NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Karyn T

Description de l’expérience:

Après avoir été en travail pendant environ onze heures, il était temps pour moi de commencer à pousser. Je n'avais pas suivi de classe sur l'accouchement et comptais sur l'infirmière pour m'aider avec respirer correctement. Tout semblait bien se passer jusqu'à ce que tout d'un coup, je me sois retrouvée au-dessus de mon corps, totalement déconnectée. Je me ressentais aucune douleur, aucun sentiment d'urgence au sujet de ma situation. Il me semblait être quelque part en haut, près du plafond à droite près de la tête du lit. Je pouvais voir tout ce qui se passait de façon assez rapprochée. Je voyais le visage du médecin. Bien que calme en apparence, il a finalement eu un moment de panique juste avant que je revienne à mon corps. Je pouvais voir le visage de mon mari et son regard rempli d'inquiétude; et le visage de l'infirmière qui m'a gentiment gifflée en disant: "Karyn, revenez à vous. Allez, vous devez accoucher d'un bébé ici". J'ai vu mon propre visage, ma tête basculant vers la droite alors que la crise s'emparait de mon corps.

C'était comme si je pouvais voir toutes ces choses en même temps. Ce n'était pas vraiment aller d'un visage à l'autre, mais juste tout voir combiné; mais séparé comme si j'avais dix paires d'yeux. J'étais très consciente (cela m'a rappellé la dernière fois que j'ai fumé de la marijuana et à quel point tout  semblait clair; si clair que je ne voulais plus jamais être aussi claire).

Alors que j'étais encore dans cet état, hors du corps, je me suis vue aux prises avec une crise pendant quelques secondes, pas vraiment sûre de savoir comment digérer le fait de voir mon corps se convulser. Cela ne semblait pas vraiment avoir d'importance à ce moment là. Je me sentais entièrement en paix et à l'aise dans mon nouvel état. Il semblait aussi que pendant ce temps quand je suis sortie de mon corps, quelqu'un était avec moi. Je ne peux pas connecter ce sentiment d'avoir eu cet autre être avec moi avec quelqu'un que je connais réellement ou avait connu, mais cette entité ou cet esprit me semblait familier et réconfortant ; la sensation d'avoir le bras de quelqu'un enroulé autour du mien, comme pour aider à me guider ou me stabiliser, était certainement une sensation forte.

Je me souviens avoir pensé en moi-même que c'était le sentiment le plus merveilleux que j'avais jamais eu; je n'éprouvais ni douleur, ni angoisse, ni préoccupation aucune. Parfois, je ressens la même chose pendant de très courtes périodes au cours de rêves pendant que je dors. Je n'avais aucun sens du temps à ce moment là, une minute ou cinq auraient pu se passer, ou même un an, mais à un certain moment, j'ai eu conscience que j'étais au milieu de l'accouchement et que c'était important que je revienne à la tâche restant à accomplir. Je me souviens vaguement d'une voix qui me disait que je devais «revenir en arrière. Et presque aussitôt je suis revenue en arrière, comme si une poignée avait été tirée et j'ai été précipitée directement dans mon corps. Je me suis immédiatement remise à pousser. Le médecin a repris sa mine nonchalante, et l'infirmière avait l'air un peu inquiète. En fait, mon anesthésie s'est dissipée et j'ai assez bien ressenti l'ensemble de l'accouchement, même s'il y avait en fait très peu de douleur. Lorsque la tête de ma fille est sortie, le médecin a annoncé que le cordon était enroulé autour de son cou à deux reprises et qu'il avait besoin d'intervenir rapidement pour s'en occuper. Rien de tout cela ne m'a inspiré la moindre panique. Quand elle est sortie et qu'ils l'ont placée sur ma poitrine, c'est alors que j'ai su que Dieu existait.

Je suppose que c'était l'excitation, mais je ne me suis pas vraiment concentrée sur l'expérience hors du corps jusqu'à ce que l'infirmière revienne à nouveau, environ une demi-heure après m'avoir ramenée dans ma chambre. J'ai certainement eu l'impression qu'elle était un peu paniquée. Elle a mentionné qu'elle n'avait jamais vu quelqu'un avoir une convulsion lors d'un accouchement et qu'elle était presque passée outre au médecin pour intervenir. Elle a estimé qu'il ne semblait pas se préoccuper beaucoup de ma situation. Elle a effectivement dit: «Je pensais que vous étiez morte." Je sais par expérience que d'essayer de raconter des choses telles que des expériences hors du corps n'est pas très facile, et cela ne semblait pas être le moment de lui parler de mon petit voyage. Ce n'est vraiment qu'environ trois semaines après la naissance de ma fille que je me suis réellement assise et que j'ai pensé à ce qui m'était arrivé.

 Mentalement, je me suis mise au défi de revivre ce qui était arrivé et d'essayer de ne pas perdre la trace de la façon dont il m'a fait sentir. J'ai vraiment aimé le sentiment de paix que j'éprouvais. Je n'ai absolument pas paniqué pendant ce temps quand il m'est venu à l'idée de «partir» et de ne jamais revenir. Je savais clairement que ce qui m'attendait était la paix et apparemment une grande quantité de savoir. Je suppose que cela, et de voir le miracle de mon beau bébé, m'ont fait conclure que Dieu existait. Au fil des ans, ma fille m'a conduit sur des chemins qu'à mon avis, je devais emprunter. Elle m'a même conduit à être baptisée il y a quelques années, lorsque j'ai enfin eu le sentiment que Dieu non seulement existe, mais qu'il est pleinement conscient de l'endroit où ma vie se poursuit.

De temps en temps, j'évoque ce jour-là et je le revis. Il y a eu des moments où j'en ai parlé à des amis et habituellement, j'ai droit à une sorte d'étrange réaction. Je déteste avoir le sentiment que je suis fofolle, et d'habitude, je ris donc et laisse passer. L'autre jour, je l'ai mentionné pour la première fois à mon nouveau mari. Je ne suis même pas sûre de ce qui m'a amenée à le faire. Il a écouté attentivement et a pensé que mon expérience était passionnante et crédible. J'ai été si heureuse de pouvoir être capable de raconter mon histoire et d'avoir le sentiment qu'il comprenait ce que je tentais de relayer. Parfois, j'ai besoin de l'approbation d'un autre pour me dire que je ne suis pas folle de croire que ce qui m'est arrivé était vrai. 

Renseignements généraux:

Genre:     Femme

La date à laquelle la NDE est survenue:     15 mai 1994

Au moment de votre expérience, y avait-il un évément qui menaçait votre vie?

Oui  Un accouchement. J'ai eu une crise en raison du manque d'oxygène pendant que j'accouchais. J'étais en pleine crise provoquée par le manque d'oxygène pendant l'accouchement. Cela a-t-il mis ma vie en danger? Probablement seulement dans le sens que je devais faire un choix entre «revenir» et finir à donner naissance à ma fille. Le médecin a agi comme si ma crise était tout à fait normale, alors que l'infirmière était très préoccupée par ma situation.

Éléments de l’EMI:

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience?     Positive

Y at-il des médicaments ou des médicaments qui auraient pu influer sur l'expérience?  Peut-être à cause de médicaments contre la douleur donnés pendant l'accouchement.

L'expérience a été onirique de quelque manière?

Oui, dans le sens que je flottais. Mais je n'étais pas troublée ou n'éprouvais de vertige d'aucune façon. J'étais plus consciente je ne l'avais jamais été.

L'expérience incluait: une expérience hors du corps

Vous êtes vous senti séparé de votre corps?   Oui  

Oui, je n'ai pas vu en fait la partie séparée de moi-même, mais il me semblait que j' étais encore assez bien moi-même, seulement légère et en train de voler.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au maximum de votre conscience et lucidité?   La partie spirituelle de Karyn était complètement consciente et alerte, et même plus. J'avais le sentiment d'avoir conscience de chaque pouce carré de cette pièce, de ce que chaque moniteur faisait, et de comment il fonctionnait, même de ce que les autres personnes pensaient et ressentaient. Le corps de Karyn, d'autre part, semblait totalement inconscient. Mon corps aurait pu ainsi être tout aussi bien cliniquement mort plutôt qu'en convulsion, ma conscience étant si détachée.

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir?     Je suppose que je n'étais hors de mon corps que moins de trente secondes environ, mais cela aurait pu être un an ou dix ans. Je n'avais pas vraiment la notion du temps dans cet état.

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal?  J'ai tout entendu, mais cela semblait calme en même temps.

Êtes vous passé à travers un tunnel?   Non.

Avez-vous rencontré ou été conscient de la présence d'êtres décédés ou encore vivants?  Oui Comme je le disais, quelqu'un était avec moi. Je ne sais pas qui, mais ce n'était pas un étranger pour moi de toute façon. Je n'ai pas connecté cet esprit ou cet être avec un membre de ma famille qui avait décédé auparavant, mais d'une certaine façon je les connaissais.

Avez-vous vu une lumière qui ne vous semblait pas d'origine terrestre?    Non.

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde non terrestre?    Un endroit clairement mystique ou un domaine surnaturel

L'expérience incluait:   ne tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience?     Je me sentais en paix, calme, et content. 

L'expérience incluait:  de la connaissance ou un but particuliers

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre?     Tout sur l'univers. Pendant ce temps, je sentais tout. Mon plus grand désir quand je pense à l'idée d'une vie après la mort est d'avoir une connaissance complète. J'ai eu un petit avant-goût de cela durant mon expérience.  

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues?     Non 

L'expérience incluait:  une limite ou point de non-retour

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite?     Il me semblait que je ne devais pas quitter cette pièce ou m'élever au-dessus du plafond. Je serais volontiers partie si j'avais été encouragée à le faire.

Êtes-vous arrivé à une frontière ou à un point de non-retour?   J'ai atteint une barrière que l'on ne me permettait pas de dépasser; ou j'étais renvoyée contre ma volonté. En plus de l'infirmière qui me disait de "revenir", je me souviens vaguement que la personne ou l'esprit qui était avec moi m'a dit que je devais revenir. Immédiatement après, j'ai pris la décision de revenir en arrière.

Dieu, Spiritualité et Religion:

Quelle était votre religion avant cette expérience?     Incertaine. J'avais foi en Dieu, mais doutais souvent de ma foi. J'avais une grande peur de la mort, n'étant pas sûre de ce qui se passerait après ma mort.

Est-ce que vos pratiques religieuses ont changé depuis cette expérience?    Non 

Quelle est votre religion maintenant?   Modérée,  chrétienne évangélique qui est sûre que Dieu existe et maintenant je n'ai guère peur de mourir. 

Est-ce que vos valeurs et croyances ont changé à la suite de cette expérience?       Oui Absolument. Je ne m'interroge plus sur l'existence de Dieu et, bien que je ne désire pas être séparée de ma fille de si tôt, je me sens en paix avec l'idée que le prochain horizon est un endroit merveilleux où se rendre.

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion:

Les changements dans votre vie depuis votre EMI sont: ma foi en Dieu et la survie de l'âme.

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience?    Je pense que cela m'a permis de devenir une personne plus profondément spirituelle. Si j'y consacre assez de temps et de réflexion, cette expérience me donne un grand sens de paix, et je peux en rester imprégnée pendant un bon moment.


Après l'EMI: 

Avez-vous noté un changement quant à la peur de la mort à cause de cette expérience?   Des sentiments sur la mort

 

Avez-vous vécu un changement dans vos objectifs de vie à cause de cette expérience? Le sentiments que la vie a un but.  

 

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots? Incertain. Tenter de décrire comment je pouvais voir tout ce qui se passait dans la salle, en voyant les visages de tout le monde en même temps, y compris le mien. Il semblait que j'avais une connaissance complète de tout ce qui m'entourait. Cela me semblait clair, mais je ne suis pas sûre que je puisse expliquer aux autres si bien.     

 

la suite de votre expérience, avez-vous acquis des habiletés médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant?    Incertain.  En fait, j'ai le sentiment que j'étais encore plus ouverte à des événements psychiques et paranormaux avant cette expérience. Je m'étais exceptionnellement bien débrouillée sur des tests psychiques et autres avant, alors que maintenant il me semble que je ne peux pas me concentrer. J'attribue une grande partie de cela au fait d'avoir été un parent célibataire pendant tant d'années. À certains moments depuis cette expérience quand ma vie a été stable et plus insouciante, j'ai été en mesure de me connecter à certains des sentiments psychiques que j'avais auparavant. Surtout, je me sens comme si je suis en contact avec des gens qui sont décédés pendant je suis en train de rêver. J'ai interagi avec des gens qui ont été connectés à moi pendant ces rêves, dont j'ignore tout, comme mes grands-parents que je n'ai jamais rencontré mais que je semble si bien connaître.

 

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous?

La meilleure partie est ma ferme conviction que l'au-delà existe et que j'y partirai un jour. Le pire est quand je pense que je pourrais avoir fait un choix différent et n'être pas retournée. J'aurais manqué tant de choses, surtout  ma fille merveilleuse. Cette pensée me suscite une certaine angoisse. 

 

Avez-vous déjà partagé cette expérience avec d'autres?     Partager avec les autres. Oui, certaines personnes à qui j'ai raconté mon histoire, qui ont à mon avis moins profondément foi en leur propre spiritualité, sont polis, mais tout en me donnant l'impression qu'ils pensent que je suis un peu fofolle. Les gens à qui je fait le plus confiance avec mon coeur et mon esprit semblent accepter ce que j'ai à dire comme un fait, et semblent vraiment intéressés à en apprendre davantage. Je ne suis pas vraiment sûre que mon expérience puisse influencer quiconque, mais j'ai eu des gens qui m'ont dit souhaiter qu'ils puissent éprouver un tel sentiment.

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie?     Non, pas après, mais avant cette expérience, j'ai eu une courte expérience hors du corps quand j'étais au lycée. Une amie m'a raconté comment elle pouvait me faire s'évanouir en mettant ses mains sur mon cou et, gamine stupide que j'étais, je pensais que cela pourrait être amusant. Cela s'est passé dans un groupe d'étudiants et quand je me suis évanouie, je me suis retrouvée à l'arrière de tous ces gens, me regardant m'évanouir et tomber sur le sol.