NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Katie T

Description de L'Expérience :

En 1992, j’ai eu une chirurgie des poumons. Pendant la chirurgie, j’étais sous anesthésie mais il semble que je n’aie jamais totalement perdu conscience. Je me rappelle avoir été étendue là, surveillant les moniteurs alors que le chirurgien commençait l’incision. Je me rappelle les tubes qui dépassaient de mon thorax et penser combien bizarre ça me semblait. Ensuite, je me rappelle avoir vu les chiffres sur le moniteur de tension artérielle qui commençaient à descendre rapidement au moment où j’entendais une infirmière dire « Mon Dieu, nous perdons le BP (blood pressure : pression artérielle). » J’ai pensé « Je vais mourir. » Étrangement, tout semblait très calme et au ralenti. Je pouvais entendre l’alarme sur le moniteur de tension artérielle et surveiller le moniteur cardiaque rendre un tracé plat. Je me rappelle l’une des infirmières disant que j’étais morte et ma tentative de lui dire que je ne l’étais pas. Alors que je tentais de les convaincre que je n’étais pas morte, j’ai réalisé que je ne les regardais pas d’en bas. J’étais au-dessus d’eux, derrière leurs têtes, comme si j’étais au plafond. Je pouvais voir tout ce qu’ils faisaient et je pouvais voir mon corps étendu là. Ensuite, il a semblé que je flottais, ne marchant pas mais m’éloignant à travers un tube ou un passage très étroit. Je ne me rappelle pas m’être déplacée « vers » une lumière mais avoir été DANS une lumière, une très brillante lumière blanche qui semblait devenir plus étincelante au fur et à mesure que je progressais.

Je me rappelle des moments de ma vie, pas comme si j’en regardais des images, mais les revivant à nouveau de manière très rapide dans un court laps de temps. Il me semble que je vivais les expériences d’autres personnes que j’avais connues ou rencontrées dans ma vie. C’est comme si je savais exactement ce qu’elles pensaient ou comment elles se sentaient à ce moment-là. C’est comme si j’avais connu toute sorte de choses et de sentiments qu’on ne m’avait jamais appris ou que je n’avais jamais expérimentés dans ma vie. Je SAVAIS, c’est tout. C’était chaud, calme, paisible et ça ressemblait juste au bonheur. Il n’y a pas de mots pour le décrire. Je voulais juste continuer à flotter en m’éloignant car il semble que c’était de mieux en mieux plus je m’éloignais. Puis, soudainement, c’est comme si je savais que je ne pourrais pas rester. Je devais repartir. J’avais des choses à faire. Je ne savais pas exactement ce qu’elles étaient, mais je savais que ma fille m’attendait et que j’avais des choses à faire. Ensuite, je me suis sentie coupable et confuse parce que je voulais rester dans cet endroit calme et paisible et en même temps, je voulais repartir et finir ce que j’avais à faire. Je me suis sentie tirée vers l’arrière et tout à coup, j’ai eu un choc en m’apercevant que je pouvais voir des visages me regardant d’en haut et prononçant mon nom et je me suis sentie très en colère contre eux tous.

Toute ma vie a changé après cette journée. Quelquefois de manière simple et subtile, quelquefois de manière significative, mais elle n’a définitivement plus jamais été la même depuis. Tout ce que je pense et ressens à propos de tout, la façon dont je vois et entends ont changé d’une manière ou d’une autre.

L’année suivant la chirurgie, et l’expérience, je me sentais confuse, frustrée et quelquefois effrayée. Je me sentais honteuse et gênée de raconter à quiconque ce qui s’était passé dans cette pièce. J’avais peur qu’ils ne me croient pas ou qu’ils se moquent de moi, me ridiculisent ou pensent que j’avais juste perdu l’esprit.

Je me sentais également coupable. Si j’étais morte et que je m’étais même rapprochée de « Dieu » ou du « Paradis, alors je n’aurais pas dû vouloir revenir. Je sentais que j’avais tourné le dos à ce qu’on m’avait appris être « Dieu » et le « Paradis ». Mais, je n’avais vu aucun « Dieu » et je ne « reconnaissais pas » l’expérience comme étant celle du « Paradis ». Ce que je savais c’est que c’était paix absolue, amour, harmonie, unité et calme.  Mais selon mon expérience et avec mes mots, je n’aurais pas appelé ça un « Dieu » ou un « Paradis ». Je sais cependant que je n’avais pas peur, je voulais être là, je voulais rester et que je n’ai pas peur d’y retourner. En fait, j’ai hâte au jour où, quand j’aurai rempli mon objectif de vie, je pourrai y retourner et voir ce qui m’attend ensuite. Il Y A quelque chose de mieux pour nous dans cette vie que la plupart d’entre nous ne semble pas réaliser ou s’allouer d’atteindre, mais je sais maintenant qu’il y a même quelque chose de mieux après cette vie.

Dans les années suivant mon expérience, j’ai eu un profond désir de VIVRE ma vie et j’ai travaillé à maintenir cet objectif. J’ai appris comment aimer véritablement les gens, à tel point qu’à certains moments, ça me fait mal physiquement. J’ai toujours été extrêmement sensible aux gens et à leurs sentiments, mais plus encore maintenant, il me semble que je « ressens » les gens. J’aime toucher et câliner, mais il arrive quelquefois que toucher les gens est douloureux, déroutant, frustrant, épeurant ou extrêmement chaleureux et heureux.  Le risque d’un inconfort physique a été plus que je pouvais émotionnellement le supporter et j’ai découvert que plutôt que de faire face à ces émotions et apprendre à les gérer, j’ai au contraire tenté de m’empêcher de ressentir ces émotions. Il semble que c’est comme si je « sais » des gens que je touche des choses qui peuvent être heureuses, tristes, bonnes, mauvaises, absolument merveilleuses et quelquefois totalement effrayantes.

C’est devenu ultimement triste et en même temps, ultimement heureux de porter ce secret. Je veux le dire aux gens. Je veux raconter aux gens ce qui m’est arrivé et combien merveilleux c’était. Quelquefois, je veux juste dire ce que je sais, mais je ne peux pas leur dire pourquoi ou comment je le sais. Alors, je ne dis rien. Je me des questions sur le comment et le pourquoi je pense, ressens et sais des choses. Il doit y avoir une explication logique, raisonnable sur le comment je sais et pourquoi je ressens ces choses. Peut-être que je n’ai juste pas trouvé les réponses encore. Comment pourrais-je seulement m’attendre à ce que quelqu’un me croit ?

C’est tellement frustrant de ne pas pouvoir parler à qui que ce soit de ces choses. C’est tellement frustrant de ne pas pouvoir dire aux gens des choses qui pourraient les aider ou les faire se sentir mieux ou les rassurer parce que je ne suis pas du tout en mesure de leur dire comment je sais ces choses.

J’aimerais pouvoir dire aux gens – ce n’est pas de croire en « Dieu » ou le « Paradis » ou « Bouddha » ou les « OVNIS. » C’est de croire en la paix, l’amour et la compassion humaine. C’est de donner de la valeur à la vie et de la vivre, de découvrir votre potentiel et d’écouter votre cœur et votre âme. Essayer de dire ces choses, sans preuves, donnerait l’impression que je suis une sorte de hippie, d’enfant-fleur ou sur un trip de LSD. Comment pourrais-je peut-être commencer à vous en parler ?

Renseignements généraux :

Genre : femme

La date à laquelle l'EMI est survenue : novembre 1992

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ? Suite d’opération   Complications lors d’une chirurgie. Voir le récit.

Éléments de l'EMI :

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience ? Mitigée 

Y at-il des médicaments ou des médicaments qui auraient pu influer sur l'expérience ? Oui   J’étais sous anesthésie à ce moment-là, pendant une intervention chirurgicale.

L'expérience a été onirique de quelque manière ? De quelques manières.

Vous êtes-vous sentie séparée de votre corps ? Oui   J’ai vu mon corps, je pouvais voir ce qui était fait à mon corps comme regardant de l’extérieur de celui-ci.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au maximum de votre conscience et lucidité ? Indécise.

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir ? Tout semblait se passer à la fois; ou le temps s'arrêtait ou perdait toute signification   Je le pense, mais n’ai jamais eu l’audace de leur demander de peur qu’ils pensent que j’étais coucou ou qu’on ne me croit pas.

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal ? Une sorte de « woosh » comme de l’air en déplacement rapide.

Êtes-vous passée à travers un tunnel ? Oui   Dans une sorte de tube ou de passage étroit.

Avez-vous rencontré ou été consciente de la présence d'êtres décédés ou encore vivants ? Non 

L'expérience incluait : une lumière surnaturelle

Avez-vous vu une lumière qui ne vous semblait pas d'origine terrestre ? Oui   En fait, c’était davantage comme la ressentir, une lumière blanche très intense ayant ultimement une chaleur ne brûlant pas.

L'expérience incluait : une tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience ? Une multitude !

L'expérience incluait : de la connaissance ou un but particuliers

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre ? Tout sur l'univers   Il serait difficile de répondre par des détails précis à cette question. Je savais des choses à propos des gens, de moi-même et je semblais avoir une connaissance et des réponses que je n’avais jamais eues avant.

L'expérience incluait : la conscience d’évènements passés de ma vie

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues ? Oui   Mais ce n’était pas comme de les voir, pas de télé ou d’écran de cinéma ou d’images. C’était plus comme de les revivre en version compacte.

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues ? Non 

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite ? Non

Êtes-vous arrivée à une frontière ou à un point de non-retour ? J'ai atteint une barrière que l'on ne me permettait pas de dépasser; ou j'étais renvoyé contre ma volonté   C’est comme si j’avais eu à décider, confusion, vouloir et ne pas vouloir et par la suite, tout à coup, ne plus avoir la décision finale mais être « tirée » à nouveau dans mon corps.

Dieu, Spiritualité et Religion :

Quelle était votre religion avant cette expérience ? Indécise   Ma famille était chrétienne et j’ai été éduquée dans écoles/églises catholiques.  

Quelle est votre religion maintenant ? Libérale

Est-ce que vos valeurs et croyances ont changé à la suite de cette expérience ? Oui   Toute ma vie a changé, la manière dont je vois les choses, mes perceptions et mon système de croyances.

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion :

Les changements dans votre vie depuis votre EMI sont : en augmentation

Quels changements sont survenus dans votre vie à la suite de votre expérience ? Voir ci-haut.

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience ?   Mon époux, à ce moment-là, ne m’a pas crue, il pensait que c’était un rêve. Il a dit, dans l’année suivante, que j’avais changé et n’étais plus la même personne. Nous avons divorcé depuis. Je n’ai pas été vraiment proche de qui que ce soit jusqu’à récemment et alors que j’aime les gens, les ressens, je trouve difficile de trop m’approcher émotionnellement. Religieuse, ma mère a peur pour moi parce que je ne partage pas ses croyances en son « Dieu » et Ses paramètres et attentes. Je crois en notre âme et le besoin d’être compatissants et aimants envers nos compagnons d’âme.

Après l'EMI : 

Avez-vous changé d'emploi à cause de cette expérience ? Le travail ou les études

Avez-vous vécu des expériences médiumniques attribuables à cette expérience ? Sensibilité accrue, guérison ou capacités psychiques

Avez-vous noté un changement dans vos sentiments à cause de cette expérience ? Mes sentiments à l’égard de la famille, des amis et de la société

Avez-vous vécu un changement dans vos objectifs de vie à cause de cette expérience ? Un sens à la vie

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots ? Oui   Des émotions et des pensées pour lesquelles je ne peux pas trouver les mots justes pour les décrire.

À la suite de votre expérience, avez-vous acquis des habiletés médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant ? Oui   Sensibilité accrue à l’égard des pensées et des sentiments des gens, difficile à expliquer, sachant des choses dont je ne comprends pas comment je les sais et me demandant si elles sont vraies ou COMMENT je peux même les connaitre.

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous ? La meilleure, aucune peur, un amour total, de la chaleur et de l’acceptation. La pire, le manque de faits logiques et la raison qui me donneraient la latitude et le confort de raconter aux gens mon expérience et possiblement de les aider, de faire en sorte que leur vie soit meilleure et leur donner de l’espoir.

Avez-vous déjà partagé cette expérience avec d'autres ? Oui   Dans la première année, mon mari qui m’a ridiculisée et un prêtre, dans l’espoir de résoudre mes sentiments de culpabilité à l’égard de la religion. Depuis personne, jusqu’à récemment, avec un ami qui a l’esprit ouvert et sans jugements qui m’a donné la latitude de tenter de l’expliquer.

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie ? Oui   En méditation, pendant mon sommeil dans des rêves et dans des flashes en quelque sorte, comme si j’étais là à nouveau, revivant toutes ces mêmes émotions. Je ne bois pas ni ne me drogue de peur d’altérer ces événements ou de les recréer artificiellement.

Y a-t-il d'autres questions que nous pourrions poser pour vous aider à communiquer votre expérience ? Était-ce réel ou un tour de mon esprit causé par la douleur, l’anesthésie, la peur ou autre réaction chimique dont mon corps aurait fait l’objet ? Y a-t-il une preuve logique, scientifique que ceci nous arrive ? Y a-t-il une personne en dehors de quelqu’un qui l’a expérimenté qui nous croit vraiment ?