NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI Kimberly F


 

Description de l'expérience:

On m'a tiré dessus le 8 mai 1982 à l'âge de douze ans. J'ai été atteinte à la poitrine à 1,2 m de distance, avec un fusil à 4/10. La raison pour laquelle on m'a tiré dessus est qu'un jeune homme de dix-sept ans (qui louait une chambre à la femme dont la fille m'avait invitée à passer la nuit) voulait quelque chose de cette enfant de douze ans que je n'étais pas prête à donner. Quand j'ai résisté, cela l'a mis en colère et il a tiré. Quand j'ai été blessée, je me suis levée et je suis sortie de la maison et suis passée dans la cour pour m'asseoir dans la voiture de mademoiselle Jean (la mère de mon amie) qui était en train de la laver à ce moment-là, et dont le visage a été envahi par l'horreur quand elle m'a vue. Je lui ai dit d'appeler mon papa parce que Bobby Joe venait de me tirer dessus. Je me suis assise à l'arrière et j'ai attendu l'ambulance. Quand l'ambulance est arrivée, ils m'ont emmenée d'urgence vers la prochaine ville (l'hôpital le plus proche), où ils ont dit à mon père que je ne survivrais jamais à une évacuation aérienne, parce que j'avais perdu trop de sang. Inutile de dire que si vous connaissiez mon papa, vous comprendriez pourquoi ils m'ont quand même évacuée par voie aérienne, jusqu'à l'hôpital Hermann à Houston.

Je n'ai jamais perdu conscience ni suis entrée en état de choc, ce qui a surpris tout le monde. Je me souviens encore de tout parfaitement en détail. Lorsque l'hélicoptère a atterri, j'ai commencé à avoir sommeil. Ils m'ont dit de ne pas m'endormir et ils ont commencé à courir avec moi dans le long couloir de l'hôpital. Je me souviens avoir compté les lumières au plafond pendant qu'elles défilaient rapidement, pour rester éveillée. Ils ont dit, même s'ils couraient avec la civière, qui était trempée de sang, qu'il y avait encore un filet de sang par terre tout au long du couloir. Ils m'ont emmenée dans la salle d'opération et ont commencé à me préparer pour la chirurgie. La dernière chose dont je me souviens, c'est que l'infirmière a mis un masque sur mon visage et m'a dit de compter à l'envers à partir de dix - le dernier numéro dont je me souviens était huit.

J'ai senti alors que j'étais en train de reculer avec les yeux fermés. Ensuite, c'était comme si mon dos s'était cogné contre un mur. J'ai ouvert les yeux pour voir une lumière très brillante (mais, étrangement, non aveuglante), blanche et brumeuse qui couvrait tout. Lentement, la brume a commencé à s'éloigner et je me suis vue allongée sur la table de la salle d'opération. C'était comme si j'étais à plusieurs étages de hauteur et me regardais moi-même vers le bas. Je les ai vus s'afférer sur moi, puis j'ai remarqué que j'entendais (mais pas avec mes oreilles, plutôt avec mon âme) quelque chose comme un chant ou des voix parlant mais je ne pouvais discerner aucun mot. C'était tout autour de moi. À ce stade, je me suis retournée et c'est alors que j'ai vu le «tunnel». C'était comme l'intérieur d'une tornade. Il était en train d'absorber la lumière et la brume à ce qui semblait être une vitesse effrénée. J'éprouvais un sentiment de paix totale tout au long de cette expérience. Je me suis dirigée vers le tunnel dans un mouvement, pas comme si je marchais, mais plutôt comme si je flottais. C'était comme si dès mon entrée dans le tunnel, je m'étais retrouvée de l'autre côté - rapide à ce point! J'ai remarqué la même lumière brillante et la brume environnante.

J'ai également remarqué que je n'étais pas seule. Il y avait des dizaines de «personnes» debout, formant une sorte de fer à cheval au centre duquel je me trouvais à la sortie du tunnel. Je ne pouvais reconnaître personne parce que je ne décernais aucun trait; c'était plus comme des figures dans l'ombre. Ensuite, une voix m'a dit 'NON'. Chose étrange, elle n'était ni masculine ni féminine, mais avait une énorme autorité! Ensuite, (avec l'entêtement dont je témoigne toujours aujourd'hui), j'ai demandé: "Pourquoi ne puis-je pas rentrer à la maison?" On m'a rétorqué rapidement: "Tu ne peux pas encore rentrer à la maison". J'ai continué à essayer d'aller de l'avant et on a continué à me dire "Non, pas encore, ton heure n'est pas venue". Je me suis alors senti obligée de me retourner et de regarder le tunnel. C'est à ce moment-là que j'ai été transportée de l'autre côté. J'ai regardé vers le bas et c'est à ce moment-là que je les ai vu tenter la défibrillation. J'ai vu le docteur attraper le défibrillateur, dire quelque chose à la personne qui se tenait à côté, ils ont tourné quelques boutons, et le médecin l'a placé sur ma poitrine et m'a administré un choc. J'ai vu mon corps sursauter mais je n'ai rien ressenti. J'ai alors vu le docteur dire quelque chose, ils ont déplacé les boutons à nouveau et il m'a administré un second choc - rien. Ensuite, j'ai vu le médecin rapprocher ses deux mains pendant un instant (comme s'il disait une prière), puis dire quelque chose à l'autre personne - qui a secoué la tête en signe de désaccord, mais a obéi vu l'insistance du médecin et a déplacé les boutons à nouveau. Quand il m'a défibrillée la troisième fois, je me suis réveillée dans l'unité de soins intensifs.

Le médecin a dit à mes parents que j'étais morte, que j'étais ce qu'ils appelaient «recouverte d'un drap» lorsqu'il a décidé de risquer la défibrillation une troisième fois. Il a admis ne pas être un homme vraiment religieux, mais qu'il avait eu l'impression qu'on lui disait de ne pas renoncer - ce qu'il n'a pas fait.  On s'attendait à ce que je reste à l'hôpital pendant au moins deux mois, mais j'étais de retour à la maison en dix jours. On m'a qualifiée d'«enfant miracle» à la télévision et dans les journaux. Je ne troquerais pas cette expérience pour quoi que ce soit dans le monde. Beaucoup de choses me sont arrivées depuis. Avant cela, je pouvais voir, percevoir l'odeur et ressentir des esprits. J'ai grandi dans une maison hantée.

Depuis que j'ai eu l'EMI, je semble avoir également certains dons psychiques aussi. J'ai toujours tous mes dons de communication avec les esprits, seulement ils se sont accentués, et j'ai des rêves qui se réalisent très souvent et aussi, j'ai des pressentiments prononcés au plus profond de moi-même, que je peux déchiffrer comme bon ou mauvais. Il semble que je puisse aussi ressentir les esprits d'autres personnes. Je pense que la Bible se réfère à cela comme le don de «Déchiffrer des esprits». On a fait comme si j'étais «folle» quand j'ai tenté de parler à ma famille de ce que je ressentais à l'époque et de mon EMI, donc j'ai tout intériorisé pendant de nombreuses années. J'ai enfin eu des amis et certains membres de ma famille qui m'ont incitée maintenant à travailler de nouveau avec mes dons.

Alors, voici la «partie rêve» de l'EMI. La raison pour laquelle je dis «partie rêve» est qu'elle semble avoir eu lieu entre l'EMI et le moment où je me suis réveillée dans l'unité de soins intensifs.

Le rêve commençait avec moi qui descendait ma rue (là où j'habitais à cette époque) et il faisait nuit. J'ai remarqué deux choses: d'abord j'étais pieds nus (j'étais toujours pieds nus lorsque j'étais enfant) et, d'autre part, j'étais le seul être vivant. Ce que je veux dire par là, c'est qu'il n'y avait pas d'oiseaux, d'insectes, d'animaux, de personnes ou même de vent. Il y avait des voitures arrêtées dans la rue comme si les gens s'étaient arrêtés et étaient sortis et les maisons étaient éclairées comme si les gens étaient là mais il n'y avait personne. C'était comme si j'étais le seul être vivant de la planète! Je suis montée jusqu'à la terrasse et suis entrée dans ma maison pour chercher mes parents, mon frère et ma sœur et je n'ai trouvé personne, bien que les lumières et les télévisions marchent comme s'ils étaient là. Quand je n'ai trouvé personne chez moi, j'ai eu un peu peur et j'ai quitté la maison pour me rendre à côté chez ma Mamow pour voir s'ils étaient là-bas. En traversant le jardin de devant, j'avais l'impression que quelque chose mordait et me grattait les pieds. Ce sentiment était tellement fort que je pouvais sentir le sang couler sur mes pieds. J'ai couru de mon jardin jusqu'à la porte de ma Mamow, seulement pour découvrir qu'il n'y avait personne là-bas non plus.

À cette moment-la, j'avais très peur et j'étais très troublée. Je suis retournée dans la rue. J'ai regardé dans la rue jusqu'à l’autoroute où il y avait un lampadaire. À l'arrière du cercle de lumière de la lampe, j'ai vu une silhouette. C’était IMMENSE - très grand. Je dis 'cela' parce que j'ignore si c'était masculin ou féminin - tout ce que je sais, c'est que c'était très grand. Je rêve en couleur, donc j'ai remarqué que 'cela' portait des robes de couleur beige ou blanc cassé qui étaient très longues et que 'cela' avait des cheveux noirs tombant sur les épaules. Je me souviens avoir pensé: "Dieu merci, je ne suis pas seule!" J'ai commencé à courir vers la silhouette, mais lorsque je me suis approchée du devant du cercle de lumière, elle a levé la main et m'a arrêtée. "Cela" a dit: "Tu n'es pas seule; tu ne l'as jamais été et ne le sera jamais. Je lui ai dit que je voulais aller à la maison, que je ne voulais pas être là. "Cela" m'a dit encore: «N'aie pas peur, tu n'es pas seule, le Père te fait dire qu'il te reste encore beaucoup à faire et que tu ne peux pas encore rentrer chez toi». Comme je protestais, "cela" a dit à nouveau. «Pas encore» et a commencé à s'estomper. "Cela" semblait avoir été aspiré par le lampadaire. Après que "cela" ait disparu, je me suis réveillée dans l'unité de soins intensifs.

Renseignements généraux:

Genre:     Femme

La date à laquelle l’EMI est survenue:     8 mai 1982

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie?    Oui   Agression.     Un type de 17 ans qui avait tenté de me violer m'a tiré dessus.

Éléments de l'EMI:

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience?     Merveilleuse 

L'expérience incluait:    une expérience hors du corps

Vous êtes vous senti séparée de votre corps?   Oui   J'ai clairement quitté mon corps et j'existais en dehors

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal?    Etat de conscience et de lucidité normal    Voir ci-dessus.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au maximum de votre conscience et lucidité?   Il semble que j'aie été très consciente et lucide tout au long de l'expérience.

Est-ce que vos pensées allaient rapidement?     Incroyablement vite

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir?     Tout semblait se passer à la fois; ou le temps s'arrêtait ou perdait toute signification    

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude?    Incroyablement plus vifs

Est-ce que votre vision était différente de ce qu’elle est en temps normal?     Non   J'ai toujours été très perspicace, attentive et soucieuse des détails. J'ai eu des dons toute ma vie, qui ont été amplifiés par mon EMI.

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal?  Oui   L'audition des voix et le «chant» semblaient être une sorte d'ouïe de l'âme ou de l'esprit plutôt qu'une ouïe normale et audible de tous les jours.

Avez-vous eu l'impression d'être conscient de choses se déroulant ailleurs?    Oui, et les faits ont été vérifiés    

Êtes-vous passée à travers un tunnel?   Oui  Voir le récit principal.

L'expérience incluait:   la présence de personnes décédées

Avez-vous rencontré ou été conscient de la présence d'êtres décédés ou encore vivants?   Oui   Voir le récit principal.

L'expérience incluait:   une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti entouré par une lumière brillante?     Non

Avez-vous vu une lumière qui ne vous semblait pas d'origine terrestre?     Oui  Voir le récit principal.

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde non terrestre?    Un endroit clairement mystique ou un domaine surnaturel

L'expérience incluait:    une tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience?     La paix, l'amour, la crainte - un sentiment fort de vouloir «rentrer à la maison» et ne pas revenir à mon existence terrestre.

Avez-vous eu une sensation de paix ou de réconfort?      Paix ou bien-être incroyable

Avez-vous eu un sentiment de joie?     Une joie incroyable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni avec l'Univers?     Je me sentais uni(e) au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

L'expérience incluait:    de la connaissance ou un but particuliers

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre?     Tout sur l'univers    

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues?     Mon passé est apparu en un clin d'oeil,  hors de mon contrôle   

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues?     Des scènes de l’avenir du monde  

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite?     Non

Êtes-vous arrivé à une frontière ou à un point de non-retour?   J'ai atteint une barrière que l'on ne me permettait pas de dépasser; ou j'étais renvoyée contre ma volonté  

Dieu, Spiritualité et Religion:

Quelle était votre religion avant cette expérience?     Indécis(e)   

Est-ce que vos pratiques religieuses ont changé depuis cette expérience?    Non 

Quelle est votre religion maintenant?   Modérée

Est-ce que vos valeurs et croyances ont changé à la suite de cette expérience?     Non   

L'expérience incluait:   la présence d’êtres surnaturels

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être mystique ou une présence, ou d'entendre une voix non identifiable?     J'ai rencontré un être précis, ou une voix, clairement mystique  ou d'origine non terrestre

Avez-vous rencontré des êtres durant votre expérience?   Je les ai vus vraiment

Est-ce que votre expérience a comporté la présence de figures spirituelles ou religieuses?    Des figures religieuses ou spirituelles

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion:

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information à propos de vos objectifs de vie?    Indécis(e)   

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience?    Oui     J’accorde une plus grande valeur aux gens et à la vie plus qu'auparavant. Je ne prends rien ou personne pour acquis. Je dis aux gens ce que je ressens vis-à-vis d'eux chaque fois que possible, car je sais que la vie peut disparaître en un clin d'oeil. Je veux que ceux que j'aime le sache le plus souvent possible.

Après l'EMI: 

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots?     Oui     C'était tellement génial, tellement significatif qu'il semble qu'il n'y ait pas de mots assez forts pour vraiment décrire complètement l'expérience.

À la suite de votre expérience, avez-vous acquis des habiletés médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant?    Oui   Voir le récit principal.

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous?      Oui, le «rêve» qui a suivi. Je ne comprends pas quand il s'est passé ou ce que cela signifie. J'ai le sentiment que c'est très important et je pense que c'était en réalité plus qu'un rêve.

Avez-vous déjà partagé cette expérience avec d'autres?     Oui. Dès que j'ai été placée dans une chambre privée et qu'on ait cessé la respiration artificielle, j'ai commencé à poser des questions aux infirmières et au médecin sur mon expérience. Ils m'ont envoyée le psychologue et l'aumônier de l'hôpital pour qu'on en parle.

Aviez-vous quelque connaissance à propos des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience?  Non 

Qu'avez-vous pensé du réalisme de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue?     L'expérience était définitivement réelle

Que pensez-vous du degré de réalisme de l'expérience maintenant?     L'expérience était définitivement réelle

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie?     Non  

Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez ajouter à propos de votre expérience?     J’ai eu deux accidents de voiture horribles depuis mon EMI. Je m’en suis tirée sans une égratinure, et les gens disent que je n’aurais jamais dû survivre, qu’une fois de plus, c’était un miracle.