NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Katherine L


 

Description de l’expérience :

J’étais hors de mon corps et je ne voyais pas avec mes yeux. Je savais qu’un évènement mettant ma vie en danger s’était déroulé pendant l’opération. D’une manière ou d’une autre, j’avais compris qu’en tant qu’être spirituel il me fallait être en dehors du corps, ce dernier pouvait en effet ne plus être utilisable. Dans l’endroit où je suis allée, j’ai effectivement le souvenir d’une lumière intense, par contre je ne me rappelle pas avoir traversé de tunnel. Je me souviens d’avoir flotté vers une lumière. Je suis arrivée dans un lieu comportant une nature splendide et des bâtiments magnifiques. Je ne me rappelle pas avoir été accueillie par des membres de ma famille ou des amis décédés. Les êtres qui m’ont accueillie m’étaient familiers ; l’un d’eux était un chien, l’animal de mon enfance.

J’ai fait l’expérience de connaissances et d’informations ne passant pas par des moyens humains. Si je me concentrais sur n’importe quel point que je souhaitais connaître, j’obtenais une sorte de savoir fusionné me donnant accès à différents aspects des connaissances. De cette manière, je recevais immédiatement la réponse à ce qui me concernait. La meilleure manière de décrire l’information correspondrait à une série d’impressions émotionnelles que j’acceptais en tant que vérité, la notion de contrevérité ou de mensonge n’existait en effet pas là-bas. Physiquement, je n’avais pas de forme au sens habituel. Si je pensais devoir posséder une forme, alors je prenais forme humaine. Si je n’y pensais pas, j’étais une essence contenue, mais sans poids et peut-être même constituée de lumière.

En vue du processus de passage en revue de la vie, deux êtres m’ont guidée dans l’un des bâtiments. Je pense que ces immeubles s’intégraient dans l’environnement naturel. Il s’agissait d’un genre de pavillon ouvert. Je crois que je percevais davantage de formes si je pensais à eux, sinon ils en possédaient moins. Par contre, je me rappelle bien d’un écran tactile sur une table. A l’époque de mon EMI, je n’avais jamais eu accès à cette technologie, j’ignorais donc qu’elle existait. J’ai vu ma vie défiler comme dans un film. Je pouvais cependant mettre en pause et agrandir les moments importants de ma vie. Je pouvais les examiner depuis de multiples points de vue, par exemple celui des personnes touchées. En réfléchissant à ce passage en revue, j’imagine qu’en temps terrestre il aurait fallu très longtemps si j’avais fait la même chose ici-bas. Mais la notion de temps ne se transpose pas très bien à cet endroit. Le temps était le présent et ne se déroulait que de façon linéaire car, en y réfléchissant, j’ai organisé le déroulement des différents évènements dans un ordre donné. C’est extrêmement difficile à expliquer, mais cela n’avait rien à voir avec le temps terrestre.

Après avoir revu ma vie, on m’a amenée devant d’autres êtres qui paraissaient plus sages que ceux qui m’avaient emmenée revoir ma vie. J’ai communiqué avec eux concernant les décisions prises au cours de ma vie, ainsi que les domaines dans lesquels je pourrais m’améliorer. Même s’il s’agissait d’un processus collaboratif, j’éprouvais un profond respect et de la révérence envers ces êtres. Je sentais qu’ils m’aimaient totalement et sans aucun jugement. En psychologie il existe un terme pour le décrire : « regard positif inconditionnel ». J’étais totalement certaine qu’ils éprouvaient ce sentiment à mon égard. Cette certitude me donnait l’impression qu’une lumière chaude rayonnait autour de moi. La conclusion de ces conversations, c’est qu’il n’était pas tant question d’avoir pris des décisions mauvaises ou malavisées dans certaines situations, mais que dans les périodes des plus grands défis, j’aurais pu agir mais j’avais choisi l’inaction. Il a été déterminé que lorsque j’allais retourner sur terre, je devais choisir l’action, utiliser mes expériences et mes sentiments pour guider ces actes afin qu’ils soient faits par amour.

Avant que je revienne sur terre, un genre d’accord a été conclu. Selon celui-ci je pouvais demeurer dans une certaine zone de ce lieu, mais je ne devais pas pénétrer plus avant dans la ville. Par exemple, je ne pouvais pas découvrir davantage d’informations concernant l’avenir de ma vie, même si je savais que si je le faisais, j’allais l’oublier à mon retour. Au lieu de cela, je suis restée dans un espace de jardins magnifiques. Ceux-ci étaient plus verts que le vert terrestre, les couleurs étaient éclatantes et riches. Quand j’étais dans cet endroit, je n’avais pas de poids. J’avais accès à tout le savoir que je pouvais imaginer. D’autre part je ne ressentais pas de douleur parce que je n’avais pas de corps. Pas de poids, pas de souffrance ! Il semblait impossible d’être maladroit. Il était également impossible d’être quoi que ce soit d’autre que véritablement moi-même, j’avais l’impression d’être davantage moi-même là-bas qu’ici.

En termes terrestres, j’ai passé l’équivalent d’une longue période à converser avec les personnes dans ces jardins. L’une d’elles était un maître ascensionné. A l’époque j’ai décidé d’appeler ce maître « Jésus ». Mais en y réfléchissant, j’ai le sentiment que cette personne était porte-parole de Dieu, qu’elle avait un accès particulier au dessein divin. Nous avons parlé pendant un période qui aurait duré des heures ou même plusieurs journées sur terre. Il faisait jour en permanence là-bas, comme par un après-midi perpétuel. Mais cela ne me préoccupait pas. Je crois qu’il en était ainsi parce que je pensais qu’il devait en être ainsi. A la différence d’ici-bas, je me sentais totalement énergisée par la proximité des personnes et par les relations. Sur terre je suis introvertie, me concernant il s’agissait donc d’une différence tout à fait frappante. Je ne me souviens pas des conversations, si ce n’est qu’elles impliquaient un savoir particulier auquel je n’ai pas accès ici.

Avant de repartir, j’ai retiré de cette expérience que je devais choisir l’action au lieu de l’inaction. Je dois me comporter d’une façon qui contribuera à apporter au monde davantage de conscience et d’amour. Le maître ascensionné m’a dit que je devais partir. Même s’il ne m’a jamais été expressément mentionné que j’allais repartir ou non, il était entendu que ce serait le cas.

Je ne me souviens pas du trajet de retour vers mon corps, mais je ne crois pas l’avoir réintégré puis m’être immédiatement réveillée, je pense avoir progressivement émergé de l’anesthésie quelque temps plus tard. Au réveil, mon premier souvenir est d’avoir été de retour dans une chambre d’hôpital. Mon père était à mon chevet. Il a déclaré qu’à cause des complications opératoires, j’avais beaucoup de chance d’avoir survécu à l’opération. Je ne me rappelle plus si je lui ai parlé de mon expérience ou non, je crois cependant avoir fait de simples commentaires, du genre : « J’ai fait un rêve. » ou « J’ai eu une vision. ».

Informations générales :

Sexe : Féminin

Date de l’EMI : 02/19/2001

Éléments de l’EMI :

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ? Oui Evènement mettant la vie en danger, pas de mort clinique. Liée à une opération. En cours d’anesthésie générale. Complications mettant la vie en danger en cours d’opération et qui pourraient avoir résulté en une mort clinique, mais je n’en suis pas certaine.

J’ai fait une grossesse extra-utérine (dans les trompes de Fallope). J’en étais à la huitième semaine lorsque j’ai subi l’opération, la rupture était imminente. Il s’agissait d’une urgence, car je n’allais pas survivre si le sac amniotique se rompait sans intervention médicale. Il était prévu que le sac soit enlevé lors d’une laparoscopie par le nombril et sans rupture. Il a toutefois rompu en cours d’intervention, ce qui a compliqué l’opération. Il a, par exemple, fallu drainer l’excès de sang que mon corps n’aurait pas pu absorber. On a également dû pratiquer des incisions supplémentaires pour traiter les complications. J’ignore si je suis vraiment morte cliniquement, mais un membre de la famille a été informé de ces complications, je pense qu’il a eu le sentiment que j’étais morte cliniquement ou presque.

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience ? A la fois agréable ET pénible

L’expérience a comporté : une décorporation

Vous êtes-vous senti séparée de votre corps ? Oui J’ai entendu le chirurgien et les assistants parler de la rupture et des saignements excessifs. C’était très confus. J’aurais entendu plus nettement si j’avais été dans mon corps, dans la pièce et totalement lucide. Mais le son semblait s’atténuer à mesure que j’allais vers l’endroit où je me suis rendue, que je ne me préoccupais plus tellement de mon temps sur terre. J’ai nettement quitté mon corps et existé en dehors.

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal ? Plus conscient(e) et lucide que d’habitude. Tout était plus vif et profond. La communication des idées était plus signifiante et il était entendu que ces acceptions étaient multidimensionnelles. Les êtres (moi comprise) étaient davantage eux-mêmes qu’en se trouvant dans un corps. Les couleurs semblaient particulièrement plus éclatantes. La notion de réalité était plus forte que dans la vie.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au niveau maximum de conscience et de lucidité ? J’étais au plus haut niveau de conscience lorsque je me trouvais dans le jardin, après avoir revu ma vie. Pendant l’intégralité de l’expérience toutefois, j’ai été davantage consciente et lucide qu’au cours de toute ma vie terrestre.

Vos pensées étaient-elles accélérées ? Non

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir ? Tout semblait se passer en même temps, ou le temps s’est arrêté, ou il n’y avait pas de notion de temps. La notion du temps n’était pas du tout la même que sur terre. Il n’était linéaire que si je le souhaitais, sinon il n’existait pas, ou tout était dans le « présent ». Ce concept est très difficile à expliquer.

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude ? Incroyablement plus aiguisés

Pendant l’expérience, votre vue était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ? Les couleurs étaient plus riches. Je pouvais agrandir certaines zones et voir plus nettement.

Pendant l’expérience, votre ouïe était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ? J’entendais aussi plus nettement, les sons n’étaient cependant pas plus forts mais plus riches. Par contre il y en avait peu dans l’endroit où je suis allée.

Avez-vous eu l'impression d'être conscient(e) d’évènements se déroulant ailleurs ? Non

Avez-vous traversé un tunnel ? Indécise. J’ai peut-être traversé un tunnel, mais je n’en ai pas eu conscience. J’avançais en direction de la lumière, puis ce fut comme si les évènements se produisaient simultanément.

Avez-vous vu un(des) être(s) pendant votre expérience ? J’ai senti leur présence

Avez-vous rencontré ou perçu la présence d'êtres décédés (ou encore en vie) ? Oui J’ai su que mes proches décédés étaient là-bas et je savais y avoir accès si je le souhaitais, mais j’ai choisi de ne pas me concentrer sur eux. Durant ma visite là-bas, je ne m’intéressais pas tellement à ma vie terrestre, je me préoccupais davantage de savoir et d’apprentissage.

L'expérience a comporté : une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti(e) entouré par une lumière intense ? Une lumière nettement ésotérique ou surnaturelle

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ? Oui « l’horizon » de l’endroit où j’allais était semblable à une ville de lumière. Il comportait une lumière surnaturelle d’une grande intensité, s’accroissant jusqu’à m’envelopper, je me suis alors retrouvée dans cette ville/ce pays et tout était plus vif.

L'expérience a comporté : un paysage ou une ville

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde, surnaturel ? Un monde nettement ésotérique ou surnaturel. C’était comme si une ville spirituelle et un environnement naturel s’entremêlaient. Les bâtiments comportaient davantage de formes si je me concentrais sur eux. Par contre la nature affichait plus de formes si je me focalisais sur elle. J’ignore donc si l’apparence de cet autre monde découlait de ma pensée ou s’il existe ainsi pour tous ceux qui s’y trouvent.

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience ? Là-bas, les émotions ne possèdent pas d’aspects négatifs ou de lourdeur. En revoyant ma vie, même si j’ai été attristée par certains choix ou évènements, il n’y avait aucune mortification mais plutôt l’acceptation que ce sentiment était transitoire, si je le souhaitais je pouvais décider de me concentrer sur autre chose et ne pas le ressentir. La tristesse était alors appropriée, c’est donc ce que j’ai éprouvé. A d’autres moments j’ai ressenti de la joie, de l’intérêt et de la sérénité, mais ces émotions restent difficiles à décrire. Sur terre en effet, les sentiments sont beaucoup plus lourds et restrictifs comparés à ceux éprouvés pendant l’expérience.

Avez-vous éprouvé une sensation de paix ou de bien-être ? Paix ou bien-être inimaginable

Avez-vous éprouvé un sentiment de joie ? Du bonheur

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni(e) avec l'Univers ? Je ne me sentais plus en conflit avec la nature.

L'expérience a comporté : une connaissance ou un dessein spécifique

Avez-vous soudainement eu l'impression de comprendre tout ? Tout sur moi et autrui. Quand j’étais là-bas, j’avais une compréhension bien plus profonde et riche de ce sur quoi je me concentrais. J’ai compris que ma notion de « moi » me correspondait davantage que sur terre. Nous étions tous des êtres de cet endroit et non de la terre. Je pouvais m’arrêter sur n’importe quel savoir de mon choix, mais je savais également que certaines connaissances allaient être totalement oubliées à mon retour.

L'expérience a comporté : revoir ma vie

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues ? Je me suis souvenu de nombreux évènements passés, c’était l’objectif du passage en revue de ma vie. J’ai également su qu’il y avait eu des complications lors de l’opération, je pensais avoir trop saigné, ce qui a été confirmé plus tard par le chirurgien et le personnel de l’hôpital.

L'expérience a comporté : une connaissance de l’avenir

Est-ce que des scènes de l’avenir vous sont apparues ? Des scènes de mon avenir personnel. Je savais que j’allais avoir de nombreuses opportunités de faire des choix qui allaient toucher l’humanité, qu’il serait mieux d’agir au lieu de ne pas le faire. Et d’agir avec amour.

L'expérience a comporté : une frontière

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique de délimitation ? Oui. Un endroit au-delà du jardin, davantage urbanisé et habité, peut-être par la population de ce lieu. L’accès complet à toutes les zones de cet endroit se situait en dehors de ces limites. Je suis toutefois entrée dans un bâtiment/pavillon où j’ai revu ma vie. Je pense également que les êtres de pure-lumière rencontrés par la suite se trouvaient dans une sorte d’enceinte.

Êtes-vous arrivé(e) à une frontière ou à un point de non-retour ? J’ai pris la décision consciente et ferme de revenir à la vie. Après avoir revu ma vie, il était entendu que j’allais revenir sur terre, que mon séjour là-bas n’était qu’une visite. La situation était ambigüe, j’étais reconnaissante et soulagée de me trouver en ce lieu, je voulais me concentrer uniquement sur l’endroit où j’étais. Ce n’est qu’après le retour au corps que j’ai réalisé que j’aurais préféré y rester. En quelque sorte, j’avais l’impression que réintégrer mon corps était un devoir envers moi-même ou l’univers.

Dieu, spiritualité et religion :

Quelle importance accordiez-vous à la religion ou la vie spirituelle avant cette expérience ? Pas importante pour moi

Quelle-était votre religion avant cette expérience ? Sans confession Agnostique. J’ai reçu une éducation méthodiste mais je n’avais pas fréquenté l’église depuis au moins six années.

Vos pratiques religieuses ont-elles changé depuis cette expérience ? Non

Quelle importance accordez-vous à votre vie religieuse ou spirituelle après votre expérience ? Très importante pour moi

Quelle-est votre religion maintenant ? Autre ou plusieurs Néodruidisme; membre de l’OBOD (Order of Ovates Bards and Druids)

Est-ce que cette expérience comportait des éléments conformes à vos croyances terrestres ? Un contenu partiellement en accord, partiellement en désaccord avec les croyances que j’avais à l'époque de l’expérience. Le contenu de mon expérience était surnaturel, il était donc hors des systèmes de croyance que nous connaissons sur terre. Il s’agissait plutôt d’une série de vérités acceptées comme des faits. Après mon retour sur terre, ces vérités sont un peu confuses mais elles indiquent principalement que : « la religion compte moins que le sens moral ». La religion peut contribuer à l’orientation d’une personne dans la connaissance d’une morale. Celle-ci résultera en un passage en revue de la vie plus agréable, ainsi qu’en l’utilisation de la vie pour apprendre et diffuser l’amour. Ce style de vie peut toutefois être adopté sans la religion.

Vos valeurs et croyances ont-elles changé à la suite de cette expérience ? Oui Je crois maintenant en Dieu et qu’une vie spirituelle et religieuse est importante. Je me suis également bien plus intéressée à des religions différentes de celles auxquelles j’avais été exposée. Trouver une religion qui m’inspire est devenu beaucoup plus important. J’ai eu le sentiment d’être en quête d’une religion me permettant de trouver un guide, afin qu’il m’aide à mettre en pratique les leçons que j’ai apprises. Auparavant j’avais l’impression de perdre mon temps à l’église. Aujourd’hui je pense que même lorsque j’étudie des religions que je ne comprends pas, ou auxquelles je ne crois pas pleinement, celles-ci comportent une vérité semblable à un écho du lieu que j’ai visité.

L'expérience a comporté : la présence d’êtres surnaturels

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être ou une présence ésotérique, ou d'entendre une voix non identifiable ? J'ai rencontré un être précis, ou une voix, clairement ésotérique ou surnaturelle Les êtres qui m’ont accueillie ne possédaient pas de forme, il s’agissait d’entités de lumière. Ceux qui m’ont emmenée revoir ma vie ne prenaient forme humaine que si j’y pensais. Si je n’y pensais pas, ils étaient des êtres de lumière. Ceux que j’ai rencontrés par la suite étaient constitués d’une autre sorte de lumière, presque plus intense et pure que les autres. Ceux du jardin possédaient une forme davantage humaine, mais je pense que c’est parce qu’il y avait des bancs, des chemins et d’autres éléments nécessitant un corps pour vraiment en profiter. C’est le seul moment au cours duquel j’ai eu conscience de posséder une forme ou un corps, même s’il était léger, absolument pas lourd. Le maitre ascensionné, avec lequel j’ai communiqué, possédait un corps si j’y pensais, sinon il n’en avait pas. Quand les êtres avaient un corps, ils étaient enveloppés dans des robes ou d’autres vêtements qui semblaient également faits de lumière.

Avez-vous vu des esprits religieux ou des morts ? J’ai senti leur présence

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres ayant vécu précédemment sur terre et dont le nom est mentionné par les religions (par exemple : Jésus, Mahomet, Bouddha, etc.) ? Indécise Le maître ascensionné pourrait être Jésus. Mais il pourrait être une autre personne que je ne connais pas, ayant vécu une expérience sur terre et atteint une forme d’ascension spirituelle. Je suis réticente à l’appeler Jésus car il semble que les noms étaient quasiment sacrés, cet être était uniquement lui-même.

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos d'une existence avant la vie de mortel ? Indécise Je savais que j’allais réintégrer mon corps actuel en retournant sur terre. Mais je savais également que plus tard (lorsque je vais revenir en ce lieu), j’aurai à nouveau la possibilité de revenir sur terre. Mais cela devra passer par un autre corps.

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information sur un lien ou une unicité dans l’univers ? Oui La connaissance était infuse ou télépathique. Il semble que tout le monde pouvait se connecter à ce savoir, que là-bas tous les êtres s’abreuvaient au même réservoir de connaissances.

Croyiez-vous en l'existence de Dieu avant votre expérience ? Incertitudes sur l’existence de Dieu

Pendant votre expérience, avez-vous acquis des informations sur l'existence de Dieu ? Indécise. J’ai communiqué avec un maître ascensionné, dont je pense qu’il était plus proche de Dieu que les autres êtres présents. J’ai donc alors dû avoir connaissance de l’existence de Dieu.

Croyez-vous en l'existence de Dieu à la suite de cette expérience ? Existence probable de Dieu

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion :

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information particulière à propos de votre dessein ? Oui Mon dessein consiste à agir par amour.

Avant cette expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont significatives et importantes ? Probablement significatives et importantes

Durant l'expérience, avez-vous reçu de l'information quant au sens de la vie ? Oui L’action aimante est une composante de l’existence humaine. D’autre part, des leçons pouvant être apprises sur terre ne peuvent l’être dans le lieu où je suis allée, la terre comporte en effet la souffrance et les épreuves terrestres.

Croyiez-vous en l’au-delà avant cette expérience ? Existence improbable d’une vie après la vie

Croyez-vous en l’au-delà à la suite de cette expérience ? Existence indubitable de l’au-delà Oui. On m’a signifié clairement que j’allais revenir en ce lieu à la fin de ma vie. J’allais revoir ma vie à nouveau et rester là-bas jusqu’à ce que je veuille retourner sur terre dans un autre corps. Là-bas, c’était un fait admis. Tout comme l’est sur terre le besoin d’air pour respirer, la plupart du temps on n’y pense pas vraiment, mais c’est un processus d’arrière-plan intégré dans l’organisme de tous les animaux et des plantes respirant sur terre.

Aviez-vous peur de la mort avant cette expérience ? J’avais très peur de la mort

Avez-vous peur de la mort après votre expérience ? Je n’ai pas peur de la mort

Aviez-vous peur de vivre votre vie avant cette expérience ? Je n’avais pas peur de vivre ma vie terrestre

Après cette expérience, aviez-vous peur de vivre ? Je n’avais pas peur de vivre ma vie terrestre

Avant votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ? Probablement importantes et significatives

A la suite de votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ? Importantes et significatives

Avez-vous appris comment vivre nos vies ? Oui. La mort n’est pas la fin, si nous le souhaitons, nous pouvons décider ensuite de revenir sur terre dans un autre corps.

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos des difficultés, défis et obstacles de la vie ? Non

Étiez-vous compatissant(e) avant cette expérience ? Légèrement compatissant(e) envers autrui

Durant cette expérience, avez-vous appris quelque chose à propos de l'amour ? Oui L’amour est un aspect important de l’action. Les actes entrepris avec amour sont la forme d’action la plus élevée.

Etiez-vous compatissant(e) après cette expérience ? légèrement compatissant(e) envers autrui

Quels changements sont survenus dans votre vie à la suite de votre expérience ? Légers changements dans ma vie. Après mon expérience, j’ai bien davantage pensé à autrui. Il m’est plus facile de me mettre à la place des autres, d’agir par amour et compassion. Je continue cependant à y travailler. Je ne suis pas toujours attentionnée, je n’ai pas en permanence ce comportement, mais je l’adopte plus facilement qu’auparavant.

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience ? Oui Je suis davantage attentionnée et compatissante dans mes relations.

Après l'EMI :

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots ? Oui Il est difficile d’expliquer le temps, les méthodes de communication et l’enchaînement des évènements. En effet, ils ne suivent pas les mêmes lois que sur terre.

Avec quelle précision vous rappelez-vous de l'expérience en comparaison d'autres événements à l’époque de l'expérience ? Je me souviens plus précisément de l’expérience que d’autres évènements de ma vie à l’époque. L’expérience était tellement vive qu’elle m’a laissé une impression profonde. Je n’ai pas souvenir de nombreux évènements s’étant produits cette année-là, quant aux autres, certainement pas de façon aussi détaillée que de cette expérience.

A la suite de votre expérience, avez-vous acquis des capacités médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons particuliers que vous n'aviez pas avant ? Oui. Lorsque je m’implique dans une entreprise créatrice, j’ai le sentiment d’accéder au même réservoir de connaissances que celui de mon expérience. J’ai parfois l’impression d’entrer en communication quand je compose de la musique ou que j’écris des récits. Je suis également beaucoup plus perspicace en ce qui concerne la vérité et les mensonges, il est difficile de me mentir sans que je le sache. De manière générale, les gens me paraissent bien plus transparents. J’accepte davantage le cycle de la vie et je discerne mieux le caractère des personnes. Il m’est plus facile de faire la distinction entre les décisions sages et les autres.

Depuis mon retour, je rêve occasionnellement de l’avenir, ce qui n’était pas le cas auparavant. Par moments je reçois des indications télépathiques concernant mes proches, comme par exemple mon frère, ma sœur et (avant sa mort) mon père. Depuis mon retour, le seul évènement mondial dont j’ai rêvé est l’attentat du marathon de Boston. Ce qui est frappant, c’est que j’en ai effectivement parlé avant qu’il ne se produise. J’ai également rêvé de la mort de Robbin Williams. Les autres rêves prophétiques concernent uniquement ma vie personnelle.

J’ai l’impression de pouvoir gérer la mort et le deuil bien mieux que mes proches. A la mort de mon père j’étais triste et en deuil, mais il s’agissait d’un genre de tristesse différent de celui éprouvé lors de deuils antérieurs à mon expérience. Parfois également, je sens avec plus de force que l’essence de proches décédés se trouve près de moi.

Une ou plusieurs parties de l'expérience sont-elles particulièrement significatives pour vous ? Non ; le simple fait de les avoir vécues est important, sinon aucune plus qu’une autre.

Avez-vous déjà raconté cette expérience ? Oui Je pense avoir dit quelque chose à mon père au réveil. Il a été chercheur toute sa vie et il y était ouvert. J’ignore si j’ai influencé qui que ce soit en racontant mon expérience. Au cours de ma vie j’en ai parlé dans ma fratrie, ainsi qu’à certaines personnes lorsque je le jugeais pertinent ; particulièrement en temps de deuil pour autrui. On ne m’en a jamais empêché et je n’ai pas été confrontée à l’incrédulité, mais je fais preuve de discernement, j’ai l’intuition qu’une personne sera ouverte ou non. Le seul moment où ce sentiment ne fut pas net se situe immédiatement après le réveil de l’anesthésie, lorsque j’ai indiqué à mon père quelque chose concernant mon expérience.

Aviez-vous connaissance des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience ? Oui J’avais regardé le film : « L’expérience interdite ». J’avais également vécu de nombreuses expériences liées à la mort, mon meilleur ami s’est suicidé à 14 ans, mon frère est mort alors que j’en avais 15. J’avais donc réfléchi à l’au-delà et à son existence, j’étais neutre à cet égard, sans y croire mais sans la réfuter non-plus. Sinon, je ne m’intéressais pas particulièrement aux EMI. Immédiatement après mon expérience, je me souviens d’avoir été un peu déçue de ne pas avoir vécu l’expérience du tunnel.

Qu'avez-vous pensé de la réalité de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue ? L'expérience était tout à fait réelle. J’ai le sentiment que l’expérience était plus réelle que la réalité actuelle, alors que je suis en vie sur terre. J’éprouvais une sensation d’authenticité qui défie la logique. Il parait impossible que j’aie pu imaginer quelque chose d’aussi vivant.

Que pensez-vous de la réalité de l'expérience maintenant ? L'expérience était tout à fait réelle. Cela me semble tout aussi réel que le jour où je l’ai vécu, l’authenticité en est incontestable pour moi.

Est-ce que quelque chose a reproduit une partie de cette expérience à une période de votre vie ? Oui Ces reproductions de l’expérience ne sont que l’écho d’un écho, c’est donc extrêmement faible. Toutefois, lorsque je crée, cela rappelle la connaissance infuse dont j’ai fait l’expérience. Parfois je rêve de ce lieu et les couleurs de mon rêve sont plus vives. Lorsque je lis les récits d’EMI d’autres personnes, je suis quelquefois nostalgique, je sens que ces descriptions résonnent de la même vérité irréfutable que ma propre expérience. D’autres histoires d’EMI ne me font cependant pas une forte impression, ce n’est donc pas le cas avec tous les récits.

Souhaitez-vous ajouter autre chose à propos de votre expérience ? Je pense que mon expérience m’a rendue beaucoup plus sensible à tout, mes cinq sens sont plus aiguisés, ma relation émotionnelle au monde est plus étroite.

Pourrions-nous poser d’autres questions afin de vous aider à partager votre expérience ? Des questions concernant la connaissance de soi pourraient être révélatrices également.