents « terrestres ». Ce lien était resté en arrière.

Je me suis élevée à travers la maison et au dessus des toits, je voyais les jardins du voisinage (quelques temps après être revenue, j’ai pensé mettre un message à la porte des voisins pour leur dire ce que j’avais vu de leur maison). Je me suis élevée davantage, j’avais une vue aérienne des environs, j’ai imaginé une voiture de police arrivant à la maison pour découvrir mon corps.

J’ai ensuite pénétré dans une autre dimension, j’ai été Accueillie par des gens dont je pense qu’il s’agit de membres de ma famille, en tous cas ils débordaient de joie en me voyant, ils m’ont Accueillie avec un amour écrasant. Je me rappelle d’une fraction de seconde durant laquelle j’ai été environnée par une lumière tout à fait magnifique et vivante, elle respirait et m’enveloppait d’un amour inimaginable. On m’a dit que je devais repartir, cela m’a causé une souffrance émotionnelle terrible de devoir retourner à ma vie et à cette pièce. Afin de me redonner de la force, on m’a montré mon avenir, ma vie entière à partir du retour, elle a défilé dans le ciel et je la vivais, je faisais l’expérience de chaque moment, jusqu’à ma mort. Il y a eu des années et des années de douleur terrible, je n’arrivais pas à croire que cela allait durer si longtemps, mais cela s’est amoindri progressivement pour finalement disparaître puis, lentement, des sentiments et des évènements agréables ont commencé à arriver, ils s’amélioraient de plus en plus jusqu’à ce que mon avenir soit empli d’expériences, de sentiments et d’évènements merveilleux et heureux. Je me suis ensuite retrouvée dans mon corps. J’ai entendu le ton inquiet de l’un des hommes, disant que je pouvais me lever du lit. Il l’a répété plusieurs fois avant que je ne réalise enfin que j’étais de retour. J’ai eu le sentiment d’être en enfer. J’avais vécu l’enfer, puis le paradis et j’étais de retour en enfer, le tout en l’espace d’une heure environ. Les hommes m’ont montré la porte en me disant de ne rien raconter à personne, je n’arrivais même pas à comprendre qu’ils me le demandent. Je me sentais tellement souillée et contaminée que j’avais le sentiment d’être comme eux. Je ne voulais ni vivre, ni quitter la maison, mais ils m’ont montré la porte.

Je suis rentrée chez moi et je n’ai rien dit à personne, en un très court laps de temps j’ai perdu la foi en ce qu’on m’avait montré, à la place, j’ai cru que « Dieu » me torturait avec cruauté, que j’avais fait quelque chose d’horrible. Chaque jour à l’école nous récitions notre prière, je me souviens d’avoir regardé les autres enfants de la classe, me rappelant que j’avais été comme eux, ne croyant pas vraiment que l’au-delà existait réellement. Mais je savais alors que c’était bien le cas, tous ignoraient ce savoir. Je me souviens d’avoir regardé mon visage et mon corps dans un miroir, me rendant compte qu’il ne s’agissait que d’une enveloppe, que j’étais un esprit.

En l’espace d’environ trois mois, j’ai réussi à effacer de mes pensées conscientes tout souvenir de l’agression et de l’EMI. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Non

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? A cause de son lien avec l’agression, j’ai totalement inhibé l’expérience jusqu’à ce que je sois bien plus âgée (21 ans). Je n’ai gardé que des souvenirs conscients très brefs, suffisants cependant pour avoir une signification profonde. J’ai eu conscience que ce savoir était extrêmement net sur un autre plan et qu’il a un immense impact permanent sur ma vie.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui. J’ai été retenue chez deux hommes contre ma volonté. Pendant l’agression, je me souviens vaguement que quelque chose est apparu dans la pièce (une silhouette lumineuse translucide). A la fin de l’agression, un des hommes m’a empêché de respirer et c’est à ce moment là que je me suis retrouvée plusieurs centimètres au dessus de mon corps, le regardant en dessous avec les deux hommes sur le lit.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Très consciente et lucide.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Absolument pas.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui. Comme mentionné plus haut, j’étais consciente que mes expériences étaient restées avec le corps, dans le cerveau, l’intellect. Ma conscience était distincte et différente. Le temps, le temps terrestre était sans importance, la douleur terrestre également. Par exemple, même une très grande somme de souffrance sur terre ne représente rien en réalité. La vie n’est qu’une fraction de seconde (pas même cela) par rapport à la réalité.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Je ne me rappelle d’aucun son ou bruit.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Non

Avez-vous vu une lumière ? Oui. Le mot magnifique n’approche même pas la réalité. Imaginez ces journées au cours desquelles le soleil élève l’esprit, ce que l’on ressent en le voyant sur l’eau ou quand il rayonne à travers les fenêtres, ou bien les levers et les couchers de soleil, ou encore lorsqu’il filtre à travers les arbres, tous ces moments magnifiques impliquant le soleil. Maintenant multipliez cela par mille et vous approcherez peut-être la compréhension de cette beauté.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. Pendant l’agression, avant que je ne quitte mon corps, j’ai l’impression qu’une silhouette est apparue dans la pièce. J’ai vu le mouvement d’un bras, j’ai pensé qu’ils avaient mis quelque chose sur le lit. J’ai écarquillé les yeux de surprise, les deux hommes étaient très près de moi sur le lit, la silhouette était derrière eux. Elle était composée de lumière, une lumière dorée, elle a mis le doigt sur la bouche comme pour indiquer de ne pas révéler sa présence.

Lorsque j’ai quitté mon corps, je pense que j’ai été Accueillie par des gens, dont certains étaient peut-être des membres de ma famille. Ils débordaient de joie parce que je les rejoignais, ils espéraient que je reste. Je ne me souviens pas de leurs paroles. Enfin la lumière qui communiquait avec moi et qui m’a montré mon avenir. Je ne me rappelle pas des mots prononcés, mais nous communiquions effectivement, peut-être par le biais des émotions.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Oui. Comme mentionné plus haut, le temps terrestre n’avait pas d’importance. Même la plus grande souffrance (l’holocauste) n’avait pas d’importance à cause de la nature infinie du temps et du sens de notre présence sur terre.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Indécise. Seulement la notion du temps qui différait, évidemment aussi le fait que nous soyons des esprits, en dehors et distincts de nos corps.

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Oui. Comme mentionné, j’ai inhibé l’expérience, mais les souvenirs brefs dont je me souviens depuis semblent cadrer. J’ai effectivement vécu des années de souffrances atroces, jamais je n’aurais cru en être libérée, pourtant vers l’âge de 26 ans les choses ont commencé à changer, s’inversant lentement, à un rythme de plus en plus élevé, jusqu’à ce que je sois devenue plus forte que jamais, avec cette guérison ma foi devient de plus en plus puissante.

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Oui. Ainsi que mentionné, on m’a dit que je devais repartir, j’ai ressenti une douleur écrasante en l’apprenant, on m’a montré mon avenir pour me redonner de la force, je suis ensuite repartie.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Indécise. Je ne peux pas vraiment exprimer mon sentiment, j’ai toutefois l’impression que grâce à ce que j’ai vécu, je possède un savoir, du discernement en ce qui concerne la nature humaine et la vie, mais rien que je qualifierais de don particulier.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Indécise. Je ne peux pas fournir une réponse directe car tout est encore en train de se développer/d’arriver.

De quelle manière l’expérience a-t-elle influencé vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? A nouveau, je ne peux donner de réponse claire car c’est complexe, à long terme et en développement.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui. Si je ne l’avais pas vécue, je ne crois pas que je serais vivante et/ou indemne maintenant. Je crois qu’elle m’a protégée.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. J’en ai parlé à un petit nombre de personnes. L’une d’elles a tenté d’expliquer que c’était dû à un manque d’oxygène dans le cerveau, je n’ai pas apprécié, mais d’autres ont été ouvertes vis-à-vis de l’expérience.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? L’enfer !!! Je croyais que Dieu me détestait, que cela ne serait pas arrivé si ce n’était pas le cas, le fait de me montrer mon avenir faisait seulement partie d’un jeu cruel auquel Il jouait avec moi.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La meilleure : être là-bas. La pire : revenir

Merci de proposer toute vos suggestions afin d’améliorer le questionnaire : Eh bien j’ai passé beaucoup de temps à décrire l’expérience, j’ai découvert plus tard qu’il me fallait en répéter une grande partie par la suite. Peut-être serait-il mieux de poser d’abord les questions spécifiques, le champ permettant de saisir le récit général viendrait ensuite ?