NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Les S

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

J’ai écouté la récente intervention du Dr Long lors de l’émission d’Art Bells.

Je n’y avais jamais réfléchi mais après vous avoir écouté, j’ai souhaité vous raconter quelque chose qui, en le considérant maintenant comme une EMI, semble se mettre en place et gagner en logique. J’ai été mercenaire dans ma jeunesse, j’ai été touché à la mâchoire gauche au cours d’un « engagement ». Je n’ai pas cessé le service parce qu’il s’agissait d’un petit calibre. Après environ trois jours, lorsque mon visage a suffisamment désenflé, j’ai demandé à un camarade de tenter d’extraire la balle, je craignais en effet un empoisonnement au plomb ou une infection. Il faut que vous sachiez que nous étions dans une situation où aucune assistance médicale n’était à proximité, voire simplement envisageable. Donc, afin de m’enlever ce truc, il m’a étranglé par derrière en utilisant le biceps et l’avant-bras. Il voulait me faire perdre connaissance suffisamment longtemps pour finir le boulot, il m’a donc étreint jusqu’à ce que je m’évanouisse, persistant pendant environ une demi-minute. Cela a coupé la circulation du cerveau dans les deux sens, son bras restreignant le flux des artères. Nous nous étions entraînés à cela, nous l’utilisions en dernier recours pour ce genre de chirurgie de guerre ou pour les amputations. J’imagine que mon cerveau s’est arrêté, ainsi que votre invité l’a mentionné, après 10 secondes de privation de sang le cerveau cesse de produire des ondes.

Eh bien, alors que j’avais perdu connaissance, j’ai vécu une expérience vraiment étrange. J’ai vu un genre de diaporama (les mots me manquent). Peut-être s’agissait-il d’un film, mais « diaporama » semble une meilleure description, les images passaient en effet les unes après les autres, à une cadence très rapide. Je ne me souviens pas exactement de ce que ces images représentaient, mais cela m’intéressait, en les visualisant j’ai réalisé que je les avais déjà vues. Je dirais que ma vie défilait devant moi, mais que c’était presque trop massif pour l’intégrer sur le moment. C’était malgré tout agréable … enfin jusqu’à ce que le sang afflue à nouveau au cerveau. Je me suis réveillé au son d’un grattement, c’était mon camarade Rusty qui raclait une sorte de cartilage qui s’était formé autour de la balle. Il n’avait alors même pas encore extrait le projectile. Il m’a dit que j’avais perdu connaissance pendant environ une minute. Je lui ai demandé d’arrêter parce que la douleur était assez violente, puis j’ai pris plusieurs inspirations profondes et je lui demandé de me faire à nouveau perdre connaissance pour enlever cette foutue balle. La même chose m’est encore arrivée. Cette fois il avait une pince sur le projectile et il tirait dessus. La balle m’avait un peu fêlé la mâchoire, mais elle s’était logée juste en avant de l’endroit où la mâchoire remonte vers l’oreille. Rusty m’a demandé si je voulais qu’il me fasse perdre connaissance à nouveau, j’ai répondu non car je craignais des dommages au cerveau par manque d’oxygène. Il a continué à tirer et inciser un peu, puis il a finalement extrait le projectile. Par la suite, je me suis aperçu qu’il n’avait pas pu passer par la perforation de la balle, mais qu’il avait dû pratiquer une autre incision sous la mâchoire. Après cela je me suis reposé un peu, le lendemain nous étions de nouveau à l’œuvre pour « du chaud et du lourd », nous n’avions en effet pas terminé la mission. Une fois de retour j’ai été examiné, la plaie ne s’était pas infectée et il n’y avait pas grand-chose à faire, mais je n’ai pas mentionné le « diaporama ». Ce n’est qu’en écoutant l’émission que j’ai compris de quoi il pouvait s’agir. Toutefois, je me rends compte que je n’étais pas physiquement mort, mais que mon cerveau l’était en grande partie parce qu’il était totalement privé d’oxygène. Je me demande si mon expérience satisferait au standard des EMI, à cause du manque d’oxygène pour le cerveau. En fin de compte, je ne l’ai pas vraiment considéré comme un genre d’expérience religieuse, j’ai en effet continué à faire la guerre à mon prochain pendant encore environ cinq années, avant de finalement envisager de me retirer et de tenter autre chose dans la vie. Encore une digression sur les EMI, mais cela au moins je le sais : chaque fois que je rencontrais un être mourant, je m’efforçais de rester juste à côté du corps (homme ou bête), attendant son dernier soupir, puis j’observais avec attention pour savoir si je pouvais voir l’âme quitter le corps (ce qui n’est jamais arrivé). Je me suis par contre souvent demandé si je le faisais à cause de l’EMI, ou bien si je souffrais de syndrome de stress post traumatique à cause de toutes les situations dans lesquelles j’avais été impliqué. 

A quel moment de l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ? Je pense que c’était lorsque je n’avais plus de sang dans le cerveau et jusqu’à ce qu’il revienne. Dès qu’il circulait à nouveau, je m’en rendais compte et je reprenais immédiatement connaissance – TRES RAPIDEMENT !

Votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience était-il différent de votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours ? Oui

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours (pour tous les aspects tels que clarté, champ de vision, couleurs, luminosité, degré profond de perception de la massivité/transparence des objets, etc.) ? Indécis. Peut-être un peu plus net, mais ce n’était pas époustouflant, seulement un peu plus clair peut-être.

Votre ouïe différait-elle de manière quelconque de votre audition normale (pour tous les aspects tels que clarté, capacité à identifier la source sonore, hauteur, force, etc.) ? Oui. Je n’entendais rien.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Non

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ? Simplement : OH ! C’est super !

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Indécis. Comme je l’ai mentionné plus haut, j’ai vu beaucoup d’images défiler. Je crois avoir vu mon grand-père décédé, mais en un éclair, tant d’images passaient qu’elles me submergeaient, je n’ai pas eu le temps de me concentrer sur celle-ci, s’il s’agissait bien de lui.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps ? Indécis. Comme je l’ai dit ce n’étaient que des flashs, cela ne s’est produit que pendant une demi-minute, mais je pense que l’ensemble a pris cinq minutes dans ma « durée visuelle », est-ce que je me fais comprendre ?

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Non

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Indécis. En fait je n’en ai parlé qu’à ma sœur, même ma femme ignore cela à mon sujet. Je me sens très relié à ce que vous qualifieriez de « monde spirituel ». Après avoir passé des moments difficiles tandis que je combattais avec les Contras en 1985 (je peux en parler), je n’ai jamais eu le sentiment que j’allais être tué. J’avais l’impression étrange que j’étais censé être là pour voir ce qui se passait, un peu comme un touriste. Maintenant, je suis très impliqué dans la spiritualité, mais cette transformation n’a eu lieu que de nombreuses années plus tard. Je ne ressens ni culpabilité, ni regret pour tout ce que j’ai fait à autrui alors que je combattais pour l’argent. Ma vision de la vie est la suivante : je me retrouve ici à suivre le mouvement jusqu’à ce que ce soit fini.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. A ma sœur et à vous maintenant.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Indécis. Je crois avoir vu une fois un film sur le sujet quand j’étais gamin, mais je ne « connaissais » pas vraiment la question. Toutefois, pour être honnête, je suis sûr d’en avoir entendu parler.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ? Eh bien pas vraiment. J’imagine que c’était super d’avoir vu un spectacle aussi fantastique, mais c’est tout.

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu (quelques jours ou semaines) : L’expérience était tout à fait réelle. Je ne sais pas si j’ai compris la question. Quelque chose m’est arrivé et je pense faire la différence entre le rêve et la réalité.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience : L’expérience était tout à fait réelle. Je peux toujours m’en souvenir en détail, je sais que c’est arrivé.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Non. J’ai failli mourir d’un accident de moto, j’ai subi une fracture de vertèbre et une grave blessure à la tête. Quand c’est arrivé, je me sentais serein par rapport à la mort, je ne souffrais pas et j’attendais impatiemment la fin car cela semblait tout à fait paisible. Puis je me suis réveillé dans une grande douleur, j’aurais souhaité mourir tout de suite.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Non. Encore une fois je me suis impliqué dans la « religion » (je déteste ce mot, je préfère spiritualité). Je me suis donc beaucoup plus engagé dans la spiritualité par la suite. Lors d’une mission, j’ai remarqué que je jouais avec des enfants d’un village à la frontière entre le Honduras et le Nicaragua, je m’amusais bien. C’était tout à fait contre ma nature de l’époque.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances en ont-ils reproduit une partie ? Indécis. J’ai fait deux fois le même rêve. Cela n’avait rien à voir avec l’évènement, mais il y avait une lumière brillante et paisible, je savais être en présence de Dieu. Je dis qu’il s’agissait d’un rêve, mais c’était tout simplement trop réaliste. Je me suis même aperçu que ma sœur frappait à la porte pendant l’évènement, que je devais « revenir » (je n’ai pas de meilleur terme) pour la faire entrer (elle avait oublié ses clefs, nous partagions un appartement à l’époque).

Souhaiteriez-vous ajouter autre chose au sujet de l’expérience ? Alors que maintenant je crois en Dieu et en Jésus, à l’époque j’avais volontairement tourné le dos à la religion et à Dieu afin de me concentrer davantage sur ma profession. Je ne voulais pas que la morale ou les sentiments interfèrent avec la mission et je les ai inhibés. Maintenant j’ai 42 ans et même si la façon dont j’envisageais la vie, la mort et le reste demeure un problème, je pense en effet vraiment que ce sont simplement des choses qui arrivent et pas un évènement « tragique ». J’ai le sentiment d’être ici pour une raison précise mais que le moment n’est pas encore venu. J’ai vécu ces actions pour une certaine raison, je me sens très impliqué spirituellement, comme je ne l’ai jamais été. Toutefois, je souhaite préciser que je l’ai toujours été un peu, je l’avais simplement inhibé quand j’étais mercenaire. Je sens souvent des esprits autour de moi. Je sais que cela peut paraître dingue, mais c’est vrai. Je pense que nous ne sommes pas seuls ici, il y a autre chose de plus grand.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui